Prise de la Bastille : seulement 7 prisonniers libérés

Proposé par
le
dans

Le 14 juillet, fête nationale française, marque l'anniversaire de la prise de la Bastille par les révolutionnaires en 1789. Mais à cette date, il n'y avait que 7 prisonniers à la Bastille, et leurs conditions d'incarcération étaient assez souples : leurs cellules n'étaient même pas fermées.

Ces prisonniers n'étaient d'ailleurs pas symboliques puisqu'il y avait 4 faussaires, 2 fous et un criminel. Aucun d'eux ne retrouvera d'ailleurs la liberté. Le 14 juillet célèbre en fait la fête de la Fédération qui a eu lieu le 14 juillet 1790. Les fédérations sont des milices de citoyens constituées pour faire face aux troubles apparus depuis l'été 1789 et pallier l'affaiblissement du pouvoir. Ces milices étaient formées à l'image de la Garde Nationale de Paris, commandée par le marquis de la Fayette. Il décida de fonder une unique Fédération Nationale réunissant les fédérations provinciales, et organise, sur le champs de mars le 14 juillet 1790 une grande fête de la Fédération, qui tout en commémorant la prise de la Bastille, marquera la réconciliation et l'unité du peuple français.


Commentaires préférés (3)

J'ai lu récemment que le 3 juillet 1789, douze jours avant l'émeute historique, le Registre d'écrou de la Bastille portait la mention "Le comte de Sade a crié par sa fenêtre, à diverses reprises, qu'on égorgeait les prisonniers de la Bastille et qu'il fallait venir le délivrer". Sade était en train d'y écrire les 120 kournées de Sodome.

Posté le

unknown

(155)

Répondre

Le but de la prise de la bastille n'était pas de delivrer ses prisonniers mais de prendre les armes qui y etait afin de continuer la révolution dans la violence.

Posté le

unknown

(216)

Répondre

Les prisonniers de la bastille en 1789 n'étaient pas symboliques en effet mais la bâtiment l'était pour beaucoup de raison. Obsolète au XVIIIe siècle car trop proche de l'aglomération parisienne, elle représentait un bastion de peur en plein Paris. Pendant des siècles les rois pouvaient y enfermer qui ils voulaieny sur une simple lettre de cachet, elle symbolisait donc l'absolutisme et la justice arbitraire. De plus un événement frais dans les mémoires renforçait cette image: l'embastillement immédiat du cardinal de Rohan suite à l'affaire du collier alors qu'il était victime.

Posté le

unknown

(162)

Répondre


Tous les commentaires (47)

Une petite remarque amicale: on dit"pallier l'affaiblissement" et non pas"palier à l'affaiblissement "

Posté le

unknown

(23)

Répondre

J'ai lu récemment que le 3 juillet 1789, douze jours avant l'émeute historique, le Registre d'écrou de la Bastille portait la mention "Le comte de Sade a crié par sa fenêtre, à diverses reprises, qu'on égorgeait les prisonniers de la Bastille et qu'il fallait venir le délivrer". Sade était en train d'y écrire les 120 kournées de Sodome.

Posté le

unknown

(155)

Répondre

La prise de la Bastille c'était pas pour s'emparer de la poudre à fusils qui était stockée là bas ?

Posté le

unknown

(21)

Répondre

Daxou a raison même si la prise de la Bastille était avant tout un symbole car on envoyai n'importe qui a la Bastille juste sur un mandat du Roy

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Le 14 juillet est devenu fète nationale le 6 juillet 1880 suite à un projet de loi déposé le 21 mai 1880 par Benjamin Raspail.

Posté le

unknown

(12)

Répondre

Le but de la prise de la bastille n'était pas de delivrer ses prisonniers mais de prendre les armes qui y etait afin de continuer la révolution dans la violence.

Posté le

unknown

(216)

Répondre

Les prisonniers de la bastille en 1789 n'étaient pas symboliques en effet mais la bâtiment l'était pour beaucoup de raison. Obsolète au XVIIIe siècle car trop proche de l'aglomération parisienne, elle représentait un bastion de peur en plein Paris. Pendant des siècles les rois pouvaient y enfermer qui ils voulaieny sur une simple lettre de cachet, elle symbolisait donc l'absolutisme et la justice arbitraire. De plus un événement frais dans les mémoires renforçait cette image: l'embastillement immédiat du cardinal de Rohan suite à l'affaire du collier alors qu'il était victime.

Posté le

unknown

(162)

Répondre

Et on le voit dans le film La révolution française de 1989 cette anecdote :)

Posté le

unknown

(2)

Répondre

[quote=ledruide]Faux !!! Le 14 juillet est fête na [...] ommémore la prise de la Bastille .[/quote]
Oui c'est juste. Nous fêtons bien le 14 juillet 1790. Je viens de proposer un article dessus qui est en cours d'approbation. Amitiés.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Le 14 Juillet c'est la Ste Camille!! ?

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Comment ils devaient être dég'... enfin évidement on nous le cache la pluspart du temps...

Posté le

website

(0)

Répondre

Il est vrai que les cellules étaient ouvertes, d'ailleur, quand les révolutionnaires on demandé leur libération, ils sont sortit d'eux même! Encore plus impressionnant; ils étaient en quelque sorte "libre" : ils avaient de la bonne cuisine (ils étaient servi...), ils avaient de vrai lits de l'époque (et non les lits des prisons), et ils pouvaient même sortir hors de la Bastille! Bien sur accompagné et surveillé par des gardes du cardinal, et avaient des règles et des horaires!

Posté le

iphone

(14)

Répondre

"Le 14 juillet, fête nationale française, marque l'anniversaire de la prise de la Bastille par les révolutionnaires en 1789"
"Le 14 juillet célèbre en fait la fête de la Fédération qui a eu lieu le 14 juillet 1790"

Il faut corriger le premier paragraphe, car il est faux, c'est bien le deuxieme qui est correct

Posté le

website

(4)

Répondre

Un de ces rares prisonniers était le Marquis de Sade, un fou dont le nom donnera l'adjectif Sadique ( car le marquis l'était )

Posté le

iphone

(3)

Répondre

"Marquera la réconciliation et l'unité du peuple français"! Si seulement! Viendra ensuite la terreur qui enverra des milliers de prisonniers à la guillotine.

Posté le

iphone

(9)

Répondre

a écrit : Une petite remarque amicale: on dit"pallier l'affaiblissement" et non pas"palier à l'affaiblissement " C est bien ce qui est ecrit ;)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Il y avait un fou qui se prenait pour César , et deux Assassins

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai lu récemment que le 3 juillet 1789, douze jours avant l'émeute historique, le Registre d'écrou de la Bastille portait la mention "Le comte de Sade a crié par sa fenêtre, à diverses reprises, qu'on égorgeait les prisonniers de la Bastille et qu'il fallait venir le délivrer". Sade était en train d'y écrire les 120 kournées de Sodome. Afficher tout 11 jours ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

En réalité la prise de la Bastille était plutôt symbolique : elle disait au roi que le peuple n'approuvait pas la justice de l'époque et voulait faire valoir son mécontentement.