Les électrochocs sont toujours utilisés en psychiatrie

Proposé par
le
dans

Une technique utilisée en psychiatrie, l'électroconvulsivothérapie, consiste à envoyer des décharges électriques dans le cerveau du patient, ceci afin de provoquer une crise d'épilepsie qui va améliorer son état. Cette méthode est toujours utilisée pour certains types de maladies (comme les dépressions sévères), notamment lorsque les médicaments sont inefficaces ou mal supportés. Elle est réalisée sous anesthésie générale.


Tous les commentaires (62)

Dans la série homeland saison 1 épisode 12 une des personnages se fait guérir ainsi mais elle est anesthésié.

Comme on dit il faut soigner le mal par le mal

Posté le

android

(1)

Répondre

Vol au dessus d'un nid de coucouuuuu !

Posté le

android

(2)

Répondre

La saison 2 de American Horror Story illustre tout ça très bien ! Tout comme la lobotomie !

a écrit : Attention il ne faut tout de même pas oublier que le cerveau est le seul organe qui ne possède pas de sensibilité! le traitement est donc à priori indolore. Comme le mentionne une autre anecdote des opérations du cerveau sont parfois réalisés sans anesthésie afin d'observer les réactions du passant de manière immédiate. Afficher tout Pas tout à fait...
Le traitement des tumeurs cérébrales par la chirurgie éveillée consiste à réveiller le malade PENDANT l'opération. Le geste chirurgical n'est pas effectué sans anesthésie générale comme vous semblez l'indiquer ... Le chirurgien, accompagné par son équipe pluridisciplinaire, teste les fonctions cognitives, le langage etc du patient afin d'occasionner le moins de séquelles possibles à l'opérer. Mais une fois les vérifications faites, le patient est rendormit.

En réalité on parle de "sismotherapie". Cette opération se fait sous anesthésie générale. De même on lui injecte du curare ( qui va paralyser les muscles) et le patient est maintenu par des liens afins d'éviter les blessures (fractures, hématomes. ..) dû aux mouvements incontrôlés causé par les convulsions.
Une concertation d'équipe est obligatoire avant la mise en route du traitement afin de mesurer les bénéfices/risques pour le patient.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Ca me fait penser a la scene de fin de Requiem for a Dream.
Ca a un coté barbare quand meme, envoyer des decharges electrique au cerveau c est hard mais bon si c est efficace...
On peut bien le faire pour le coeur, le cerveau pourquoi pas si c'est vraiment efficace ?

Posté le

android

(3)

Répondre

L'origine de l'électro-convulsivo-thérapie (ECT) pour traiter les troubles bipolaires et les épisodes dépressifs n'est pas lié au hasard...
En effet les patients épileptiques (sorte d'ECT naturelle) avec des crises itératives, présentaient moins de dépressions / suicides que la moyenne.
--> d'où l'idée d'un effet thérapeutique.

L'aspect "barbare" est en rapport avec les contraction musculo-nerveuses réflexes avec le courant.

Des traitements par ondes magnétiques existent également.

a écrit : La saison 2 de American Horror Story illustre tout ça très bien ! Tout comme la lobotomie ! Si on regarde tt les saisons d american horror story je pense qu'on peut y avoir droit a l'electrochoc !! :D

a écrit : On peut bien le faire pour le coeur, le cerveau pourquoi pas si c'est vraiment efficace ? Ça n'est pas du tout le même traitement, et les mêmes causes que l'on veut traiter entre le cœur et le cerveau ;).

J'ai déjà vu une émission la dessus et non les patients ne sont pas forcément endormi ... C'est rapide mais c'est intense

Ils ne savent pas encore de qu'elle manière cela fonctionne exactement mais ce serait comme un bouton reset ! Le patient perd une partie de sa memoire 1 a 2 jours avant et apres l'intervention.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On pourrait avoir une autre anecdote à la place ?

J'ai toujours eu la poisse pendant mon anniversaire, même SCMB est touché ^^
Joyeux anniversaire quand meme :)

Posté le

android

(5)

Répondre

Il est également question de cette technique dans la Série Masters of Sexe

( La Saison 2 est d'ailleurs actuellement diffusée au Etats-Unis )

Posté le

android

(0)

Répondre

Ah, ben la seconde source n'a pas supporté l'électroconvulsivothérapie, à pus marché ... finito, kaput.

Posté le

android

(1)

Répondre

Vous dites que le cerveau est le seul organe dépourvu de sensibilité : mais quand on a mal à la tête alors ça se passe comment ?

Posté le

android

(2)

Répondre

Ma mère étant un cas de dépression extrême depuis plus de 20 ans et ayant tout essayé au cours de sa vie, il ne lui restait plus que ça à tenter. Elle l'a fait il y a quelques mois et ça n'a strictement rien changé. Elle fait malheureusement partie des très rares cas extrêmes pour qui je crains qu'il n'y ait rien à faire. Cette méthode est pourtant censée fonctionner sur quasiment tout le monde d'après les médecins...

a écrit : Vous dites que le cerveau est le seul organe dépourvu de sensibilité : mais quand on a mal à la tête alors ça se passe comment ? Pour le mal de tête, les migraines, ce sont les vaisseaux des méninges qui se dilatent trop et provoquent la douleur ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

L'electroconvulsivotherapie, ou le mot qui égal anticonstitutionnellement, ce dernier n'est donc pas LE plus long de la langue française si l'on connaît un petit peu de vocabulaire médicale^^

a écrit : Pour le mal de tête, les migraines, ce sont les vaisseaux des méninges qui se dilatent trop et provoquent la douleur ;) Donc lorsqu'on fait intensément travailler nos méninges on provoque un échauffement de l'ensemble du système et une dilatation des vaisseaux qui doivent faire circuler une importante quantité de sang (pour essayer de maintenir une température pas trop élevée du bestiau). Suis-je dans le bon raisonnement, pas trop ou totalement à côté d'la plaque (d'échanges thermique, rire).
Corrigez-moi si ça vous semble nécessaire.

Posté le

android

(1)

Répondre