Une loi romaine pour lutter contre le déclin démographique

Proposé par
le
dans

En 18 av. J.-C., pour lutter contre la chute démographique de l’élite romaine, l’empereur Auguste mit en place le « ius trium liberorum » (« droit des trois enfants »). Cette loi récompensait par des exemptions de devoirs et des avantages fiscaux les couples issus de la bourgeoisie romaine ayant trois enfants ou plus.

Cette disposition était également appliquée aux affranchis ayant eu au moins quatre enfants. Après des oppositions, la loi fut reformulée en 9 apr. J.-C. Elle restera alors en place jusqu’en 534.


Tous les commentaires (34)

a écrit : Pour résumer: Auguste a inventé les allocs. Oui mais pour les familles « aisées », pas les « cassos ».

a écrit : Il faut que j'argumente par rapport à quoi exactement? par rapport au manque d'arguments? Le commentaire visé faisait 3 lignes...

La civilisation occidentale.. qu'on arrive déjà à définir de quoi on parle. Géographiquement, elle commence où et se termine où cette civilisation? Comment se
définie-t-elle? Par la couleur de peau? la religion? Et pourquoi ai-je l'impression qu'à chaque fois que ce débat revient sur la table, c'est toujours du même camp (politique)? S’inquiéter de la disparition de sa civilisation n'est-il pas une manière de dire indirectement que celle-ci est supérieure aux autres? Et alors, au cas où on aurait pas encore remarqué que des civilisations ne disparaissent jamais vraiment mais qu'elles évoluent (en bien ou en mal selon les points de vue), comment on fait du coup pour faire en sorte que sa civilisation perdure?

Ouais, aucun argument dans mon commentaire. Plein de questions parce qu'encore une fois, je ne comprends pas le débat de fond. Tu as la liberté de "dénoncer systématiquement cette façon de faire" mais j'ai aussi la liberté de trouver vos inquiétudes absurdes, surtout au XXIème siècle.
Afficher tout
Ya besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que si Population A décroît et Population B croit, a un moment les courbes se croisent ?
Ensuite tu appliques très bien la stratégie de l'homme de paille : tu attribues a ton adversaire des arguments bidons pour les démonter. Par exemple je n'ai jamais parle de "supériorité" de quiconque.
En revanche, je crois que chacun a le droit de croire que sa civilisation mérite d'être sauvegardée.
Enfin je ne rentrerais pas dans le débat "qu'est ce qu'une civilisation", qui est très intéressant, mais tu essaies surtout d'y noyer le poisson.

a écrit : Ya besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que si Population A décroît et Population B croit, a un moment les courbes se croisent ?
Ensuite tu appliques très bien la stratégie de l'homme de paille : tu attribues a ton adversaire des arguments bidons pour les démonter. Par exemple je n'ai jamais pa
rle de "supériorité" de quiconque.
En revanche, je crois que chacun a le droit de croire que sa civilisation mérite d'être sauvegardée.
Enfin je ne rentrerais pas dans le débat "qu'est ce qu'une civilisation", qui est très intéressant, mais tu essaies surtout d'y noyer le poisson.
Afficher tout
Pas besoin de faire St Cyr en effet : un 'simple' bac scientifique suffit pour savoir que meme si la courbe A décroît et la courbe B croît, elle ne vont pas nécessairement se croiser.

a écrit : Ya besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que si Population A décroît et Population B croit, a un moment les courbes se croisent ?
Ensuite tu appliques très bien la stratégie de l'homme de paille : tu attribues a ton adversaire des arguments bidons pour les démonter. Par exemple je n'ai jamais pa
rle de "supériorité" de quiconque.
En revanche, je crois que chacun a le droit de croire que sa civilisation mérite d'être sauvegardée.
Enfin je ne rentrerais pas dans le débat "qu'est ce qu'une civilisation", qui est très intéressant, mais tu essaies surtout d'y noyer le poisson.
Afficher tout
C’est toi l’auteur de la tribune dans Valeurs Actuelles signée par plusieurs militaires ?

Toutefois, je ne peux nier que tu as en partie raison mais tu sembles te tromper d’ennemi. La culture française est en déclin mais ce n’est pas du côté de l’Est qu’il faut chercher des ennemis mais plutôt de l’autre côté de l’Atlantique. Elle est en déclin à cause de la mondialisation, du commerce mondial, du soft power américain qui lisse, uniformise, standardise et globalise le monde à l’extrême.

Elle n’est certainement pas en déclin à cause de l’immigration, de l’arrivée d’autres cultures et population qui eux sont au contraire des richesses à prendre et préserver.

a écrit : Ya besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que si Population A décroît et Population B croit, a un moment les courbes se croisent ?
Ensuite tu appliques très bien la stratégie de l'homme de paille : tu attribues a ton adversaire des arguments bidons pour les démonter. Par exemple je n'ai jamais pa
rle de "supériorité" de quiconque.
En revanche, je crois que chacun a le droit de croire que sa civilisation mérite d'être sauvegardée.
Enfin je ne rentrerais pas dans le débat "qu'est ce qu'une civilisation", qui est très intéressant, mais tu essaies surtout d'y noyer le poisson.
Afficher tout
De plus, en France, on compte environ 760 000 naissances par an, et un solde migratoire (immigrés uniquement) de moins de 200 000 personnes.

a écrit : Ya besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que si Population A décroît et Population B croit, a un moment les courbes se croisent ?
Ensuite tu appliques très bien la stratégie de l'homme de paille : tu attribues a ton adversaire des arguments bidons pour les démonter. Par exemple je n'ai jamais pa
rle de "supériorité" de quiconque.
En revanche, je crois que chacun a le droit de croire que sa civilisation mérite d'être sauvegardée.
Enfin je ne rentrerais pas dans le débat "qu'est ce qu'une civilisation", qui est très intéressant, mais tu essaies surtout d'y noyer le poisson.
Afficher tout
Et enfin, l'erreur principale de ta théorie du grand remplacement, outre les aspects chiffrés, est d'opposer 2 populations et 2 cultures, comme si le monde était binaire : comme l'a dit Tybs, les mélanges et les échanges sont non seulement une richesse, mais surtout une condition sine qua non de la survie d'une culture. Beaucoup de "francais de souche" (notamment des cadres du rassemblement national) sont issus d'une immigration européenne (espagnole et italienne), déjà stigmatisée et ostracisée en son temps.

a écrit : Et enfin, l'erreur principale de ta théorie du grand remplacement, outre les aspects chiffrés, est d'opposer 2 populations et 2 cultures, comme si le monde était binaire : comme l'a dit Tybs, les mélanges et les échanges sont non seulement une richesse, mais surtout une condition sine qua non de la survie d'une culture. Beaucoup de "francais de souche" (notamment des cadres du rassemblement national) sont issus d'une immigration européenne (espagnole et italienne), déjà stigmatisée et ostracisée en son temps. Afficher tout Par rapport à l'immigration européenne il y a 3 différences majeures :
- de quantité
- de "qualité" (européenne de culture proche versus complètement exogène)
- de méthode (assimilation versus "intégration" et même maintenant assimilation a l'envers dans certains territoires)

a écrit : C’est toi l’auteur de la tribune dans Valeurs Actuelles signée par plusieurs militaires ?

Toutefois, je ne peux nier que tu as en partie raison mais tu sembles te tromper d’ennemi. La culture française est en déclin mais ce n’est pas du côté de l’Est qu’il faut chercher des ennemis mais plutôt de l’autre
côté de l’Atlantique. Elle est en déclin à cause de la mondialisation, du commerce mondial, du soft power américain qui lisse, uniformise, standardise et globalise le monde à l’extrême.

Elle n’est certainement pas en déclin à cause de l’immigration, de l’arrivée d’autres cultures et population qui eux sont au contraire des richesses à prendre et préserver.
Afficher tout
Je ne répondrais pas à la blagounette/réductio ad hitlerum/coup sous la ceinture.

Je ne suis pas forcément en désaccord avec toi sur la première partie.

Pour ta conclusion par contre, richesses à intégrer a dose homéopathique. Quand tu intégre massivement une population exogène, ben elle ne s'intègre pas justement, elle colonise (ce n'est pas un jugement de valeur, les français font pareil si tu les regroupes à l'étranger)

a écrit : Ya besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre que si Population A décroît et Population B croit, a un moment les courbes se croisent ?
Ensuite tu appliques très bien la stratégie de l'homme de paille : tu attribues a ton adversaire des arguments bidons pour les démonter. Par exemple je n'ai jamais pa
rle de "supériorité" de quiconque.
En revanche, je crois que chacun a le droit de croire que sa civilisation mérite d'être sauvegardée.
Enfin je ne rentrerais pas dans le débat "qu'est ce qu'une civilisation", qui est très intéressant, mais tu essaies surtout d'y noyer le poisson.
Afficher tout
Le lexique est inquiétant. "Adversaire", "stratégie"... Je n'ai aucune stratégie là-dedans, je ne mène pas une guerre et mes questions demandaient une longue démonstration mais elles avaient le mérite d'être claires. Tu ne veux pas t'attarder sur ce que c'est que la civilisation occidentale et pourtant c'est le cœur de ton premier commentaire et le sujet mérite d'être débattu. L'Occident (qu'on n'arrive toujours pas à définir) est donc en perdition. Et pourtant, c'est dans cette société occidentale qu'on vit le mieux aujourd'hui, qu'on est le mieux soigné, éduqué, qu'on a le plus de libertés, et malgré tous les travers de cette société, elle continue d'attirer des personnes des quatre coins du monde. Et d'ailleurs, par rapport aux croisement des courbes (tu n'as pas l'impression de répéter bêtement ce que tu entends sur certaines chaines de télé?), as-tu un exemple d'une population qui a été remplacée par une autre qui est simplement venue s'installer sur le territoire de la première? un seul? Et toi qui est si attaché à ton pays, tu savais sûrement que les Francs sont des peuples germaniques venus du nord de l'Europe, qui ont par exemple donné le nom de la ville de Francfort en Allemagne, et qui ont fini par s'installer plus au sud et de créer la France qu'on connait aujourd'hui avec sa belle Histoire?

a écrit : Le lexique est inquiétant. "Adversaire", "stratégie"... Je n'ai aucune stratégie là-dedans, je ne mène pas une guerre et mes questions demandaient une longue démonstration mais elles avaient le mérite d'être claires. Tu ne veux pas t'attarder sur ce que c'est que la civilisation occidentale et pourtant c'est le cœur de ton premier commentaire et le sujet mérite d'être débattu. L'Occident (qu'on n'arrive toujours pas à définir) est donc en perdition. Et pourtant, c'est dans cette société occidentale qu'on vit le mieux aujourd'hui, qu'on est le mieux soigné, éduqué, qu'on a le plus de libertés, et malgré tous les travers de cette société, elle continue d'attirer des personnes des quatre coins du monde. Et d'ailleurs, par rapport aux croisement des courbes (tu n'as pas l'impression de répéter bêtement ce que tu entends sur certaines chaines de télé?), as-tu un exemple d'une population qui a été remplacée par une autre qui est simplement venue s'installer sur le territoire de la première? un seul? Et toi qui est si attaché à ton pays, tu savais sûrement que les Francs sont des peuples germaniques venus du nord de l'Europe, qui ont par exemple donné le nom de la ville de Francfort en Allemagne, et qui ont fini par s'installer plus au sud et de créer la France qu'on connait aujourd'hui avec sa belle Histoire? Afficher tout "la stratégie de l'homme de paille" est un sophisme connu. Je ne vois pas en quoi cest "inquiétant" d'utiliser ce terme.

"Occident" est un concept qui existe depuis 2000 ans, tu peux continuer de faire semblant de l'avoir découvert avec mon commentaire si tu veux. D'ailleurs tu ne te gênes pas pour dire que "la société occidentale continue d'attirer des gens des 4 coins du monde". Je n'ai donc pas le droit d'utiliser le concept... mais toi oui.

a écrit : Par rapport à l'immigration européenne il y a 3 différences majeures :
- de quantité
- de "qualité" (européenne de culture proche versus complètement exogène)
- de méthode (assimilation versus "intégration" et même maintenant assimilation a l'envers dans certains territoires)
Pour la quantité, jai déjà répondu de manière chiffrée.
Pour la qualité (?!), détrompe toi : Les racistes de l'époque considéraient déjà que les italiens ou espagnols n'étaient "pas aussi bien" que les immigrants précédents (auvergnats ou aveyronnais a Paris par exemple), chaque vague a été discriminée à son époque, qu'ils soient francais, vietnamiens, italiens, ultramarins, arabes, etc.
La pizza est aujourd'hui le plat préfèré des francais (oh mon dieu, on a été colonisés!) pourtant ni la pizza ni la paella n'ont supprimé le cassoulet...

a écrit : Je ne répondrais pas à la blagounette/réductio ad hitlerum/coup sous la ceinture.

Je ne suis pas forcément en désaccord avec toi sur la première partie.

Pour ta conclusion par contre, richesses à intégrer a dose homéopathique. Quand tu intégre massivement une population exogène, ben elle ne s&
#039;intègre pas justement, elle colonise (ce n'est pas un jugement de valeur, les français font pareil si tu les regroupes à l'étranger) Afficher tout
Désolé pour la première phrase, c'était un pic inutile dans le débat. Je reste persuadé que nous avons culturellement bien plus à perdre à "s'américaniser" que d'accepter toute autre forme de culture pouvant arriver sur le territoire français.

Je suis d'ailleurs heureux de constater que tu participes au débat avec tes propres idées sans animosité. Histoire de comprendre ton point de vue, sur quels faits te bases tu pour formuler ta dernière phrase ?

a écrit : Désolé pour la première phrase, c'était un pic inutile dans le débat. Je reste persuadé que nous avons culturellement bien plus à perdre à "s'américaniser" que d'accepter toute autre forme de culture pouvant arriver sur le territoire français.

Je suis d'ailleurs heureux de co
nstater que tu participes au débat avec tes propres idées sans animosité. Histoire de comprendre ton point de vue, sur quels faits te bases tu pour formuler ta dernière phrase ? Afficher tout
Pour ce dernier point, il me semble que c'est "humain" que de se rapprocher de ceux qui nous ressemblent, et lorsque l'on est suffisamment nombreux à le faire, eh bien "faire société" autour de ces points communs.

D'expérience, jai vécu seul aux Etats-Unis. J'ai naturellement cherche ceux que je comprenais pour faire des sorties : les Français. A force d'être plusieurs a le faire, on a fini par se refermer sur notre petit groupe de français.

Je vivais dans un quartier indien du New Jersey. Eux étaient suffisamment nombreux pour transformer le quartier en "Little India" (c'était un quartier totalement étranger à la vie américaine).
Mais a n'y pas manqué, tu aurais mis 10 000 français concentrés dans le même quartier, ça serait devenu "Little Paris", imperméable à la culture locale.

Ça revient un peut à la carte famille nombreuse aujourd'hui