La température du corps humain a baissé

Proposé par
le
dans

On lit souvent que la température corporelle humaine se situe en temps normal autour de 37 degrés Celsius. Mais cette référence date en réalité de 1851, et une étude scientifique récente a montré un refroidissement du corps humain depuis, de 0,59 degré pour les hommes et 0,32 pour les femmes. La température normale moyenne du corps humain s'établirait donc davantage à 36,6 degrés Celsius actuellement.

Les raisons de l'évolution des températures corporelles ne sont pas expliquées précisément par les scientifiques, même si les hypothèses tournent autour de l'amélioration de l'hygiène de vie et de la réduction des maladies inflammatoires.


Commentaires préférés (3)

Si j’ai bien compris cela est dû en partie à cause de la baisse du travail effectué par notre système immunitaire en corrélation avec la baisse des maladies inflammatoires dans notre société.

Mais je me demande est-ce bien le cas partout sur terre? Cela voudrait dire que les pays qui n’ont pas des conditions d’hygiène comparables à notre société, leur température corporelle est restée à 37!? peut être plus?

a écrit : Quand je prends la température de mes enfants avec le thermomètre auriculaire, je peux recommencer 10 fois, j'aurais 10 températures différentes. Celui que j'ai est pourtant annoncé avec une précision de +/- 0,2°C.
Alors je sais très bien que la mesure dépend surtout de la position du thermomètre. Il
faut qu'il soit bien droit et bien enfoncé dans l'oreille mais la précision de la mesure reste difficile.

Je ne crois pas non plus qu'il existe réellement une température corporelle type.
Cela dépend des personnes, de l'age, du sexe, du mode de vie, de la température extérieure, cycles hormonaux etc... La seule chose dont on soit sûr, ce sont les fourchettes basses et hautes. Au dessus de 38°C, fièvre et en dessous de 36°C, hypothermie. Entre les deux, ça devrait aller.
Afficher tout
Quand tu prends la température de tes enfants avec un thermomètre tympanique, il est recommandé de rajouter 0,5°C pour avoir une meilleure idée de la température centrale, le mieux reste encore le thermomètre rectal mais à partir d'un certaine âge c'est plus compliqué ;).
Et pour rebondir sur ta précision, en terme médical on parle de fébricule jusqu'à 38,5°C, et de fièvre au delà.

Posté le

android

(38)

Répondre

Personnellement je suis toujours à 36,5, et quand j’ai 37,5 je me sens clairement fiévreux


Tous les commentaires (23)

L'évolution du changement de température ne pourrait pas être une plus grande précision des appareils de mesure. La précision est plus importante aujourd'hui qu'au siècle dernier.
Une cause externe : le réchauffement climatique (sans rentrer dans un débat sur pollution ou autre), force est de constater que les étés sont plus chauds depuis vingt à trente ans et et les hivers moins froids.

Si j’ai bien compris cela est dû en partie à cause de la baisse du travail effectué par notre système immunitaire en corrélation avec la baisse des maladies inflammatoires dans notre société.

Mais je me demande est-ce bien le cas partout sur terre? Cela voudrait dire que les pays qui n’ont pas des conditions d’hygiène comparables à notre société, leur température corporelle est restée à 37!? peut être plus?

Quand je prends la température de mes enfants avec le thermomètre auriculaire, je peux recommencer 10 fois, j'aurais 10 températures différentes. Celui que j'ai est pourtant annoncé avec une précision de +/- 0,2°C.
Alors je sais très bien que la mesure dépend surtout de la position du thermomètre. Il faut qu'il soit bien droit et bien enfoncé dans l'oreille mais la précision de la mesure reste difficile.

Je ne crois pas non plus qu'il existe réellement une température corporelle type.
Cela dépend des personnes, de l'age, du sexe, du mode de vie, de la température extérieure, cycles hormonaux etc... La seule chose dont on soit sûr, ce sont les fourchettes basses et hautes. Au dessus de 38°C, fièvre et en dessous de 36°C, hypothermie. Entre les deux, ça devrait aller.

a écrit : Quand je prends la température de mes enfants avec le thermomètre auriculaire, je peux recommencer 10 fois, j'aurais 10 températures différentes. Celui que j'ai est pourtant annoncé avec une précision de +/- 0,2°C.
Alors je sais très bien que la mesure dépend surtout de la position du thermomètre. Il
faut qu'il soit bien droit et bien enfoncé dans l'oreille mais la précision de la mesure reste difficile.

Je ne crois pas non plus qu'il existe réellement une température corporelle type.
Cela dépend des personnes, de l'age, du sexe, du mode de vie, de la température extérieure, cycles hormonaux etc... La seule chose dont on soit sûr, ce sont les fourchettes basses et hautes. Au dessus de 38°C, fièvre et en dessous de 36°C, hypothermie. Entre les deux, ça devrait aller.
Afficher tout
Quand tu prends la température de tes enfants avec un thermomètre tympanique, il est recommandé de rajouter 0,5°C pour avoir une meilleure idée de la température centrale, le mieux reste encore le thermomètre rectal mais à partir d'un certaine âge c'est plus compliqué ;).
Et pour rebondir sur ta précision, en terme médical on parle de fébricule jusqu'à 38,5°C, et de fièvre au delà.

Posté le

android

(38)

Répondre

Personnellement je suis toujours à 36,5, et quand j’ai 37,5 je me sens clairement fiévreux

Je suis aussi toujours à 36,5 degrés voir un peu moins et au delà de 37,2 je commence à ressentir une fébrilité. Au moins maintenant je sais que c’est "normal"

a écrit : Quand tu prends la température de tes enfants avec un thermomètre tympanique, il est recommandé de rajouter 0,5°C pour avoir une meilleure idée de la température centrale, le mieux reste encore le thermomètre rectal mais à partir d'un certaine âge c'est plus compliqué ;).
Et pour rebondir sur ta précisi
on, en terme médical on parle de fébricule jusqu'à 38,5°C, et de fièvre au delà. Afficher tout
Cela dépend des thermomètres auriculaires. Certains te demandent l'age de l'enfant avant de faire une mesure et corrige donc directement la valeur (c'est ce que la notice précise en tout cas). Après on peut tout de même rajouter 0,5°C et donner du paracétamol en quantité raisonnable comme le conseille le pédiatre.

Concernant le thermomètre rectal, c'est à mon avis compliqué à tous les ages. Un petit bébé qui gigote aime pas trop ça.

Merci pour la précision sur les termes, je ne savais pas.

a écrit : L'évolution du changement de température ne pourrait pas être une plus grande précision des appareils de mesure. La précision est plus importante aujourd'hui qu'au siècle dernier.
Une cause externe : le réchauffement climatique (sans rentrer dans un débat sur pollution ou autre), force est de cons
tater que les étés sont plus chauds depuis vingt à trente ans et et les hivers moins froids. Afficher tout
Je ne comprends pas, tes 2 premières phrases me paraissent contradictoires :
Si la précision actuelle est meilleure qu'au siècle dernier, alors il peut très bien y avoir un écart de précision, et donc de mesure. Dans ce cas, il se pourrait que la température moyenne du corps humain ait été constante, mais mal appréciée à l'époque, d'où l'écart cité dans l'anecdote.

Ce qui serait totalement cohérent, surtout en ce moment, dans la mesure ou lors de prise de température (pour suspicion de CoVid) ou voit que c'est plus 36,6 / 36,7 que 37. Ça ne m'étonne pas que cette température de 37 soit erronée dorénavant.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas, tes 2 premières phrases me paraissent contradictoires :
Si la précision actuelle est meilleure qu'au siècle dernier, alors il peut très bien y avoir un écart de précision, et donc de mesure. Dans ce cas, il se pourrait que la température moyenne du corps humain ait été constante, mais m
al appréciée à l'époque, d'où l'écart cité dans l'anecdote. Afficher tout
Arkeen : tu redis ce que j ai écris dans ma première phrase (peut être mal exprimé car je me suis repris dans mon post et j ai pu oublier des mots). J ai émis l’hypothèse que la différence s’expliquait peut être par une plus grande précision des appareils de mesure.

Ensuite j ai émis une autre hypothèse que cela reposait peut être sur le réchauffement climatique qui fait que nous avons besoin de moins produire de chaleur (mais en y repensant je doute moi même de ce que j ai écris).

Suis je plus clair ainsi ?

a écrit : Arkeen : tu redis ce que j ai écris dans ma première phrase (peut être mal exprimé car je me suis repris dans mon post et j ai pu oublier des mots). J ai émis l’hypothèse que la différence s’expliquait peut être par une plus grande précision des appareils de mesure.

Ensuite j ai émis une autre hypothèse q
ue cela reposait peut être sur le réchauffement climatique qui fait que nous avons besoin de moins produire de chaleur (mais en y repensant je doute moi même de ce que j ai écris).

Suis je plus clair ainsi ?
Afficher tout
Bon l'hypothèse du réchauffement climatique, j'ai pensé que c'était de l'humour ^^

J'en ai une autre: on fait beaucoup moins d'activité physique qu'à cette époque, ca y joue peut être via une modification de notre biologie?

a écrit : Personnellement je suis toujours à 36,5, et quand j’ai 37,5 je me sens clairement fiévreux Pareillement, 36.5°C en temps normal et mon fils aussi, ce qui me fait le plus me sentir perplexe à ce sujet c'est le doute qu'ont les médecins quand je leur dis qu'à 38 il a déjà 1.5 degrés de plus que la normale et que moi-même à 37.5 je suis déjà mal, et qu'ils ne prennent pas du tout ça au sérieux. Si c'est la normalité actuelle, comment des médecins, qui sont normalement habitués à prendre la température des gens, peuvent-ils ne pas être au courant qu'il faut revoir à la baisse la température normale et donc la température de l'état de fièvre ?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Pareillement, 36.5°C en temps normal et mon fils aussi, ce qui me fait le plus me sentir perplexe à ce sujet c'est le doute qu'ont les médecins quand je leur dis qu'à 38 il a déjà 1.5 degrés de plus que la normale et que moi-même à 37.5 je suis déjà mal, et qu'ils ne prennent pas du tout ça au sérieux. Si c'est la normalité actuelle, comment des médecins, qui sont normalement habitués à prendre la température des gens, peuvent-ils ne pas être au courant qu'il faut revoir à la baisse la température normale et donc la température de l'état de fièvre ? Afficher tout Disons que les critères de gravité voire urgence d'une fièvre se situe aux alentours des 40°C, donc le delta interpersonnel est un peu dilué vu que 39°5C (dans ton cas) est déjà un peu alarmant.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : L'évolution du changement de température ne pourrait pas être une plus grande précision des appareils de mesure. La précision est plus importante aujourd'hui qu'au siècle dernier.
Une cause externe : le réchauffement climatique (sans rentrer dans un débat sur pollution ou autre), force est de cons
tater que les étés sont plus chauds depuis vingt à trente ans et et les hivers moins froids. Afficher tout
Selon les endroits il y a des écarts de moyenne de température de 30° et les humains y ont la même température.

Alors un changement qui doit se situer autour de 0.5° (dans une hypothèse extrème) sur 30 ans, ne peut pas avoir d'effet, c'est pas la peine de mettre ça à toutes les sauces.

a écrit : Disons que les critères de gravité voire urgence d'une fièvre se situe aux alentours des 40°C, donc le delta interpersonnel est un peu dilué vu que 39°5C (dans ton cas) est déjà un peu alarmant. Je suis également dans ce cas, je n'ai officiellement jamais eu de fièvre ( tjs en dessous des 38 fatidique). J'ai d'ailleurs pris l'habitude de dire sue je ne faisais jamais de fièvre. Je comprends maintenant que ce n'est pas le cas!
Cela m'a d'ailleurs coûté plusieurs fois des raté de diagnostic car la fievre est parfois un élément central de la maladie et je cite : " vous ne pouvez pas avoir d'infection urinaire aigüe car vous n'avez pas de fièvre "
Bizarrement c'est pas vraiment ce que m'a dit le doc qui m'a gardé 6 jours a l hosto car mon rein a failli y passer.
Ma fille est dans le même cas est à 37.4 elle est littéralement un zombie et alitée...

Mais le danger selon moi réside dans l'habitude d'évoquer une température de 38 pour un début de fièvre.
D'ailleurs c'est un sujet auquel je pense svt avec cet histoire de Covid où ils ont lgt indiqué aux gens que d'avoir 37.8 ou + ( de souvenir) était un symptôme... oui sauf que compte tenu du nombre croissant de personne qui n'atteint cette température que dans des cas extrêmes c'est un peu jouer au loto que de donner un.chiffre pour prevenir une maladie aussi contagieuse

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Selon les endroits il y a des écarts de moyenne de température de 30° et les humains y ont la même température.

Alors un changement qui doit se situer autour de 0.5° (dans une hypothèse extrème) sur 30 ans, ne peut pas avoir d'effet, c'est pas la peine de mettre ça à toutes les sauces.
en es tu si sur ?
Le niveau 0 n'est pas le même partout dans le monde, et pourtant c'est le niveau de la mer, il ne devrait pas varier.
Des différences sur ce qui devrait exister, il en existe des centaines et pourtant cela existe.

Et ta remarque sur le réchauffement à toutes les sauces, tu ouvres un débat qui n'a pas lieu d'être car malgré le réchauffement depuis quelques années, il paraitrait que nous sommes dans une ère glaciaire. Mais dire que l'humain ne s'adapte pas à son environnement sur le long terme est inadéquat, car manifestement il y a une adaptation dont la cause n'est pas encore expliquée.

37,2 le matin...
Film éponyme de Jean-Jacques Beineix qui tire son nom de la température d’une femme enceinte le matin.
Mais alors... à quelle période?

a écrit : Quand tu prends la température de tes enfants avec un thermomètre tympanique, il est recommandé de rajouter 0,5°C pour avoir une meilleure idée de la température centrale, le mieux reste encore le thermomètre rectal mais à partir d'un certaine âge c'est plus compliqué ;).
Et pour rebondir sur ta précisi
on, en terme médical on parle de fébricule jusqu'à 38,5°C, et de fièvre au delà. Afficher tout
Bien vu ;) bonne correction

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : en es tu si sur ?
Le niveau 0 n'est pas le même partout dans le monde, et pourtant c'est le niveau de la mer, il ne devrait pas varier.
Des différences sur ce qui devrait exister, il en existe des centaines et pourtant cela existe.

Et ta remarque sur le réchauffement à toutes les
sauces, tu ouvres un débat qui n'a pas lieu d'être car malgré le réchauffement depuis quelques années, il paraitrait que nous sommes dans une ère glaciaire. Mais dire que l'humain ne s'adapte pas à son environnement sur le long terme est inadéquat, car manifestement il y a une adaptation dont la cause n'est pas encore expliquée. Afficher tout
Le niveau 0 ou niveau de référence est le même partout dans le monde vu qu'il n'existe pas en réalité (géoïde de référence). Le niveau de la mer lui effectivement varie de +/- 2m par rapport au géoïde de référence (après élimination des perturbations).

a écrit : Si j’ai bien compris cela est dû en partie à cause de la baisse du travail effectué par notre système immunitaire en corrélation avec la baisse des maladies inflammatoires dans notre société.

Mais je me demande est-ce bien le cas partout sur terre? Cela voudrait dire que les pays qui n’ont pas des conditi
ons d’hygiène comparables à notre société, leur température corporelle est restée à 37!? peut être plus? Afficher tout
L’étude est à prendre avec des grosses pincettes puisqu’elle ne se repose principalement sur des données uniquement aux États Unis.