Des fusils chargés à blanc dans les pelotons d'exécution

Proposé par
le

Dans les pelotons d'exécution, il y a le plus souvent un ou plusieurs fusils chargés à blanc. Ceci est fait afin que les tireurs ne culpabilisent pas : aucun ne peut se dire avec certitude que c'est sa balle qui a tué le condamné à mort.


Tous les commentaires (80)

a écrit : Mon cher Soakaos, la Chine a adopté l'exécution par injection létale depuis 1997. Cela ne fait jamais que 14 ans. Ton commentaire est "aimé" par plus de 300 personnes, mais il est totalement faux. Tu devrais vérifier la véracité de tes dires avant de les envoyer dans la nature...
Sans rancune, mais
sois plus prudent la prochaine fois. Afficher tout
Vérification faite sur plusieurs sites dont Amnesty il semble que c'est toujours pratiqué et donc facturé, bien que l'injection létale se développe et soit aujourd'hui la plus utilisée. Donc son commentaire n'est pas totalement faux, à moins que tu nous donnes une source sérieuse ou que tu vives en Chine et que tu puisses le confirmer.
Sources :
www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Peine-de-mort/Presentation/Modes-d%E2%80%99execution

fr.m.wikipedia.org/wiki/Peine_de_mort_en_R%C3%A9publique_populaire_de_Chine

Posté le

android

(1)

Répondre

Un ancien soldat français en Afghanistan m'a raconté que lors d'une fusillade ( en opération ), on ne pouvait pas savoir qui a tué la personne donc ils ne pouvaient pas totalement culpabiliser. ( vu qu'ils sont plusieurs à tirer)

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce n'est pas forcément pour la culpabilité des soldats, c'est surtout pour l'économie de balle.pendant la deuxième guerre mondiale, toutes les exécutions pat les allemand et les français pendant la première, étaient faites que avec une seule vrai balle.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas forcément pour la culpabilité des soldats, c'est surtout pour l'économie de balle.pendant la deuxième guerre mondiale, toutes les exécutions pat les allemand et les français pendant la première, étaient faites que avec une seule vrai balle. Si tu veux économiser des balles ; t'y vas à la bâillonnette (orthographe ?) ou au couteau.
Si tu veux a tout prix tirer, tu fais du 1 balle pour 1 mort.

Ton raisonnement à mon goût n'a pas de sens ..

Posté le

android

(3)

Répondre

Vous parlez de doute ou de remord, mais quelqu'un possédant ces faculté ne s'engage pas dans l'armée, sauf si il est suicidaire, veut voir l'horreur et pouvoir se tirer une balle tranquille...
Je suis curieux de chercher les "taux" de suicide parmis les militaire/ retraité inclus.
Mais ça doit pas être énorme, les gens présentant ces sentiments ne finissent pas leurs classes. D'autre y parviennent néanmoins mais au prit d'un endoctrinement souvent commencer des le plus jeune âge.ce qui les protégeras du remord vu qu'ils agissent pour un monde meilleurs. D'autre sont juste des petits con qui veulent savoir/voir la mort...
La pensée française est très particulière, Grace a notre éducation qui si ce n'est pas la meilleure pour "la vielle conservatrice",qui veut du chiffre. Oui on fait plus de fautes que papy qui s'est écrire sans fautes, oui contrairement au lycéen chinois, on est nul en math, oui c'est vrai on connais pas l'histoire de France aussi bien que le chinois qui fait bosser d'autre chinois, oui à toute les oppositions, car de toute façon la France vole en éclat. Et cette génération d'ouvrier, d'employer surqualifier dépriment, ou faisant la tête quand on lui demande de faire plus pour les autres que pour lui, ce demandant si son sort est différents d'un esclave, ce rattachant au monde par des bien commerciales, chair à canon économique...
Bref c'est nous, moi, un autre, pas toi, mais lui...
Celui là est condamné à disparaître au profit du mouton, consommateur,soldat, adapter, au monde de guerre perpétuel qui est le notre...

a écrit : On se fout d'Agence tous risques et on ne «mérite» pas la peine de mort. Ce n'est pas une fessée. Arrête de lire Closer et Le Figaro. Si ta gamine ce faisait violer tu changerait de discours.

Un tir à blanc n'occasionne pas de recul contrairement au tir à balle réelle.
Donc le tireur sait obligatoirement.
Par conséquent je doute de la réalité de cette information.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un tir à blanc n'occasionne pas de recul contrairement au tir à balle réelle.
Donc le tireur sait obligatoirement.
Par conséquent je doute de la réalité de cette information.
Dénué de sens puisque c'est la poudre qui produit l'explosion donc le recul. L'ogive , quelle soit présente ou non ne change rien à l'énergie produite par l'explosion issue de la même quantité de poudre dans les deux cas.... Mes sources, mon expérience.

a écrit : Si le gars a ete condamné a la peine capitale, c'est qu'il l'as mérité, de plus, annecdote confirmée dans l'agence tout risques xD Faux! Ce n'est pas parce que quelqu'un est exécuté qu'il est normal qu'il le soit. Tuer quelqu'un, est dans les circonstances d'un pelotton, est un assasinat à mon avis.

a écrit : En chine, la munition utilisée pour une exécution est facturée à la famille du condamné. Oh les salauds.

C'est comme lorsque l'ont empoisonné un condamné à mort aux États Unis, il y avais 3 Bourreaux avec chacun leur petit bouton d'exécution, mais seul l'un d'entre eux était opérationnel pour que chacun "rejette la faute sur l'autre"

A partir du moment où on tient le fusil et qu on tire y a plus de doute. Le choix doit se faire avant.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : N'importe qui ayant déja tiré avec des balles réelles fera la différence avec des balles à blanc : ça n'a pas du tout le même recul Mais c'est la volonté de ne pas culpabiliser qui ne nous fait pas relever ce détail, par exemple pour chaque officier nazi tué, 100 juifs étaient condamnés au peloton d'éxécution. Mais les simples soldats, les tireurs, qui eux ne suivaient l'idéologie nazie préféraient croire dur comme fer en leur innocence. Noter qu' un large panel de techniques psychologiques ont été utilisé pour la propagande et ce au cours de toute l'histoire de l'humanité

a écrit : N'importe qui ayant déja tiré avec des balles réelles fera la différence avec des balles à blanc : ça n'a pas du tout le même recul Ca dépend des armes

a écrit : Personnellement je trouve ça pervers : une telle situation impose la certitude que ce qu'on fait est juste (je ne fais pas l'apologie de la peine de mort), le fait de douter est pire qu'accomplir un acte dont on nous dit que c'est notre "devoir" et au nom de la "justice" lorsqu'on a le faire. Le doute ça te ronge un homme peut être pire que le remord. En insérant le doute on met les exécuteurs en position de meurtrier potentiel plutôt qu'en "simple" bourreau. En gros on dit "on sait pas trop si c'est bien ce qu'on fait alors on vous permet d'en douter". Je pense que je préfèrerais savoir et me reposer sur le sentiment de (pseudo) justice rendu. C'est sur qu'après il faut être en situation pour en juger pleinement. Afficher tout Donc tu n'es pas faite pour être militaire ! Plus globalement, si un militaire devait remettre en cause le bien fondé de chacune de ses missions, il ne serait pas efficace ! "Oh non désolé mais l'Afghanistan je le sens pas trop..."

a écrit : Personnellement je trouve ça pervers : une telle situation impose la certitude que ce qu'on fait est juste (je ne fais pas l'apologie de la peine de mort), le fait de douter est pire qu'accomplir un acte dont on nous dit que c'est notre "devoir" et au nom de la "justice" lorsqu'on a le faire. Le doute ça te ronge un homme peut être pire que le remord. En insérant le doute on met les exécuteurs en position de meurtrier potentiel plutôt qu'en "simple" bourreau. En gros on dit "on sait pas trop si c'est bien ce qu'on fait alors on vous permet d'en douter". Je pense que je préfèrerais savoir et me reposer sur le sentiment de (pseudo) justice rendu. C'est sur qu'après il faut être en situation pour en juger pleinement. Afficher tout En fait je suis pas sur qu'il soit question de la culpabilité du condamné. Je pense juste qu'ils étaient conscients que de prendre seul la responsabilité d'enlever la vie à quelqu'un (bien que reconnu coupable) ça peut être dangereux pour l'équilibre mental du bonhomme. En fait je vois ça comme un moyen de diviser la culpabilité sur l'ensemble du groupe. En gros au lieu de de dire "j'ai pris la vie de cet homme" on se dit "j'ai participé à lui ôter la vie". Ça rend sûrement pas la chose beaucoup plus simple mais ça a bien dû en aider certains..

a écrit : Je suis tireur en club, le recule entre un balle a blanc ou encore une balle plast et un balle réelle est importante, trop pour que le tireur ne remarque pas de diference ... Avec un fusil d'assaut tu le remarque crois moi la différence entre une cartouche à blanc et une cartouche réel, le recul étant déjà pas énorme, avec une cartouche à blanc on peut considérer qu'il n'y en n'a pas, en plus quand ils chargent armes il vois bien qu'elle type de balle il vont tirer.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : N'importe qui ayant déja tiré avec des balles réelles fera la différence avec des balles à blanc : ça n'a pas du tout le même recul Mais si vous tirez tous en même temps tu ne l'entends pas...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : et les douilles alors vous m'expliquez comment ils ne font pas la difference a moin qu'il ne l'éject pas ? Exact. Les douilles sont vraiment très différentes..