L'adjectif draconien vient du législateur athénien Dracon

Proposé par
Invité
le

Dracon, législateur à Athènes en 621 avant Jésus Christ a mis en place un des premiers systèmes de lois, écrites sur une stèle de bois et qui prévoyaient presque toutes en cas de non-respect la peine de mort. Étant donné qu'aucune loi n’existait auparavant, cette sévérité était exceptionnelle. Elles furent qualifiées de lois draconiennes, d'où l'utilisation actuelle de ce mot.


Commentaires préférés (3)

Et depuis, on a un tas de lois toujours en vigueur qui n'ont toujours pas été abrogées.

" - ras le bol de la frénésie législative !
- oh oui, votons une loi contre !"

10.500 lois, 127.000 décrets, 7.400 traités, 17.000 textes communautaires en vigueur. Certains datent du Moyen Âge, d'autres de la Révolution française, ou encore du régime de Vichy. Tous sont parfaitement légaux aux yeux de la loi française, et ce malgré la volonté de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH) d'épurer cet énorme bordel législatif qui regorge de lois plus désuètes les unes que les autres, mais demeurées dans les textes parce que personne n'a pris la peine (et le temps) de les abroger.

Posté le

android

(260)

Répondre

Ce que ne dit pas l'anecdote c'est qu'à Athènes, lors des procès, les accusés avaient le droit de s'enfuir au milieu du jugement ou alors d'accepter la sentence (peine de mort ou relaxe). Mais s'enfuir signifiait l'exile à vie.

Le plus vieux code de Droit trouvé a ce jour date de -1750 AV-JC. En effet le code d'Hammurabi regroupe lui aussi des textes législatifs. Pour l'anecdote les femmes adultères étaient jetées dans le fleuve.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi


Tous les commentaires (45)

Et depuis, on a un tas de lois toujours en vigueur qui n'ont toujours pas été abrogées.

" - ras le bol de la frénésie législative !
- oh oui, votons une loi contre !"

10.500 lois, 127.000 décrets, 7.400 traités, 17.000 textes communautaires en vigueur. Certains datent du Moyen Âge, d'autres de la Révolution française, ou encore du régime de Vichy. Tous sont parfaitement légaux aux yeux de la loi française, et ce malgré la volonté de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH) d'épurer cet énorme bordel législatif qui regorge de lois plus désuètes les unes que les autres, mais demeurées dans les textes parce que personne n'a pris la peine (et le temps) de les abroger.

Posté le

android

(260)

Répondre

a écrit : Et depuis, on a un tas de lois toujours en vigueur qui n'ont toujours pas été abrogées.

" - ras le bol de la frénésie législative !
- oh oui, votons une loi contre !"

10.500 lois, 127.000 décrets, 7.400 traités, 17.000 textes communautaires en vigueur. Certains datent du
Moyen Âge, d'autres de la Révolution française, ou encore du régime de Vichy. Tous sont parfaitement légaux aux yeux de la loi française, et ce malgré la volonté de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH) d'épurer cet énorme bordel législatif qui regorge de lois plus désuètes les unes que les autres, mais demeurées dans les textes parce que personne n'a pris la peine (et le temps) de les abroger. Afficher tout
et découle de tout cela une myriade de lois vraiment stupides..
Comme, entre autre, il est interdit en France d'appeler un cochon Napoléon.

m.directmatin.fr/#article/523082

Posté le

android

(32)

Répondre

Ce que ne dit pas l'anecdote c'est qu'à Athènes, lors des procès, les accusés avaient le droit de s'enfuir au milieu du jugement ou alors d'accepter la sentence (peine de mort ou relaxe). Mais s'enfuir signifiait l'exile à vie.

J'ai pas envie de revoir le retour d'une justice extrêmement stricte, mais quand on y pense le monde devait être bien mieux. Les voleurs réflechiraient avant de voler, les violeurs aussi sans oublier les criminels et j'en passe. Bref c'est peut-être extrème mais ça devait calmer le crime.

Le plus vieux code de Droit trouvé a ce jour date de -1750 AV-JC. En effet le code d'Hammurabi regroupe lui aussi des textes législatifs. Pour l'anecdote les femmes adultères étaient jetées dans le fleuve.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi

a écrit : Le plus vieux code de Droit trouvé a ce jour date de -1750 AV-JC. En effet le code d'Hammurabi regroupe lui aussi des textes législatifs. Pour l'anecdote les femmes adultères étaient jetées dans le fleuve.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi
En parlant de cela, qd on s'y penche il existe bien plus de lois (actuelles) restrictives pour les femmes que pour les hommes...

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : J'ai pas envie de revoir le retour d'une justice extrêmement stricte, mais quand on y pense le monde devait être bien mieux. Les voleurs réflechiraient avant de voler, les violeurs aussi sans oublier les criminels et j'en passe. Bref c'est peut-être extrème mais ça devait calmer le crime. Oui et non. La Corée du Nord exécute ou met au travail forcé pour un rien. L'Iran, et quelques autres c'est pareil. Mérite t'on la mort pour un vol ? Le problème pour notre société est le manque de place en prison. La justice ne peut donc pas se faire pleinement.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Oui et non. La Corée du Nord exécute ou met au travail forcé pour un rien. L'Iran, et quelques autres c'est pareil. Mérite t'on la mort pour un vol ? Le problème pour notre société est le manque de place en prison. La justice ne peut donc pas se faire pleinement. Le problème c'est qu'on met en prison à tout va alors qu'il y a d'autres solutions qui seraient beaucoup plus efficaces au niveau récidive.

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : J'ai pas envie de revoir le retour d'une justice extrêmement stricte, mais quand on y pense le monde devait être bien mieux. Les voleurs réflechiraient avant de voler, les violeurs aussi sans oublier les criminels et j'en passe. Bref c'est peut-être extrème mais ça devait calmer le crime. Pas sur que le monde était mieux. Ce n'est pas là où la peine de mort existe qu'il y a le moins de délits....

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Pas sur que le monde était mieux. Ce n'est pas là où la peine de mort existe qu'il y a le moins de délits.... Oui mais c'est là qu'il y a le moins de récidives x)

Posté le

android

(106)

Répondre

a écrit : Le plus vieux code de Droit trouvé a ce jour date de -1750 AV-JC. En effet le code d'Hammurabi regroupe lui aussi des textes législatifs. Pour l'anecdote les femmes adultères étaient jetées dans le fleuve.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi
Donc si tu étais infidèle mieux valais savoir faire le 100m papillon ( ok c'est nul )

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : et découle de tout cela une myriade de lois vraiment stupides..
Comme, entre autre, il est interdit en France d'appeler un cochon Napoléon.

m.directmatin.fr/#article/523082
Sous peine de quoi ? :O

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : et découle de tout cela une myriade de lois vraiment stupides..
Comme, entre autre, il est interdit en France d'appeler un cochon Napoléon.

m.directmatin.fr/#article/523082
Mon professeur de français nous avait expliqué que cette loi venait du cochon dans la ferme des animaux de Georges orwell où le "méchant" est représenté par un cochon se prénommant Napoléon. D'ailleurs dans les premières traductions françaises, son nom s'était transformé en César

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Mon professeur de français nous avait expliqué que cette loi venait du cochon dans la ferme des animaux de Georges orwell où le "méchant" est représenté par un cochon se prénommant Napoléon. D'ailleurs dans les premières traductions françaises, son nom s'était transformé en César Je n'ai pas réussi à trouver trace de la moindre référence à ça dans les textes de loi. C'est très probablement une légende urbaine.

Notons d'ailleurs que le cochon Napoléon de la Ferme des animaux caricature en fait Joseph Staline.

Pour ajouter à l'anecdote, selon Plutarche, le vol d'une salade était puni de la peine de mort, tout comme le meurtre. Lorsque quelqu'un demanda à Dracon pourquoi la peine de mort était le seul châtiment prévu pour la quasi-totalité des crimes et délits de sa constitution, il répondit qu'à son avis seule la peine de mort était suffisante pour les petits délits... et qu'il ne restait malheureusement pas d'autre chatiement qui soit plus sévère qui puisse être prononcé pour les crimes plus graves.

"un des premiers systèmes de lois"

Je connais au moins une dizaine de systèmes de lois antérieurs et il y en a sans doute encore plus. En revanche il s'agit du premier système de loi écrit et codifié athénien connu, qui était jusque là gouverné par les coutumes orales.

a écrit : Et depuis, on a un tas de lois toujours en vigueur qui n'ont toujours pas été abrogées.

" - ras le bol de la frénésie législative !
- oh oui, votons une loi contre !"

10.500 lois, 127.000 décrets, 7.400 traités, 17.000 textes communautaires en vigueur. Certains datent du
Moyen Âge, d'autres de la Révolution française, ou encore du régime de Vichy. Tous sont parfaitement légaux aux yeux de la loi française, et ce malgré la volonté de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH) d'épurer cet énorme bordel législatif qui regorge de lois plus désuètes les unes que les autres, mais demeurées dans les textes parce que personne n'a pris la peine (et le temps) de les abroger. Afficher tout
Cela commence à se faire comme notamment l'abolition de la loi qui interdit aux femmes de porter des pantalons en publique.

a écrit : Ce que ne dit pas l'anecdote c'est qu'à Athènes, lors des procès, les accusés avaient le droit de s'enfuir au milieu du jugement ou alors d'accepter la sentence (peine de mort ou relaxe). Mais s'enfuir signifiait l'exile à vie. Ou comme dans The dark knight rises -« l'éxile ou la mort ?

Posté le

blackberry

(3)

Répondre

a écrit : Ou comme dans The dark knight rises -« l'éxile ou la mort ? la mort par l'exil ^^

a écrit : Le plus vieux code de Droit trouvé a ce jour date de -1750 AV-JC. En effet le code d'Hammurabi regroupe lui aussi des textes législatifs. Pour l'anecdote les femmes adultères étaient jetées dans le fleuve.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi
Et les hommes adultères ?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ce que ne dit pas l'anecdote c'est qu'à Athènes, lors des procès, les accusés avaient le droit de s'enfuir au milieu du jugement ou alors d'accepter la sentence (peine de mort ou relaxe). Mais s'enfuir signifiait l'exile à vie. Dans les faits, cela est toujours possible aujourd'hui. Rien n'empeche un prevenu ou un accuse qui se presente libre devant ses juges de fuir avant le prononce du jugement, surtout s'il present une condamnation a devla prison ferme assortie d un mandat de depot. Dans ce cas, comme a Athenes, et dans l hypothese d une condamnation, la seule option est la cavale, qui peut prendre la forme d un exil.

Posté le

android

(2)

Répondre