Le projet de Fab City vise à l'autonomie des villes

Proposé par
le
dans

En 2011, à l'initiative de Barcelone est né le projet de la Fab City. 28 métropoles, dont Paris et Toulouse se sont engagées à devenir autonomes en électricité, en nourriture et biens de consommation d'ici quelques décennies. Ce projet s'appuie sur des Fab Labs, petites usines à l'intérieur des villes. En 2018, on comptait 30 Fab labs à Paris, l'objectif étant de devenir autonome à 50% en 2054.


Commentaires préférés (3)

J'imagine bien une centrale nucléaire sur le parvis de l'Hôtel de Ville, ou une centrale hydroélectrique au Pont Neuf
Les Jardins du Louvre en culture, et les toits recouverts de chaumes, tandis que le bruits des charrettes sur le périphérique serait couvert par le meuglement du bétail broutant les prairies du cours de Vincennes (le rêve d'hidalgo, quouahh), pendant que les barbares des banlieues sont repoussés pat la police municipale, aux portes fermées du 18ème arrondissement
Les Parisiens auto-suffisants? Ils sont déjà suffisants (plusieurs sens au mots, ils les cochent tous), et ils n'aiment pas les autos

"Ce projet s'appuie sur des Fab Labs, petites usines à l'intérieur des villes."
Alors pour moi ca n'est pas du tout la définition d'un Fab lab, puisqu'il s'agit plutôt d'un "laboratoire de fabrication" comme son nom l'indique. IL s'agit bien plus d'un lieu d'expérimentation où on peut faire des tests que d'une usine, même petite, où le but serait de produire une quantité. J'ai un peu de mal à voir comment des Fab Labs pourront produire ce qu'il faut pour la ville de Paris du coup. D'autant plus que le principe d'un Fab Lab est surtout de fonctionner sur des initiatives personnelles.
Le projet est sans doute sympathique, mais j'ai beaucoup de mal à y croire.

a écrit : "Aujourd’hui les fablabs sont des lieux d’innovation et d’expérimentation disséminés dans la ville. Si on veut qu’ils soient capables de devenir des lieux de production, il faut définir un cadre réglementaire. Car aujourd’hui ce cadre est très flou. Obtenir une assurance est par exemple très compliqué pour un fablab", expose le co-fondateur de Fab City Grand Paris, qui a également co-fondé le fablab Volumes à Paris. Selon lui, il faudrait que les fablabs travaillent davantage en réseau entre eux et avec les villes pour parvenir à un modèle de ville fabricante."

Les réponses n'étaient pas très loin
Afficher tout
Ok, mais du coup il est bien erroné de considéré des Fablabs comme des petites usines, et même avec un cadre plus adapté, je ne vois pas comment elles en deviendrait une. Du coup c'est quoi le concept au juste, comment transformer un "lieu d'innovation et d'expérimentation" en lieu de production en électricité, nourriture et bien de consommation ? Parce que c'est pas qu'une histoire d'assurance et de cadre réglementaire, c'est juste fondamentalement pas ce qu'est un Fablab, en tout cas pour ceux que j'ai fréquenté et les définitions que j'en trouve sur le net.


Tous les commentaires (58)

Ils veulent construire une centrale nucléaire intramuros ?
C'est sympa ce genre de projet, ça stimule l'innovation et ça fait du greenwashing a moindre frais mais c'est toujours mirobolant.
Espérons qu'on ait des villes de ce genre d'ici quelques décennies !

Posté le

android

(2)

Répondre

J'imagine bien une centrale nucléaire sur le parvis de l'Hôtel de Ville, ou une centrale hydroélectrique au Pont Neuf
Les Jardins du Louvre en culture, et les toits recouverts de chaumes, tandis que le bruits des charrettes sur le périphérique serait couvert par le meuglement du bétail broutant les prairies du cours de Vincennes (le rêve d'hidalgo, quouahh), pendant que les barbares des banlieues sont repoussés pat la police municipale, aux portes fermées du 18ème arrondissement
Les Parisiens auto-suffisants? Ils sont déjà suffisants (plusieurs sens au mots, ils les cochent tous), et ils n'aiment pas les autos

"Ce projet s'appuie sur des Fab Labs, petites usines à l'intérieur des villes."
Alors pour moi ca n'est pas du tout la définition d'un Fab lab, puisqu'il s'agit plutôt d'un "laboratoire de fabrication" comme son nom l'indique. IL s'agit bien plus d'un lieu d'expérimentation où on peut faire des tests que d'une usine, même petite, où le but serait de produire une quantité. J'ai un peu de mal à voir comment des Fab Labs pourront produire ce qu'il faut pour la ville de Paris du coup. D'autant plus que le principe d'un Fab Lab est surtout de fonctionner sur des initiatives personnelles.
Le projet est sans doute sympathique, mais j'ai beaucoup de mal à y croire.

a écrit : "Ce projet s'appuie sur des Fab Labs, petites usines à l'intérieur des villes."
Alors pour moi ca n'est pas du tout la définition d'un Fab lab, puisqu'il s'agit plutôt d'un "laboratoire de fabrication" comme son nom l'indique. IL s'agit bien plus d
'un lieu d'expérimentation où on peut faire des tests que d'une usine, même petite, où le but serait de produire une quantité. J'ai un peu de mal à voir comment des Fab Labs pourront produire ce qu'il faut pour la ville de Paris du coup. D'autant plus que le principe d'un Fab Lab est surtout de fonctionner sur des initiatives personnelles.
Le projet est sans doute sympathique, mais j'ai beaucoup de mal à y croire.
Afficher tout
"Aujourd’hui les fablabs sont des lieux d’innovation et d’expérimentation disséminés dans la ville. Si on veut qu’ils soient capables de devenir des lieux de production, il faut définir un cadre réglementaire. Car aujourd’hui ce cadre est très flou. Obtenir une assurance est par exemple très compliqué pour un fablab", expose le co-fondateur de Fab City Grand Paris, qui a également co-fondé le fablab Volumes à Paris. Selon lui, il faudrait que les fablabs travaillent davantage en réseau entre eux et avec les villes pour parvenir à un modèle de ville fabricante."

Les réponses n'étaient pas très loin

a écrit : "Aujourd’hui les fablabs sont des lieux d’innovation et d’expérimentation disséminés dans la ville. Si on veut qu’ils soient capables de devenir des lieux de production, il faut définir un cadre réglementaire. Car aujourd’hui ce cadre est très flou. Obtenir une assurance est par exemple très compliqué pour un fablab", expose le co-fondateur de Fab City Grand Paris, qui a également co-fondé le fablab Volumes à Paris. Selon lui, il faudrait que les fablabs travaillent davantage en réseau entre eux et avec les villes pour parvenir à un modèle de ville fabricante."

Les réponses n'étaient pas très loin
Afficher tout
Ok, mais du coup il est bien erroné de considéré des Fablabs comme des petites usines, et même avec un cadre plus adapté, je ne vois pas comment elles en deviendrait une. Du coup c'est quoi le concept au juste, comment transformer un "lieu d'innovation et d'expérimentation" en lieu de production en électricité, nourriture et bien de consommation ? Parce que c'est pas qu'une histoire d'assurance et de cadre réglementaire, c'est juste fondamentalement pas ce qu'est un Fablab, en tout cas pour ceux que j'ai fréquenté et les définitions que j'en trouve sur le net.

a écrit : Ok, mais du coup il est bien erroné de considéré des Fablabs comme des petites usines, et même avec un cadre plus adapté, je ne vois pas comment elles en deviendrait une. Du coup c'est quoi le concept au juste, comment transformer un "lieu d'innovation et d'expérimentation" en lieu de production en électricité, nourriture et bien de consommation ? Parce que c'est pas qu'une histoire d'assurance et de cadre réglementaire, c'est juste fondamentalement pas ce qu'est un Fablab, en tout cas pour ceux que j'ai fréquenté et les définitions que j'en trouve sur le net. Afficher tout L'idée de mon message est qu'en ouvrant la source tu as déjà la réponse à la majorité de tes questions.
Autosuffisance à 50%, on peut imaginer qu'il n'y a que les détracteurs pour placer en premier lieux la production d’électricité.
Il est dit que les fablab sont des lieux d'innovation et expérimentation, ce qui est necessaire à la mise au point d'un tel projet. Qui passerait comme c'est précisé par l'implantation d'usine et la participation de grands groupes industriels.

a écrit : L'idée de mon message est qu'en ouvrant la source tu as déjà la réponse à la majorité de tes questions.
Autosuffisance à 50%, on peut imaginer qu'il n'y a que les détracteurs pour placer en premier lieux la production d’électricité.
Il est dit que les fablab sont des lieux d'innovat
ion et expérimentation, ce qui est necessaire à la mise au point d'un tel projet. Qui passerait comme c'est précisé par l'implantation d'usine et la participation de grands groupes industriels. Afficher tout
Le point de mon message était de questionner la formulation de l'anecdote, la phrase "Ce projet s'appuie sur des Fab Labs, petites usines à l'intérieur des villes." me semblant erroné puisque, comme tu le dis, les fablabs ne sont pas des usines. Or la plupart des gens lisent seulement les anecdotes et peu lisent les sources, il aurait donc été utile de reformuler ou d'ajouter en supplément les méthodes envisagées. D'ailleurs si tu veux faire un résumé desdites, je le lirais avec plaisir !

a écrit : Le point de mon message était de questionner la formulation de l'anecdote, la phrase "Ce projet s'appuie sur des Fab Labs, petites usines à l'intérieur des villes." me semblant erroné puisque, comme tu le dis, les fablabs ne sont pas des usines. Or la plupart des gens lisent seulement les anecdotes et peu lisent les sources, il aurait donc été utile de reformuler ou d'ajouter en supplément les méthodes envisagées. D'ailleurs si tu veux faire un résumé desdites, je le lirais avec plaisir ! Afficher tout D'accord je comprends mieux ce que tu voulais souligner.
Désolé pour le ton je suis souvent exaspéré par les gens qui prennent le temps d'émettre un avis mais pas de se le forger ne serait ce qu'en ouvrant les sources. Ce qui n'est pas ton cas puisque tu réagissais à la formulation de l'anecdote; qui elle en effet peut prêter à discussion.
En tous cas si les gens ne lisent pas les sources, pas besoin de les reformuler :)
Et du coup notre petit échange aura permis d'apporter ce supplément.

Sinon on arrête de concentrer les populations dans des zones géographiques très localisées en développant une politique territoriale de décentralisation. Plus simple, moins cher, pas besoin de construire des usines 2.0 aseptisées. Mais ça n'arrivera sûrement jamais.

Posté le

android

(2)

Répondre

Tout ça existait déjà... au Moyen-Age !...

Posté le

android

(0)

Répondre

Fab Lab, laboratoire de fabrication.

Imaginons qu'un ingénieur ait conçu une éolienne révolutionnaire, silencieuse et discrète, il trouvera dans un fablab l'imprimante 3D où autre machine qu'il n'a pas les moyens de se payer où qu'il ne maîtrise pas bien, ainsi qu'un soutien pro pour fabriquer un prototype grandeur nature et le tester.
Un laboratoire n'est pas toujours un endroit où on fait de la recherche fondamentale, on peut aussi y faire de la cuisine d'ailleurs, tous les grands chefs ont un labo! ^^

En fait ces structures aident à l'innovation, Mr Toulemonde (où presque) peut y avoir accès, c'est ça, l'idée.

a écrit : Fab Lab, laboratoire de fabrication.

Imaginons qu'un ingénieur ait conçu une éolienne révolutionnaire, silencieuse et discrète, il trouvera dans un fablab l'imprimante 3D où autre machine qu'il n'a pas les moyens de se payer où qu'il ne maîtrise pas bien, ainsi qu'un soutien p
ro pour fabriquer un prototype grandeur nature et le tester.
Un laboratoire n'est pas toujours un endroit où on fait de la recherche fondamentale, on peut aussi y faire de la cuisine d'ailleurs, tous les grands chefs ont un labo! ^^

En fait ces structures aident à l'innovation, Mr Toulemonde (où presque) peut y avoir accès, c'est ça, l'idée.
Afficher tout
Je ne dis pas que c'est impossible, mais si un ingénieur conçoit quelque chose de révolutionnaire, c'est probablement parce qu'il la formation adéquate et les moyens nécessaire, ce qui rend peu probable qu'il ait besoin de fablab.
On peut toujours augmenter les chances en laissant tout le monde accéder à du matos intéressant bien sûr, mais Mr et Mme Toutlemonde ont un boulot à coté et ne pourrons sans doute pas y consacrer un temps monstrueux.
Alors attention, j'aime beaucoup l'idée d'un Fablab quand il s'agit de laisser la possibilité aux gens qui ont des idées de les réaliser hein. Mais je doute qu'on puisse avoir quelque chose de révolutionnaire à partir de ça, pour moi ça vient bien d'avantage de gens qui, justement, ont la possibilité de faire ça à pleins temps et les moyens qui vont avec. En plus, ça revient un peu dire "on laisse des gens essayer de trouver des solutions individuellement et puis on espère que ça ira" (je caricature bien sûr), alors que c'est typiquement là qu'une organisation importante est nécessaire, et je ne suis pas sûr que des FabLab soient la structure adapté à cette organisation de part leur nature d’innovation individuelle.

En outre, ça ne résous pas le problème de la production puisqu'il faut bien des structures pour produire en plus d'innover.

Comme l'a indiqué darksiry, je pense aussi qu'il serait plus aisé de délocaliser fortement si l'on souhaite vraiment rendre des villes autonome, mais surtout je me demande quelle utilité ça aurait ? Réduction de la pollution et des coûts par rapport au transport ? Moins de dépendance en cas de problème ?

a écrit : J'imagine bien une centrale nucléaire sur le parvis de l'Hôtel de Ville, ou une centrale hydroélectrique au Pont Neuf
Les Jardins du Louvre en culture, et les toits recouverts de chaumes, tandis que le bruits des charrettes sur le périphérique serait couvert par le meuglement du bétail broutant les prai
ries du cours de Vincennes (le rêve d'hidalgo, quouahh), pendant que les barbares des banlieues sont repoussés pat la police municipale, aux portes fermées du 18ème arrondissement
Les Parisiens auto-suffisants? Ils sont déjà suffisants (plusieurs sens au mots, ils les cochent tous), et ils n'aiment pas les autos
Afficher tout
Non, Hidalgo va mettre en place des plateformes de centaines de Vélibs couplées à des générateurs, et chaque parisien aura l'obligation de venir pédaler au moins 2h par jour pour fournir la ville en électricité...

Posté le

android

(1)

Répondre

Le principe de Fab City repose sur le concept de relocalisation de la production de biens, au plus proche des lieux de consommation, par l'intermédiaire de la technologie.
Il ne se recherche pas un retour en arrière sur le mode de pensée " c'était mieux avant", mais d'agir pour que les villes ne soient plus uniquement des lieux destinés à "produire de la poubelle", de biens provenant des zones rurales, de zones industrielles ou encore de pays-ateliers de l'Asie du Sud-est.
La vision à terme n'est pas uniquement écologique, mais également sociale, car il lance le concept "d'artisan technologique"où vous-même (ou autre personne vendant des services) concevez et fabriquez selon vos idées et critères, où la personne se valorise par ses créations, et non pas pour ce que son pouvoir d'achat lui permet d'acquérir... Ou pas.

Un autre thème abordé par le principe Fab City est aussi la recherche d'indépendance énergétique. Si ceci était encore du domaine de l'utopie il y a 10 à 15 ans, aujourd'hui, il ne l'est plus et encore moins avec la tendance de la démocratisation du solaire, couplant de gigantesques parcs solaires à la campagne et l'auto production.

Quant au thème de l'eau potable à Barcelone, - thème récurrent durant toute son histoire - là encore c'est la technologie qui est appelé à la rescousse, afin d'obtenir une eau de qualité, fusse à partir des eaux recyclées. Ce concept a montré ses possibilités en Israël, et est actuellement copié dans plusieurs régions d'Espagne.

Le concept peut également s'appliquer jusque dans le recyclage, et le meilleur modèle est celui qui est appliqué dans la petite ville Japonaise de Kamikatsu, ou TOUT est séparé à la source, et revendu comme "matière première", permettant une économie substantielle des deniers municipaux et un impact moindre sur l'Environnement.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je ne dis pas que c'est impossible, mais si un ingénieur conçoit quelque chose de révolutionnaire, c'est probablement parce qu'il la formation adéquate et les moyens nécessaire, ce qui rend peu probable qu'il ait besoin de fablab.
On peut toujours augmenter les chances en laissant tout le mo
nde accéder à du matos intéressant bien sûr, mais Mr et Mme Toutlemonde ont un boulot à coté et ne pourrons sans doute pas y consacrer un temps monstrueux.
Alors attention, j'aime beaucoup l'idée d'un Fablab quand il s'agit de laisser la possibilité aux gens qui ont des idées de les réaliser hein. Mais je doute qu'on puisse avoir quelque chose de révolutionnaire à partir de ça, pour moi ça vient bien d'avantage de gens qui, justement, ont la possibilité de faire ça à pleins temps et les moyens qui vont avec. En plus, ça revient un peu dire "on laisse des gens essayer de trouver des solutions individuellement et puis on espère que ça ira" (je caricature bien sûr), alors que c'est typiquement là qu'une organisation importante est nécessaire, et je ne suis pas sûr que des FabLab soient la structure adapté à cette organisation de part leur nature d’innovation individuelle.

En outre, ça ne résous pas le problème de la production puisqu'il faut bien des structures pour produire en plus d'innover.

Comme l'a indiqué darksiry, je pense aussi qu'il serait plus aisé de délocaliser fortement si l'on souhaite vraiment rendre des villes autonome, mais surtout je me demande quelle utilité ça aurait ? Réduction de la pollution et des coûts par rapport au transport ? Moins de dépendance en cas de problème ?
Afficher tout
L'idée est justement la délocalisation, de la production. Parce que contrairement à ce qui est dit je ne vois pas de moyens non violents simples et pas chers pour forcer les gens à se délocaliser. L'exode rural est aujourd'hui mondialisé mais c'est un autre débat.
Pas besoin que monsieur tout le monde ait une idée révolutionnaire, juste qu'il ait la possibilité de produire ce dont il a besoin. Combien de fois ai-je acheté un mécanisme entier de chasse d'eau qui a traversé le monde entier sous 3 plastiques et 4 cartons pour une micro-pièce qui a lachée.
Le réseau des fablab permet cette économie, et c'est un terrain de recherche pour savoir comment intégrer ces nouvelles formes de productions possibles aux villes.
Sans parler de la possibilité de faire ses meubles sur mesure etc...

a écrit : Je ne dis pas que c'est impossible, mais si un ingénieur conçoit quelque chose de révolutionnaire, c'est probablement parce qu'il la formation adéquate et les moyens nécessaire, ce qui rend peu probable qu'il ait besoin de fablab.
On peut toujours augmenter les chances en laissant tout le mo
nde accéder à du matos intéressant bien sûr, mais Mr et Mme Toutlemonde ont un boulot à coté et ne pourrons sans doute pas y consacrer un temps monstrueux.
Alors attention, j'aime beaucoup l'idée d'un Fablab quand il s'agit de laisser la possibilité aux gens qui ont des idées de les réaliser hein. Mais je doute qu'on puisse avoir quelque chose de révolutionnaire à partir de ça, pour moi ça vient bien d'avantage de gens qui, justement, ont la possibilité de faire ça à pleins temps et les moyens qui vont avec. En plus, ça revient un peu dire "on laisse des gens essayer de trouver des solutions individuellement et puis on espère que ça ira" (je caricature bien sûr), alors que c'est typiquement là qu'une organisation importante est nécessaire, et je ne suis pas sûr que des FabLab soient la structure adapté à cette organisation de part leur nature d’innovation individuelle.

En outre, ça ne résous pas le problème de la production puisqu'il faut bien des structures pour produire en plus d'innover.

Comme l'a indiqué darksiry, je pense aussi qu'il serait plus aisé de délocaliser fortement si l'on souhaite vraiment rendre des villes autonome, mais surtout je me demande quelle utilité ça aurait ? Réduction de la pollution et des coûts par rapport au transport ? Moins de dépendance en cas de problème ?
Afficher tout
Probablement, mais un ingénieur peut très bien développer un concept à ses heures perdues dans son garage et avoir besoin d'une structure comme le fablab pour certains aspect dont il ne dispose pas car il ne pourra pas disposer des structures de son entreprise classique pour le faire (et espérer pouvoir déposer un brevet en son nom)

Bref, en tout cas nous sommes d'accord, c'est une très belle initiative, le monde doit changer, et vite! ET PLUS VITE QUE CA! ^^

P.S pour rebondir sur le com de René, il ne s'agit pas de transformer Paris-centre, mais toute la région, évidement qu'avec une densité de 20 000 hab/km² on ne pourra jamais rendre ce bazar autonome^^ mais optimiser les circuits courts, le recyclage, la production et les économies d'énergie, végétaliser la ville aussi, le défi que l'avenir nous réserve est colossal, il n'y a pas une solution, il y en a des milliers, des millions... et après tout, pourquoi ne pas planter des patates dans les petits parcs à la place des pelouses puisque de toute façons, on a pas le droit de marcher dessus? Ou des arbres fruitiers pour faire de l'ombre, au Maroc, y'a des orangers partout au centre de Marrakech! ^^

a écrit : L'idée est justement la délocalisation, de la production. Parce que contrairement à ce qui est dit je ne vois pas de moyens non violents simples et pas chers pour forcer les gens à se délocaliser. L'exode rural est aujourd'hui mondialisé mais c'est un autre débat.
Pas besoin que monsieur tout
le monde ait une idée révolutionnaire, juste qu'il ait la possibilité de produire ce dont il a besoin. Combien de fois ai-je acheté un mécanisme entier de chasse d'eau qui a traversé le monde entier sous 3 plastiques et 4 cartons pour une micro-pièce qui a lachée.
Le réseau des fablab permet cette économie, et c'est un terrain de recherche pour savoir comment intégrer ces nouvelles formes de productions possibles aux villes.
Sans parler de la possibilité de faire ses meubles sur mesure etc...
Afficher tout
Ah donc on est sur un objectif différent. La le but ne serait pas que des gens trouvent des idées de génies pour nous simplifier la vie, mais qu'ils puissent fabriquer directement ce dont ils ont besoin au lieu de passer par des chaines de distributions qui produisent en masse ?
Je suis un peu dubitatif, tout le monde ne saurait pas faire lui-même son dispositif de chasse d'eau, et ca m'a l'air d'être un peu une perte de temps. En plus il faut toujours avoir un accès aux différentes matières premières et secondaire, même s'il est vrai que ça raccourci déjà la chaine.
ces initiatives sont intéressantes mais j’investirai plutôt dans des spécialistes locaux avec des productions raisonnables et autogéré que dans l'espoir que l'individu s'occupe de tout ce dont il a besoin par lui-même.

L'indépendance vis à vis des autres est intéressante mais ne doit pas être érigée en tant que dogme. Les cités ont quasiment toujours été dépendantes d'autres cités concernant certaines ressource, ces autres cités étant elles-mêmes dépendantes de leurs voisines concernant d'autres ressource. Cela a souvent permis l'apaisement des conflits et les divers échanges ont eu de nombreux effets bénéfiques pour l'humanité.

Posté le

android

(1)

Répondre

Le truc c'est que les concepts "Fab City" et "Fab Labs" sont bien différents..

Fab city se propose de transformer des villes qui font de l'import/export de marchandises en ville qui feront de l'import/export de données. Comprenez transformer la matière sur place, d'une façon ou d'une autre. Bien utopique à mon sens. Mais ne rien entreprendre c'est se mettre à l'abri de toute découverte.. donc pourquoi pas. Ca peut donner naissance à des projets d'impression d'habitation à base de materiaux de construction recyclés par exemple.

Les Fab labs sont quant à eux des espaces de création mettant à disposition de ses membres des resources humaines et matériels. Ce sont des incubateurs de talents et d'idées. Des endroits ou on trouve des machines outils, des imprimantes 3D, des PC, et des gens motivés pour créer, expliquer, assister. Une sorte de club de modélisme pour objets taille réelle.

Bref, l'anecdote mériterait une rédaction plus rigoureuse. Mélanger les 2 notions nuit à la pertinence de l'info.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Fab Lab, laboratoire de fabrication.

Imaginons qu'un ingénieur ait conçu une éolienne révolutionnaire, silencieuse et discrète, il trouvera dans un fablab l'imprimante 3D où autre machine qu'il n'a pas les moyens de se payer où qu'il ne maîtrise pas bien, ainsi qu'un soutien p
ro pour fabriquer un prototype grandeur nature et le tester.
Un laboratoire n'est pas toujours un endroit où on fait de la recherche fondamentale, on peut aussi y faire de la cuisine d'ailleurs, tous les grands chefs ont un labo! ^^

En fait ces structures aident à l'innovation, Mr Toulemonde (où presque) peut y avoir accès, c'est ça, l'idée.
Afficher tout
Une éolienne discrete est une éolienne "pas trop grande", du coup elle ne sera pas révolutionnaire. Et il ne risque pas de fabriquer une éolienne "grandeur nature" dans un fab lab ^^

Ceci dit j'ai très bien compris ce que tu voulais dire via cet exemple :)

Posté le

android

(1)

Répondre