Pourquoi parle-t-on de bogue informatique ?

Proposé par
le

Si on parle de bogue informatique (bug en anglais, qui se traduit par "insecte"), c'est parce que dans les années 40, à l'époque où les ordinateurs étaient volumineux et fonctionnaient avec des ampoules, la chaleur attirait les insectes (notamment des cafards) qui développaient de vraies colonies dans ces ordinateurs, et occasionnaient des malfonctions.

Un bug est donc synonyme de problème dans le fonctionnement d'un programme. A noter que le mot aurait été employé bien avant les années 40, mais c'est à partir de cette époque que le terme est devenu populaire et synonyme de dysfonctionnement dans le monde informatique.


Tous les commentaires (50)

a écrit : Manger un bout de carte graphique améliore la vision c'est bien connu... Et manger un bout de processeur améliore les capacités cérébrales.

a écrit : Tout comme le bug de l'an 2000, qu'on attend tous encore.... 10ans après.
Edit : Et ce matin à 10h10 (10/10/10) ; un bug était censé se produire également... Il faut arrêter avec vos superstitions de bac à sable.
Surtout que c'est 2010 et pas juste 10... mdr

Posté le

android

(1)

Répondre

C'est pour cela que les antivirus utilisent des cafards pour représenter un virus !? .

Et glitch signifie pépin en anglais

a écrit : Et en français on a pris l'orthographe "bogue" en hommage aux écorces piquantes des châtaignes. Un bogue est donc un problème particulièrement "épineux". Meme si 5 ans plus tard je doute que tu me lise, j aimerais connaitre tes sources concernant l ecorce de chataigne.
Hormis une origine quebequoise de bogue je n ai rien trouver ettayant ton affirmation.
Si qq1 a une source je mets cette page en suivi et je viendrai lire.
En attendant bug c est bug et voila, vouloir changer ca en bogue pour causer la france c est ridicule.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le 1er bogue informatique n'a pas été causé par un cafard mais un papillon nocturne le 9 septembre 1947. C'est Grace Murray Hopper ( qui a crée le premier langage compilé, le langage A, et codé le compilateur qui va avec,
et qui a aussi grandement inspiré COBOL, qui reste un des langages les plus répand
us) qui aurait inventé ce terme en marquant dans le journal "First actual case of bug being found". Les opérateurs ré-utilisérent alors le mot "bug" en disant qu'ils avaient "débuggé" la machine. Afficher tout
Désolé mais il n'y a pas de lien et mes sources me confirment que c'est un cafard.
Cependant la date est bonne(les langages A et COBOL aussi).
www.sciencesetavenir.fr/high-tech/google-celebre-grace-hopper-decouvreuse-du-premier-vrai-bug-informatique_35478

a écrit : Il y a même une fois où une chouette à cour circuiter microsoft à cause d'un quignon de pain qu'elle avait fait tomber de son bec ^^ C'est vrai?
(J'attends un lien)

a écrit : Sachez qu'un bug informatique sérieux et important est prévu pour l'année 2038, le 19 janvier 2038 à 3h14 min 7s (temps universel) pour être précis... Oh oui bien sûr et ensuite le père Noël va tomber en distribuant des sucettes!

a écrit : La première utilisation du mot viens bien d' une jeep dans le désert qui a eu des soucis de moteur a cause de petite bébête :) N'importe quoi.

a écrit : Hum, le mot "bug" vient exactement d'une mite qui s'est coincée dans un calculateur, un ordinateur de l'époque... On peut la voir scotchée sur un rapport dans je sais plus quel musée (j'ai lu ça dans un SVJ). Sinon, comme j'ai pu lire "bogue", sachez que je m'oppose totalement à la francisation de l'informatique. L'Italien est le langage de la musique, le Français celui de la danse, et l'Anglais celui de l'informatique. Je vois pas pourquoi on a besoin de dire "bogue", "mél", "salle de discussion", et tout ce qui suit. RTFM. Afficher tout *LLPDM plutôt.
(Lis le p... de manuel)

Posté le

android

(1)

Répondre