Les radium girls ne savaient pas ce qu'elles faisaient

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Dans les années 50 aux E.U., Un jeu de société nucléaire a été vendu (bien que c'eût été un bide), on y trouvait entre autre de l'uranium...
Autres temps autres mœurs, c'était aussi une époque ou on pouvait assister à une explosion nucléaire en tant que spectateur!!!

t3va.wordpress.com/2014/10/11/les-jouets-nucleaires/

" elle déclenchèrent des maladies mortelles dans d'atroces souffrances " on se croirait sur BFM TV ...
Aujourd'hui encore certains cancers comme celui des os, sont extrêmement douloureux. Dans le cadre des soins palliatifs, des doses importantes de morphine sont donnés au patient pour leur permettre de lutter contre la douleur, au détriment de leur lucidité.

Posté le

android

(21)

Répondre

Je trouve aussi cette anecdote mal formulée, bien que très intéressante. J’avais lu qu’elles faisaient cela car elles pensaient que c’était absolument inoffensif. Elles trouvaient juste cela amusant de briller dans la pénombre des salles de danse qu’elles fréquentaient les week-ends. Paix à leurs âmes


Tous les commentaires (38)

Dans les années 50 aux E.U., Un jeu de société nucléaire a été vendu (bien que c'eût été un bide), on y trouvait entre autre de l'uranium...
Autres temps autres mœurs, c'était aussi une époque ou on pouvait assister à une explosion nucléaire en tant que spectateur!!!

t3va.wordpress.com/2014/10/11/les-jouets-nucleaires/

" elle déclenchèrent des maladies mortelles dans d'atroces souffrances " on se croirait sur BFM TV ...
Aujourd'hui encore certains cancers comme celui des os, sont extrêmement douloureux. Dans le cadre des soins palliatifs, des doses importantes de morphine sont donnés au patient pour leur permettre de lutter contre la douleur, au détriment de leur lucidité.

Posté le

android

(21)

Répondre

Je trouve aussi cette anecdote mal formulée, bien que très intéressante. J’avais lu qu’elles faisaient cela car elles pensaient que c’était absolument inoffensif. Elles trouvaient juste cela amusant de briller dans la pénombre des salles de danse qu’elles fréquentaient les week-ends. Paix à leurs âmes

a écrit : Dans les années 50 aux E.U., Un jeu de société nucléaire a été vendu (bien que c'eût été un bide), on y trouvait entre autre de l'uranium...
Autres temps autres mœurs, c'était aussi une époque ou on pouvait assister à une explosion nucléaire en tant que spectateur!!!

t3va.wo
rdpress.com/2014/10/11/les-jouets-nucleaires/ Afficher tout
Ah ces américains. Ils ont fait les pires choses du monde et ont réussi à faire croire que c'était bien. C'est peut-être là leur grande force...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je trouve aussi cette anecdote mal formulée, bien que très intéressante. J’avais lu qu’elles faisaient cela car elles pensaient que c’était absolument inoffensif. Elles trouvaient juste cela amusant de briller dans la pénombre des salles de danse qu’elles fréquentaient les week-ends. Paix à leurs âmes Alors moi à la première lecture (à la 2e aussi d'ailleurs), j'avais compris qu'il s'agissait d'un groupe de femmes abusées sexuellement qui s'étaient réunies en une sorte de syndicat.
Syndicat qu'on avait surnommé les "Radium girls" parce qu'elles utilisaient des produits radioactifs pour faire "mourir dans d'atroces souffrances" tous les hommes qui abuseraient d'elles.

a écrit : Alors moi à la première lecture (à la 2e aussi d'ailleurs), j'avais compris qu'il s'agissait d'un groupe de femmes abusées sexuellement qui s'étaient réunies en une sorte de syndicat.
Syndicat qu'on avait surnommé les "Radium girls" parce qu'elles utilisaient des
produits radioactifs pour faire "mourir dans d'atroces souffrances" tous les hommes qui abuseraient d'elles. Afficher tout
À la première lecture, j'avais ... ben tout compris.
On peut être abusé sans que ce soit sexuellement.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il y eut aussi un "French Radium Girls"
www.dissident-media.org/infonucleaire/bayard.html
Ouf ! Tu es encore parmi nous... ;-)

C'est pas tout fait la même chose.
Les femmes de l'anecdote savaient qu'elles utilisaient un produit radioactif mais pas du danger qui les guettait.

Ta source parle de locaux et d'écoles avec des éléments radioactifs dont les occupants n'étaient peut-être pas au courant des ces mêmes dangers encourus.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : À la première lecture, j'avais ... ben tout compris.
On peut être abusé sans que ce soit sexuellement.
Si ma fille vient un jour me voir et me dit:
" Papa, j'ai été abusée à mon travail "
Je suis sûr que ma première réaction sera:
" Ne me dis pas qu'on t'a peint les dents avec uns substance radioactive "...

a écrit : Ouf ! Tu es encore parmi nous... ;-)

C'est pas tout fait la même chose.
Les femmes de l'anecdote savaient qu'elles utilisaient un produit radioactif mais pas du danger qui les guettait.

Ta source parle de locaux et d'écoles avec des éléments radioactifs dont les occup
ants n'étaient peut-être pas au courant des ces mêmes dangers encourus. Afficher tout
Ajouté à cela que ces femmes qui peignaient les aiguilles des montres étaient incitées par leurs employeurs à lécher leur pinceaux du bout des lèvres, déjà que le radium est dangereux mais je vous laisse imaginer ce qui se passe quand il entre en contact répété avec des muqueuses.

Il y a des photos, mais je vous préviens, c'est vraiment horrible, ca n'a rien à envier aux gueules cassées de la grande guerre. :(

(coucou Epoxy, tu continue à passer nous faire un petit coucou de temps en temps? sympa! ;) )

a écrit : Ajouté à cela que ces femmes qui peignaient les aiguilles des montres étaient incitées par leurs employeurs à lécher leur pinceaux du bout des lèvres, déjà que le radium est dangereux mais je vous laisse imaginer ce qui se passe quand il entre en contact répété avec des muqueuses.

Il y a des photos, mais j
e vous préviens, c'est vraiment horrible, ca n'a rien à envier aux gueules cassées de la grande guerre. :(

(coucou Epoxy, tu continue à passer nous faire un petit coucou de temps en temps? sympa! ;) )
Afficher tout
Oui.
En plus, tout mon temps de travail se tord, Aujourd'hui.
Ce matin, ce fut l'architecte qui m'a fait "perdre" 3 heures de taf.
..et cet aprem, c'est du matériel qui n'est pas arrivé.
Donc, je meuble....

En même temps c'est propre à énormément de substances utilisées même encore aujourd'hui. Matériaux (plomb, amiante), médicaments, pesticides... Nombreux sont ceux qui ont des effets indésirables que l'on découvre souvent longtemps après lorsqu'on a pu voir les effets sur le long terme.

C'est malheureux mais, on apprend de nos erreurs, et c'est je suppose difficile de prévoir les effets d'une substance sur le vivant sur le long terme. Mais dites moi si je me trompe...

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : En même temps c'est propre à énormément de substances utilisées même encore aujourd'hui. Matériaux (plomb, amiante), médicaments, pesticides... Nombreux sont ceux qui ont des effets indésirables que l'on découvre souvent longtemps après lorsqu'on a pu voir les effets sur le long terme.

C'est malheureux mais, on apprend de nos erreurs, et c'est je suppose difficile de prévoir les effets d'une substance sur le vivant sur le long terme. Mais dites moi si je me trompe... Afficher tout
Pour le plomb et l'amiante, on est au courant des effets indésirables depuis l'Antiquité romaine. Pour le DDT, on est au courant des effets indésirables depuis 1944. Les effets de la radioactivité sur l'humain sont découvert par Henri Becquerel au début du 20e siècle car après s'être promené avec du radium dans la poche, il a pu en constater les effets (brulure, peau rougie, desquamation).

L'humain apprend certainement de ses erreurs mais il y met parfois un peu trop de temps...

En France on était pas mal non plus: soins cosmétiques au radium ET thorium. Tho-Radia la marque. fr.wikipedia.org/wiki/Tho-Radia?wprov=sfla1 Rétrospectivement...Brrrr ! Je pense au JMCMB de 2045 : en 2021 les femmes utilisaient de l'acide hyaluronique en soins de beauté. MDR

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Si ma fille vient un jour me voir et me dit:
" Papa, j'ai été abusée à mon travail "
Je suis sûr que ma première réaction sera:
" Ne me dis pas qu'on t'a peint les dents avec uns substance radioactive "...
N'abuse pas quand même ^^
De toute façon, l'anecdote à été réécrite.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : " elle déclenchèrent des maladies mortelles dans d'atroces souffrances " on se croirait sur BFM TV ...
Aujourd'hui encore certains cancers comme celui des os, sont extrêmement douloureux. Dans le cadre des soins palliatifs, des doses importantes de morphine sont donnés au patient pour leur pe
rmettre de lutter contre la douleur, au détriment de leur lucidité. Afficher tout
J'ai lu quelques articles et c'était particulièrement atroce. A titre d'exemple : "En mai 1922, Mollie est désespérée. Elle n'a quasiment plus de dents et sa mystérieuse maladie n'a cessé de progresser: toute sa mâchoire inférieure, son palais et même une partie de ses oreilles ne sont plus qu'«un énorme abcès». Mais le pire est à venir. Un jour, lorsque son dentiste tâte délicatement son os maxillaire dans sa bouche, ce dernier se brise entre ses doigts. Le médecin est horrifié. Il retire la maxillaire «sans opération, en mettant simplement ses doigts dans la bouche de Mollie et en tirant vers lui». Quelques jours plus tard, de la même manière, on lui retire la partie basse de la mâchoire de la même manière. Mollie est littéralement en train de se décomposer".

Posté le

android

(17)

Répondre

Hey ! Je viens tout juste de terminer de lire une bande dessinée qui se nomme ainsi ! D'ailleurs je disais à l'amie qui me l'a prêtée que j'étais sûre qu'il y avait une anecdote sur SCMB a ce sujet... Là voilà ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

Voilà pourquoi les femmes ne devraient pas travailler!

Humour de beauf, mais tellement drôle! Je vais me prendre des - en pagaille!

a écrit : " elle déclenchèrent des maladies mortelles dans d'atroces souffrances " on se croirait sur BFM TV ...
Aujourd'hui encore certains cancers comme celui des os, sont extrêmement douloureux. Dans le cadre des soins palliatifs, des doses importantes de morphine sont donnés au patient pour leur pe
rmettre de lutter contre la douleur, au détriment de leur lucidité. Afficher tout
Désolé mais parfois les soins palliatifs ne font pas grand chose, ma mère est partie y a moins d'un mois dans d'atroces souffrances, et je vois pas comment ça aurait pu être pire.... Et parlez de BFMTV je ne comprends pas, vit on une période où l'on pense qu'on ne peut plus souffrir ?

Posté le

android

(5)

Répondre

@PaulieWalnuts (je n'arrive pas à cliquer sur répondre à ton commentaire, désolée) pour répondre à ta question "vit on une époque où on pense qu'on ne peut plus souffrir ?" : c'est, en tout cas, le but des soignants surtout lorsqu'ils font des soins palliatifs. On part du principe que, de nos jours, avec les thérapeutiques actuelles sur le marché on ne peut plus laisser un patient avoir mal.
Toutefois je suis désolée pour ta mère et je comprends que, malgré tous mes efforts déployés à parler de soins palliatifs, cela n'allegera nullement ta peine de l'avoir vu souffrir.

Posté le

android

(14)

Répondre