Vous reprendrez bien du gin de bouse d'éléphants ?

Proposé par
le

En Afrique du Sud, une entreprise produit du gin à partir de bouses d'éléphants. Les bouses subissent un traitement de nettoyage et de désinfection, avant d'être incorporées dans l'alcool. Les différents débris de végétaux donnent une saveur particulière au gin, qui change selon les saisons.

Loin d'être un coup marketing douteux, la production de cette boisson est une façon de mettre en lumière les éléphants et de soutenir leur conservation.


Commentaires préférés (3)

Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère

a écrit : Il me semble déjà avoir lu une anecdote sur SCMB qui parle du recyclage d’excrément (de vache me semble-t-il) pour faire du café par contre
Hummmm
De civettes plutôt et ça se passe à Bali et engendre d’horribles trafic d’animaux.

a écrit : Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère
Afficher tout
Les sources ne donnent pas de détail sur la façon dont les bouses sont nettoyés, mais expliquent que ceci est possible parce que les éléphants n'absorbent que la moitié des nutriments qu'ils n'avalent.
Je suppose donc que le procédé de confection de ce gin consiste à séparer et récupérer les morceaux de plantes non digérées, pour ensuite les faire fermenter puis distiller le résultat.

Posté le

android

(46)

Répondre


Tous les commentaires (20)

Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère

Il me semble déjà avoir lu une anecdote sur SCMB qui parle du recyclage d’excrément (de vache me semble-t-il) pour faire du café par contre
Hummmm

Et oui l’alcool conserve, même les éléphants. Mais pas facile de mettre l’éléphant dans la bouteille...
Ceci dit, j’aimerais bien goûter

a écrit : Il me semble déjà avoir lu une anecdote sur SCMB qui parle du recyclage d’excrément (de vache me semble-t-il) pour faire du café par contre
Hummmm
De civettes plutôt et ça se passe à Bali et engendre d’horribles trafic d’animaux.

a écrit : Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère
Afficher tout
Les sources ne donnent pas de détail sur la façon dont les bouses sont nettoyés, mais expliquent que ceci est possible parce que les éléphants n'absorbent que la moitié des nutriments qu'ils n'avalent.
Je suppose donc que le procédé de confection de ce gin consiste à séparer et récupérer les morceaux de plantes non digérées, pour ensuite les faire fermenter puis distiller le résultat.

Posté le

android

(46)

Répondre

A 34$ ( 30€ ) la bouteille , dont 15 % pour les éléphants , ça en fait presque un produit de luxe . Ou comment faire de l'argent avec de la merde , après si protégé les éléphant comme source d'argent rapporte plus que de les chassés , tant mieux .

«Une saveur particulière...» Ça, je n'en doute pas une seconde, il y a des grands malades à toutes les époques
Dans un autre ordre d'idée, le gin n'est pas un alcool très apprécié en France (sauf le Gin-fizz) un peu comme la Suze, donc 30€ la bouteille... on en vend ici?

a écrit : Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère
Afficher tout
Il y en a pas mal en Français, mais c'est devenu ringard de mettre des sources en Français. Je te les mets (les sources) quand même (enfin, les premières des réponses Google, tant pis pour les autres, il n'avait qu'à payer pour se faire référencer :'(

www.francetvinfo.fr/monde/afrique/afrique-du-sud/en-afrique-du-sud-le-premier-gin-infuse-a-la-bouse-d-elephants_3701107.html

www.finedininglovers.fr/article/gin-bouse-elephant

nuit.lebonbon.fr/news-nuit/creer-gin-infuse-caca-elephants/

a écrit : Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère
Afficher tout
L'infection ce sont des microbes, des virus et éventuellement des parasites. Tout ceci est facilement detruit par la chaleur (cuisson) ou par l'alcool par exemple. S'il y avait des substances toxiques ce serait plus difficile de les enlever ou de les inactiver mais ce n'est pas difficile pour les vecteurs d'infections. Le seul vecteur qui est difficile à éliminer c'est le prion (comme celui qui transmet la maladie de la vache folle) : comme c'est une protéine, si on veut chauffer suffisamment pour le détruire dans la nourriture, on va détruire en même temps les autres protéines et le résultat sera carbonisé ! D'autre part les déjections des herbivores ne sont pas tellement dangereuses contrairement à celles des carnivores, donc je crois plutôt que les fabricants disent (dans les deux sources qui sont en fait à peu près le même texte) que c'est désinfecté plutôt pour rassurer les consommateurs que parce qu'il y avait vraiment un risque d'infection.

En réalité, ce Gin n'est pas fabriqué à partir de la bouse brute d'éléphant.
Il se fait uniquement usage des fibres végétales non digérées, présentes dans la bouse. Dit d'une autre manière, on pourrait appeler ceci "foin"
La bouse est lavée et traitée (pas d'explication plus détaillée publiée dans les liens que j'ai consulté), afin de supprimer tout agent microbien possible, à hauteur de 99,9%.
Ensuite, ce "foin" est incorporé à l'alcool-base, afin que le goût parfume l'alcool. Noter qu'une boisson titrant de 40 à 70% d'alcool, a également un effet stérilisant.
Un dernier procédé d'ultrafiltration (pas plus de précision technique apportée par les liens que j'ai consulté, mais il se pourrait que soit fait usage de l'osmose inverse) permet de garantir une éventuelle présence pathogène.
Enfin, la fabrique de distillation fait tester la production obtenue, par un laboratoire, afin d'écarter tout risque de transmission, avant la mise en bouteille.

Après le paragraphe en matière Sanitaire, celui à propos des qualités organoleptiques.
Ce Gin est aromatisé à partir de "foin" obtenu d'éléphants vivant à l'etat sauvage. Ceci est important, car la nourriture du pachiderme est bien plus variée. (Mangez un lapin de garenne et un lapin d'élevage... Vous noterez immédiatement la différence)
Ce Gin, aux arômes "chauds" se marie très bien avec le chocolat et le café.

Pour le moment, en Europe, il est uniquement en vente en Allemagne, Belgique et Suisse. Il est également prévu d'être exporté au Japon.

Et si d'aventure vous ignoriez que le foin ( le vrai, celui qui est donné à manger au bétail) est utilisé en cuisine, eh bien voici un lien, pour vous essayer à quelques nouvelles recettes culinaires.
chefsimon.com/recettes/tag/foin

a écrit : Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère
Afficher tout
"La bouse est séchée et passe par un processus de désinfection avant d'être rincée et séchée à nouveau, nous dit Ansley, la rendant entièrement sûre à boire. La boisson finale est ensuite infusée dans le gin."
C'est la source CNN.
Pour l'aspect scientifique et compréhension, je ne sais pas si tu n'es pas perplexe à cause de la nature même de la chose. Désinfectée sous entend simplement que tu ne vas pas avoir de germes qui vont te rendre malade. Donc de l'urine, des crottes de nez ou n'importe quoi qui paraît sale pourrait, une fois démuni de germes pathogènes être sain d'un simple point de vue sanitaire. De même qu'à l'inverse une pizza qui semble bien meilleure qu'une bouse pourrait te rendre malade si les aliments ne sont pas frais dessus. Sale et sain ne reflètent pas toujours la même idée

Posté le

android

(7)

Répondre

Perso je préfère le Gualapagli Gin , à base de sperme d’iguanes

Quand on vous l'dit ! Que l'alcool c'est d'la merde !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : A 34$ ( 30€ ) la bouteille , dont 15 % pour les éléphants , ça en fait presque un produit de luxe . Ou comment faire de l'argent avec de la merde , après si protégé les éléphant comme source d'argent rapporte plus que de les chassés , tant mieux . Je vois mal les braconniers se reconvertir en exploitants de bouze. Meme si la protection rapportait plus ça n'empêcherai pas le braconnage, chacun cherchant l'argent où il y en a et avec ses "compétences"

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : De civettes plutôt et ça se passe à Bali et engendre d’horribles trafic d’animaux. Le jour où on découvre comment valoriser la crotte de chien, bonjour le jackpot...

a écrit : Quand on vous l'dit ! Que l'alcool c'est d'la merde ! Déjà goûté, un gin de merde.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : A 34$ ( 30€ ) la bouteille , dont 15 % pour les éléphants , ça en fait presque un produit de luxe . Ou comment faire de l'argent avec de la merde , après si protégé les éléphant comme source d'argent rapporte plus que de les chassés , tant mieux . Aya Nakamura réussit à se vendre et s'exporter dans le monde comme Edith Piaf à son époque. Alors oui on peut faire beaucoup d'argent avec de la bouse de nos jours. Je préfère payer pour de la bouse d'éléphants dans ce cas.

a écrit : Bon les sources sont en anglais, donc je m'en remet à un être charitable qui pourrait m'expliquer comment c'est possible de nettoyer des excréments ?!

Ou alors c'est comme le café fait avec les excréments de lama en Amérique latine (je sais plus exactement l'anecdote).

Mais je tilt vraiment sur "désinfecter des excréments", ça reste infecté.

Enfin vous m'avez compris...j'espère
Afficher tout
Il suffit de diluer les excréments dans l'alcool...

Posté le

android

(1)

Répondre