Pourquoi parle-t-on de bogue informatique ?

Proposé par
le

Si on parle de bogue informatique (bug en anglais, qui se traduit par "insecte"), c'est parce que dans les années 40, à l'époque où les ordinateurs étaient volumineux et fonctionnaient avec des ampoules, la chaleur attirait les insectes (notamment des cafards) qui développaient de vraies colonies dans ces ordinateurs, et occasionnaient des malfonctions.

Un bug est donc synonyme de problème dans le fonctionnement d'un programme. A noter que le mot aurait été employé bien avant les années 40, mais c'est à partir de cette époque que le terme est devenu populaire et synonyme de dysfonctionnement dans le monde informatique.


Commentaires préférés (3)

Et en français on a pris l'orthographe "bogue" en hommage aux écorces piquantes des châtaignes. Un bogue est donc un problème particulièrement "épineux".

Posté le

unknown

(195)

Répondre

Manger un bout de carte graphique améliore la vision c'est bien connu...

Posté le

unknown

(144)

Répondre

Le 1er bogue informatique n'a pas été causé par un cafard mais un papillon nocturne le 9 septembre 1947. C'est Grace Murray Hopper ( qui a crée le premier langage compilé, le langage A, et codé le compilateur qui va avec,
et qui a aussi grandement inspiré COBOL, qui reste un des langages les plus répandus) qui aurait inventé ce terme en marquant dans le journal "First actual case of bug being found". Les opérateurs ré-utilisérent alors le mot "bug" en disant qu'ils avaient "débuggé" la machine.

Posté le

unknown

(105)

Répondre


Tous les commentaires (50)

Et en français on a pris l'orthographe "bogue" en hommage aux écorces piquantes des châtaignes. Un bogue est donc un problème particulièrement "épineux".

Posté le

unknown

(195)

Répondre

Et bien Daxou tu m'apprends quelque chose, autant je connaissais l'origine du nom anglais, autant l'origine de bogue... Cela dit je préfère utiliser et lire la version anglaise, même dans un texte en français... Question de goût ;-)

Posté le

unknown

(25)

Répondre

L'histoire des colonies des cafards ... Je me coucherai dans le dégoût ^^

Posté le

unknown

(9)

Répondre

En ce qui concerne les insectes provoquant des pannes, il en allait de même dans les centres sans personnels permanents de FT où les équipements fonctionnait avec des lampes. Ces centres avaient même été équipés de systèmes attirant les insectes et les tuant pour éviter qu'ils aillent sur le matériel. Autres animaux qui provoquent des pannes ce sont les rongeurs de tout poils qui s'attaquent aux câbles,

Posté le

unknown

(15)

Répondre

bien sur qu'à l'époque les informaticiens était dans le besoin.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Manger un bout de carte graphique améliore la vision c'est bien connu...

Posté le

unknown

(144)

Répondre

Le 1er bogue informatique n'a pas été causé par un cafard mais un papillon nocturne le 9 septembre 1947. C'est Grace Murray Hopper ( qui a crée le premier langage compilé, le langage A, et codé le compilateur qui va avec,
et qui a aussi grandement inspiré COBOL, qui reste un des langages les plus répandus) qui aurait inventé ce terme en marquant dans le journal "First actual case of bug being found". Les opérateurs ré-utilisérent alors le mot "bug" en disant qu'ils avaient "débuggé" la machine.

Posté le

unknown

(105)

Répondre

AAAAAHHHH !!! C'est pour ca !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Anecdote indispensable ^^

Posté le

unknown

(3)

Répondre

À lampe, on dit à lampe. Et j'ai eu vent que c'est la première panne d'un certain engin qui a était provoqué par des insectes qui fait que l'équipe de l'époque utilisa le terme de "bug" !

Posté le

unknown

(1)

Répondre

La première utilisation du mot viens bien d' une jeep dans le désert qui a eu des soucis de moteur a cause de petite bébête :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Interessant ! Je vais m armer d' une bombe insecticide pour le prochain bug ^^

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Effectivement certain ! Un amis informaticien me l avait déjà dis ... A noter que les ampoules ont été remplacées par l invention du transistor ( qui consomme beaucoup moins d'électricité !!! En plus d' être plus "petit" )

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Tres interessant !

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Vrai a 90 %, source : science et vie junior. On appel ça bug car un insecte (et non un essaim) provoqua un court circuit dans le premier ordinateur crée , d'ailleurs sa depouille fut accrochée à une page du manuel d'utilisation ^^

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Sachez qu'un bug informatique sérieux et important est prévu pour l'année 2038, le 19 janvier 2038 à 3h14 min 7s (temps universel) pour être précis...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Sachez qu'un bug informatique sérieux et important est prévu pour l'année 2038, le 19 janvier 2038 à 3h14 min 7s (temps universel) pour être précis... Tout comme le bug de l'an 2000, qu'on attend tous encore.... 10ans après.
Edit : Et ce matin à 10h10 (10/10/10) ; un bug était censé se produire également... Il faut arrêter avec vos superstitions de bac à sable.

Posté le

unknown

(12)

Répondre

Lisez bien le texte dans le fameux journal historique : "First *actual* case of bug being found", i. e. "C'est la première fois qu'on a *vraiment* trouvé un bug". Ca montre bien que le mot était déjà utilisé, et que le technicien a consciemment fait un jeu de mots :-) Cf. www.catb.org/jargon/html/B/bug.html . D'ailleurs, n'importe quelle personne ayant déjà essayé de programmer quoi que ce soit comprendra que les bugs sont aussi vieux que la programmation : en fait, le débuggage prend en général nettement plus de temps que l'écriture ! Mais cette anecdote est effectivement amusante :-)

Posté le

unknown

(1)

Répondre