De la peinture avec du raticide

Proposé par
Invité
le
dans

Pendant longtemps, les artistes ont peint avec du raticide. Le "vert de Paris" (de l'acéto-arsénite de cuivre) était utilisé pour tuer les rats (notamment à Paris, d'où son nom). Malgré sa toxicité, il était très populaire chez les peintres, car il permettait d'obtenir une couleur verte lumineuse.

Il fut utilisé par Cézanne, Van Gogh ou encore Monet, avec des effets désastreux sur leur santé.


Commentaires préférés (2)

La preuve ils sont tous les trois morts.

a écrit : Molière est pas mort de ça aussi ? Oui et non. On considère que le vert porte malheur au théâtre car à l'époque, les vêtements qui devaient être verts étaient peints et non teints (trop instable), ce qui engendra pas mal de problèmes plus ou moins graves aux comédiens. La légende veut que Moliere soit mort sur scene habillé en vert... CQFD...


Tous les commentaires (5)

La preuve ils sont tous les trois morts.

a écrit : Molière est pas mort de ça aussi ? Oui et non. On considère que le vert porte malheur au théâtre car à l'époque, les vêtements qui devaient être verts étaient peints et non teints (trop instable), ce qui engendra pas mal de problèmes plus ou moins graves aux comédiens. La légende veut que Moliere soit mort sur scene habillé en vert... CQFD...

Et la peinture au bitume, parce ça donnait un effet nouveau, voir le résultat avec le radeau de la méduse, si vous l'avez jamais vu, courez au Louvre, ds une décennie il existera plus au rythme où il se dégrade, et c'est pas le seul