Le secret des sources intermittentes

Proposé par
le
dans

Il existe plusieurs sources intermittentes dans le monde, caractérisées par leur écoulement périodique, qui diminue voire s'interrompt puis augmente à un rythme régulier. La plus grande se situe dans le Swift Creek canyon dans le Wyoming : son écoulement s'arrête puis reprend toutes les 15 minutes.

Plusieurs mécanismes permettent d'expliquer ces variations. Dans le cas de Swift Creek canyon, on pense que c'est un syphon naturel qui fait varier le débit eu fur et à mesure qu'il se remplit.


Commentaires préférés (2)

La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du siphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg

Même système que dans nos machines à laver pour récupèrer la lessive dans le bac en hauteur.


Tous les commentaires (22)

La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du siphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg

Même système que dans nos machines à laver pour récupèrer la lessive dans le bac en hauteur.

Étonnant !!! C'est ce qui me fait admirer la Nature, toutes ces étrangetés empreintes d'une certaine poésie...

a écrit : La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du s
iphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg
Afficher tout
Quand je tire ma chasse d'eau, la cuvette se vide en une seule fois, pas, comme selon l'anecdote, par saccades. Tout comme mon lavabo. À moins que ce ne soit trop rapide pour s'en apercevoir ?

Le lien que tu mets n'explique que pourquoi il reste toujours de l'eau dans le siphon, dont le but est d'empêcher les mauvaises odeurs de remonter.

a écrit : La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du s
iphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg
Afficher tout
Je pense que dans ta tête c’est clair, dans celle de certains aussi, mais dans la mienne … ^^

a écrit : Quand je tire ma chasse d'eau, la cuvette se vide en une seule fois, pas, comme selon l'anecdote, par saccades. Tout comme mon lavabo. À moins que ce ne soit trop rapide pour s'en apercevoir ?

Le lien que tu mets n'explique que pourquoi il reste toujours de l'eau dans le siphon, do
nt le but est d'empêcher les mauvaises odeurs de remonter. Afficher tout
L'eau de la cuvette se vide en une fois car c'est toi en tirant ou non la chasse qui contrôle le débit. La saccade se produit quand tu as à l'origine un débit constant qui rencontre les conditions propres à l'apparition du phénomène de siphon.

Quand la chasse d'eau n'est pas tirée, le niveau de l'eau de la cuvette est à deux doigt d'atteindre la hauteur nécessaire pour l'activation du siphon. Puis quand tu la tires, l'excédent d'eau qui arrive fait monter le niveau de la cuvette et provoque l'activation du siphon qui va aspirer le contenu de la cuvette vers les égouts.
Il reste toujours de l'eau dans le siphon car le passage du fond de la cuvette a une certaine largeur donc de l'eau et de l'air peuvent passer simultanément ce qui interrompt le siphon. Et heureusement sinon, comme tu dis les mauvaises odeurs remonterai.
Après, j'imagine quand faisant varier la durée de la chasse d'eau, la largeur des tuyau, la hauteur du U de la cuvette et d'autres éléments, on peut faire varier la quantité d'eau qui reste au fond de la cuvette. Typiquement en rajoutant un peu d'eau après que le siphon soit terminé afin de faire monter le niveau sans toutefois provoquer un nouveau siphon. Ou alors en rajoutant un siphon plus petit qui contrôlera la durée d'activation du siphon de la cuvette et permettra de l'interrompre plus tôt pour qu'il reste suffisamment d'eau au fond de la cuvette.

a écrit : Je pense que dans ta tête c’est clair, dans celle de certains aussi, mais dans la mienne … ^^ C'est difficile d'expliquer ce phénomène. En tout cas pour moi ^^

a écrit : L'eau de la cuvette se vide en une fois car c'est toi en tirant ou non la chasse qui contrôle le débit. La saccade se produit quand tu as à l'origine un débit constant qui rencontre les conditions propres à l'apparition du phénomène de siphon.

Quand la chasse d'eau n'est pa
s tirée, le niveau de l'eau de la cuvette est à deux doigt d'atteindre la hauteur nécessaire pour l'activation du siphon. Puis quand tu la tires, l'excédent d'eau qui arrive fait monter le niveau de la cuvette et provoque l'activation du siphon qui va aspirer le contenu de la cuvette vers les égouts.
Il reste toujours de l'eau dans le siphon car le passage du fond de la cuvette a une certaine largeur donc de l'eau et de l'air peuvent passer simultanément ce qui interrompt le siphon. Et heureusement sinon, comme tu dis les mauvaises odeurs remonterai.
Après, j'imagine quand faisant varier la durée de la chasse d'eau, la largeur des tuyau, la hauteur du U de la cuvette et d'autres éléments, on peut faire varier la quantité d'eau qui reste au fond de la cuvette. Typiquement en rajoutant un peu d'eau après que le siphon soit terminé afin de faire monter le niveau sans toutefois provoquer un nouveau siphon. Ou alors en rajoutant un siphon plus petit qui contrôlera la durée d'activation du siphon de la cuvette et permettra de l'interrompre plus tôt pour qu'il reste suffisamment d'eau au fond de la cuvette.
Afficher tout
Et heureusement sinon, comme tu dis les mauvaises odeurs remonterai[ENT].

Oui... à la base le siphon des toilettes ou de l'évier, c'est même fait pour ça !

Pour faire peut-être plus simple, visuellement parlant, on peut comparer cela à certaines fontaines en bambou, présentes dans des jardins japonais. Le bambou, articulé autour d'un axe transversal, se remplit et se vide au gré du changement de son centre de gravité.

a écrit : Quand je tire ma chasse d'eau, la cuvette se vide en une seule fois, pas, comme selon l'anecdote, par saccades. Tout comme mon lavabo. À moins que ce ne soit trop rapide pour s'en apercevoir ?

Le lien que tu mets n'explique que pourquoi il reste toujours de l'eau dans le siphon, do
nt le but est d'empêcher les mauvaises odeurs de remonter. Afficher tout
Pourquoi « par saccades » ?
A chaque fois que le siphon est amorcé (par exemple toutes les demi-heures), l’eau s’écoule avec un débit constant (lié à la géométrie du conduit qui joue le rôle de siphon) et non par saccades. On peut faire cette expérience chez soi avec une bassine et un fin tuyau souple, ou en siphonnant son aquarium, son jaccuzi extérieur ou sa piscine…

a écrit : Pour faire peut-être plus simple, visuellement parlant, on peut comparer cela à certaines fontaines en bambou, présentes dans des jardins japonais. Le bambou, articulé autour d'un axe transversal, se remplit et se vide au gré du changement de son centre de gravité. Ça n’a rien à voir avec un siphon…

a écrit : Ça n’a rien à voir avec un siphon… Tout à fait. Dans ce genre de fontaine, il n'y a pas de siphon. C'était juste pour tenter une explication simple sur le phénomène, sans entrer dans la mécanique des fluides (liquides et gazeux) et de leurs interactions.

Pour mieux comprendre cette anecdote, voir les sources.

a écrit : Pourquoi « par saccades » ?
A chaque fois que le siphon est amorcé (par exemple toutes les demi-heures), l’eau s’écoule avec un débit constant (lié à la géométrie du conduit qui joue le rôle de siphon) et non par saccades. On peut faire cette expérience chez soi avec une bassine et un fin tuyau souple, ou en sip
honnant son aquarium, son jaccuzi extérieur ou sa piscine… Afficher tout
@DidierBe et @fuust. Je n'avais par regardé la vidéo car en anglais (et uniquement sous-titrée en anglais)

L'idée du tuyau qu'on aspire pour en extraire l'eau d'une bassine m'a poussé à regardé plus loin la vidéo jusqu'au schéma ... ou tout s'explique... ;)

Toutefois, ça n'explique pas pourquoi ce bassin principal ne soit pas constamment alimenté en eau mais toutes les 15 minutes.

a écrit : La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du s
iphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg
Afficher tout
Sauf erreur de ma part, ce que tu décris m’évoque un « siphon de Bell » ou « Bell Siphon ». J’ai l’impression qu’il s’agit du même principe ou du moins ça me semble très similaire

a écrit : Pour faire peut-être plus simple, visuellement parlant, on peut comparer cela à certaines fontaines en bambou, présentes dans des jardins japonais. Le bambou, articulé autour d'un axe transversal, se remplit et se vide au gré du changement de son centre de gravité. Oui je me suis fait la même réflexion en lisant l’anecdote, ça s’appelle un shishi odoshi et je rêve d’en monter un dans mon jardin :)

fr.m.wikipedia.org/wiki/Shishi-odoshi

Dans le sud il y a la fontaine de fontestorbes, qui en plus d'être intermittente est légèrement pétillante!

a écrit : La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du s
iphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg
Afficher tout
Si on met un tuyau dans les toilettes on peut donc bien respirer comme je l'avais vu dans un film !

a écrit : Et heureusement sinon, comme tu dis les mauvaises odeurs remonterai[ENT].

Oui... à la base le siphon des toilettes ou de l'évier, c'est même fait pour ça !
Je l'ignorais totalement ! 3 infos en 1 !

a écrit : La correcte orthographe serait plutôt "Siphon", "Syphon" est désuet depuis le XIXème siècle mais ça peut être sujet à débat.
www.lalanguefrancaise.com/orthographe/siphon-ou-syphon
Je mets ce lien, je trouve le graphe des occurences intéressant.

Le mécanisme du s
iphon est assez simple. Le liquide va remplir une cavité ayant une grossière forme de U petit à petit. L'eau rentrant par une branche du U. Une ouverture pas tout à fait en haut débouchant sur un conduit orienté vers le bas se trouve sur l'autre branche du U. Quand le niveau du liquide atteint cette ouverture, le liquide va commencer à se déverser par l'ouverture, un vide se créé donc sur la branche du U avec l'ouverture, l'air ne peut pas venir remplir ce vide donc l'eau s'en charge, donc l'eau est au dessus de l'ouverture, donc l'eau coule, donc un vide se créé etc. jusqu'à ce que le niveau de l'eau descende tellement dans la cavité que l'air peut passer et remplir le vide depuis la première branche du U.
Alors le siphon s'arrête, se remplit et se remettra en marche quand la cavité sera à nouveau remplie.

C'est comme ça que fonctionne nos toilettes. Quand on tire la chasse, l'eau descend dans la cuvette, le niveau monte et s'écoule par l'autre branche du U (vers les égouts), puis se videra jusqu'à ce que le niveau descende assez bas pour que l'air de l'extérieur puisse remplir le vide dans le tuyau.
cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/e/9/d/e9d607a7bb_50037603_siphon-02.jpg
Afficher tout
A deux doigts d’inventer les vases communicants… ^^