Picasso était un homme peu recommandable

Proposé par
le

À côté de sa réputation de génie artistique, Pablo Picasso était également un homme particulièrement violent avec les femmes. Il fut accusé de pédocriminalité et de viols notamment par sa compagne Marie-Thérèse Walter. Dora Maar, sa maitresse, était battue et dénigrée. Ses toiles les plus célèbres représentent d'ailleurs souvent ces femmes qu'il martyrisait.

Après sa mort, Marie-Thérèse Walter, sa maitresse et mère d’un de ses enfants et Jacqueline Roque, sa seconde épouse, se sont suicidées.


Commentaires préférés (3)

Nonobstant son œuvre artistique, cet homme ne m'inspire que du mépris, rien que pour la façon dont il a traité ces proches. Un égocentrique avec un melon à rentrer dans le Guinness Book...

a écrit : Peut-on et doit-on séparer l’homme de l’artiste ? Vous avez 4 heures.
*prend ses popcorn*
C’est justement tout l’objet du podcast en question.
Je trouve ça personnellement incroyable de ne découvrir ces « détails » qu’à 32 ans alors que le martelage du nom Picasso est prépondérant, que ce soit à l’école ou dans la pub via la fameuse Citroën.
Pourtant, c’est pas comme si c’était une information connue de peu ou découverte sur le tard, cela s’est apparemment toujours su et malgré cela, on occulte totalement ces faits en nous parlant du personnage.


Tous les commentaires (60)

Nonobstant son œuvre artistique, cet homme ne m'inspire que du mépris, rien que pour la façon dont il a traité ces proches. Un égocentrique avec un melon à rentrer dans le Guinness Book...

a écrit : À ce sujet, je vous conseille la vidéo de Manon Bril sur sa chaîne "C'est une autre histoire" : www.youtube.com/watch?v=gsuLpUTs50c Je vous conseille aussi le podcast « Venus s’épilait-elle la chatte » sur le sujet, duquel la vidéo de Manonbril est inspirée. Un peu plus complet, un peu plus édifiant encore que la vidéo ou cette anecdote…

a écrit : Je vous conseille aussi le podcast « Venus s’épilait-elle la chatte » sur le sujet, duquel la vidéo de Manonbril est inspirée. Un peu plus complet, un peu plus édifiant encore que la vidéo ou cette anecdote… Peut-on et doit-on séparer l’homme de l’artiste ? Vous avez 4 heures.
*prend ses popcorn*

Quand je pense qu à Vallauris il est idolâtré par certains !!!!!!

a écrit : Peut-on et doit-on séparer l’homme de l’artiste ? Vous avez 4 heures.
*prend ses popcorn*
C’est justement tout l’objet du podcast en question.
Je trouve ça personnellement incroyable de ne découvrir ces « détails » qu’à 32 ans alors que le martelage du nom Picasso est prépondérant, que ce soit à l’école ou dans la pub via la fameuse Citroën.
Pourtant, c’est pas comme si c’était une information connue de peu ou découverte sur le tard, cela s’est apparemment toujours su et malgré cela, on occulte totalement ces faits en nous parlant du personnage.

a écrit : À ce sujet, je vous conseille la vidéo de Manon Bril sur sa chaîne "C'est une autre histoire" : www.youtube.com/watch?v=gsuLpUTs50c Elle est dans les sources, c’est en effet cette vidéo qui me l’a appris. Je ne savais pas mais n’appréciais pas tant que ça son travail, maintenant je ne peux plus le voir.

a écrit : C’est justement tout l’objet du podcast en question.
Je trouve ça personnellement incroyable de ne découvrir ces « détails » qu’à 32 ans alors que le martelage du nom Picasso est prépondérant, que ce soit à l’école ou dans la pub via la fameuse Citroën.
Pourtant, c’est pas comme si c’était une information c
onnue de peu ou découverte sur le tard, cela s’est apparemment toujours su et malgré cela, on occulte totalement ces faits en nous parlant du personnage. Afficher tout
Entre temps, voyons également que la médiatisation de la violence domestique en France, est restée taboue, jusqu'il n'y a pas longtemps.

Le "linge sale" se lavait en famille... Et il était très peu admis que le voisinage n'intervienne, tout comme les services de police et la Justice, dans ce type de cas.

a écrit : Peut-on et doit-on séparer l’homme de l’artiste ? Vous avez 4 heures.
*prend ses popcorn*
Concernant l'artiste, j'ai lu récemment une citation de lui qui est, selon moi, très juste pour répondre aux critiques lui reprochant son style de dessin trop simpliste : "j'ai mis toute ma vie à apprendre à dessiner comme un enfant".

Bon, pour le coup, ça répond pas à votre question ...

a écrit : Peut-on et doit-on séparer l’homme de l’artiste ? Vous avez 4 heures.
*prend ses popcorn*
La ligne est vraiment fine, entre ce qui doit être pris en compte...
Une vie privée doit-elle assombrir la renommée d'un artiste ?

Comment faut-il classer actuellement une personne comme Mickaël Jackson ?
Peut-il continuer d'être perçu comme l'un des plus grands de la Musique Pop, où doit-on inclure dans les souvenirs qu'il nous a laissé, ses déboires judiciaires pour Pédofilie ?

a écrit : La ligne est vraiment fine, entre ce qui doit être pris en compte...
Une vie privée doit-elle assombrir la renommée d'un artiste ?

Comment faut-il classer actuellement une personne comme Mickaël Jackson ?
Peut-il continuer d'être perçu comme l'un des plus grands de la Musiq
ue Pop, où doit-on inclure dans les souvenirs qu'il nous a laissé, ses déboires judiciaires pour Pédofilie ? Afficher tout
Il ya aussi le cas Polanski qui a créé un gros débat lors des Cesars.

a écrit : La ligne est vraiment fine, entre ce qui doit être pris en compte...
Une vie privée doit-elle assombrir la renommée d'un artiste ?

Comment faut-il classer actuellement une personne comme Mickaël Jackson ?
Peut-il continuer d'être perçu comme l'un des plus grands de la Musiq
ue Pop, où doit-on inclure dans les souvenirs qu'il nous a laissé, ses déboires judiciaires pour Pédofilie ? Afficher tout
Vu et revu l'exemple de MJ,lui au moins se cantonnait à la chanson.
Si on tapait un peu sur Gandhi? Le type qui se présente comme un saint alors que c'était le parfait prototype du c***d fini.
Ma citation préférée d'un de ses proches : " il faut beaucoup d'argent pour maintenir Mister Gandhi dans la pauvreté"

Enfin si on commence à éplucher la vie des personnages célèbres qui ont forgés notre histoire, on n'a pas fini de les détester..

Il mérite de déchoir de son piédestal pour enfin tomber dans l'oubli.

a écrit : Je vous conseille aussi le podcast « Venus s’épilait-elle la chatte » sur le sujet, duquel la vidéo de Manonbril est inspirée. Un peu plus complet, un peu plus édifiant encore que la vidéo ou cette anecdote… Et radin avec ça, le Pablo.
Il payait la plupart du temps par chèque. Comme il était déjà très connu, il savait que les destinataires n’allaient pas encaisser ses chèques mais bien plutôt les conserver comme autographes. Hé hé

a écrit : Je vous conseille aussi le podcast « Venus s’épilait-elle la chatte » sur le sujet, duquel la vidéo de Manonbril est inspirée. Un peu plus complet, un peu plus édifiant encore que la vidéo ou cette anecdote… Et radin avec ça, le Pablo.
Il payait la plupart du temps par chèque. Comme il était déjà très connu, il savait que les destinataires n’allaient pas encaisser ses chèques mais bien plutôt les conserver comme autographes. Hé hé

a écrit : Vu et revu l'exemple de MJ,lui au moins se cantonnait à la chanson.
Si on tapait un peu sur Gandhi? Le type qui se présente comme un saint alors que c'était le parfait prototype du c***d fini.
Ma citation préférée d'un de ses proches : " il faut beaucoup d'argent pour maintenir Mi
ster Gandhi dans la pauvreté"

Enfin si on commence à éplucher la vie des personnages célèbres qui ont forgés notre histoire, on n'a pas fini de les détester..
Afficher tout
De mon point de vue, on peut très bien détester un personnage et apprécier son travail, et inversement, j'ai un pote que j'aime bien, mais quand il joue de la percu (il pense bien en jouer, je précise), j'ai juste envie de l'étrangler, pour que ca cesse...^^

On peut aussi se demander s'il est pertinent d'analyser le passé au travers du prisme de perception contemporain. La vie était différente tout comme les rapports hommes/femmes, l'éducation, les us et coutumes.. Quoiqu'il ait fait il a du utiliser a peu près les mêmes méthodes que ses contemporains. Et sans surprise les femmes et enfants avaient une place moins sympa à l'époque.

Après il était peut être particulièrement méprisable aussi, je ne sais pas. Mais les "gros cons" c'est pas ce qui manquait à l'époque je pense.

a écrit : Peut-on et doit-on séparer l’homme de l’artiste ? Vous avez 4 heures.
*prend ses popcorn*
Je pense personnellement qu’il n’est pas possible de séparer un homme, aussi pourrit soit-il de son œuvre.
Si Einstein avait été un pedophile assassin, la relativité générale lui serait indissociable et ses tableaux auraient toujours autant de valeur !
A moins que.. et merde, j’ai acheté une toile d’Albert Einstein.. quel c*n :-(

a écrit : Il ya aussi le cas Polanski qui a créé un gros débat lors des Cesars. A la différence près que Polanski est un contemporain qui travaille et sort encore des films... le débat est donc " chaud ".

Je n ai jamais aimé Picasson et quand j'étais plus jeune je ne comprenais pas pourquoi on mettait sur un piédestal un artiste qui défigurait autant les femmes qu'il " soit disant " aimait. Ça me parassait complément tordu comme idée.
Cette anecdote vient confirmer des réflexions enfantines.
On peut penser "autre temps., autres mœurs " mais la notion de respect de l'Autre existe depuis des millénaires... et même si les femmes étaient considérées de statut inférieur, n'oublions pas que les hommes ont respectés ( et respectent ) leurs animaux de compagnie depuis toujours , aucune raison ni bonne excuse donc pour ne pas respecter les femmes, et ce même " à l'époque ".

a écrit : On peut aussi se demander s'il est pertinent d'analyser le passé au travers du prisme de perception contemporain. La vie était différente tout comme les rapports hommes/femmes, l'éducation, les us et coutumes.. Quoiqu'il ait fait il a du utiliser a peu près les mêmes méthodes que ses contemporains. Et sans surprise les femmes et enfants avaient une place moins sympa à l'époque.

Après il était peut être particulièrement méprisable aussi, je ne sais pas. Mais les "gros cons" c'est pas ce qui manquait à l'époque je pense.
Afficher tout
Si on peut se demander si c'est pertinent, pourquoi alors faire un procès à des prêtres pour pédophilie : autres temps, autres moeurs ??? Perso, je ne me pose même pas la question : la violence envers l'autre n'a pas de prescription, surtout si l'autre est en position de faiblesse, quelle que soit l'époque...