Fangio, champion automobile qui n'avait pas le permis

Proposé par
le
dans

Juan Manuel Fangio, souvent considéré comme le plus grand pilote automobile et vainqueur à 5 reprises du Championnat du monde de Formule 1 entre 1951 et 1957 ne passa son permis de conduire qu'en 1961, soit plusieurs années après sa retraite sportive. Il remporta 24 Grands Prix sur 51 participations, soit près d'une victoire sur 2 courses, ce qui est une statistique inégalée.


Commentaires préférés (3)

Et il l'a eu du premier coup ?

Posté le

unknown

(139)

Répondre

C'est aussi de la que vient l'expression " faire son fangio" , a savoir rouler vite.

Posté le

unknown

(124)

Répondre

Je ne sais pas si quelqu'un peut confirmer mais ils me semble d'ailleurs que la F1 impose à ses pilotes une license délivrée par la fédération mais, contrairement au rallye par exemple, pas le permis de conduire, encore aujourd'hui (même si j'imagine que les pilotes sans permis doivent être très rares).

Posté le

unknown

(60)

Répondre


Tous les commentaires (52)

Et il l'a eu du premier coup ?

Posté le

unknown

(139)

Répondre

C'est aussi de la que vient l'expression " faire son fangio" , a savoir rouler vite.

Posté le

unknown

(124)

Répondre

Il a donc passé son permis à 50 ans ! Très marrante cette anecdote !

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Trés bonne question, a-t'il eu sont permit du 1er coup? Sinon l'anecdoc est super!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Et a l'époque il savait qu'il n'avait pas le permis ?? C'était autorise sa ??

Posté le

unknown

(2)

Répondre

En général les pilotes ne roulent pas beaucoup en dehors des circuit, enfin ça a du lui faire bizarre après.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Je ne sais pas si quelqu'un peut confirmer mais ils me semble d'ailleurs que la F1 impose à ses pilotes une license délivrée par la fédération mais, contrairement au rallye par exemple, pas le permis de conduire, encore aujourd'hui (même si j'imagine que les pilotes sans permis doivent être très rares).

Posté le

unknown

(60)

Répondre

a écrit : Et a l'époque il savait qu'il n'avait pas le permis ?? C'était autorise sa ?? Pas besoin de permis de conduire sur circuit !

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : C'est aussi de la que vient l'expression " faire son fangio" , a savoir rouler vite. enfin ceci dit

a l'époque vite c'était comme pousser un peu sa twingo de nos jours. Chez moi rouler comme un fangio c est plutôt rouler comme un beauf, faire crisser les pneus zik a fond...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : En général les pilotes ne roulent pas beaucoup en dehors des circuit, enfin ça a du lui faire bizarre après. Ah ça oui ^^
" Le compteur ne va pas au-dessus de 150 km/h ?? Dans quel monde suis-je ??? "

Ps : j'ai mis 150 km/h, mais je ne sais pas si les voitures de route de l 'époque pouvaient allaer aussi vite.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : enfin ceci dit

a l'époque vite c'était comme pousser un peu sa twingo de nos jours. Chez moi rouler comme un fangio c est plutôt rouler comme un beauf, faire crisser les pneus zik a fond...
Détrompe toi, les F1 de l'époque dépassaient parfois les 300 km/h. Les circuits ont d'ailleurs dû, pour des raisons de sécurité, souvent modifier les tracés, ajouter des virages et chicanes afin de ralentir les voitures qui auraient donc tendance aujourd'hui à ne plus atteindre des vitesses pareilles en bouts de lignes droites.

Posté le

unknown

(11)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas si quelqu'un peut confirmer mais ils me semble d'ailleurs que la F1 impose à ses pilotes une license délivrée par la fédération mais, contrairement au rallye par exemple, pas le permis de conduire, encore aujourd'hui (même si j'imagine que les pilotes sans permis doivent être très rares). En effet, pour courir en F1, il faut ce qu' on appelle une super licence délivrée par la FIA. Prost a failli ne pas courir une année, son écurie ou lui-même (à vérifier) ayant oublié d'en faire la demande.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

a écrit : Détrompe toi, les F1 de l'époque dépassaient parfois les 300 km/h. Les circuits ont d'ailleurs dû, pour des raisons de sécurité, souvent modifier les tracés, ajouter des virages et chicanes afin de ralentir les voitures qui auraient donc tendance aujourd'hui à ne plus atteindre des vitesses pareilles en bouts de lignes droites. Afficher tout la vache t as raison!! :) j aurai pas cru...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Plus recement mais moins celebre le francais Mike Di Miglio a etait champion du monde de moto 125cc en 2008 et n'avait pas le permis non plus

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Détrompe toi, les F1 de l'époque dépassaient parfois les 300 km/h. Les circuits ont d'ailleurs dû, pour des raisons de sécurité, souvent modifier les tracés, ajouter des virages et chicanes afin de ralentir les voitures qui auraient donc tendance aujourd'hui à ne plus atteindre des vitesses pareilles en bouts de lignes droites. Afficher tout Non c'est faux, les F1 à l'époque de Fangio n'allais pas à 300km/h mais plutôt dans les 200 km/h. La où la réglementation à le plus évolué pour limiter la puissance c'est prototype LMP1 qui courent lors des 24h du mans, d'ailleurs sur la grande ligne droite des hunaudières, il a été rajouté 2 chicanes afin de ralentir les véhicules mais surtout de laisser leur vigilance éveillé, en effet les pilotes avait tendances à se laisser aller dans cette ligne droite ce qui occasionnait des accidents

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Non c'est faux, les F1 à l'époque de Fangio n'allais pas à 300km/h mais plutôt dans les 200 km/h. La où la réglementation à le plus évolué pour limiter la puissance c'est prototype LMP1 qui courent lors des 24h du mans, d'ailleurs sur la grande ligne droite des hunaudières, il a été rajouté 2 chicanes afin de ralentir les véhicules mais surtout de laisser leur vigilance éveillé, en effet les pilotes avait tendances à se laisser aller dans cette ligne droite ce qui occasionnait des accidents Afficher tout Cette F1 Alpha Romeo de 1950, pilotée par Fangio d'ailleurs, atteignait les 310 km/h ;)
fr.wikipedia.org/wiki/Alfa_Romeo_159_(F1)

Par contre en effet, j'avais entendu parler des 24h du Mans comme étant un circuit particulièrement concerné par les modifications de tracés en raison de ses (sa) ligne(s) droite(s) meurtrière(s).

Posté le

unknown

(8)

Répondre

a écrit : Cette F1 Alpha Romeo de 1950, pilotée par Fangio d'ailleurs, atteignait les 310 km/h ;)
fr.wikipedia.org/wiki/Alfa_Romeo_159_(F1)

Par contre en effet, j'avais entendu parler des 24h du Mans comme étant un circuit particulièrement concerné par les modifications de tracés en raison de
ses (sa) ligne(s) droite(s) meurtrière(s). Afficher tout
Merci de nous éclairer fandog :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je crois qu'il l'a raté deux fois, niveau code (dépassement droite/gauche), et 6 fois à la pratique, à cause du créneau (en F1 pas de marche arrière).

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Vroooouuuuuummmmmm; Vroum Vroooooooouuuuuuuuummmmm!!!!!!

Posté le

unknown

(0)

Répondre