Les oeuvres originales de Molière sont disparues

Proposé par
le

Il n'existe plus aucun manuscrit original connu de Molière. En effet, la "malle" de Molière, qui contenait ses oeuvres, aurait été vendue par sa veuve, Madeleine Béjart, car elle était criblée de dettes. Plusieurs hypothèses expliquent pourquoi ces oeuvres ne sont jamais réapparues : l'une veut que ses ennemis auraient acheté cette malle et l'auraient brulé pour qu'on l'oublie.


Tous les commentaires (58)

a écrit : Hein? Une malle disparue au nom de Molière !?.... Euh... faut que je retourne à la déchèterie vite fait, je crois que j'ai fait une connerie samedi .... Si c'est écrit 'Jean-Baptiste Poquelin' sur la malle, c'est bon aussi ....

La bise

Posté le

unknown

(6)

Répondre

La dernière fois dans l'émission de Franck Ferrand sur Europe 1, il disait que les oeuvres de Molières ont probablement été écrites par Racine.

Du coup, la malle ça serait une preuve ou quoi ?

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Pour les ennemis, Molière était un homme de la campagne, ammené à la cour : complètement dépaysé donc. Il mis quelques temps avant de commencer à écrire, et s'inspira en fait de ce qu'il voyait à cette cour. Comme on peut le voir, il se moque délibéremment de plusieurs classes sociales dans ces oeuvres, comme Tartufe, où il se moque des dévots. Molière étant de moins en moins populaire, il tente de se "réconcilier" avec l'Église en écrivant Dom Juan, qui "s'en prend" aux Libertins : échec, il s'attire les foudres de tout le monde :) Ainsi il écrira donc Le Misanthrope, oeuvre biographique par le fait qu'il est seul à cette même époque, et pris d'un élan amoureux vers une jeune actrice.

PS : Je suis désolé si mes fautes d'othographe ou de syntaxe vous gênent, mais c'est pas comme si j'en faisais à chaque ligne ;-) La tolérence n'a pas de prix.

Posté le

unknown

(16)

Répondre

Je trouve cette anecdote intéressante mais je me doit de la contredire par le fait que l'un de mes oncles est en possession de l'un des manuscrit authentique de Molière!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Je trouve cette anecdote intéressante mais je me doit de la contredire par le fait que l'un de mes oncles est en possession de l'un des manuscrit authentique de Molière! Le salaud: il bosse à ma déchèterie !!!

Posté le

unknown

(29)

Répondre

Et quelles sont les autres hypothèses??

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Et quelles sont les autres hypothèses?? Ils se seraient fait la malle apparemment :D Un peu facile celle la ^^

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Pour les ennemis, Molière était un homme de la campagne, ammené à la cour : complètement dépaysé donc. Il mis quelques temps avant de commencer à écrire, et s'inspira en fait de ce qu'il voyait à cette cour. Comme on peut le voir, il se moque délibéremment de plusieurs classes sociales dans ces oeuvres, comme Tartufe, où il se moque des dévots. Molière étant de moins en moins populaire, il tente de se "réconcilier" avec l'Église en écrivant Dom Juan, qui "s'en prend" aux Libertins : échec, il s'attire les foudres de tout le monde :) Ainsi il écrira donc Le Misanthrope, oeuvre biographique par le fait qu'il est seul à cette même époque, et pris d'un élan amoureux vers une jeune actrice.

PS : Je suis désolé si mes fautes d'othographe ou de syntaxe vous gênent, mais c'est pas comme si j'en faisais à chaque ligne ;-) La tolérence n'a pas de prix.
Afficher tout
Dans les sources ils prétendent exactement l'inverse : "bourgeois de Paris, enfant de la capitale, fils, petit-fils et arrière-petit-fils de marchands de la ville". Que et qui croire?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : La dernière fois dans l'émission de Franck Ferrand sur Europe 1, il disait que les oeuvres de Molières ont probablement été écrites par Racine.

Du coup, la malle ça serait une preuve ou quoi ?
Par Corneille, non pas Racine ;) (la théorie voudrait que Corneille aie écrit ces pièces sous le nom de Molière. Beaucoup l'estiment complètement farfelue mais la polémique fait toujours rage).

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Et qui sont ces ennemis que je me souvienne un peu? Cambert, lully, les faux dévots aussi de qui il se fout dans tartuffe...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Sympa ces commentaires sur l'orthographe, ça me rappelle ces gens qui accordent plus d'importance à la forme qu'au fond... Comment on dit déjà... Ah oui, des idiots.
Et sinon qu'avait-il fait pour avoir des ennemis ?
C'est tellement vrai surtout quand la correction devient fausse

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Non, brulé ne prend pas de "e"... L'auxiliaire "avoir" étant utilisé juste avant :)

Des ennemis il en avait pas mal, il se servait de ses pièces pour se moquer^^ Et il me semble que Racine en était un...
Sans vouloir être lourd avec l'orthographe : le participe passé s'accorde avec l'auxiliaire avoir en genre et en nombre lorsque le COD se trouve avant le verbe.

En l'occurrence, ici, l'auraient brulé, " l' " représentant la malle je dirais que cela s'accorde. Mais j'ai un doute. Enfin bref, c'était juste pour éclairer sur l'accord de l'auxiliaire avoir. =)

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Non, il y a bien un "e" à la fin de "brûlé" car le Complément d'Objet Direct (le fameux C.O.D.) est antéposé à l'auxiliaire "avoir". Par conséquent, le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le C.O.D. (la malle = féminin singulier). 

Bon, quant à la réflexion de celui ou celle qui nous qualifie d'idiots, il serait préférable de ne pas s'avancer trop vite. En effet, ce n'est pas parce que nous souhaitons avoir une anecdote correctement orthographiée que nous en oublions le contenu. Le site est sérieux, très sympathique, et nous participons, à notre niveau, bien sûr, à son succès, qui passe également par une orthographe correcte. Il aurait suffit pour Philippe de corriger la/les fautes et d'effacer les commentaires qui en parlaient (ça ne m'aurait pas dérangée). Et puis, très cher/chère, on ne peut pas être pertinent à chaque anecdote. Sans rancune, l'insulte facile doit être la conséquence du jeune âge que tu dois avoir. 

Concernant l'anecdote, je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de cela à l'école (la malle ou la réécriture). Suis-je la seule? (je peux ne pas me souvenir...)

Posté le

unknown

(9)

Répondre

a écrit : Non, il y a bien un "e" à la fin de "brûlé" car le Complément d'Objet Direct (le fameux C.O.D.) est antéposé à l'auxiliaire "avoir". Par conséquent, le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le C.O.D. (la malle = féminin singulier). 
/>
Bon, quant à la réflexion de celui ou celle qui nous qualifie d'idiots, il serait préférable de ne pas s'avancer trop vite. En effet, ce n'est pas parce que nous souhaitons avoir une anecdote correctement orthographiée que nous en oublions le contenu. Le site est sérieux, très sympathique, et nous participons, à notre niveau, bien sûr, à son succès, qui passe également par une orthographe correcte. Il aurait suffit pour Philippe de corriger la/les fautes et d'effacer les commentaires qui en parlaient (ça ne m'aurait pas dérangée). Et puis, très cher/chère, on ne peut pas être pertinent à chaque anecdote. Sans rancune, l'insulte facile doit être la conséquence du jeune âge que tu dois avoir. 

Concernant l'anecdote, je ne me souviens pas d'avoir entendu parler de cela à l'école (la malle ou la réécriture). Suis-je la seule? (je peux ne pas me souvenir...)
Afficher tout
Madeleine la veuve de Molière? Ne serait-ce pas plutôt Armande?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Madeleine la veuve de Molière? Ne serait-ce pas plutôt Armande? Bien sur : Madeleine c'est la meuf de Proust ! ( voyons ... )

La buse

Ps: Janvier allez donc me chercher un sandwich et une bière ....

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Hein? Une malle disparue au nom de Molière !?.... Euh... faut que je retourne à la déchèterie vite fait, je crois que j'ai fait une connerie samedi .... Mdr

Posté le

unknown

(0)

Répondre

cela est peu probable du fait que madeleine bejart est décédée un an jour pour jour avant molière, comment aurait elle fait alors pour vendre ces documents?

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Je trouve cette anecdote intéressante mais je me doit de la contredire par le fait que l'un de mes oncles est en possession de l'un des manuscrit authentique de Molière! Pourrais-tu en dire plus à ce sujet ? Es-tu bien sûr qu'il s'agisse véritablement d'un manuscrit "authentique", et quel en est le titre ?

Posté le

unknown

(0)

Répondre