Le louchébem, langue des bouchers

Proposé par
DevilishEntity
le

Le louchébem est le nom de la langue utilisée par les bouchers. En effet, ils utilisent un argot depuis le XIe siècle qui est toujours utilisé aujourd'hui, et qui servait à communiquer devant les clients sans que ceux-ci sachent de quoi ils parlaient. Certains mots du langage courant comme loufoque, larfeuille ou loucedé proviennent d'ailleurs de cet argot.


Tous les commentaires (68)

l'argomuche du louchebem c lienbé quand on lijpem le lonfic de la lensépes

Posté le

android

(2)

Répondre

Le louchebem vien à la base d'un argot de malfrats et de truand qui après avoir purgés leurs peines aller travailler aux halle de Paris ainsi s'est transmis ce langage aux boucher la règle est simple : on replace la première lettre d'un mot on la met a la fin mais on la remplacé par un L puis à la fin du mot on ajoute une terminaison du style -é -em -ic etc ainsi Fou deviendra LoufOQUE

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : Le louchebem vien à la base d'un argot de malfrats et de truand qui après avoir purgés leurs peines aller travailler aux halle de Paris ainsi s'est transmis ce langage aux boucher la règle est simple : on replace la première lettre d'un mot on la met a la fin mais on la remplacé par un L puis à la fin du mot on ajoute une terminaison du style -é -em -ic etc ainsi Fou deviendra LoufOQUE Afficher tout Mais alors comment on fait pour savoir si on doit mettre -em, -ic, -oque, etc. à la fin ? C'est comme on veut ?

Posté le

android

(0)

Répondre

dans la famille a mon pere y a des boucher alor je connai un peu et quand au va au restaurant " la boucheri" il parle cette langue et mon pere parle avec eux en loucherbem

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Sa veut dire que les bouchers que l'on voit au magasin parlent cette langue? Une langue pour un peuple ok , mais une langue pour une profession c'est bizarre :s

Posté le

website

(0)

Répondre

ils peuvent se moquer des clients et les insulter devant eux sans même qu'ils ne le sachent...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : entièrement raison, perpétrer équivaut à accomplir un acte mauvais. très drôle les points négatifs sur une correction de français dans un sujet traitant de l argot. tu as raison mais dans un sens plus littéraire ce verbe signifie également et plus largement "accomplir", le sens utilisé dans mon commentaire. Bien que "perpetuer" soit parfaitement adapté. Sans rancune Durfae ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : ils peuvent se moquer des clients et les insulter devant eux sans même qu'ils ne le sachent... j'entend souvent des personnes le parler et quand on n'a appris les règles il devient facile de le comprendre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sa veut dire que les bouchers que l'on voit au magasin parlent cette langue? Une langue pour un peuple ok , mais une langue pour une profession c'est bizarre :s C'était à l'origine la langue des bouchers grossistes des Halles à Paris puis par extension de leurs clients, les bouchers de détail de la région parisienne, puis des bouchers des Halles de Lyon, etc. Ce n'est pas bizarre : chaque corporation avait son argot aux Halles à Paris, même si celui des bouchers était le plus répandu et le plus connu.

Posté le

website

(4)

Répondre

a écrit : l'argomuche du louchebem c lienbé quand on lijpem le lonfic de la lensépes exact !

Posté le

android

(0)

Répondre

C' est bien comme le verlan. Le but n' est pas louable ce qui rend ces deux langues malsaines. En effet, en ayant pour but d' éviter d' être compris par des tiers, le but est, sans nulle doute destiné à tromper, à camoufler voir à duper.

Posté le

android

(0)

Répondre

il y avait (et j espère qu il existe encore ^_~) un resto à Châtelet qui s appel le louchebem

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Exactement pareil, terrible ce resto (avec "Chez Denise" dans la même rue si je ne m'abuse ...) Oh put*** chez denise ! le flashback! super resto, je suis cuisinier et j y suis aller, quand j était fraichement diplomé avec toute l équipe, après une grosse nuit de boulot! ! super resto, super souvenir!!
\(’-')/

Posté le

android

(0)

Répondre

on ne parle plus louchbem en boucherie a part pour dire que la lamfe est lonbem.. elle a un putain de lukes pour la simple bonne raison ce nest plus un language inconnu.. pour avoir fait plusieur boutique on dit des mot qui pour vous paraissent normal mais qui pour nous ont un double sens( ptite regle entre le patron et louvrier)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J avais appris à le parler y a longtemps, quelqu'un connaît-il vraiment les "règles" de transformation??? moi mais jvai lapem le liredem linonsem tou le londemem va le lavoirsem

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : je me demande si des cours d'argot sont dispensés pendant la formation pour perpétrer la tradition ;) Oui étant boucher moi même je te comfirme qu'à l'école on nous apprend les bases, le reste est intuitif

Moi je le parle tous les jours et c'est très utile pour se "détendre entre collègues" quand on a des clients très cons en face de nous ^^

Lejem laisem le larlerpem. On le parle à Marseille. Je l'ai appri quand j'étais ado dans mon quartier :-)

Posté le

android

(0)

Répondre

En effet, "loufoque" serait une déformation de l'orthographe d'un animal très rare, un croisement entre un loup et un phoque.