Les tentacules de calamar font une drôle de tête

Proposé par
le
dans
  • aucune catégorie

Commentaires préférés (3)

Sur ce genre d'image microscopique, les couleurs sont généralement choisies arbitrairement, non ?

a écrit : Sur ce genre d'image microscopique, les couleurs sont généralement choisies arbitrairement, non ? Ca dépend, au delà d'un certain grossissement (environ 600x), les couleurs des images tirent tellement vers le rouge que la couleur n'a plus aucun intérêt, si ces "bouches" font 1 mm, il y a de grandes chances que ces couleurs soient vraies.
D'ailleurs, vu que l'image est nette en profondeur, je dirais qu'elle a été prise à la loupe binoculaire (c'est un genre de microscope à deux objectifs qui grossit peu mais qui permet d'observer un truc en trois dimensions)

Et encore ce n'est pas le plus terrifiant sur les calmars. Ils possèdent un bec pointu et extrêmement solide à la pointe pour percer les carapaces des mollusques. Leur langue radula fera le reste. Sans parler des énormes pics sur certaines de leur tentacules qui obligent les plongeurs à porter des côtes de maille (en mithril quasiment).

Le plus extraordinaire avec leur bec, c'est le gradient de solidité qui s'opère entre le corps du calmar et le bout du bec (x 100). Cela leur permet d'exercer une force importante sur une proie sans déchirer leur corps flasque et les ingénieurs cherchent à copier ce matériau pour diverses applications industrielles. www.sciencedaily.com/releases/2008/03/080327172330.htm


Tous les commentaires (26)

Sur ce genre d'image microscopique, les couleurs sont généralement choisies arbitrairement, non ?

a écrit : Sur ce genre d'image microscopique, les couleurs sont généralement choisies arbitrairement, non ? Oui mais quit à choisir des couleurs, autant en choisir des sympas !

Les calamars ont une bouche muni d'un bec et se nourrissent principalement par là. Les tentacules servent surtout à maintenir la proie d'après l'article wikipedia sur les calamars.
Par ailleurs je n'arrive pas à ouvrir la 1ère source NationalGeographie. Je suis sur Android.

a écrit : Sur ce genre d'image microscopique, les couleurs sont généralement choisies arbitrairement, non ? Ca dépend, au delà d'un certain grossissement (environ 600x), les couleurs des images tirent tellement vers le rouge que la couleur n'a plus aucun intérêt, si ces "bouches" font 1 mm, il y a de grandes chances que ces couleurs soient vraies.
D'ailleurs, vu que l'image est nette en profondeur, je dirais qu'elle a été prise à la loupe binoculaire (c'est un genre de microscope à deux objectifs qui grossit peu mais qui permet d'observer un truc en trois dimensions)

Cette photo correspond au "calamar côtier de Boston".
De ce que je peux lire, ces "bouches à la plante carnivore de Mario", ne lui servent pas du tout à manger, mais seulement à agripper ses proies.
(Mais, comme toujours, je peux me tromper )

Les calamars, tout comme d'autres céphalopodes, possèdent un pic, un bec, leur permettant de tuer et de déchiqueter leurs proies, avant de faire entrer les morceaux dans leur bouche, où leur langue râpeuse se chargera de "mâcher", avant de passer dans l'œsophage, l'estomac, etc...

Leurs tentacules leurs servent à saisir leurs proies (très peu d'entre-elles peuvent s'en libérer ) et si d'aventure une se brise, elle ne repousse pas.

Ah, et si vous l'ignoriez, messieurs - ...et mesdames -, le calamar des eaux profondes (j'ignore si ceci est commun aux centaines d'espèces existantes de calamar), possède un attribut sexuel démesuré.
Texte et photos, ici (en Espagnol)
www-bbc-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.bbc.com/mundo/ciencia_tecnologia/2010/07/100707_calamar_organo_pene_men.amp?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16185739450897&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.bbc.com%2Fmundo%2Fciencia_tecnologia%2F2010%2F07%2F100707_calamar_organo_pene_men

a écrit : Ca dépend, au delà d'un certain grossissement (environ 600x), les couleurs des images tirent tellement vers le rouge que la couleur n'a plus aucun intérêt, si ces "bouches" font 1 mm, il y a de grandes chances que ces couleurs soient vraies.
D'ailleurs, vu que l'image est nette en pr
ofondeur, je dirais qu'elle a été prise à la loupe binoculaire (c'est un genre de microscope à deux objectifs qui grossit peu mais qui permet d'observer un truc en trois dimensions) Afficher tout
On voit sur l'image que toutes ne sont pas colorées, les couleurs ont très certainement été ajoutées. Et vu la photo je dirais plutôt que c'est de la microscopie électronique, on obtient ce genre d'image en 3D avec une haute résolution.

a écrit : On voit sur l'image que toutes ne sont pas colorées, les couleurs ont très certainement été ajoutées. Et vu la photo je dirais plutôt que c'est de la microscopie électronique, on obtient ce genre d'image en 3D avec une haute résolution. C'est possible aussi, les microscopes électroniques ne sont pas tous faits pour grossir 100 000 fois (j'en ai un qui me sert à espionner les fourmis sans avoir l'œil collé à l'objectif^^), je suppose juste que la taille de ces "bouches" permet largement l'observation aux binoculaires qui ont un rendu visuel tout à fait comparable à la photo.

Mais les sources sont en anglais donc je ne peux être sur de rien :)

Et encore ce n'est pas le plus terrifiant sur les calmars. Ils possèdent un bec pointu et extrêmement solide à la pointe pour percer les carapaces des mollusques. Leur langue radula fera le reste. Sans parler des énormes pics sur certaines de leur tentacules qui obligent les plongeurs à porter des côtes de maille (en mithril quasiment).

Le plus extraordinaire avec leur bec, c'est le gradient de solidité qui s'opère entre le corps du calmar et le bout du bec (x 100). Cela leur permet d'exercer une force importante sur une proie sans déchirer leur corps flasque et les ingénieurs cherchent à copier ce matériau pour diverses applications industrielles. www.sciencedaily.com/releases/2008/03/080327172330.htm

a écrit : Et encore ce n'est pas le plus terrifiant sur les calmars. Ils possèdent un bec pointu et extrêmement solide à la pointe pour percer les carapaces des mollusques. Leur langue radula fera le reste. Sans parler des énormes pics sur certaines de leur tentacules qui obligent les plongeurs à porter des côtes de maille (en mithril quasiment).

Le plus extraordinaire avec leur bec, c'est le gradient de solidité qui s'opère entre le corps du calmar et le bout du bec (x 100). Cela leur permet d'exercer une force importante sur une proie sans déchirer leur corps flasque et les ingénieurs cherchent à copier ce matériau pour diverses applications industrielles. www.sciencedaily.com/releases/2008/03/080327172330.htm
Afficher tout
Calamars, poulpes, seiches sont vraiment des merveilles de l'évolution, et en plus c'est très bon avec une petite sauce yakitori.

Désolé, j'ai pas pu résister! ^^

a écrit : Calamars, poulpes, seiches sont vraiment des merveilles de l'évolution, et en plus c'est très bon avec une petite sauce yakitori.

Désolé, j'ai pas pu résister! ^^
... Où encore en beignets (calamars), cuits au bouillon et disposé sur un lit de bonnes pommes de terre du paprika et un filet d'huile d'olive (poulpe), dans un "arroz negro" accompagné d'ali oli (seiche), etc...

Tu as mis le couvert ?
J'arrive ! :)

a écrit : Calamars, poulpes, seiches sont vraiment des merveilles de l'évolution, et en plus c'est très bon avec une petite sauce yakitori.

Désolé, j'ai pas pu résister! ^^
Sinon tu le manges en Katsu ika odori-don, le "calmar dansant". Il est décapité mais semble vivant car la sauce fait bouger la chair encore fraiche.

Pour les plus courageux, il y a le Sannakji où là le calmar est encore vivant et doit être mastiqué. Attention tout de même, on dénombre 6 morts par an en Corée du Sud par étouffement quand les tentacules du pauvre animal s'accrochent sur la langue ou le palais du consommateur.

a écrit : C'est possible aussi, les microscopes électroniques ne sont pas tous faits pour grossir 100 000 fois (j'en ai un qui me sert à espionner les fourmis sans avoir l'œil collé à l'objectif^^), je suppose juste que la taille de ces "bouches" permet largement l'observation aux binoculaires qui ont un rendu visuel tout à fait comparable à la photo.

Mais les sources sont en anglais donc je ne peux être sur de rien :)
Afficher tout
Oui effectivement, on pourrait aussi les observer à la loupe binoculaire. Et après lecture de la deuxième source je confirme que c'est bien de la microscopie électronique !

a écrit : C'est possible aussi, les microscopes électroniques ne sont pas tous faits pour grossir 100 000 fois (j'en ai un qui me sert à espionner les fourmis sans avoir l'œil collé à l'objectif^^), je suppose juste que la taille de ces "bouches" permet largement l'observation aux binoculaires qui ont un rendu visuel tout à fait comparable à la photo.

Mais les sources sont en anglais donc je ne peux être sur de rien :)
Afficher tout
Je doute que tu aies un microscope électronique chez toi ^^ aucun particulier n'a ça, ça coûte a minima plusieurs dizaines de milliers d'euros..! Et tu ne peux certainement pas observer des fourmis vivantes avec haha. Par ailleurs je pense que l'image n'est pas faite au microscope électronique car il y a une déformation visible sur les bords de l'image, typique des microscopes optiques ! Ce qui n'empêche qu'elle ait été colorisée/retouchée par la suite

a écrit : Et encore ce n'est pas le plus terrifiant sur les calmars. Ils possèdent un bec pointu et extrêmement solide à la pointe pour percer les carapaces des mollusques. Leur langue radula fera le reste. Sans parler des énormes pics sur certaines de leur tentacules qui obligent les plongeurs à porter des côtes de maille (en mithril quasiment).

Le plus extraordinaire avec leur bec, c'est le gradient de solidité qui s'opère entre le corps du calmar et le bout du bec (x 100). Cela leur permet d'exercer une force importante sur une proie sans déchirer leur corps flasque et les ingénieurs cherchent à copier ce matériau pour diverses applications industrielles. www.sciencedaily.com/releases/2008/03/080327172330.htm
Afficher tout
Je rajoute ce lien, en Français, détaillant tout ce que tu résumés à propos du bec du calamar.
www.futura-sciences.com/alternative/amp/actualite/86806/

a écrit : Je doute que tu aies un microscope électronique chez toi ^^ aucun particulier n'a ça, ça coûte a minima plusieurs dizaines de milliers d'euros..! Et tu ne peux certainement pas observer des fourmis vivantes avec haha. Par ailleurs je pense que l'image n'est pas faite au microscope électronique car il y a une déformation visible sur les bords de l'image, typique des microscopes optiques ! Ce qui n'empêche qu'elle ait été colorisée/retouchée par la suite Afficher tout www.cdiscount.com/photo-numerique/materiel-observation/microscope-electronique-portable-usb-microscope-40/f-1124005-auc0191579850933.html?

c'est ce que j'ai.

je n'ai pas dit: microscope électronique à balayage! :)

On dirait des bêtes accrochées à des bêtes...comme des parasites qui crient pour leur pitence...c est vraiment des grandes gue.... ces calamars!

La majorité des gens pense que l’on dit une tentacule mais c’est un nom masculin !

a écrit : www.cdiscount.com/photo-numerique/materiel-observation/microscope-electronique-portable-usb-microscope-40/f-1124005-auc0191579850933.html?

c'est ce que j'ai.

je n'ai pas dit: microscope électronique à balayage! :)
Bon, c'est confus en effet ^^ en fait scientifiquement parlant, un microscope électronique (à balayage ou transmission) est un microscope qui utilise des électrons pour sonder un échantillon. Mais visiblement, ces petites loupes USB se font appeler "électroniques" elles aussi..! Mais elles n'ont rien à voir, ce que tu sembles déjà savoir :)
Et je te rejoins pour l'image de l'anecdote, je dirais que ça a été pris à la loupe binoculaire / stéréomicroscope

a écrit : Bon, c'est confus en effet ^^ en fait scientifiquement parlant, un microscope électronique (à balayage ou transmission) est un microscope qui utilise des électrons pour sonder un échantillon. Mais visiblement, ces petites loupes USB se font appeler "électroniques" elles aussi..! Mais elles n'ont rien à voir, ce que tu sembles déjà savoir :)
Et je te rejoins pour l'image de l'anecdote, je dirais que ça a été pris à la loupe binoculaire / stéréomicroscope
Afficher tout
Je ne veux pas paraître insistant mais il est bien spécifié dans les sources que c'est par microscopie électronique à balayage ^^

a écrit : ... Où encore en beignets (calamars), cuits au bouillon et disposé sur un lit de bonnes pommes de terre du paprika et un filet d'huile d'olive (poulpe), dans un "arroz negro" accompagné d'ali oli (seiche), etc...

Tu as mis le couvert ?
J'arrive ! :)
¡El pulpo a la gallega! Tu vis en Galice ?
Excellents souvenirs et de la région et des pulpeiras