Marion du Faouët, brigande de Bretagne

Proposé par
le

Au XVIIIe siècle, Marie-Louise Tromel, dite Marion du Faouët se rendit célèbre en prenant la tête d’une troupe de brigands en Cornouaille. Elle mena une quarantaine d’hommes, attaquant les voyageurs étrangers sans effusion de sang. Elle fut arrêtée et pendue le 2 août 1755 à Quimper.

Son audace et son habitude d’épargner les locaux et les pauvres en firent une héroïne populaire dans la région.


Commentaires préférés (3)

Super anecdote KarimMadjer, je suis ébahie qu'elle ne croule pas sous les commentaires... Quelle femme! Une vie d'aventures, une morale et une conscience bien à elle, et une loyauté envers les siens... même sous la torture! Et réussir a mener cette vie durant 20ans, tout en élevant 5 enfants et en ne se faisant prendre que 2x... c'est pas mal quand même ! Le tout avec une touche à la Robin Wood, je comprends que ces frères de la compagnie Finefont en aient fait leur chef, et que les bretons, peuple contestataire s'il en est, en ait fait une héroïne !

Posté le

android

(71)

Répondre

a écrit : Super anecdote KarimMadjer, je suis ébahie qu'elle ne croule pas sous les commentaires... Quelle femme! Une vie d'aventures, une morale et une conscience bien à elle, et une loyauté envers les siens... même sous la torture! Et réussir a mener cette vie durant 20ans, tout en élevant 5 enfants et en ne se faisant prendre que 2x... c'est pas mal quand même ! Le tout avec une touche à la Robin Wood, je comprends que ces frères de la compagnie Finefont en aient fait leur chef, et que les bretons, peuple contestataire s'il en est, en ait fait une héroïne ! Afficher tout Robin Hood *
La traduction française est erronée :)

JMCMB.

Elle est arrêtée une première fois et elle est néanmoins condamnée à être "fustigée nue de verges par trois jours de marché".
J'ai eu peur en lisant ça puis j'ai appris qu'une verge est simplement un faisceau de tiges de bouleau pour fouetter le séant d'un(e) condamné(e).


Tous les commentaires (14)

Super anecdote KarimMadjer, je suis ébahie qu'elle ne croule pas sous les commentaires... Quelle femme! Une vie d'aventures, une morale et une conscience bien à elle, et une loyauté envers les siens... même sous la torture! Et réussir a mener cette vie durant 20ans, tout en élevant 5 enfants et en ne se faisant prendre que 2x... c'est pas mal quand même ! Le tout avec une touche à la Robin Wood, je comprends que ces frères de la compagnie Finefont en aient fait leur chef, et que les bretons, peuple contestataire s'il en est, en ait fait une héroïne !

Posté le

android

(71)

Répondre

"Sans arme, ni haine, ni violence". Bien avant Spaggiari.

a écrit : Super anecdote KarimMadjer, je suis ébahie qu'elle ne croule pas sous les commentaires... Quelle femme! Une vie d'aventures, une morale et une conscience bien à elle, et une loyauté envers les siens... même sous la torture! Et réussir a mener cette vie durant 20ans, tout en élevant 5 enfants et en ne se faisant prendre que 2x... c'est pas mal quand même ! Le tout avec une touche à la Robin Wood, je comprends que ces frères de la compagnie Finefont en aient fait leur chef, et que les bretons, peuple contestataire s'il en est, en ait fait une héroïne ! Afficher tout Robin Hood *
La traduction française est erronée :)

a écrit : Super anecdote KarimMadjer, je suis ébahie qu'elle ne croule pas sous les commentaires... Quelle femme! Une vie d'aventures, une morale et une conscience bien à elle, et une loyauté envers les siens... même sous la torture! Et réussir a mener cette vie durant 20ans, tout en élevant 5 enfants et en ne se faisant prendre que 2x... c'est pas mal quand même ! Le tout avec une touche à la Robin Wood, je comprends que ces frères de la compagnie Finefont en aient fait leur chef, et que les bretons, peuple contestataire s'il en est, en ait fait une héroïne ! Afficher tout Je ne pense pas que les cornouailles à cette époque était habitée par des bretons. Serait-ce le cas ?

a écrit : Je ne pense pas que les cornouailles à cette époque était habitée par des bretons. Serait-ce le cas ? Non pas les Cornouailles (extrémité sud ouest de l'Angleterre, ou Cornwall), mais la Cornouaille (grosso modo le Finistère sud) :)

a écrit : Non pas les Cornouailles (extrémité sud ouest de l'Angleterre, ou Cornwall), mais la Cornouaille (grosso modo le Finistère sud) :) Merci !!! Précision bien utile...

JMCMB.

Elle est arrêtée une première fois et elle est néanmoins condamnée à être "fustigée nue de verges par trois jours de marché".
J'ai eu peur en lisant ça puis j'ai appris qu'une verge est simplement un faisceau de tiges de bouleau pour fouetter le séant d'un(e) condamné(e).

a écrit : "Sans arme, ni haine, ni violence". Bien avant Spaggiari. Euh .. c était pas sans arme non plus hein.
A priori le côté "bon brigand" a été un peu imagé avec le temps et m'étonnerait qu'une personne donne son argent si on lui demande juste gentillement.
Il y a eu un film dessus (Marion du Faouët) enfin plutôt téléfilm de mémoire.
Bon il m a pas laissé un souvenir impérissable perso.

a écrit : Euh .. c était pas sans arme non plus hein.
A priori le côté "bon brigand" a été un peu imagé avec le temps et m'étonnerait qu'une personne donne son argent si on lui demande juste gentillement.
Il y a eu un film dessus (Marion du Faouët) enfin plutôt téléfilm de mémoire.
Bon il m
a pas laissé un souvenir impérissable perso. Afficher tout
Comme on disait dans le temps: La bourse, où la vie.

Après il était commun de tuer d'abord et de poser les questions après, pas de témoins, donc le coté hors normes de cette détrousseuse n'est peut être pas imaginaire, je suppose?

Le fameux sanglier de cornouaille !!!

a écrit : Super anecdote KarimMadjer, je suis ébahie qu'elle ne croule pas sous les commentaires... Quelle femme! Une vie d'aventures, une morale et une conscience bien à elle, et une loyauté envers les siens... même sous la torture! Et réussir a mener cette vie durant 20ans, tout en élevant 5 enfants et en ne se faisant prendre que 2x... c'est pas mal quand même ! Le tout avec une touche à la Robin Wood, je comprends que ces frères de la compagnie Finefont en aient fait leur chef, et que les bretons, peuple contestataire s'il en est, en ait fait une héroïne ! Afficher tout Le truc c'est que les bretons ont en fait une héroïne dans les années 60. Dans le siècle qui suivit sa mort, elle était plutôt vu comme un danger public, un croquemitaine pour effrayer les enfants, voir une sorcière. Son nom servant d'insulte.
Il semble vrai qu'il n'y ait pas de nombreux actes violents à lui reprocher, mais de là à en faire une robin des bois, ça tient de la légende, elle ne s'attaqua jamais aux riches, aux bourgeois ou au gentilhommes par exemple.

Jean Loredan écrit dans "la grande misère":
Son « gibier est petit gibier, traqué depuis longtemps par tout le monde, habitué à souffrir, à obéir, à supporter […] il ne se débat guère ; en toute tranquillité, en toute sécurité, elle le rançonne ». Finalement, Marion « fut une pauvre fille, que le destin ne favorisa guère et qui vécut à une époque mauvaise, une existence aventureuse, violente et triste."
C'est sur c'est moins glamour.

Une étude intéressante sur l'évolution de la légende de ce personnage, "la seconde vie de Marion du Faouët" par Brice Evain
journals.openedition.org/abpo/2731

a écrit : JMCMB.

Elle est arrêtée une première fois et elle est néanmoins condamnée à être "fustigée nue de verges par trois jours de marché".
J'ai eu peur en lisant ça puis j'ai appris qu'une verge est simplement un faisceau de tiges de bouleau pour fouetter le séant d'un(e) condamné(e).
Non, elle n'a pas été bifflée!

Sûrement une descendante de Venec !

a écrit : Le fameux sanglier de cornouaille !!! Chic chic chic du sanglier !!!!