Gardez les tiques qui vous piquent

Proposé par
le
dans

Si vous êtes piqué par une tique, il est conseillé de garder le cadavre de l’insecte pendant une trentaine de jours. En cas d’inflammation de la morsure (érythème), il sera ainsi possible de vérifier si l’animal était porteur de bactéries comme par exemple la borrelia qui provoque la maladie de Lyme.


Commentaires préférés (3)

Dans un bocal pour l'hygiène et au réfrigérateur pour la conservation.

Il est même possible de faire tester l'insecte dans un laboratoire directement sans attendre l'inflammation éventuelle. La maladie de Lyme est bien mieux traitée dans les jours qui suivent la piqure. Si on attend trop longtemps, elle peut passer inaperçu et se manifester 5 à 10 ans plus tard avec des symptômes pas très marrant et des médecins qui n'arrivent pas à établir de diagnostic et qui prennent parfois les patients pour des fous.
Les tiques peuvent être porteuses d'une dizaine de bactéries différentes et potentiellement dangereuses pour l'humain.

A note qu'un rougeur en forme de donut autour de la piqûre est un indice fort de l'infection par la bactérie Borrelia, il faut rapidement consulter un médecin.

L'existence de la maladie de Lyme chronique n'est quant à elle, toujours pas scientifiquement prouvée.

Pour une tique on parle plutôt de morsure que de piqûre ! Ces petite bêtes utilisent un rostre pour boire votre sang et ainsi rester accrochées !


Tous les commentaires (21)

Dans un bocal pour l'hygiène et au réfrigérateur pour la conservation.

Il est même possible de faire tester l'insecte dans un laboratoire directement sans attendre l'inflammation éventuelle. La maladie de Lyme est bien mieux traitée dans les jours qui suivent la piqure. Si on attend trop longtemps, elle peut passer inaperçu et se manifester 5 à 10 ans plus tard avec des symptômes pas très marrant et des médecins qui n'arrivent pas à établir de diagnostic et qui prennent parfois les patients pour des fous.
Les tiques peuvent être porteuses d'une dizaine de bactéries différentes et potentiellement dangereuses pour l'humain.

A note qu'un rougeur en forme de donut autour de la piqûre est un indice fort de l'infection par la bactérie Borrelia, il faut rapidement consulter un médecin.

L'existence de la maladie de Lyme chronique n'est quant à elle, toujours pas scientifiquement prouvée.

a écrit : A note qu'un rougeur en forme de donut autour de la piqûre est un indice fort de l'infection par la bactérie Borrelia, il faut rapidement consulter un médecin.

L'existence de la maladie de Lyme chronique n'est quant à elle, toujours pas scientifiquement prouvée.
On préfère le terme de syndrome post-traitement de la maladie de Lyme pour désigner les symptômes à long terme car la bactérie n'est plus présente (en tout cas plus détectée) dans le corps des patients.

a écrit : Dans un bocal pour l'hygiène et au réfrigérateur pour la conservation.

Il est même possible de faire tester l'insecte dans un laboratoire directement sans attendre l'inflammation éventuelle. La maladie de Lyme est bien mieux traitée dans les jours qui suivent la piqure. Si on attend trop lo
ngtemps, elle peut passer inaperçu et se manifester 5 à 10 ans plus tard avec des symptômes pas très marrant et des médecins qui n'arrivent pas à établir de diagnostic et qui prennent parfois les patients pour des fous.
Les tiques peuvent être porteuses d'une dizaine de bactéries différentes et potentiellement dangereuses pour l'humain.
Afficher tout
La France est très en retard sur cette maladie d'ailleurs, alors que l'Allemagne prend le problème plus au sérieux.

Les tiques sont plus ou moins porteuses suivant la région.

Après chaque balade en forêt ou dans les buissons, regardez tous les endroits chauds du corps (aisselles, pubis, fesses). Ce sont généralement la qu'elles viennent se loger.

Pour une tique on parle plutôt de morsure que de piqûre ! Ces petite bêtes utilisent un rostre pour boire votre sang et ainsi rester accrochées !

a écrit : Pour une tique on parle plutôt de morsure que de piqûre ! Ces petite bêtes utilisent un rostre pour boire votre sang et ainsi rester accrochées ! Vi parfaitement, comme les moustiques en réalité.
Mais dans le sens commun on est mordu par Médor, ou tout truc poilu, ou pas (serpents) avec des dents et piqué par un moustique.
En revanche, nos amies hyménoptères, nous piquent bien (guêpes, abeilles.. ) et mieux qu'un bénévole de vaccinodrome.
Bien que cousins, les scorpions piquent et les araignées mordent.
Le crocodile, lui, te bouffe.
Un belle saleté, le scolopendre mord.
Ah les méduses... je dirais piqûre mais pas si simple.
Ami biologiste, la dévagination des cnidoblastes, piqûre ?
Les poissons (vive, raie, poisson pierre) piqûre.
Les poulpes morsures.
Si j'ai oublié une s...ie la liste est ouverte.
Établie de tête et rédigée ds le train.

Il existe aujourd'hui un laboratoire indépendant Français pour envoyer les tiques qui vous ont mordu.
Ils ont crée une "tiquothèque" ainsi qu'une application qui permet de vous aider à suivre l'évolution potentielle d'une morsure.
Je ne sais pas si ils analysent systématiquement la tique pour voir si elle est porteuse d'une quelconque bactérie, mais je trouve intéressant le fait d'avoir un réel suivi et historique des morsures.

Pour ceux que ça intéresse !

www.citique.fr/

a écrit : Il existe aujourd'hui un laboratoire indépendant Français pour envoyer les tiques qui vous ont mordu.
Ils ont crée une "tiquothèque" ainsi qu'une application qui permet de vous aider à suivre l'évolution potentielle d'une morsure.
Je ne sais pas si ils analysent systématiquem
ent la tique pour voir si elle est porteuse d'une quelconque bactérie, mais je trouve intéressant le fait d'avoir un réel suivi et historique des morsures.

Pour ceux que ça intéresse !

www.citique.fr/
Afficher tout
Merci pour le lien, je ne connaissais pas.

Et pour les pinailleurs de vocabulaire, il s'avère que le débat n'est pas encore tranché ^^ lymetime.eu/mord-ou-pique/

a écrit : Une porsure alors? ^^ J’ai mis piquer dans l’anecdote car je pensais que c’était l’usage commun mais il est vrai que la tique s’agrippe avec des « dents » donc morsure semble plus correcte. Je n’en sais rien. Va pour morqûre !

Enfin si vous devez vous faire tester pour la maladie de lyme faites le faire par un laboratoire allemand. La législation française est très en retard sur cette maladie que ce soit pour le dépistage ou le traitement...

a écrit : Enfin si vous devez vous faire tester pour la maladie de lyme faites le faire par un laboratoire allemand. La législation française est très en retard sur cette maladie que ce soit pour le dépistage ou le traitement... A vrai dire je ne sais pas si la France est en retard ou tres prudente (trop prudente ?). Balancer de grosses d’antibiotiques avec un diagnostic non formel c’est dangereux.

Le plus important est de bien les retirer avec une pince à tique et surtout pas avec une pince à épiler. Ce n'est pas la morsure /piqûre qui est dangereuse mais le fait de la faire régurgiter. J'ai dirigé des colos dans la nature et une année dans le sud ouest j'ai dû en enlever plus d'une vingtaine par jour pendant 3 semaines. Je les mettais dans l'alcool à 90 pour les tuer, elles résistent encore quelques temps malgré ça...

a écrit : Vi parfaitement, comme les moustiques en réalité.
Mais dans le sens commun on est mordu par Médor, ou tout truc poilu, ou pas (serpents) avec des dents et piqué par un moustique.
En revanche, nos amies hyménoptères, nous piquent bien (guêpes, abeilles.. ) et mieux qu'un bénévole de vaccinodrome.
Bien que cousins, les scorpions piquent et les araignées mordent.
Le crocodile, lui, te bouffe.
Un belle saleté, le scolopendre mord.
Ah les méduses... je dirais piqûre mais pas si simple.
Ami biologiste, la dévagination des cnidoblastes, piqûre ?
Les poissons (vive, raie, poisson pierre) piqûre.
Les poulpes morsures.
Si j'ai oublié une s...ie la liste est ouverte.
Établie de tête et rédigée ds le train.
Afficher tout
T'as oublié les punaises de lit, qui mordent, dans le genre saloperie, c'est pas mal aussi!^^

a écrit : Le plus important est de bien les retirer avec une pince à tique et surtout pas avec une pince à épiler. Ce n'est pas la morsure /piqûre qui est dangereuse mais le fait de la faire régurgiter. J'ai dirigé des colos dans la nature et une année dans le sud ouest j'ai dû en enlever plus d'une vingtaine par jour pendant 3 semaines. Je les mettais dans l'alcool à 90 pour les tuer, elles résistent encore quelques temps malgré ça... Afficher tout Le tuyau du jour:

Si vous n'avez pas de pince à tique, voici comment en fabriquer une:

Une bouteille en plastique quelconque fera l'affaire, et une paire de ciseaux, un cutter, un couteau.

Découper une bande de plastique dans la bouteille d'environ 10 cm de long sur 2 cm de large
Faire une entaille du coté court, en V longue d'environ 3 cm.
Et vous avez une pince à tique très efficace, ca peut dépanner même si une vraie pince, c'est mieux.

Après faut savoir s'en servir, il faut racler la peau au plus près et chercher la tique sans la stresser, tout doucement, et tirer d'un coup sec, un peu comme quand on arrache un pansement.

a écrit : Le tuyau du jour:

Si vous n'avez pas de pince à tique, voici comment en fabriquer une:

Une bouteille en plastique quelconque fera l'affaire, et une paire de ciseaux, un cutter, un couteau.

Découper une bande de plastique dans la bouteille d'environ 10 cm de long sur
2 cm de large
Faire une entaille du coté court, en V longue d'environ 3 cm.
Et vous avez une pince à tique très efficace, ca peut dépanner même si une vraie pince, c'est mieux.

Après faut savoir s'en servir, il faut racler la peau au plus près et chercher la tique sans la stresser, tout doucement, et tirer d'un coup sec, un peu comme quand on arrache un pansement.
Afficher tout
Je croyais qu'il fallait la "dévisser" et surtout ne pas tirer car en la tirant, tu provoqueras une pression sur l'abdomen et donc il se videra dans la peau.

a écrit : Je croyais qu'il fallait la "dévisser" et surtout ne pas tirer car en la tirant, tu provoqueras une pression sur l'abdomen et donc il se videra dans la peau. Je confirme que de mon côté j'avais l'info de la retirer en tournant, parfois sans même avoir besoin de tirer. Cela évite les ratés ("oh mince il reste la tête"), et surtout cela fait en sorte que les petites dents sur le rostre (qui empêchent le retour, c'est bien pensé) s'enroulent et fassent moins bien leur boulot

a écrit : Le plus important est de bien les retirer avec une pince à tique et surtout pas avec une pince à épiler. Ce n'est pas la morsure /piqûre qui est dangereuse mais le fait de la faire régurgiter. J'ai dirigé des colos dans la nature et une année dans le sud ouest j'ai dû en enlever plus d'une vingtaine par jour pendant 3 semaines. Je les mettais dans l'alcool à 90 pour les tuer, elles résistent encore quelques temps malgré ça... Afficher tout De même que pour le coup sec, qui ne me paraît pas la bonne solution, j'avais lu (et confirmé par un médecin) qu'il valait mieux éviter l'alcool car cela leur fait relarguer de la salive, là où se situe éventuellement la bactérie pathogène

Edit : je viens de relire ton message et je ne sais pas si tu les mettais dans l'alcool avant ou après les avoir retirées (pour les tuer).
Cela ne change en rien mon propos ceci dit

Bonjour, je réagis sur quelques points soulevés dans la discussion :
- la recherche de la bactérie borrelia burgdorferi sur le cadavre de la tique n’est pas du tout consensuelle : en Lorraine nous avons environ 20% des nymphes porteuses mais ça n’implique pas que la morsure sera contaminante pour l’être humain. Savoir que la tique est porteuse ne sera donc pas suffisant pour prescrire des antibiotiques.
- le principal symptome d’une infection débutante est l’érythème migrant : plaque rouge s’étendant progressivement autour du point de morsure parfois en forme d’auréole (plutôt observée en Amerique du Nord, peu fréquent en Europe) dans les semaines suivant la morsure, parfois accompagnée d’une très légère fièvre. La présence de ce signe suffit pour instaurer des antibiotiques est AUCUN test n’est nécessaire (trop de faux positifs et faux négatifs).
- il est tout à fait possible de retirer la tique avec une pince à épiler. Les tires tiques ont été initialement inventés pour la médecine vétérinaire (pour retirer les tiques dans le pelage des chiens par exemple). Cela n’augmente pas le risque de contamination.
- le principal facteur de risque de contamination est la durée de la morsure de la tique. D’où l’intérêt de retirer la tique le plus tôt possible.
- l’existence de la maladie de Lyme chronique est très débattue, mais tous les médecins que j’ai rencontré considéraient que cela n’existait probablement pas et qu’une antibiothérapie n’était pas justifiée.
- la maladie de Lyme n’est pas la seule pathologie transmise par les tiques. On peut citer la babesiose, très dangereuse pour les chiens et pour les humains n’ayant plus de rate ou encore l’encéphalite à tique présente essentiellement en Europe de l’Est (bien que quelques cas est été observés en Alsace et en Moselle)

a écrit : Je confirme que de mon côté j'avais l'info de la retirer en tournant, parfois sans même avoir besoin de tirer. Cela évite les ratés ("oh mince il reste la tête"), et surtout cela fait en sorte que les petites dents sur le rostre (qui empêchent le retour, c'est bien pensé) s'enroulent et fassent moins bien leur boulot C'est quoi que vous n'avez pas compris dans : l'entaille en V ?

Bon vu que je me suis mal exprimé visiblement, je vais entrer dans le détail:

La tique ne rentre pas sa tête dans la peau, déjà parce que c'est impossible vu que notre peau fait entre un et deux millimètres d'épaisseur et ensuite parce que la peau est vascularisée donc je ne vois pas l'intérêt pour la tique de la traverser.

La tique perce un trou dans la peau et, pour faire simple, y entre des crochets, des dents, appelez ça comme vous voulez, pour s'agripper dès qu'elle a percé une veine où une artère capillaire.

DONC l'outil idéal est une pince à tique, et une pince à tique, c'est quoi? C'est un bout de plastique taillé avec une forme en V qui permet d'aller chercher la tique au plus près de la peau pour retirer toute la bestiole, y compris les dents/crochets.

Ca sert absolument à rien de tourner l'outil, bien au contraire, ca risque de casser la tique et de laisser une partie dans la peau, c'est une belle connerie. Je le dis, il faut chercher l'animal doucement, coller la pince en raclant la peau jusqu'à atteindre la tique, attendre deux où trois secondes que cette saloperie se détende et arracher d'un coup sec.

Après vous faites ce que vous voulez, moi je m'en tape complètement, mes 4 chats et mon chien n'ont pas de tiques et mon bidule fait avec un bout de bouteille en plastique fonctionne.

C'est pas la première fois que j'essaie d'expliquer un truc qui marche et qu'on me dit que je dis n'importequoi, là, je l'ai fait, je le ferai qu'une fois, faites en ce que vous voulez de ce que j'ai écrit, je ne peux pas faire mieux.