Se faire castrer pour mieux chanter

Proposé par
le

À la Renaissance, l'opéra voyait son succès s'accroître. La voix des jeunes garçons était si appréciée que ceux-ci se faisaient castrer avant l'adolescence, afin de garder cette même voix. Nommés les "Castrats chanteurs", ils devenaient de grands hommes gardant une voix grêle et aiguë. En les castrant, la production de testostérone était affaiblie et empêchait donc la mue de la voix.


Commentaires préférés (3)

Ils devenaient plus grands car faute de testostérone, les hormones de croissances étaient plus presentes

" L'enfant, généralement âgé de 6 à 8 ans, est le plus souvent endormi à l'aide d'un somnifère (on utilisait souvent de l'opium) pendant l'opération, puis plongé dans un bain très chaud qui conduit les testicules à se flétrir puis disparaître quand ils n'ont pas été coupés. En aucun cas on ne procède à une ablation du pénis. Aucun décès n'est signalé suite à l'opération[...]"

Moi qui me demandait de quelle façon ils étaient castrés !

a écrit : " L'enfant, généralement âgé de 6 à 8 ans, est le plus souvent endormi à l'aide d'un somnifère (on utilisait souvent de l'opium) pendant l'opération, puis plongé dans un bain très chaud qui conduit les testicules à se flétrir puis disparaître quand ils n'ont pas été coupés. En aucun cas on ne procède à une ablation du pénis. Aucun décès n'est signalé suite à l'opération[...]"

Moi qui me demandait de quelle façon ils étaient castrés !
Afficher tout
Faut que j'arrête les bains super chaud...moi qui aimait ça ;-)

Posté le

android

(231)

Répondre


Tous les commentaires (61)

Mais c'était pas sans risque, certains en étaient mort.

Posté le

android

(0)

Répondre

A ce sujet il y a le film Farinelli. Sublime!

Posté le

android

(46)

Répondre

Qu'est ce qu'on ferait pas pour adoucir les moeurs de certains

Posté le

android

(8)

Répondre

Ils devenaient plus grands car faute de testostérone, les hormones de croissances étaient plus presentes

Ils devaient avoir les boules de plus en avoir !

Posté le

android

(39)

Répondre

Encore aujourd'hui, cela se fait.

C'est d'ailleurs le cas de Luciano Pavarotti.

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça doit etre teelement horrible pour l'enfant ! Castré, il ne peut plus s'identifier à homme car à l'adolescence les caractères sexuels liés a l'adolescence n'apparaissent donc pas ! il doit avoir de gros troubles psychologiques car il n'est ni un homme ni une femme ... Juste pour conserver la voix aiguë :x

Posté le

android

(40)

Répondre

" L'enfant, généralement âgé de 6 à 8 ans, est le plus souvent endormi à l'aide d'un somnifère (on utilisait souvent de l'opium) pendant l'opération, puis plongé dans un bain très chaud qui conduit les testicules à se flétrir puis disparaître quand ils n'ont pas été coupés. En aucun cas on ne procède à une ablation du pénis. Aucun décès n'est signalé suite à l'opération[...]"

Moi qui me demandait de quelle façon ils étaient castrés !

Voilà pourquoi mon chien aboie aiguë la nuit quand je dort.

a écrit : " L'enfant, généralement âgé de 6 à 8 ans, est le plus souvent endormi à l'aide d'un somnifère (on utilisait souvent de l'opium) pendant l'opération, puis plongé dans un bain très chaud qui conduit les testicules à se flétrir puis disparaître quand ils n'ont pas été coupés. En aucun cas on ne procède à une ablation du pénis. Aucun décès n'est signalé suite à l'opération[...]"

Moi qui me demandait de quelle façon ils étaient castrés !
Afficher tout
Faut que j'arrête les bains super chaud...moi qui aimait ça ;-)

Posté le

android

(231)

Répondre

Heureusement pour moi je n'ai jamais eu de belle voix étant jeune :)

On comprends mieux d'ou mika nous sors cette voix! Blague à part , les parents ne pensaient pas à l'impact que cela pouvait avoir sur leurs enfants plus tard, ils pensaient plus a ce que ça aurait plus leur rapporter plus tard si leurs enfants devenaient de grands chanteurs d'opéra . Et pour les autres si ça ne leur plaisaient pas ou si ils ne faisaient pas carrière dedans bah c'est bien dommage pour eux...

Mais leur laissait-on le choix ?

a écrit : Mais c'était pas sans risque, certains en étaient mort. Beaucoup de suicide en étant adulte

Posté le

android

(22)

Répondre

Puis est née la Catrafior (remerciements Herge, Tintin et Milou aussi).

a écrit : Encore aujourd'hui, cela se fait.

C'est d'ailleurs le cas de Luciano Pavarotti.
As-tu déjà écouté Pavarotti chanter? Tu trouves qu'il a une voix aigue? Sans vouloir te manquer de respect, ce que tu as dit est une ineptie!

Posté le

android

(70)

Répondre

a écrit : Ils devenaient plus grands car faute de testostérone, les hormones de croissances étaient plus presentes Les hormones de croissances sont malgré tout stimulées par la testostérone libérée pendant la puberté.
C'est pourquoi lors des traitements d'hormone de croissance, on injecte les doses a 12-13 ans au début de la puberté pour booster au maximum ces hormones.

Cela me rappel le film slumdog millionnaire où un homme mutile des enfant mendiant qui chante pour que les gens leur donne plus d'argent... Barbarie

La voix de castrat obtenue par l'ablation des testicules d'un jeune choriste , était une voix de soprano ou d'alto qui se développait à la mue du garçon .

Avec l' Édit de 1668 du pape Clément IX , " Nulle femme , sous peine majeure , ne doit à dessein apprendre la musique pour se faire engager comme chanteuse " .

C'est ainsi que , à partir de la fin du XVII ème siècle une "fabrication" à la chaîne de castrats ,notamment en Italie , s'instaura . Une fois l'épreuve de la cicatrisation réussie l'élève entrait en conservatoire pour conforter sa tessiture aiguë .

L'usage de confier les rôles de femmes à de jeunes castrats à l'opéra , se confirma dans toute l'Europe . Ces jeunes garçons, travestis , " plus beaux en femme , que les femmes mêmes " , âgés d'une quinzaine d'années , leurs corps témoignant d'une grâce juvénile et androgyne qu'ils savaient merveilleusement mettre à profit " avec une taille de nymphe , et, chose incroyable , des poitrines ne cédant en rien celles des femmes" ,fascinaient le public .

Certains castrats connurent une incroyable ascension : anoblis , riches , amants de princesses et de reines , conseillers de monarques ...

Mais , cette gloire étincelante , cette admiration sans borne , ne les protégeaient pas du temps et d'une chute rapide , car ils devenaient très vite " grands et gras comme des chapons " et de l'admiration illimitée que leur conférait ce " troisième sexe d'une beauté et d'une voix angélique " la beauté déclinant ainsi que la voix , ils étaient tristement affublés de surnoms méprisants " escouillés " , " eunuques " , " hongres transalpins " , " rebuts de la nature " ...

Parmi les castrats les plus célèbres qui résistèrent à l'épreuve du temps , il faut citer : SENESINO (1680-1759) , FARINELLI (1705-1782) , MANZUOIÍ (1725-1782) ; et le "dernier castrat" ,MORESCHI (1858-1922) qui intégra la Chapelle Sixtine en 1883 et en devint chef de chœur en 1898 ,ayant réalisé 17 enregistrements avant de de retirer en 1913 .

Pour terminer songeons que pour ce sacrifice musical qui donna la gloire à une centaine de chanteurs , des centaines de milliers d'enfants furents castrés , et mis en marge de la société ....

Source : Cécilia Bartoli : Sacrificium

Et avant hier, sur FR2, un documentaire sur versailles et Louis XIV où ils ont parlés d'exactement la même chose. Grosse coïncidence?