Et cetera ne se dit pas pour des personnes ou des lieux

Proposé par
le

Tous les commentaires (40)

C'est effectivement correcte, mais dans les faits etc suffit car totalement accepté.
La langue évolue et etc l'a emporté :)

a écrit : Cette erreur de Mr au lieu de M. est effroyablement fréquente, dans les administrations, les écoles, les entreprises et al.
Je m'entraîne ;)
Toujours est-il que ça agace.
Et même sur les enseignes : Mr Bricolage en lettres lumineuses de 2m de haut c'est l'une des plus grosses fautes qu'il nous est donné de contempler.

a écrit : Et même sur les enseignes : Mr Bricolage en lettres lumineuses de 2m de haut c'est l'une des plus grosses fautes qu'il nous est donné de contempler. Mr Propre aussi ;)

a écrit : Par contre il faut l'utiliser obligatoirement avec un point après non ? Je crois que la règle est que ce point doit être utilisé pour remplacer la ou les dernières lettres. Autrement dit, toutes les abréviations qui ne finissent pas par la dernière lettre de l'expression qu'elle remplace doivent finir par un point, mais je ne suis pas sûr du tout. Par exemple "M." avec un point et Mme sans point. Quelqu'un pour éclairer ma lanterne ? cette question me taraude l'esprit...
J'en profite pour signaler que j'ai reçu des courriers administratifs avec "Mr X", alors que je suis français, donc ça devrait être "M. X" et non l'abréviation de Mister.
Afficher tout
"Mr" est en effet l'abréviation de "Mister" mais il est accepté depuis plusieurs années l'abréviation "Mr." pour "Monsieur".

Je viens de mettre à l'épreuve cette anecdote sur Facebook...

J'ai mis :
"On va à la plage cette aprèm, qui veut venir? Y a déjà Adrien, Antoine, Marie, Vero et al."

Première réponse :
"Albert : ben non moi je viens pas je vais chez tatie"

Au delà de l'aspect marrant, je crois que ça c'est la 1ère et dernière fois que j'utilise ce terme...

a écrit : "Mr" est en effet l'abréviation de "Mister" mais il est accepté depuis plusieurs années l'abréviation "Mr." pour "Monsieur". Il faut arrêter d'accepter n'importe quoi. En français on a M. pour monsieur et MM. pour messieurs. Pas besoin d'un choix d'abréviations différentes pour le même terme. Ce n'est pas parce que quelques personnes moins cultivées utilisent par erreur un anglicisme que tout le monde doit suivre comme des moutons. Autant on peut accepter des emprunts qui apportent quelque chose comme weekend, même si on pourrait trouver l'équivalent en français, autant quand c'est seulement par méconnaissance qu'on utilise le terme anglais, il faut juste persévérer avec l'usage approprié de notre belle langue. C'est comme l'autre commentateur qui disait que maintenant etc. est accepté dans tous les cas, même pour des personnes ou des lieux, car l'usage s'est imposé... Bientôt on écrira aussi sa au lieu de ça car l'usage est en train d'être imposé par ceux qui ne comprennent pas suffisamment la grammaire?

a écrit : Il faut arrêter d'accepter n'importe quoi. En français on a M. pour monsieur et MM. pour messieurs. Pas besoin d'un choix d'abréviations différentes pour le même terme. Ce n'est pas parce que quelques personnes moins cultivées utilisent par erreur un anglicisme que tout le monde doit suivre comme des moutons. Autant on peut accepter des emprunts qui apportent quelque chose comme weekend, même si on pourrait trouver l'équivalent en français, autant quand c'est seulement par méconnaissance qu'on utilise le terme anglais, il faut juste persévérer avec l'usage approprié de notre belle langue. C'est comme l'autre commentateur qui disait que maintenant etc. est accepté dans tous les cas, même pour des personnes ou des lieux, car l'usage s'est imposé... Bientôt on écrira aussi sa au lieu de ça car l'usage est en train d'être imposé par ceux qui ne comprennent pas suffisamment la grammaire? Afficher tout Où, " Je sais pas c'est qui "...

a écrit : A chaque fois que j'entends ce mot je ne peut m'enpecher de penser a la serie Kaamelott :
Karadoc : Et ben, non, en fait, qu’est-ce qu’on constate quand on observe l’objet en détail, c’est que la partie sporadique ne présente pas de prospérité, et que donc, elle est lisse.
Perceval : Il vaux mie
ux l'attraper par la partie « boulière »…
Karadoc : Ou sporadique…
Perceval : … et se battre avec la tige.
Karadoc : La partie tigeuse.
Perceval : Dont la pointe peut être considérée comme redondante.
Karadoc : Ça va, Sire, vous suivez ?
Afficher tout
Et la flûte ?? Elle fait quoi??
Moi aussi je répond sa a chaque fois que j'entend ce mot...

a écrit : et grâce à cette anecdote, je vient de comprendre pourquoi on dit avoir un alibi Et ça veut dire quoi ? Svp

Si on utilise et Alii pour des personnes ça peut poser problème:
.... Jean, Bernard, mohammed et Alii.

a écrit : Il faut arrêter d'accepter n'importe quoi. En français on a M. pour monsieur et MM. pour messieurs. Pas besoin d'un choix d'abréviations différentes pour le même terme. Ce n'est pas parce que quelques personnes moins cultivées utilisent par erreur un anglicisme que tout le monde doit suivre comme des moutons. Autant on peut accepter des emprunts qui apportent quelque chose comme weekend, même si on pourrait trouver l'équivalent en français, autant quand c'est seulement par méconnaissance qu'on utilise le terme anglais, il faut juste persévérer avec l'usage approprié de notre belle langue. C'est comme l'autre commentateur qui disait que maintenant etc. est accepté dans tous les cas, même pour des personnes ou des lieux, car l'usage s'est imposé... Bientôt on écrira aussi sa au lieu de ça car l'usage est en train d'être imposé par ceux qui ne comprennent pas suffisamment la grammaire? Afficher tout On autorise beaucoup de bêtises, comme ognon, nénufar, ou pire... Candidater (arrrgh beurk !).

Alors quand je croise le C.V. de "Mr" Untel qui souhaite "candidater", autant dire que j'ai d'emblée un mauvais apriori, même si c'est considéré comme du français, c'est juste moche !

a écrit : On autorise beaucoup de bêtises, comme ognon, nénufar, ou pire... Candidater (arrrgh beurk !).

Alors quand je croise le C.V. de "Mr" Untel qui souhaite "candidater", autant dire que j'ai d'emblée un mauvais apriori, même si c'est considéré comme du français, c'est juste moche !
C'est un combat d'arrière garde de vouloir conserver l'orthographe de nénuphar car ce n'est pas un mot grec donc à l'origine il s'écrivait avec un f ! Ce sont des pédants incultes qui ont mis un ph pour faire plus chic. Alors persévérer à vouloir conserver les erreurs de ces cuistres, plusieurs siècles après, ce n'est pas défendre la langue française, c'est défendre la prétention. Je suis sûr que M. Jourdain l'écrivait aussi avec un ph. Lol.

a écrit : Ce n'est pas "et cetera" mais "et caetera" Ah. Je suis pas le seul à m en être rendu compte.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tous les bibliothécaires connaissent "et al.": c'est ce qui est utilisé pour le catalogage d'un document qui a plus de trois auteurs (on mentionne le premier auteur et fait suivre de ... [et al.]). Ainsi que les étudiants qui citent dans leurs mémoires des auteurs :)

Une anecdote précédente nous apprenait que "et cetera" était le diminutif de "et cetera desunt" = et des choses manquent

Ça, c'est un truc à sortir en société pour impressionner !

a écrit : Et ça veut dire quoi ? Svp Cela veut dire "ailleurs". Ainsi, "avoir un alibi" signifie littéralement "être en mesure de prouver que l'on était ailleurs que sur les lieux du crime au moment où celui-ci a été commis". J'espère avoir répondu à votre question :)

Posté le

android

(3)

Répondre

Je ne le savais pas malgré mes 10 ans d’étude du latin (très lointaine). Par contre, il me semble que c’est et cætera

a écrit : Ce n'est pas "et cetera" mais "et caetera" Non. C'est "et cetera" la bonne orthographe. C'est l'abréviation de "et cetera desunt". La plupart des dictionnaires indiquent que l"othographe "et cætera" est également admise, mais certains précisent que c'est une erreur d'un point de vue étymologique. C'est une expression qui vient du latin médiéval juridique, et à l'époque ça s'écrivait bien avec "cetera". La langue avait déjà évolué depuis le latin classique, en passant par le bas latin pour arriver au latin médiéval. Vouloir remplacer ce mot par "cætera" comme on l'écrivait en latin classique serait donc un anachronisme d'environ un millénaire ! Je suppose qu'on a admis également l'orthographe avec le a et e entrelacés à force que les latinistes qui ignoraient l'étymologie de cette expression prétendent que c'est comme ça qu'il fallait l'écrire ce mot.