L'armure des chevaliers n'était pas si lourde

Proposé par
le
dans

L'armure des chevaliers de la fin du Moyen-Age n'était pas aussi lourde que ce que l'on peut voir dans de nombreux films. Une armure complète pesait environ 20 kilos et à la différence des cottes de maille, son poids reposait en partie directement au sol. Un chevalier en armure pouvait donc courir, se relever seul et monter à cheval sans problème.


Commentaires préférés (3)

" et à la différence des cottes de maille, son poids reposait en partie directement au sol."

J'avoue n'avoir pas compris cette partie. Si quelqu'un l'a saisie, pourrait-il m'expliquer ?

Posté le

website

(103)

Répondre

Quand tu portes une cotte de maille, elle repose sur tes épaules uniquement. Quand tu portes une armure, tu ne portes pas tout son poids en raison de sa rigidité et de sa conception : une partie du poids est dans le pied au contact du sol, et non supportée par le corps humain.

Posté le

website

(232)

Répondre

a écrit : Oui mais quand tu bouges , ou combat car c est bien le but , tu es bien obliger de soulever le poid total de l armure!!! Une côte de maille pend sur les épaules, on se tape donc les 20 kilos sur tout le corps. J'en ai essayé, c'est très déstabilisant, on a du mal à trouver son équilibre.

Avec une armure, pour à peine plus lourd sur la balance, les 3/4 du poids sont dirigés vers le sol, via les bottes/pieds.

C'est un peu comme porter des New-rocks ( grosses chaussures montantes cerclées de métal à semelle compensées ).

Comme une personne normale à en général au moins un pied au sol en permanence, il ne repose réellement sur le combattant pas plus de 10 kilos.

( un FAMAS pèse 4.5 kg )



Je le savais déjà, étant cavalier...

D'ailleurs pour en rajouter un peu, si l'on monte par la gauche conventionnellement à cheval, c'est car l'épée au flanc gauche empêchait de le faire par le droite.

Dans un autre genre, lors des batailles médiévales, les types d'armes étaient assez variés. J'ai appris récemment à quoi servaient les épées d'1,80m de long. Pesant plus de 20 kilos, donc peu maniables.

En fait on prenait un mec bien balaise et il devait l'utiliser. Le principe était de la brandir au dessus de sa tête tant bien que mal et de l'assener dans le tas, brisant crâne et boucliers, permettant aux copains qui le protégeaient de s'infiltrer dans les lignes ennemis...

En général, le chevalier qui utilisait ces épées était une cible prioritaire sur le champ de bataille.

Et pour finir, seuls les nobles maniaient les armes, les vilains ( les pecnots les outils agricoles type fléaux, couteaux, fourches...) non.

C'est l'origine de l'expression "jeux de mains, jeux de vilains".

Bonsoir

Posté le

website

(420)

Répondre


Tous les commentaires (75)

" et à la différence des cottes de maille, son poids reposait en partie directement au sol."

J'avoue n'avoir pas compris cette partie. Si quelqu'un l'a saisie, pourrait-il m'expliquer ?

Posté le

website

(103)

Répondre

Quand tu portes une cotte de maille, elle repose sur tes épaules uniquement. Quand tu portes une armure, tu ne portes pas tout son poids en raison de sa rigidité et de sa conception : une partie du poids est dans le pied au contact du sol, et non supportée par le corps humain.

Posté le

website

(232)

Répondre

Moi aussi j ai pas compris cette partie de l anecdote même en lisant les sources ....
Il est vrai que je n ai pas suivis une première S !!!!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Quand tu portes une cotte de maille, elle repose sur tes épaules uniquement. Quand tu portes une armure, tu ne portes pas tout son poids en raison de sa rigidité et de sa conception : une partie du poids est dans le pied au contact du sol, et non supportée par le corps humain. Oui mais quand tu bouges , ou combat car c est bien le but , tu es bien obliger de soulever le poid total de l armure!!!

Posté le

iphone

(8)

Répondre

a écrit : Oui mais quand tu bouges , ou combat car c est bien le but , tu es bien obliger de soulever le poid total de l armure!!! totalement d'accord!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui mais quand tu bouges , ou combat car c est bien le but , tu es bien obliger de soulever le poid total de l armure!!! Oui mais je suppose qu'au niveau de la fatigue causée la différence est de taille.

Posté le

website

(5)

Répondre

Quelle galère ces armures
Déjà y a le poids
ensuite une mauvaise visibilité du au casque
En plus qq tu as une envie pressente je te dis pas ....

De toute façon , lors des combats , c était surtout les simples soldats sans armure qui partaient se faire tuer , car seule les riches chevaliers pouvaient s offrir une armure et eux attendaient sagement que la bataille soit finie.

Posté le

iphone

(7)

Répondre

Les soldats de notre époque n ont ils pas autant ou plus de poids à se trimbaler?

Posté le

iphone

(13)

Répondre

en effet, moi aussi je n'avais pas saisi. mais c'est vrai qu'il doit y avoir une bonne difference avec les mailles. jmcmb!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les soldats de notre époque n ont ils pas autant ou plus de poids à se trimbaler? les soldats de nos jours n'ont plus d'armures de ce type, les progrès ont certainement dû alleger tout ça. Mais je t'avou que je n' y connait rien

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : les soldats de nos jours n'ont plus d'armures de ce type, les progrès ont certainement dû alleger tout ça. Mais je t'avou que je n' y connait rien Toi aussi t as pas fait de 1ère S? ... je veux parler du poids de l équipement ( le fusil+les munitions+le casque+le pare balles+ les grenades+appareils de communications+ l arme de poing+couteau+ le sac à dos et son contenu etc... )

Posté le

iphone

(21)

Répondre

a écrit : Oui mais quand tu bouges , ou combat car c est bien le but , tu es bien obliger de soulever le poid total de l armure!!! Une côte de maille pend sur les épaules, on se tape donc les 20 kilos sur tout le corps. J'en ai essayé, c'est très déstabilisant, on a du mal à trouver son équilibre.

Avec une armure, pour à peine plus lourd sur la balance, les 3/4 du poids sont dirigés vers le sol, via les bottes/pieds.

C'est un peu comme porter des New-rocks ( grosses chaussures montantes cerclées de métal à semelle compensées ).

Comme une personne normale à en général au moins un pied au sol en permanence, il ne repose réellement sur le combattant pas plus de 10 kilos.

( un FAMAS pèse 4.5 kg )



Je le savais déjà, étant cavalier...

D'ailleurs pour en rajouter un peu, si l'on monte par la gauche conventionnellement à cheval, c'est car l'épée au flanc gauche empêchait de le faire par le droite.

Dans un autre genre, lors des batailles médiévales, les types d'armes étaient assez variés. J'ai appris récemment à quoi servaient les épées d'1,80m de long. Pesant plus de 20 kilos, donc peu maniables.

En fait on prenait un mec bien balaise et il devait l'utiliser. Le principe était de la brandir au dessus de sa tête tant bien que mal et de l'assener dans le tas, brisant crâne et boucliers, permettant aux copains qui le protégeaient de s'infiltrer dans les lignes ennemis...

En général, le chevalier qui utilisait ces épées était une cible prioritaire sur le champ de bataille.

Et pour finir, seuls les nobles maniaient les armes, les vilains ( les pecnots les outils agricoles type fléaux, couteaux, fourches...) non.

C'est l'origine de l'expression "jeux de mains, jeux de vilains".

Bonsoir

Posté le

website

(420)

Répondre

en tout cas même si elles étaient moins lourdes ça devait pas être facile à enfiller et à porter. courrir avec je dis chapeau.

Posté le

android

(1)

Répondre

Et moi qui pensait en jouant à Skyrim que pawner des dragons à coups de masses dans mon armure de 100 kilos c'était surréaliste...



Bon, d'un coté, je le pawn en lui gueulant dessus donc on reste quand même dans un bon trip à la marie-jeanne.

Posté le

website

(11)

Répondre

a écrit : Une côte de maille pend sur les épaules, on se tape donc les 20 kilos sur tout le corps. J'en ai essayé, c'est très déstabilisant, on a du mal à trouver son équilibre.

Avec une armure, pour à peine plus lourd sur la balance, les 3/4 du poids sont dirigés vers le sol, via les bottes/pieds.

C'est un peu comme porter des New-rocks ( grosses chaussures montantes cerclées de métal à semelle compensées ).

Comme une personne normale à en général au moins un pied au sol en permanence, il ne repose réellement sur le combattant pas plus de 10 kilos.

( un FAMAS pèse 4.5 kg )



Je le savais déjà, étant cavalier...

D'ailleurs pour en rajouter un peu, si l'on monte par la gauche conventionnellement à cheval, c'est car l'épée au flanc gauche empêchait de le faire par le droite.

Dans un autre genre, lors des batailles médiévales, les types d'armes étaient assez variés. J'ai appris récemment à quoi servaient les épées d'1,80m de long. Pesant plus de 20 kilos, donc peu maniables.

En fait on prenait un mec bien balaise et il devait l'utiliser. Le principe était de la brandir au dessus de sa tête tant bien que mal et de l'assener dans le tas, brisant crâne et boucliers, permettant aux copains qui le protégeaient de s'infiltrer dans les lignes ennemis...

En général, le chevalier qui utilisait ces épées était une cible prioritaire sur le champ de bataille.

Et pour finir, seuls les nobles maniaient les armes, les vilains ( les pecnots les outils agricoles type fléaux, couteaux, fourches...) non.

C'est l'origine de l'expression "jeux de mains, jeux de vilains".

Bonsoir
Afficher tout
Bravo pour ce complément. Merci

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : les soldats de nos jours n'ont plus d'armures de ce type, les progrès ont certainement dû alleger tout ça. Mais je t'avou que je n' y connait rien erreur je suis militaire et je peux vous dire que le gilet + les plaque balistiques + les chargeurs environs 20kg à cela vous rajouter un sac avec le minimum vital on atteint presque les 40kg donc une armure à 20kg ne n'étonne pas

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Une côte de maille pend sur les épaules, on se tape donc les 20 kilos sur tout le corps. J'en ai essayé, c'est très déstabilisant, on a du mal à trouver son équilibre.

Avec une armure, pour à peine plus lourd sur la balance, les 3/4 du poids sont dirigés vers le sol, via les bottes/pieds.

C'est un peu comme porter des New-rocks ( grosses chaussures montantes cerclées de métal à semelle compensées ).

Comme une personne normale à en général au moins un pied au sol en permanence, il ne repose réellement sur le combattant pas plus de 10 kilos.

( un FAMAS pèse 4.5 kg )



Je le savais déjà, étant cavalier...

D'ailleurs pour en rajouter un peu, si l'on monte par la gauche conventionnellement à cheval, c'est car l'épée au flanc gauche empêchait de le faire par le droite.

Dans un autre genre, lors des batailles médiévales, les types d'armes étaient assez variés. J'ai appris récemment à quoi servaient les épées d'1,80m de long. Pesant plus de 20 kilos, donc peu maniables.

En fait on prenait un mec bien balaise et il devait l'utiliser. Le principe était de la brandir au dessus de sa tête tant bien que mal et de l'assener dans le tas, brisant crâne et boucliers, permettant aux copains qui le protégeaient de s'infiltrer dans les lignes ennemis...

En général, le chevalier qui utilisait ces épées était une cible prioritaire sur le champ de bataille.

Et pour finir, seuls les nobles maniaient les armes, les vilains ( les pecnots les outils agricoles type fléaux, couteaux, fourches...) non.

C'est l'origine de l'expression "jeux de mains, jeux de vilains".

Bonsoir
Afficher tout
10kilos! Tu joue trop à MW ou battelfield. Un soldat n'as pas qu'un fusil et un gilet, t'asle casque, le sac a dos (au moins 20kilos) grenades etc le mec porfe au moins 60kilos. Ou moins, mais deja plus que 20kilos...

Posté le

android

(0)

Répondre

Moi je me souvient avoir vu dans "c'est pas sorcier" qu'il mettait les chevalier sur les chevaux en les soulevant avec des cordes. On ne doit pas être a l'aise dedans tout de même.

Posté le

iphone

(4)

Répondre

a écrit : 10kilos! Tu joue trop à MW ou battelfield. Un soldat n'as pas qu'un fusil et un gilet, t'asle casque, le sac a dos (au moins 20kilos) grenades etc le mec porfe au moins 60kilos. Ou moins, mais deja plus que 20kilos... En même temps il a parlé nul part des soldats actuels, il faisait une explication en prenant les 20kilos annoncés dans l'anecdote.

Par contre les fléaux étaient des armes du peuple ? Au même titre que la fourche ?
Parce qu'un fléau ça peut faire bien mal quoi ..

Posté le

iphone

(8)

Répondre

Pour ce que je connais en histoire militaire du moyen-age, il est clair que certaines personnes comme les seigneurs portaient l'armure la plus lourde possible afin d'augmenter les chances de survivre, etant donne qu'il etait le general et que sa mort pouvait entrainer une grave perte de moral. Pour le reste de l'armee, il ne faut pas sous estimer son l'organisation : chacun a un role et donc son equipement (bien que cela ne soit pas vrai dans les petites batailles, et que cela varie selon la position sociale). Certains n'ont pas d'armure, certains ont une armure legere, etc...

Posté le

iphone

(2)

Répondre