Charlie Chaplin mangea trop de chaussure et finit à l'hopital

Proposé par
le

Dans le film "La Ruée vers l'or" de Charlie Chaplin, la scène la plus célèbre est celle où ce dernier et "Big Jim" mangent une chaussure. Afin d'être comestible lors du tournage, celle-ci était faite d'un mélange de gâteau et de réglisse. Mais le perfectionnisme de Chaplin était tel qu'il fallut de nombreuses prises et 3 jours de tournage pour arriver au résultat qu'il souhaitait, ce qui le conduisit à l’hôpital pour avoir mangé trop de sucre.


Tous les commentaires (45)

Cela ne m'étonne pas que Charlie Chaplin s'est presque rendu malade pour un film. La perfection à un prix.

C'est marrant, en visionnant la scène, le jeu est tout de suite moins crédible, quand on connaît la vérité.

a écrit : C'est comme les vitres dans les films elles sont faite de sucre !! Pour qu'elles puissent ce casser facilement ! Alors je fais du spectacle et en réalité les vitres et autres verres ne sont fait en sucre pour se casser facilement (car elles sont par nature très fragile) mais pour éviter de blesser un acteur... Les fameuses bouteilles éclatées sur un crâne dans un saloon...

Posté le

android

(10)

Répondre

En parlant de ce grand monsieur une anecdote me vient à l'esprit : Charlie Chaplin s'est présenté à un concours de sosies de Charlie Chaplin et il n'a même pas gagné et n'a même pas atteint la final :)

Posté le

android

(11)

Répondre

Je pense juste qu'il a adoré le "gâteaux" et qu'il en revoulait et c'est le moyen qu'il a trouvé

Posté le

android

(0)

Répondre

L'estomac dans le talon quoi !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est comme les vitres dans les films elles sont faite de sucre !! Pour qu'elles puissent ce casser facilement ! Il y a une anecdote à ce sujet justement.

Posté le

android

(3)

Répondre

il a comme même fait 85 films !
je lui tire mon chapeau ( melon)

Il trouvait juste ça trop bon à manger en fait ;)

a écrit : J'ai encore appris quelque à chose, mais je me demande comment ils font pour faire des vitres en sucre aussi transparentes que du verre ? Ça devrait pas faire plutôt granuleux ou au moins trouble ? Je suis pâtissier pour faire ressembler le sucre a du verre il suffit de le cuir a 154°c
Et de le couler dans moule,
Mais le sucre utiliser pour le cinema doit etre fait avec des produits spéciaux car il est dur d obtenir un sucre parfaitement transparant ( température proche de la caramelisation) et sans bulle

Posté le

android

(18)

Répondre

Mon père (54 ans) avait lorsqu'il était jeune tenu un rôle de chauffeur dans un film belge, il devait lors d'une scène se tenir comme figurant, accoudé à un bar, pinte à la main (pour ne pas dire à la bouche).
La scène a apparemment été refaite un paquet de fois, il en est ressorti rond comme une queue de pelle.

a écrit : il a comme même fait 85 films !
je lui tire mon chapeau ( melon)
Comme qui ⊙○?
On écrit "quand même".
Chapeau l'artiste ;)

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : L'estomac dans les talons quoi ! Oui enfin là, c'est plutôt le talon dans l'estomac !

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : L'estomac dans les talons quoi ! Ou oserai-je dire de ce genie : " l' estomac dans les talents". ( Raymond Devos sors de mon corps) ..#mehood#

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Comme qui ⊙○?
On écrit "quand même".
Chapeau l'artiste ;)
désolée .... encore et toujours un manque d'attention de ma part.....

Il a juste voulu refaire la scène plusieurs fois parce que c'est un gros gourmand oui ! (humour humour je précise)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Super ce Charlie Chaplin. Petite citation de ce grand monsieur : "une journée sans rire c'est une journée perdue" C'est de Chaplin ? Il me semble que c'est un proverbe chinois

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : désolée .... encore et toujours un manque d'attention de ma part..... Rien de méchant, disons que j'ai la chance d'avoir l'accent du sud, qui permet parfois de distinguer les "on" des "an" des "in": je panse une idée blessée, je ponce donc je suis, je me pense en me disant que je rêve :-D.
J'avais déja lu "qu'on même"et une autre faute récurrente : "aussi non" au lieu de "ou sinon" ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Rien de méchant, disons que j'ai la chance d'avoir l'accent du sud, qui permet parfois de distinguer les "on" des "an" des "in": je panse une idée blessée, je ponce donc je suis, je me pense en me disant que je rêve :-D.
J'avais déja lu "qu'on même"et une autre faute récurrente : "aussi non" au lieu de "ou sinon" ;-)
ah! j'aimerais bien avoir un accent alors! Et surtout un cerveau expert en orthographe!