Les accents des oiseaux

Proposé par
le

Tout comme les humains, les oiseaux ont aussi leurs accents régionaux. En effet, des études ont révélé que les oiseaux des villes avaient un chant plus aigu que ceux de la campagne. La raison serait pratique : à cause des immeubles des villes et de l'écho qu'ils produisent, une note plus haute permettrait d'atténuer cet écho et de mieux distinguer la note suivante.


Commentaires préférés (3)

L'accent est une modification de la prononciation d'un son. Or c'est bien ce dont il s'agit.

Posté le

android

(85)

Répondre

Cette anecdote me fait penser à une recherche scientifique qui avait prouvé que la culture n'était pas le propre de l'Homme.

Il existait des différences de chant entre deux groupes d'oiseau de la même espèce, dans deux quartier d'une ville (Chicago, je crois)
Et si on échangeait à la naissance les œufs des groupes, les enfants apprenaient bien la "langue" de leur parents adoptif.

Prouvant qu'il s'agissait bien d'une différence acquise par le groupe et transmise à ses ressortissants par la pratique 'sociale' des interactions avec les autres membre du groupe (donc une culture).
Et non un instinct ou une expérience simplement transmise par les parents (les parents 'isolés' ne transmétaient pas à leurs enfants la totalité des chants du groupe, notamment ceux d'amour)

Posté le

iphone

(75)

Répondre

Oiseaux des villes , oiseaux des champs , vous changez d'octave dit-on ?
Qu'arrive-t'il mes anges , mes mésanges , bleues , noires ou à longues queues ?
Et vous rossignols , vous ne chantez plus ? Vous rotez !
Au secours , colombe de Noé , albatros de Baudelaire , les hommes ont tout pollué , à la ville , aux champs !
Oh , grands oiseaux de haute altitude , purs , blancs comme l'hostie , satellites naturels de la planète , sous la courbe de vos ailes , la courbe de la terre , avec ses villes , avec ses champs , restez dans l'azur , chantez notre détresse , il y a dans le ciel une présence bleue qui bat , chantez ! Qu'on vous entende ! Ici ils vont nous rendre muets ...

Posté le

iphone

(47)

Répondre


Tous les commentaires (35)

L'accent est une modification de la prononciation d'un son. Or c'est bien ce dont il s'agit.

Posté le

android

(85)

Répondre

Il me semble que dans la source il dise qu'une note plus haute permettrait à l'écho de disparaître plus vite.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Intéressant ! Faudrait voir ce que ça donne chez les autres animaux

Posté le

android

(1)

Répondre

Est-ce la même "langue" d'un pays à l'autre?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Il y a une erreur, les oiseaux des villes ont un chant plus haut que les oiseaux de campagne, et non l'inverse.

Posté le

android

(2)

Répondre

En effet, d'après la logique sonore. Il doit y avoir erreur.

Si je me souviens bien, les sons aigus ont un cône de propagation plus étroit mais plus intense. Et les sons graves un cône beaucoup plus large, moins intense, mais une durée de vie plus longue.

Dans un environnement urbain ou les vibrations graves sont omniprésentes, l'alternative du son plus aigu permettrait un meilleur dialogue.

Posté le

website

(4)

Répondre

cette anecdote m'a fait rire. imaginez un dialogue d'oiseau entre un chtit et un marseillais ... ahah !

Posté le

android

(0)

Répondre

Cette anecdote me fait penser à une recherche scientifique qui avait prouvé que la culture n'était pas le propre de l'Homme.

Il existait des différences de chant entre deux groupes d'oiseau de la même espèce, dans deux quartier d'une ville (Chicago, je crois)
Et si on échangeait à la naissance les œufs des groupes, les enfants apprenaient bien la "langue" de leur parents adoptif.

Prouvant qu'il s'agissait bien d'une différence acquise par le groupe et transmise à ses ressortissants par la pratique 'sociale' des interactions avec les autres membre du groupe (donc une culture).
Et non un instinct ou une expérience simplement transmise par les parents (les parents 'isolés' ne transmétaient pas à leurs enfants la totalité des chants du groupe, notamment ceux d'amour)

Posté le

iphone

(75)

Répondre

Oiseaux des villes , oiseaux des champs , vous changez d'octave dit-on ?
Qu'arrive-t'il mes anges , mes mésanges , bleues , noires ou à longues queues ?
Et vous rossignols , vous ne chantez plus ? Vous rotez !
Au secours , colombe de Noé , albatros de Baudelaire , les hommes ont tout pollué , à la ville , aux champs !
Oh , grands oiseaux de haute altitude , purs , blancs comme l'hostie , satellites naturels de la planète , sous la courbe de vos ailes , la courbe de la terre , avec ses villes , avec ses champs , restez dans l'azur , chantez notre détresse , il y a dans le ciel une présence bleue qui bat , chantez ! Qu'on vous entende ! Ici ils vont nous rendre muets ...

Posté le

iphone

(47)

Répondre

a écrit : Cette anecdote me fait penser à une recherche scientifique qui avait prouvé que la culture n'était pas le propre de l'Homme.

Il existait des différences de chant entre deux groupes d'oiseau de la même espèce, dans deux quartier d'une ville (Chicago, je crois)
Et si on échangeait à
la naissance les œufs des groupes, les enfants apprenaient bien la "langue" de leur parents adoptif.

Prouvant qu'il s'agissait bien d'une différence acquise par le groupe et transmise à ses ressortissants par la pratique 'sociale' des interactions avec les autres membre du groupe (donc une culture).
Et non un instinct ou une expérience simplement transmise par les parents (les parents 'isolés' ne transmétaient pas à leurs enfants la totalité des chants du groupe, notamment ceux d'amour)
Afficher tout
Très intéressant ! Merci !
Pour ma part, j'ai toujours considéré que la culture était une caractéristique naturelle, de même que l'intelligence, et la conscience, et que dès lors, il n'y a pas de clivage Nature/Culture, ou Homme/Animal, mais juste une nature qui s'exprime telle qu'elle est, à savoir infiniment diversifiée, intelligente, et toujours surprenante. Nous ne sommes qu'une expression de cette Nature.
Après, pour devancer les philosophes : je veux bien admettre que l'on utilise le terme de nature comme "verdure", voire "nature sauvage", et faire alors une distinction avec la ville, et un environnement travaillé par l'Homme ; cependant je trouve cela moins intéressant comme vision, avec une portée moins grande sur les questionnements de notre existence.

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Même la politique est une expression de la Nature ! Même les crimes. Il faut donc ensuite se poser les questions de Bien et de Mal, que je préfère poser sous l'angle moins moralisateur de Bon et Pas Bon. Pour moi, il n'y a ni Bien, ni Mal, mais plutôt des choses Bonnes pour moi, pour mes semblables, et Pas Bonnes pour moi et mes semblables. Ce qui pose la question de l'écologie d'une façon particulière : comme le disait un utilisateur sur une autre anecdote, il ne s'agit pas de sauver la Terre, mais de se proposer du Bon à soi et ses semblables (ce qui implique une conscience de son appartenance à l'espèce humaine, et de vivre cette appartenance comme Bonne pour soi).
Bon je ne sais pas si je suis clair pour mes semblables, mais je suis convaincu !

Posté le

iphone

(5)

Répondre

[quote=thaiko]Abrutis..vous devez etre fier de vous la...pauvre france....[/quote]?
Je ne saisi pas le sens de ton commentaire...

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : [quote=thaiko]Abrutis..vous devez etre fier de vous la...pauvre france....[/quote]?
Je ne saisi pas le sens de ton commentaire...
Je crois qu'il fait référence au flood de ce matin sur les trois nouvelles anecdotes et qui a été effacé depuis.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Oiseaux des villes , oiseaux des champs , vous changez d'octave dit-on ?
Qu'arrive-t'il mes anges , mes mésanges , bleues , noires ou à longues queues ?
Et vous rossignols , vous ne chantez plus ? Vous rotez !
Au secours , colombe de Noé , albatros de Baudelaire , les hommes ont tou
t pollué , à la ville , aux champs !
Oh , grands oiseaux de haute altitude , purs , blancs comme l'hostie , satellites naturels de la planète , sous la courbe de vos ailes , la courbe de la terre , avec ses villes , avec ses champs , restez dans l'azur , chantez notre détresse , il y a dans le ciel une présence bleue qui bat , chantez ! Qu'on vous entende ! Ici ils vont nous rendre muets ...
Afficher tout
Très joli Norton

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Intéressant ! Faudrait voir ce que ça donne chez les autres animaux On va essayer avec les lions ! Non?
Il doit y'en avoir quelques uns qui traînent en ville normalement ^^

Posté le

iphone

(3)

Répondre