Le mariage post mortem est possible

Proposé par
le
dans

En France, il est possible de se marier avec une personne décédée. Si celle-ci avait commencé à faire les démarches pour se marier, alors le mariage est possible, mais il doit être autorisé par le Président de la République en personne. Cette procédure a souvent été utilisée pour des soldats morts au combat.


Tous les commentaires (42)

a écrit : Existant depuis la Première Guerre mondiale, le mariage posthume a été réintroduit en droit français en 1959, à l'occasion de la catastrophe du barrage de Malpasset.
D'autres pays ont connu cette institution, notamment l'Allemagne après la Première Guerre mondiale, avec le « mariage avec le casque d'acier ».
Encore un copier coller wikipedia :-/ mot pour mot ...

Posté le

iphone

(11)

Répondre

Ca semble plutot logique même si ça doit plus trop se faire maintenant

Posté le

iphone

(1)

Répondre

mais le decede ne peux pas dire "oui" (ou "non") !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : mais le decede ne peux pas dire "oui" (ou "non") ! Qui ne dit rien conssant

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : Ca semble plutot logique même si ça doit plus trop se faire maintenant Contre toute attente, si. Le mariage de l'un des parachutistes assassinés par Mehra a été autorisé par l'Elysée. La future veuve et la famille sont pas encore d'accord sur tout mais a priori c'est pour bientôt si c'est pas déjà fait.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Qui ne dit rien conssant c'est: qui ne dit mot conssant :) lol .....
mais c'est vrais que c'est un peut nimporte quoi cette loi

Posté le

android

(0)

Répondre

Bon, en tant que grande romantique, je trouve ça très beau voire courageux pour l'époux survivant. Cependant, je me pose une question : pourquoi l'époux-déjà-veuf n'aurait-il pas le droit de "réclamer" l'héritage qui lui serait dû dans le cas d'un mariage "classique"? Après tout, si c'est accordé par le Président et sous certaines conditions plutôt exceptionnelles, pourquoi pas ça?

Posté le

android

(5)

Répondre

Perdre son futur mari avant même d'avoir pu être mari & femme .. :/

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : c'est: qui ne dit mot conssant :) lol .....
mais c'est vrais que c'est un peut nimporte quoi cette loi
Je suis militaire et un ami est mort en Afghanistan. Lui et ça copine devais se marier à son retour. Sa copine à tenu à ce mariage car c est aussi une façon de continuer à l aimer.

Posté le

iphone

(16)

Répondre

Et un an après cette anecdote, le mariage Homosexuel est autorisé. C'est beau les coïncidences

Posté le

android

(0)

Répondre

Cytochrome, on ne voit pas bien le rapport entre l'anecdote et ton commentaire. Pas bien intelligent.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

'' Mme Mirambeau voulez-vous prendre pour époux M. Cardier ? '', '' M. Cardier voulez-vous prendre pour épouse Mme Mirambeau comme épouse ? '' '' M. lemaire, M. Cardier est mort'' '' à merde''

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : -"Mireille, jurez vous amour et fidélité à la jambe d'Hervé ici présente? Jusqu à ce que la mort vous sépare?
- oui je le veux!
- très bien! je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez embrasser ce qui reste du marié..."
Non plutôt : jusqu'à ce que la mort renforce l'union!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Cette procédure va à l'encontre des bonnes manières : c'est un manque de savoir vivre ! Le consentement de la personne décéder doit etre prouver , de plus ce mariage n'entraine aucun droit de succession.et puis c'est juste en cas de situation grave si la personne est morte au combat par exemple

a écrit : Cytochrome, on ne voit pas bien le rapport entre l'anecdote et ton commentaire. Pas bien intelligent. Le mariage...

Cette possibilité étant toutefois inutile car le mariage se dissout avec la mort d'un des deux époux...
C'est donc la conclusion d'un mariage nul en réalité, cela n'offre aucun avantage, pas même le fait d'englober le conjoint marié dans la succession du défunt.

Alors, je tiens à apporter une précision: dans le cas ou un marin est à l'article de la mort à bord d'un navire et fait part au commandant de son désir d'être marié à quelqu'un, le commandant (dans la marine française, qu'elle soit marine marchande ou marine nationale, le commandant est officier d'état civil et seul maître à bord) doit transmettre cette demande à la personne visée, et a la responsabilité d'officialiser l'union. Uniquement dans les cas ou un marin meurt à bord, un commandant pourra se passer de l'approbation du PDR pour marier un mort

a écrit : -"Mireille, jurez vous amour et fidélité à la jambe d'Hervé ici présente? Jusqu à ce que la mort vous sépare?
- oui je le veux!
- très bien! je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez embrasser ce qui reste du marié..."
J'aurais plutôt dit jusqu'à ce que la mort vous réunisse...