Le rémora colle fort

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Le rémora est un poisson bien étrange et opportuniste. Il possède en effet une ventouse située sur sa tête, dont il se sert pour s'accrocher sur le ventre de plus grosses espèces, comme les requins ou les baleines. Il se servira de son hôte comme "garde-manger", récupérant les restes qui tombent, de protecteur mais également de moyen de locomotion, ne possédant pas de nageoires c'est un très mauvais nageur ! En échange, il retirera et nettoiera les parasites logés sur sa peau où entre les branchies, d'où la symbiose mutualiste.

Son nom scientifique, Echeneidae, vient du grec "tenir" et "bateau", puisqu'on pensait dans l'Antiquité qu'ils était capables de retenir ou d'empêcher un navire d'avancer.

Dès la Renaissance, il est associé au symbole alchimique du froid, convoqué pour ses pouvoirs d'immobilisation.
(Il me semble qu'un Thalassa traine sur le sujet pour ceux que ça intéresse)

a écrit : Donc on pèche toujours les tortues...super! Au nord du Pérou et en Équateur, en se promenant sur les plages sauvages il est tristement très fréquent de voire des tortues mortes. Quoique les loi locales formulent (j'ai eu très envie d'utiliser stipulent, merci SCMB ;) ), beaucoup de pêcheurs considèrent toujours les tortues comme des concurrents a éliminer et les empoisonnent pour réduire cette concurrence m'a-t-on expliqué. D'un autre côté un business s'est développé pour permettre aux touristes de nager avec elles, ce qui pose d'autres problèmes : ces animaux sont gavés et leur rassemblement favorise la propagation de maladies... Bref, malgré quelques actions de préservation - j'ai participé à des observations de ponte et d'éclosion super émouvantes, il ne fait pas vraiment bon être une tortue dans le secteur.

Posté le

android

(70)

Répondre

a écrit : Donc on pèche toujours les tortues...super! Malheureusement oui... Les tortues marines sont pourtant une espèce très menacée et en voie de disparition. Il est admis par différentes associations de protection de la nature que 5 000 d'entre elles sont tuées chaque année. L'immense majorité des pays a pourtant adopté la protection de l'espèce et l'interdiction de chasse ; mais trop ne mettent pas en place les sanctions (pécuniaires) des braconniers, ni les moyens de surveillances au moment des naissances : chiens et oiseaux qui se régalent sur les plages quand les bébés se rendent à l'eau. J'ai assisté à ça et c'est une "boucherie" ! Ils viennent vous prendre les petites tortues au milieu de vos jambes que vous pensiez protectrices !
Les autres responsables. Il y a bien sûr le braconnage (pour la viande notamment), mais aussi la pollution des mers, et les accidents avec les hélices des bateaux de plaisance...


Tous les commentaires (29)

bizarre... je connais une Rita qui devrait s'appeler Roméra

Le rémora est un poisson bien étrange et opportuniste. Il possède en effet une ventouse située sur sa tête, dont il se sert pour s'accrocher sur le ventre de plus grosses espèces, comme les requins ou les baleines. Il se servira de son hôte comme "garde-manger", récupérant les restes qui tombent, de protecteur mais également de moyen de locomotion, ne possédant pas de nageoires c'est un très mauvais nageur ! En échange, il retirera et nettoiera les parasites logés sur sa peau où entre les branchies, d'où la symbiose mutualiste.

Son nom scientifique, Echeneidae, vient du grec "tenir" et "bateau", puisqu'on pensait dans l'Antiquité qu'ils était capables de retenir ou d'empêcher un navire d'avancer.

Dès la Renaissance, il est associé au symbole alchimique du froid, convoqué pour ses pouvoirs d'immobilisation.
(Il me semble qu'un Thalassa traine sur le sujet pour ceux que ça intéresse)

a écrit : Donc on pèche toujours les tortues...super! Au nord du Pérou et en Équateur, en se promenant sur les plages sauvages il est tristement très fréquent de voire des tortues mortes. Quoique les loi locales formulent (j'ai eu très envie d'utiliser stipulent, merci SCMB ;) ), beaucoup de pêcheurs considèrent toujours les tortues comme des concurrents a éliminer et les empoisonnent pour réduire cette concurrence m'a-t-on expliqué. D'un autre côté un business s'est développé pour permettre aux touristes de nager avec elles, ce qui pose d'autres problèmes : ces animaux sont gavés et leur rassemblement favorise la propagation de maladies... Bref, malgré quelques actions de préservation - j'ai participé à des observations de ponte et d'éclosion super émouvantes, il ne fait pas vraiment bon être une tortue dans le secteur.

Posté le

android

(70)

Répondre

a écrit : Donc on pèche toujours les tortues...super! Malheureusement oui... Les tortues marines sont pourtant une espèce très menacée et en voie de disparition. Il est admis par différentes associations de protection de la nature que 5 000 d'entre elles sont tuées chaque année. L'immense majorité des pays a pourtant adopté la protection de l'espèce et l'interdiction de chasse ; mais trop ne mettent pas en place les sanctions (pécuniaires) des braconniers, ni les moyens de surveillances au moment des naissances : chiens et oiseaux qui se régalent sur les plages quand les bébés se rendent à l'eau. J'ai assisté à ça et c'est une "boucherie" ! Ils viennent vous prendre les petites tortues au milieu de vos jambes que vous pensiez protectrices !
Les autres responsables. Il y a bien sûr le braconnage (pour la viande notamment), mais aussi la pollution des mers, et les accidents avec les hélices des bateaux de plaisance...

a écrit : Donc on pèche toujours les tortues...super! Voilà ce que dit la première source.

« Des rémoras attachés à une corde par leur appendice caudal ont été utilisés pour pêcher les tortues marines endormies en surface ou les poissons difficiles à pêcher ».

Tout ça est au passé cela ne veut pas dire que ça n’existe plus la pêche à la tortue, mais pas autant qu’avant et surtout pas avec cette méthode.

Le fait que l’anecdote ait été rédigée au présent porte à confusion en effet.

a écrit : Malheureusement oui... Les tortues marines sont pourtant une espèce très menacée et en voie de disparition. Il est admis par différentes associations de protection de la nature que 5 000 d'entre elles sont tuées chaque année. L'immense majorité des pays a pourtant adopté la protection de l'espèce et l�39;interdiction de chasse ; mais trop ne mettent pas en place les sanctions (pécuniaires) des braconniers, ni les moyens de surveillances au moment des naissances : chiens et oiseaux qui se régalent sur les plages quand les bébés se rendent à l'eau. J'ai assisté à ça et c'est une "boucherie" ! Ils viennent vous prendre les petites tortues au milieu de vos jambes que vous pensiez protectrices !
Les autres responsables. Il y a bien sûr le braconnage (pour la viande notamment), mais aussi la pollution des mers, et les accidents avec les hélices des bateaux de plaisance...
Afficher tout
En parlant de tortues (de mer ou de terre), nous avons souvent une image très fausse de leur morphologie à cause de Franklin, Disney et autres dessins animés.

Bien que ce soit évident après réflexion, cela étonne toujours un peu certains. La carapace d'une tortue fait partie intégrante de leur squelette. Ce n'est pas une maison, un manteau ou quelque chose qu'elles habitent. La carapace EST leur squelette. Une tortue ne peut pas du tout sortir de sa carapace, cela reviendrait plus ou moins pour nous à sortir de notre cage thoracique.

Les vues en coupe sont plus parlantes que les discours : radiated.tortoise.free.fr/biologie.htm

a écrit : Malheureusement oui... Les tortues marines sont pourtant une espèce très menacée et en voie de disparition. Il est admis par différentes associations de protection de la nature que 5 000 d'entre elles sont tuées chaque année. L'immense majorité des pays a pourtant adopté la protection de l'espèce et l�39;interdiction de chasse ; mais trop ne mettent pas en place les sanctions (pécuniaires) des braconniers, ni les moyens de surveillances au moment des naissances : chiens et oiseaux qui se régalent sur les plages quand les bébés se rendent à l'eau. J'ai assisté à ça et c'est une "boucherie" ! Ils viennent vous prendre les petites tortues au milieu de vos jambes que vous pensiez protectrices !
Les autres responsables. Il y a bien sûr le braconnage (pour la viande notamment), mais aussi la pollution des mers, et les accidents avec les hélices des bateaux de plaisance...
Afficher tout
Et le pire, c'est la nuit... dans mon cas on patrouillait également la nuit pour surveiller et "protéger" les nids, les conditions étaient assez physiques, il fallait surveiller des dizaines de kilomètres de lieux de ponte avec surtout peu de lumière pour éviter de déranger les nids.
Et Rem a raison, les animaux sauvages n'ont aucune pitié et la plupart passent entre vos jambes ou profitent de la plus petite ouverture pour vite attraper quelque chose et repartir. Ca se passe tellement vite ! On se sent bien petit et impuissant face à ça... et ça crève le cœur quand ça se produit devant vous !

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Que des enfants y croient, je veux bien, mais j'ai un doute pour les adultes ou même les adolescents pré-adultes. Je t'assure que l'impact des disney sur les adultes est encore très forts :)

En nouvelle Calédonie, les tribus chassent encore de la tortue. C’est gélatineux et ça ressemble à de la tête de veau !

a écrit : En parlant de tortues (de mer ou de terre), nous avons souvent une image très fausse de leur morphologie à cause de Franklin, Disney et autres dessins animés.

Bien que ce soit évident après réflexion, cela étonne toujours un peu certains. La carapace d'une tortue fait partie intégrante de leur squele
tte. Ce n'est pas une maison, un manteau ou quelque chose qu'elles habitent. La carapace EST leur squelette. Une tortue ne peut pas du tout sortir de sa carapace, cela reviendrait plus ou moins pour nous à sortir de notre cage thoracique.

Les vues en coupe sont plus parlantes que les discours : radiated.tortoise.free.fr/biologie.htm
Afficher tout
Que des enfants y croient, je veux bien, mais j'ai un doute pour les adultes ou même les adolescents pré-adultes.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En parlant de tortues (de mer ou de terre), nous avons souvent une image très fausse de leur morphologie à cause de Franklin, Disney et autres dessins animés.

Bien que ce soit évident après réflexion, cela étonne toujours un peu certains. La carapace d'une tortue fait partie intégrante de leur squele
tte. Ce n'est pas une maison, un manteau ou quelque chose qu'elles habitent. La carapace EST leur squelette. Une tortue ne peut pas du tout sortir de sa carapace, cela reviendrait plus ou moins pour nous à sortir de notre cage thoracique.

Les vues en coupe sont plus parlantes que les discours : radiated.tortoise.free.fr/biologie.htm
Afficher tout
J'ai d'ailleurs regardé "C'est pas Sorcier" sur les tortues avec mes filles la semaine dernière et Jamy l'explique très bien. Effectivement avec les schémas et coupes du squelette, on comprend mieux que la tortue ne peut pas sortir de sa carapace.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Que des enfants y croient, je veux bien, mais j'ai un doute pour les adultes ou même les adolescents pré-adultes. J'ai 40 ans et je pensais que les tortues avaient un squelette classique à l'intérieur, que la carapace était une mutation de la peau, comme quoi, on en apprends tous les jours! ;)

A part ça, je crois que ce qui décime le plus les tortues de mer, c'est le commerce de leurs oeufs, faciles a trouver, suivez les traces dans le sable...

a écrit : J'ai 40 ans et je pensais que les tortues avaient un squelette classique à l'intérieur, que la carapace était une mutation de la peau, comme quoi, on en apprends tous les jours! ;)

A part ça, je crois que ce qui décime le plus les tortues de mer, c'est le commerce de leurs oeufs, faciles a t
rouver, suivez les traces dans le sable... Afficher tout
Ah ? Que fait-on avec les œufs de tortuespour qu'il y'en ait un commerce ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Que des enfants y croient, je veux bien, mais j'ai un doute pour les adultes ou même les adolescents pré-adultes. Tu verras en vieillissant, "les gens" sont toujours pires que ce que tu peux croire, et aussi souvent bien meilleurs qu'on le redoutait, mais pas les deux en même temps

a écrit : Ah ? Que fait-on avec les œufs de tortuespour qu'il y'en ait un commerce ? Ben ca se mange, parait que c'est superbon, je peux essayer de retrouver le documentaire qui en parle si tu veux, c'est pas des blagues, y'a des gens qui galèrent pour bouffer, et... on mange ce qu'on trouve, quoi :(

a écrit : J'ai 40 ans et je pensais que les tortues avaient un squelette classique à l'intérieur, que la carapace était une mutation de la peau, comme quoi, on en apprends tous les jours! ;)

A part ça, je crois que ce qui décime le plus les tortues de mer, c'est le commerce de leurs oeufs, faciles a t
rouver, suivez les traces dans le sable... Afficher tout
Pas si facile. Les tortues brouillent généralement les pistes en remettant du sable au dessus du nid et en agitant ensuite le sable à côté.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Pas si facile. Les tortues brouillent généralement les pistes en remettant du sable au dessus du nid et en agitant ensuite le sable à côté. Les humains ont une bonne vue. J'arrive à retrouver les traces de pattes de mon chien dans l'herbe, alors retrouver des traces de tortues dans le sable... fastoche

Tout le monde ne vit pas dans des endroits où le béton est roi! Les humains ne sont pas débiles, ils savent suivre des pistes!!!

a écrit : Les humains ont une bonne vue. J'arrive à retrouver les traces de pattes de mon chien dans l'herbe, alors retrouver des traces de tortues dans le sable... fastoche

Tout le monde ne vit pas dans des endroits où le béton est roi! Les humains ne sont pas débiles, ils savent suivre des pistes!!!
J'ai mis cette information en commentaire car vu dans un reportage cette semaine. Les personnes qui étaient chargées de creuser pour compter le nombre exact d'oeufs pondus devaient se décaler par rapport à l'endroit où la tortue semblait avoir creusé pour pondre. Elles expliquaient que c'était volontaire de la part de l'animal.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai mis cette information en commentaire car vu dans un reportage cette semaine. Les personnes qui étaient chargées de creuser pour compter le nombre exact d'oeufs pondus devaient se décaler par rapport à l'endroit où la tortue semblait avoir creusé pour pondre. Elles expliquaient que c'était volontaire de la part de l'animal. Afficher tout c'est possible, mais reconnais que les traces de maman tortue sont faciles a suivre... une bonne pelle et...