Les calissons d'Aix chinois

Proposé par
le
dans

Pendant un certain temps, les célèbres calissons d'Aix ne venaient plus de la région d'Aix-en-Provence, mais de Chine. En effet, n'étant ni une marque ni protégés par une IGP, un entrepreneur chinois déposa la marque dans son pays.

Heureusement les choses sont maintenant revenues à la normal, et il est prévu d'attribuer aux calissons d'Aix une IGP.


Commentaires préférés (3)

Par contre, quand on achète un savon de Marseille, il y a très peu de choses qu'il soit fabriqué en France, et encore moins à Marseille. Et pour cause, il ne bénéficie d'aucune protection.
- Maroc, Pologne, Tunisie... Tout y passe sauf la Provence.

a écrit : Par contre, quand on achète un savon de Marseille, il y a très peu de choses qu'il soit fabriqué en France, et encore moins à Marseille. Et pour cause, il ne bénéficie d'aucune protection.
- Maroc, Pologne, Tunisie... Tout y passe sauf la Provence.
Idem pour les escargots de bourgogne d'europe de l'est

J'avais vu, il y quelques années une émission à la télé sur les contrefaçons chinoises. Ils avait contrefait du vin de Bordeaux et sur l'étiquette ils avaient apposé la mention "Méfiez vous des imitations Françaises " ...


Tous les commentaires (32)

Par contre, quand on achète un savon de Marseille, il y a très peu de choses qu'il soit fabriqué en France, et encore moins à Marseille. Et pour cause, il ne bénéficie d'aucune protection.
- Maroc, Pologne, Tunisie... Tout y passe sauf la Provence.

a écrit : Par contre, quand on achète un savon de Marseille, il y a très peu de choses qu'il soit fabriqué en France, et encore moins à Marseille. Et pour cause, il ne bénéficie d'aucune protection.
- Maroc, Pologne, Tunisie... Tout y passe sauf la Provence.
Idem pour les escargots de bourgogne d'europe de l'est

a écrit : Idem pour les escargots de bourgogne d'europe de l'est Je rajoute à tous ça, le champignon de paris (pays de l'est en général)

J'avais vu, il y quelques années une émission à la télé sur les contrefaçons chinoises. Ils avait contrefait du vin de Bordeaux et sur l'étiquette ils avaient apposé la mention "Méfiez vous des imitations Françaises " ...

a écrit : Par contre, quand on achète un savon de Marseille, il y a très peu de choses qu'il soit fabriqué en France, et encore moins à Marseille. Et pour cause, il ne bénéficie d'aucune protection.
- Maroc, Pologne, Tunisie... Tout y passe sauf la Provence.
Il existe encore 3 savonneries à Marseille et 1 à Salon de Provence à une 50ène de km de Marseille.
Savonneries de Marseille que l'on peut visiter d'ailleurs. De plus avec l'apparition du Corona virus la demande a tellement augmenté qu'elles ont eu du mal à satisfaire à la demande, car ce savon est connu pour ses vertus antiseptiques.

Posté le

android

(27)

Répondre

a écrit : Par contre, quand on achète un savon de Marseille, il y a très peu de choses qu'il soit fabriqué en France, et encore moins à Marseille. Et pour cause, il ne bénéficie d'aucune protection.
- Maroc, Pologne, Tunisie... Tout y passe sauf la Provence.
Il y a encore plusieurs savonneries officielles et traditionnelles de savon de Marseille, il suffit de n'acheter que des savons de ces productions (Savonnerie du Midi, Le Sérail, Marius Fabre, Savonnerie du Fer à Cheval, La Licorne).
Le petit truc pour reconnaître un vrai savon de Marseille traditionnel c'est l'apposition du logo par tampon sur les savons.

a écrit : Je rajoute à tous ça, le champignon de paris (pays de l'est en général) Ben si ils viennent de Vesely ( anciennement Paris ) en Ukraine ou Париж (Paris) et Parij en Russie , ou d'une des 25 autres villes qui ce nomment Paris , ce n'est pas des faux .

a écrit : Il existe encore 3 savonneries à Marseille et 1 à Salon de Provence à une 50ène de km de Marseille.
Savonneries de Marseille que l'on peut visiter d'ailleurs. De plus avec l'apparition du Corona virus la demande a tellement augmenté qu'elles ont eu du mal à satisfaire à la demande, car ce savo
n est connu pour ses vertus antiseptiques. Afficher tout
Je serais très étonné que ces savonneries utilisent des produits locaux, sachant le prix de l'huile d'olive de Provence

Encore une anecdote mal formulé, les calissons d'Aix viennent d'Aix si tu les achètes à une fabrique aixoise, sinon il y a d'autres fabriques en Provence comme en Chine ou ailleurs qui font des calissons, seul la marque "calissons d'Aix" n' étant pas déposée, a permis à la Chine de se l'approprier.....
Dans tous les cas les produits servant a la fabrication, que se soit pour les calissons ou le savon ne sont plus des produits locaux.
Surtout le savon qui était fabriqués à Marseille, parce que c'est un port et que ça permettait de traiter directement une fois les produits déchargé des bateaux.

a écrit : Je serais très étonné que ces savonneries utilisent des produits locaux, sachant le prix de l'huile d'olive de Provence Ce n'est pas de l'huile alimentaire qui est utilisé dans les savons mais de l'huile extraite à chaud, c'est pour ça que sur les bouteilles d'huile d'olive il est souvent indiqué : extraite à froid".

a écrit : Idem pour les escargots de bourgogne d'europe de l'est Les escargots de bourgogne sont une espèce protégée en voie de disparition il est interdit de les prélever. Alors pourquoi faire une IGP?

a écrit : Les escargots de bourgogne sont une espèce protégée en voie de disparition il est interdit de les prélever. Alors pourquoi faire une IGP? Je crois que ce qu'il dit est simplement que les escargots de Bourgogne (dont le nom correspond en effet a une espèce) viennent essentiellement d'Europe de l'Est, pas qu'il soit prévu d'en faire une IGP (ce qui efffectivement serait curieux puisque l'espèce est protégée).
A noter que la Bourgogne produit toujours des escargots, mais d'une autre espèce.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je crois que ce qu'il dit est simplement que les escargots de Bourgogne (dont le nom correspond en effet a une espèce) viennent essentiellement d'Europe de l'Est, pas qu'il soit prévu d'en faire une IGP (ce qui efffectivement serait curieux puisque l'espèce est protégée).
A noter que
la Bourgogne produit toujours des escargots, mais d'une autre espèce. Afficher tout
Les petits gris. Les "de Bourgogne" sont effectivement protégés, on peut en ramasser mais interdiction d'en faire commerce et il y a une quantité limité et réservée uniquement aux habitants du coin.

Sinon pour les contrefaçons (chinoises où autre), la pire qui me vient à l'esprit, ce sont les médicaments. Le trafic est colossal...

Si vous allez à Aix, prenez des calissons Béchart, ça coûte un bras mais ce sont des vrais, et bordel que c'est bon... Un monde les sépare de ceux du supermarché ;)

Il y en a d'autres très bons aussi, c'est juste ma référence !
À St Rémy de Provence, il y a du lourd aussi en terme de calissons.

a écrit : Encore une anecdote mal formulé, les calissons d'Aix viennent d'Aix si tu les achètes à une fabrique aixoise, sinon il y a d'autres fabriques en Provence comme en Chine ou ailleurs qui font des calissons, seul la marque "calissons d'Aix" n' étant pas déposée, a permis à la Chine de se l'approprier.....
Dans tous les cas les produits servant a la fabrication, que se soit pour les calissons ou le savon ne sont plus des produits locaux.
Surtout le savon qui était fabriqués à Marseille, parce que c'est un port et que ça permettait de traiter directement une fois les produits déchargé des bateaux.
Afficher tout
Chipoteur, tu chipotes!

a écrit : Ce n'est pas de l'huile alimentaire qui est utilisé dans les savons mais de l'huile extraite à chaud, c'est pour ça que sur les bouteilles d'huile d'olive il est souvent indiqué : extraite à froid". C'est plus ou moins vrai, car (pour le moins sur le marché Espagnol), il se trouve de l'huile d'olive à un prix assez bas, appelé "orujo", provenant d'huile extraite à chaud, de la pulpe d'olive.
J'ignore si la Législation Française permet sa vente pour un usage culinaire, mais en tout cas, une coopérative ne va pas perdre une opportunité de revenu à partir d'une huile, fusse t'elle de très piètre qualité.

Il faut aussi rappeler que l'huile alimentaire usagée ( d'olive ou autre oléagineux), avait encore une valeur marchande en France, jusqu'aux années 80. Les restaurants les emmagasinaient, pour la revente à des négociants travaillant avec des fabricants de savon.

Il y avait aussi une autre utilité pour l'huile extraite des olives: l'éclairage.
Pendant des siècles ou millénaires, l'huile d'olive servait avant tout à alimenter les lampes à huile.
Cet usage pouvait d'ailleurs passer avant son emploi culinaire.

a écrit : Idem pour les escargots de bourgogne d'europe de l'est Et les choux de Bruxelles... ou les French Fries... qui n’ont rien de françaises

a écrit : Si vous allez à Aix, prenez des calissons Béchart, ça coûte un bras mais ce sont des vrais, et bordel que c'est bon... Un monde les sépare de ceux du supermarché ;)

Il y en a d'autres très bons aussi, c'est juste ma référence !
À St Rémy de Provence, il y a du lourd aussi en terme de calissons.
Il y a aussi des calissons faits artisanalement dans la région très, très bon.

a écrit : C'est plus ou moins vrai, car (pour le moins sur le marché Espagnol), il se trouve de l'huile d'olive à un prix assez bas, appelé "orujo", provenant d'huile extraite à chaud, de la pulpe d'olive.
J'ignore si la Législation Française permet sa vente pour un usage culinaire
, mais en tout cas, une coopérative ne va pas perdre une opportunité de revenu à partir d'une huile, fusse t'elle de très piètre qualité.

Il faut aussi rappeler que l'huile alimentaire usagée ( d'olive ou autre oléagineux), avait encore une valeur marchande en France, jusqu'aux années 80. Les restaurants les emmagasinaient, pour la revente à des négociants travaillant avec des fabricants de savon.

Il y avait aussi une autre utilité pour l'huile extraite des olives: l'éclairage.
Pendant des siècles ou millénaires, l'huile d'olive servait avant tout à alimenter les lampes à huile.
Cet usage pouvait d'ailleurs passer avant son emploi culinaire.
Afficher tout
Eh wi, et pis y'en a qui ont essayé de l'utiliser comme carburant jusqu'à ce que la LOI intègre ca dans la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers.
La fameuse TIPP qui maintenant est devenue la TICPE qui permet de taxer TOUT ce qu'on peut brûler; que ce soit écolo où non.

En gros, si je fais pousser mon propre carburant, je n'ai pas le droit de l'utiliser sur le réseau routier.

A mon avis, on s'en branle. L'état n'aura jamais les moyens de tout contrôler, mais on est spécialistes en France pour pondre des lois à la con... comme l'interdiction de fumer des pétards sous peine d'un an de prison ferme... ^^

a écrit : Les petits gris. Les "de Bourgogne" sont effectivement protégés, on peut en ramasser mais interdiction d'en faire commerce et il y a une quantité limité et réservée uniquement aux habitants du coin.

Sinon pour les contrefaçons (chinoises où autre), la pire qui me vient à l'esprit, ce
sont les médicaments. Le trafic est colossal... Afficher tout
Étant bourguignon d’origine , et je connais plus que très bien ma région,et tous ses produits (la barbaque charolaise , les vins régionaux, etc ) les escargots les plus courants chez nous sont énormes , et sont plus prisés , plus connus que les petits gris , lesquels d’ailleurs n’intéressent pas du tout les amateurs locaux ...( mes potes ne les ramassent même pas )et y’a pas qu’en bourgogne que le commerce en est interdit ,mais partout en France !