L'explosion du pont a dû être refaite

Proposé par
le
dans

Dans le film culte "Le bon, la brute et le truand", le tournage de la scène de l'explosion du pont fut particulièrement fastidieuse. Le pont étant trop solide, un capitaine de l'armée espagnole proposa ses services, mais il déclencha l'explosion trop tôt : aucune des 12 caméras ne tournait. Le pont dut être reconstruit par les soldats de manière expresse pour calmer la colère d'un Sergio Leone qui put filmer l'explosion le lendemain.


Commentaires préférés (3)

Troisième, et dernier film de la trilogie, "le bon, la brute et le truand", vit la scène de l'explosion du pont, tournée dans la "provincia" de Burgos.
Les paysages s'y prêtaient tant pour cette scène, comme celles du monastère, ainsi que du cimetière.
Pour les cinéphiles endurcis, il existe même la possibilité de visiter ces lieux, en groupe organisé.

Dans le film, c'est le Rio Grande qui est enjambé par ce pont. En réalité, il ne s'agit que de la rivière Arlanza...qui de plus n'avait qu'un faible débit à cette saison de 1966.
Qu'importe: les jeunes conscrits furent employés pour construire un barrage de fortune en aval, afin de retenir l'eau et donner l'impression d'être un fleuve.

Pour la scène de l'explosion, eurent en réalité lieu...trois. La première, trop faible, n'eut pas l'effet désiré. À la seconde, il semble que ce soit la barrière de la langue qui ait confondu le sergent Espagnol, quant au moment prévu pour la détonation.
Quant à la troisième, la bonne, elle ne semble pas avoir eu lieu le lendemain, mais trois (ou quinze) jours plus tard.

D'une trilogie des années 60, à une autre des années 80.
Rappeler, que dans le troisième volet de "Retour vers le futur", Marty Mac Fly, se fait appeler Clint Eastwood, porte également un poncho, et utilise le même stratagème de la plaque de métal, à mode de gilet pare-balles.

www.rtve.es/television/20230823/bueno-feo-malo-curiosidades-clint-eastwood-rodaje-espana-sergio-leone-banda-sonora/2408147.shtml

L'enchaînement : le pont, la chute et le ciment.

Eli Wallach a une façon bien à lui de se mettre à l'abri de l'explosion...
;-)


Tous les commentaires (8)

Troisième, et dernier film de la trilogie, "le bon, la brute et le truand", vit la scène de l'explosion du pont, tournée dans la "provincia" de Burgos.
Les paysages s'y prêtaient tant pour cette scène, comme celles du monastère, ainsi que du cimetière.
Pour les cinéphiles endurcis, il existe même la possibilité de visiter ces lieux, en groupe organisé.

Dans le film, c'est le Rio Grande qui est enjambé par ce pont. En réalité, il ne s'agit que de la rivière Arlanza...qui de plus n'avait qu'un faible débit à cette saison de 1966.
Qu'importe: les jeunes conscrits furent employés pour construire un barrage de fortune en aval, afin de retenir l'eau et donner l'impression d'être un fleuve.

Pour la scène de l'explosion, eurent en réalité lieu...trois. La première, trop faible, n'eut pas l'effet désiré. À la seconde, il semble que ce soit la barrière de la langue qui ait confondu le sergent Espagnol, quant au moment prévu pour la détonation.
Quant à la troisième, la bonne, elle ne semble pas avoir eu lieu le lendemain, mais trois (ou quinze) jours plus tard.

D'une trilogie des années 60, à une autre des années 80.
Rappeler, que dans le troisième volet de "Retour vers le futur", Marty Mac Fly, se fait appeler Clint Eastwood, porte également un poncho, et utilise le même stratagème de la plaque de métal, à mode de gilet pare-balles.

www.rtve.es/television/20230823/bueno-feo-malo-curiosidades-clint-eastwood-rodaje-espana-sergio-leone-banda-sonora/2408147.shtml

L'enchaînement : le pont, la chute et le ciment.

Eli Wallach a une façon bien à lui de se mettre à l'abri de l'explosion...
;-)

a écrit : Eli Wallach a une façon bien à lui de se mettre à l'abri de l'explosion...
;-)
Qui jouait les brutes épaisses dans les westerns et les gentils portier en fin de carrière... ;)

le monde se divide en 2 catégories : ceux qui connaissaient l'anecdote, et ceux qui ne la connaissaient pas. Toi, tu te couches moins bête.
Sinon, il ya ceux qui passent par la porte (paix à leur âme, signe de croix), et ceux qui passent par la fenêtre. youtu.be/2Kq7NBP59dM?si=NMq1V4dgUGUtevax

a écrit : Troisième, et dernier film de la trilogie, "le bon, la brute et le truand", vit la scène de l'explosion du pont, tournée dans la "provincia" de Burgos.
Les paysages s'y prêtaient tant pour cette scène, comme celles du monastère, ainsi que du cimetière.
Pour les cinéphiles e
ndurcis, il existe même la possibilité de visiter ces lieux, en groupe organisé.

Dans le film, c'est le Rio Grande qui est enjambé par ce pont. En réalité, il ne s'agit que de la rivière Arlanza...qui de plus n'avait qu'un faible débit à cette saison de 1966.
Qu'importe: les jeunes conscrits furent employés pour construire un barrage de fortune en aval, afin de retenir l'eau et donner l'impression d'être un fleuve.

Pour la scène de l'explosion, eurent en réalité lieu...trois. La première, trop faible, n'eut pas l'effet désiré. À la seconde, il semble que ce soit la barrière de la langue qui ait confondu le sergent Espagnol, quant au moment prévu pour la détonation.
Quant à la troisième, la bonne, elle ne semble pas avoir eu lieu le lendemain, mais trois (ou quinze) jours plus tard.

D'une trilogie des années 60, à une autre des années 80.
Rappeler, que dans le troisième volet de "Retour vers le futur", Marty Mac Fly, se fait appeler Clint Eastwood, porte également un poncho, et utilise le même stratagème de la plaque de métal, à mode de gilet pare-balles.

www.rtve.es/television/20230823/bueno-feo-malo-curiosidades-clint-eastwood-rodaje-espana-sergio-leone-banda-sonora/2408147.shtml
Afficher tout
Merci pour tes précisions epoxy, toujours sympas à lire !

Autre lieu de tournage de nombreux westerns de l'époque, fort bravo en Andalousie que j'ai eu la chance de visiter
fr.m.wikipedia.org/wiki/Fort_Bravo_(d%C3%A9cor)
Et alors ce jour-là on s'est retrouvés par hasard sur un des jours de tournage du film les frères sisters d'audiard avec Jake gyllenhaal et Joaquin Phoenix, je ne m'en suis pas remise ! Très bon film d'ailleurs

a écrit : Merci pour tes précisions epoxy, toujours sympas à lire !

Autre lieu de tournage de nombreux westerns de l'époque, fort bravo en Andalousie que j'ai eu la chance de visiter
fr.m.wikipedia.org/wiki/Fort_Bravo_(d%C3%A9cor)
Et alors ce jour-là on s'est retrouvés par hasard s
ur un des jours de tournage du film les frères sisters d'audiard avec Jake gyllenhaal et Joaquin Phoenix, je ne m'en suis pas remise ! Très bon film d'ailleurs Afficher tout
Fort Bravo (antérieurement Texas Hollywood), construit pour le film protagoniste de l'anecdote, est en fait l'un des trois décors de cinéma "Western", présents dans la "provincia" de Almería.

Les deux autres sont Oasys MiniHollywood, qui fut construit comme décor pour le film "pour quelques dollars de plus" (1965), est aujourd'hui couplé avec une Réserve Zoologique....
Et Western Leone, érigé pour les besoins du film "Il était une fois dans l'Ouest" (1968).

Le patrimoine cinématographique laissé aux alentours de Tabernas (Almería), par Sergio Leone, est tout de même spectaculaire !

a écrit : Fort Bravo (antérieurement Texas Hollywood), construit pour le film protagoniste de l'anecdote, est en fait l'un des trois décors de cinéma "Western", présents dans la "provincia" de Almería.

Les deux autres sont Oasys MiniHollywood, qui fut construit comme décor pour le f
ilm "pour quelques dollars de plus" (1965), est aujourd'hui couplé avec une Réserve Zoologique....
Et Western Leone, érigé pour les besoins du film "Il était une fois dans l'Ouest" (1968).

Le patrimoine cinématographique laissé aux alentours de Tabernas (Almería), par Sergio Leone, est tout de même spectaculaire !
Afficher tout
Une très belle région à visiter l'Andalousie :)