Jean Moulin repose au Panthéon... peut-être

Proposé par
le

Jean Moulin, héros de la résistance, est entré au Panthéon en 1964 dans le cadre du vingtième anniversaire de la Libération sous l'impulsion d'André Malraux alors ministre de la Culture. Son corps n'a jamais été identifié avec certitude, et seules ses « cendres présumées » y reposent. S'il ne s'agit pas de lui, ce serait alors un cénotaphe : un monument funéraire ne contenant pas le corps du défunt.


Commentaires préférés (3)

C'est un peu ambigüe dans l'anecdote mais un cénotaphe est bien un monument dédié à un (des) mort(s) et qui ne contient pas ses (leurs) cendres/corps ; il ne s'agit pas forcément du cas ou le corps est celui d'une autre personne.

Sa mémoire y est au moins.

Cénotaphe : du grec Kénos (vide) et taphos (tombeau)
Outre le cénotaphe de Jean Moulin Le Panthéon renferme les cénotaphes de Voltaire et de Rousseau . Les deux célèbres ennemis ne figurent plus que comme cénotaphes suite à l'expulsion de leurs ossements sous la restauration par des royalistes rancuniers . Leurs os mélangés gisent quelque part dans le 77


Tous les commentaires (47)

Ça doit arriver plus souvent qu'on ne l imagine d'être face à un cénotaphe.
Mais pour la forme on ne le dit pas.

Posté le

android

(24)

Répondre

L'hommage reste quand même fort, qu'il y soit ou non, pour un héro de la résistance !

Posté le

android

(14)

Répondre

Une question que je me pose: si c'était un héro pourquoi ne pas l'avoir mis dans le Panthéon plus tôt?

Posté le

android

(9)

Répondre

Ça doit arriver bien plus souvent qu'on ne l imagine d'être face à un cénotaphe. Mais pour la forme on évite de le dire.

Posté le

android

(5)

Répondre

C'est un peu ambigüe dans l'anecdote mais un cénotaphe est bien un monument dédié à un (des) mort(s) et qui ne contient pas ses (leurs) cendres/corps ; il ne s'agit pas forcément du cas ou le corps est celui d'une autre personne.

Sa mémoire y est au moins.

L'important n'est pas le corps mais la mémoire que l'on en garde !

Posté le

android

(10)

Répondre

Cénotaphe : du grec Kénos (vide) et taphos (tombeau)
Outre le cénotaphe de Jean Moulin Le Panthéon renferme les cénotaphes de Voltaire et de Rousseau . Les deux célèbres ennemis ne figurent plus que comme cénotaphes suite à l'expulsion de leurs ossements sous la restauration par des royalistes rancuniers . Leurs os mélangés gisent quelque part dans le 77

Et le corps du soldat inconnu sous la Concorde, est-ce un cénotaphe? Il conserve la mémoire des morts de la guerre. Or bien sur tous les morts de la guerre ne sont pas sous la Concorde.

a écrit : Et le corps du soldat inconnu sous la Concorde, est-ce un cénotaphe? Il conserve la mémoire des morts de la guerre. Or bien sur tous les morts de la guerre ne sont pas sous la Concorde. Je pense que tu te trompes, le soldat inconnu est dans le bon alignement mais plutôt sous l'arc de triomphe !

Posté le

android

(15)

Répondre

Une sacrée belle éloge de Malraux d'ailleurs!

Posté le

android

(5)

Répondre

Jacques Martel, décorateur (sa couverture )

On ne saura jamais qui l'a trahi. Ce qui est certain c'est que Max ou Rex ( ses pseudos ) s'est fait attraper par une des gestapos les plus redoutables, celle de Lyon dirigée par un certain klaus barbie ( le boucher de Lyon ).

Il faut savoir que la Gestapo se donnait réellement les moyens de faire parler les plus obstinés.

Les pieds lacérés au rasoir puis forcer le détenu a marcher sur du sel.
Mettre des cotons imbibés d'essence entre les orteils puis y mettre le feu.
Le supplice de la noyade.
Être suspendu par les bras ramenés en arrière.
Arracher les ongles. Limer les dents.
Forcer à manger des excréments.

Et la liste est longue puisque les tortionnaires se vantaient de leurs trouvailles.

80 000 résistants sont morts pour la France.
Paix à leurs âmes.

a écrit : Jacques Martel, décorateur (sa couverture )

On ne saura jamais qui l'a trahi. Ce qui est certain c'est que Max ou Rex ( ses pseudos ) s'est fait attraper par une des gestapos les plus redoutables, celle de Lyon dirigée par un certain klaus barbie ( le boucher de Lyon ).

Il faut
savoir que la Gestapo se donnait réellement les moyens de faire parler les plus obstinés.

Les pieds lacérés au rasoir puis forcer le détenu a marcher sur du sel.
Mettre des cotons imbibés d'essence entre les orteils puis y mettre le feu.
Le supplice de la noyade.
Être suspendu par les bras ramenés en arrière.
Arracher les ongles. Limer les dents.
Forcer à manger des excréments.

Et la liste est longue puisque les tortionnaires se vantaient de leurs trouvailles.

80 000 résistants sont morts pour la France.
Paix à leurs âmes.
Afficher tout
Et dire que les Américains l'ont soustrait à la potence...je suis farouchement opposé à la peine de mort, mais envers les humains. Par ses actes, Barbie avait bel et bien perdu toute humanité.
La légende voulait qu'il torturait en sifflotant...

Je croyais qu'il n'y avait que les comédiens qui avaient le droit à la scène au taf ?

a écrit : Jacques Martel, décorateur (sa couverture )

On ne saura jamais qui l'a trahi. Ce qui est certain c'est que Max ou Rex ( ses pseudos ) s'est fait attraper par une des gestapos les plus redoutables, celle de Lyon dirigée par un certain klaus barbie ( le boucher de Lyon ).

Il faut
savoir que la Gestapo se donnait réellement les moyens de faire parler les plus obstinés.

Les pieds lacérés au rasoir puis forcer le détenu a marcher sur du sel.
Mettre des cotons imbibés d'essence entre les orteils puis y mettre le feu.
Le supplice de la noyade.
Être suspendu par les bras ramenés en arrière.
Arracher les ongles. Limer les dents.
Forcer à manger des excréments.

Et la liste est longue puisque les tortionnaires se vantaient de leurs trouvailles.

80 000 résistants sont morts pour la France.
Paix à leurs âmes.
Afficher tout
Idées reprisent plus tard par la France (pays des droits de l'homme) en Algérie.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Cénotaphe : du grec Kénos (vide) et taphos (tombeau)
Outre le cénotaphe de Jean Moulin Le Panthéon renferme les cénotaphes de Voltaire et de Rousseau . Les deux célèbres ennemis ne figurent plus que comme cénotaphes suite à l'expulsion de leurs ossements sous la restauration par des royalistes rancuniers . L
eurs os mélangés gisent quelque part dans le 77 Afficher tout
J'adore ce type de commentaires qui ajoute énormément de la valeur à l'anecdote, merci à vous !

En revanche, quelqu'un pourrait-il m'éclairer ?
Il existe aussi une tombe de Rousseau à Ermenonville, dans le Valois, lieu de ses derniers jours. Celle-ci est-elle aussi un cénotaphe ? Et si tel est le cas, cela ne rencontre-t-il pas de "problème" d'avoir plusieurs tombes ?
Merci encore à la communauté active de jmcmb, qui fait partie intégrante de la qualité de cette application !

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Jacques Martel, décorateur (sa couverture )

On ne saura jamais qui l'a trahi. Ce qui est certain c'est que Max ou Rex ( ses pseudos ) s'est fait attraper par une des gestapos les plus redoutables, celle de Lyon dirigée par un certain klaus barbie ( le boucher de Lyon ).

Il faut
savoir que la Gestapo se donnait réellement les moyens de faire parler les plus obstinés.

Les pieds lacérés au rasoir puis forcer le détenu a marcher sur du sel.
Mettre des cotons imbibés d'essence entre les orteils puis y mettre le feu.
Le supplice de la noyade.
Être suspendu par les bras ramenés en arrière.
Arracher les ongles. Limer les dents.
Forcer à manger des excréments.

Et la liste est longue puisque les tortionnaires se vantaient de leurs trouvailles.

80 000 résistants sont morts pour la France.
Paix à leurs âmes.
Afficher tout
Quel homme admirable ! Quel courage ! Quelle force psychique et physique ! Quelle abnégation ! Ce que ses monstres ont pu lui faire endurer, lui face à toutes ses horribles souffrances, il s'est tu, il n'a pas trahi. Faut-il aimer tant son pays et son peuple pour pouvoir résister ainsi à l'adversaire ?

Posté le

android

(8)

Répondre

Il y a une chose que je comprends pas : l'état français souhaite entretenir une paix durable avec l'Allemagne mais ne cesse de glorifier ceux qui ont résisté face aux allemands ... Quelqu'un pourrait m'expliquer ?

a écrit : Il y a une chose que je comprends pas : l'état français souhaite entretenir une paix durable avec l'Allemagne mais ne cesse de glorifier ceux qui ont résisté face aux allemands ... Quelqu'un pourrait m'expliquer ? On a pas de couilles.

Posté le

android

(8)

Répondre