Des toilettes à plus de 20 millions de dollars

Proposé par
le
dans

Suite à plusieurs pannes des toilettes dans la Station Spatiale internationale, ce qui peut causer quelques difficultés pour les astronautes, celles-ci ont été remplacées, pour un montant de 23 millions de dollars qui en fait les toilettes les plus chères au monde.


Tous les commentaires (63)

a écrit : Howard Wolowitz n'est pas foutu de faire de bonnes toilettes !

(impossible de commenter sans appuyer sur "réponse" mais ce n'est pas une réponse, désolé)
Je suis justement en train de regarder sur Netflix ^^

a écrit : Une station d'épuration prend les eaux usées, les nettoie et les remet dans la nature.
Une usine d'eau potable prend l'eau dans la nature (source, rivière, nappe), la traite si besoin (filtration, chlore,...) et l'envoie dans le réseau d'eau potable. Ces traitements n'en font pas un
e station d'épuration pour autant.

Si tu préfères, stations d'épuration et usines d'eau potable sont les appellations officielles de ces installations, et ce n'est pas interchangeable sous prétexte qu'on peut trouver cela similaire (pour de vrai les traitements n'ont rien à voir).
Afficher tout
Cependant, certaines stations d'épuration (de dernière génération ) des eaux usées, sont capables d'obtenir des eaux à qualité potable.
Si ceci ne se fait pas, ou peu, dans le monde, c'est plus pour une raison d'ordre psychologique du consommateur, que technique.
Il se fait principalement usage de l'osmose inverse ( ultrafiltration et nanofiltration), pour obtenir une eau à qualité potable, postérieurement à la d'épuration "conventionnelle".
Le même procédé est utilisé pour le dessalement de l'eau de mer ou eaux saumâtres.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : L'usine d'eau potable fait les deux, épurer et rendre potable.
A noter que la plus grande part de la pisse des astronautes n'est pas transformée en eau potable, mais décomposée pour en récupérer l'oxygène, par contre, la plupart de l'eau est récupérée via la transpiration des astronautes
, beaucoup plus facile à recycler.

N.B l'urine sera une ressource précieuse pour la colonisation de l'espace, c'est du manger pour les plantes, des nitrates, et on peut aussi en faire un puissant explosif.

La nature est bien faite!;)

Pour les W.C de l'ISS, perso je trouve ca agréable sur terre d'aller faire popo, mais la haut, c'est... disons, une épreuve! Un défi?
Afficher tout
L'urine n'est pas uniquement une précieuse ressource pour la conquête spatiale.

Selon une étude Américaine, dans l'absolu, la collecte systématique de l'urine des habitants des États-Unis, serait capable de fournir l'équivalent d'un tiers des engrais chimiques utilisés dans son Agriculture.

Il existe depuis plusieurs années (principalement sur la côte Est des États-Unis) un mouvement populaire et volontaire, où des citoyens apportent la collecte hebdomadaire des urines familiales, à des agriculteurs travaillant dans l'Agriculture Écologique.
Ces échanges s'effectuent quand la famille vient chercher des cageots de légumes Bio préalablement commandés, auprès de ces agriculteurs.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : A noter que j ai lu un article qui indiquait que la NASA avaient commandé ces nouvelles toilettes car ils passaient de 3 a 6 locataires pour éviter la file d attente ;)
Quand je pense que quand j étais gamin on était 7 avec un seul toilette. Z ont le goût du luxe les ricains ;)
www.lemonde.fr/planet
e/article/2007/07/09/des-toilettes-spatiales-a-prix-astronomique_933287_3244.html Afficher tout
Oui mais ça ne prend peut-être pas le même temps non plus de faire la grosse commission en apesanteur, avec ce genre de toilettes, le temps de mettre en oeuvre toutes les étapes pour que l'aspiration fonctionne correctement, et pouvoir laisser des toilettes propres pour le suivant. Parce que quand tu laisses des traces, en apesanteur, ce n'est pas au fond de la cuvette, mais tout autour !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Oui mais ça ne prend peut-être pas le même temps non plus de faire la grosse commission en apesanteur, avec ce genre de toilettes, le temps de mettre en oeuvre toutes les étapes pour que l'aspiration fonctionne correctement, et pouvoir laisser des toilettes propres pour le suivant. Parce que quand tu laisses des traces, en apesanteur, ce n'est pas au fond de la cuvette, mais tout autour ! Afficher tout *impesanteur ou non-pesanteur est préférable.

a écrit : Oui mais ça ne prend peut-être pas le même temps non plus de faire la grosse commission en apesanteur, avec ce genre de toilettes, le temps de mettre en oeuvre toutes les étapes pour que l'aspiration fonctionne correctement, et pouvoir laisser des toilettes propres pour le suivant. Parce que quand tu laisses des traces, en apesanteur, ce n'est pas au fond de la cuvette, mais tout autour ! Afficher tout On voit que t as pas vécu avec mon frère concernant le temps de faire la grosse commission..et c était pas les murs mais carrément tout l air autour qui avait des traces! ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : *impesanteur ou non-pesanteur est préférable. Mais plus personne n'utilise ces termes depuis longtemps ! Quelques esprits chagrins ont essayé, il y a longtemps, de distinguer l'absence totale de pesanteur et les cas où elle est compensée par une accélération opposée, en utilisant des mots différents, mais la plupart des gens se sont vite rendu compte que c'était ridicule car l'absence totale de pesanteur ça n'existe nulle part de toute façon ! Même l'Academie Française dit sur son site qu'on se trouve "en état d'apesanteur dans un vaisseau spatial". Je viens de vérifier car je me suis dit que si quelqu'un utilise encore impesanteur, c'est peut-être un vieil académicien, mais vérification faite, il n'y a que pour toi que ce mot est préférable.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais plus personne n'utilise ces termes depuis longtemps ! Quelques esprits chagrins ont essayé, il y a longtemps, de distinguer l'absence totale de pesanteur et les cas où elle est compensée par une accélération opposée, en utilisant des mots différents, mais la plupart des gens se sont vite rendu compte que c'était ridicule car l'absence totale de pesanteur ça n'existe nulle part de toute façon ! Même l'Academie Française dit sur son site qu'on se trouve "en état d'apesanteur dans un vaisseau spatial". Je viens de vérifier car je me suis dit que si quelqu'un utilise encore impesanteur, c'est peut-être un vieil académicien, mais vérification faite, il n'y a que pour toi que ce mot est préférable. Afficher tout Apesanteur n’a aucun sens étymologique et peut se confondre avec la pesanteur à l’oral. Non-pesanteur est donc préférable.

Pendant un temps impesanteur faisait référence à l’absence de gravité due à la chute libre tandis que l’apesanteur faisait référence à l’absence de champ gravitationnel mais les deux notions sont synonymes aujourd’hui. On pourrait préférait impesanteur car l’absence totale de gravité suggérée par le terme apesanteur n’existe pas dans la réalité. L’usage populaire en a décidé autrement.

a écrit : Apesanteur n’a aucun sens étymologique et peut se confondre avec la pesanteur à l’oral. Non-pesanteur est donc préférable.

Pendant un temps impesanteur faisait référence à l’absence de gravité due à la chute libre tandis que l’apesanteur faisait référence à l’absence de champ gravitationnel mais les deux
notions sont synonymes aujourd’hui. On pourrait préférait impesanteur car l’absence totale de gravité suggérée par le terme apesanteur n’existe pas dans la réalité. L’usage populaire en a décidé autrement. Afficher tout
*Préférer

Je disais juste que c’était préférable pas que c’était obligatoire. C’est l’usage qui prime de toute manière.

a écrit : Apesanteur n’a aucun sens étymologique et peut se confondre avec la pesanteur à l’oral. Non-pesanteur est donc préférable.

Pendant un temps impesanteur faisait référence à l’absence de gravité due à la chute libre tandis que l’apesanteur faisait référence à l’absence de champ gravitationnel mais les deux
notions sont synonymes aujourd’hui. On pourrait préférait impesanteur car l’absence totale de gravité suggérée par le terme apesanteur n’existe pas dans la réalité. L’usage populaire en a décidé autrement. Afficher tout
Ce n'est pas à moi qu'il faut expliquer tout ça ! Il y a des gens qui sont en charge de décider ce qui est préférable et de communiquer là-dessus, ce sont les académiciens. Tu devrais écrire directement à la secrétaire perpétuelle pour lui expliquer ton point de vue. Mais si chacun peut affirmer ici ce qui est préférable, alors je vais aussi donner mon point de vue : non-pesanteur est horrible et c'est probablement toi qui l'a inventé car je ne l'ai jamais vu avant et j'ai du mal à imaginer qui pourrait vouloir utiliser un mot aussi artificiel et moche. Quant à savoir s'il vaudrait mieux le préfixe in- ou a-, ce sont tous les deux des préfixes privatifs qui veulent dire "sans", la seule différence c'est qu'il y en a un qui vient du latin et l'autre du grec, donc a suivi de pesanteur a tout à fait du sens d'un point de vue étymologique. On pourrait éventuellement reprocher à ce mot d'avoir un préfixe grec devant un mot d'origine latine mais c'est loin d'être le seul. Et pour ce qui est de confondre apesanteur avec pesanteur, c'est le cas pour tous les mots qui utilisent le préfixe a- privatif. Si tu penses que c'est stupide de choisir comme préfixe privatif un simple a et l'utiliser pour former toutes sortes de mots courants de notre langue, ce n'est pas à moi qu'il faut le dire, mais aux personnes qui ont choisi ce préfixe et formé ces mots, en commençant par les grecs qui étaient assez stupides pour utiliser un a pour dire "sans" ! Je te conseille quand même de commencer par écrire à la secrétaire perpétuelle de l'Académie Française, elle doit être plus facile à joindre que les personnes qui sont à l'origine de l'utilisation du préfixe a privatif en français !

a écrit : Ce n'est pas à moi qu'il faut expliquer tout ça ! Il y a des gens qui sont en charge de décider ce qui est préférable et de communiquer là-dessus, ce sont les académiciens. Tu devrais écrire directement à la secrétaire perpétuelle pour lui expliquer ton point de vue. Mais si chacun peut affirmer ici ce qui est préférable, alors je vais aussi donner mon point de vue : non-pesanteur est horrible et c'est probablement toi qui l'a inventé car je ne l'ai jamais vu avant et j'ai du mal à imaginer qui pourrait vouloir utiliser un mot aussi artificiel et moche. Quant à savoir s'il vaudrait mieux le préfixe in- ou a-, ce sont tous les deux des préfixes privatifs qui veulent dire "sans", la seule différence c'est qu'il y en a un qui vient du latin et l'autre du grec, donc a suivi de pesanteur a tout à fait du sens d'un point de vue étymologique. On pourrait éventuellement reprocher à ce mot d'avoir un préfixe grec devant un mot d'origine latine mais c'est loin d'être le seul. Et pour ce qui est de confondre apesanteur avec pesanteur, c'est le cas pour tous les mots qui utilisent le préfixe a- privatif. Si tu penses que c'est stupide de choisir comme préfixe privatif un simple a et l'utiliser pour former toutes sortes de mots courants de notre langue, ce n'est pas à moi qu'il faut le dire, mais aux personnes qui ont choisi ce préfixe et formé ces mots, en commençant par les grecs qui étaient assez stupides pour utiliser un a pour dire "sans" ! Je te conseille quand même de commencer par écrire à la secrétaire perpétuelle de l'Académie Française, elle doit être plus facile à joindre que les personnes qui sont à l'origine de l'utilisation du préfixe a privatif en français ! Afficher tout Est il seulement possible de débattre sans grande tirades, sans point d’exclamation et sans attaque personnelle inutile ?

Sinon on retrouve non-pesanteur à plusieurs endroits si on cherche un peu.
Et on évite normalement de mélanger étymologie grecque et latine pour conserver une certaine cohérence linguistique. Je m’arrêterais là.

a écrit : Howard Wolowitz n'est pas foutu de faire de bonnes toilettes !

(impossible de commenter sans appuyer sur "réponse" mais ce n'est pas une réponse, désolé)
Les meilleures toilettes sont celles de Wolowitz pour 2 raisons : number 1 and number 2.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Est il seulement possible de débattre sans grande tirades, sans point d’exclamation et sans attaque personnelle inutile ?

Sinon on retrouve non-pesanteur à plusieurs endroits si on cherche un peu.
Et on évite normalement de mélanger étymologie grecque et latine pour conserver une certaine cohérence
linguistique. Je m’arrêterais là. Afficher tout
Quelle attaque personnelle ? Tu sors de nulle part pour me reprocher l'emploi d'un mot auquel même les académiciens ne trouvent rien à redire, et c'est toi qui parles d'attaque personnelle inutile ? Tu ne m'apprends rien en disant que ce mot mélange du grec et du latin, je viens de le dire, et c'est courant dans la langue française. Alors qui attaque qui de manière inutile ? D'ailleurs il n'y a pas de débat avec des grandes tirades car il n'y pas de débat. Je t'informe que c'est le mot correct, qu'il n'y a pas de problème d'étymologie ni de compréhension et que plus personne n'utilise un autre mot à la place, donc ce n'est pas un débat. Avant d'essayer d'être plus pointilleux que les académiciens eux-mêmes sur ce mot, tu pourrais commencer par faire attention aux conjugaisons : il ne faut pas de s à "je m'arrêterai là" car c'est le futur de l'indicatif et il ne faut pas le confondre avec le conditionnel. A part ça tu disais que tu ne veux pas de points d'exclamation, j'espère que tu préfères les points d'interrogation ? Je t'ai conseillé d'en parler directement à Hélène si tu n'es pas content de la langue française, alors pourquoi tu continues à me harceler avec le choix d'un mot qui est le mot correct et que tout le monde comprend ?

a écrit : L'urine n'est pas uniquement une précieuse ressource pour la conquête spatiale.

Selon une étude Américaine, dans l'absolu, la collecte systématique de l'urine des habitants des États-Unis, serait capable de fournir l'équivalent d'un tiers des engrais chimiques utilisés dans
son Agriculture.

Il existe depuis plusieurs années (principalement sur la côte Est des États-Unis) un mouvement populaire et volontaire, où des citoyens apportent la collecte hebdomadaire des urines familiales, à des agriculteurs travaillant dans l'Agriculture Écologique.
Ces échanges s'effectuent quand la famille vient chercher des cageots de légumes Bio préalablement commandés, auprès de ces agriculteurs.
Afficher tout
Tu oublie un détail: aux USA (comme partout), il n'y a pas que les humains qui pissent.

a écrit : Quelle attaque personnelle ? Tu sors de nulle part pour me reprocher l'emploi d'un mot auquel même les académiciens ne trouvent rien à redire, et c'est toi qui parles d'attaque personnelle inutile ? Tu ne m'apprends rien en disant que ce mot mélange du grec et du latin, je viens de le dire, et c'est courant dans la langue française. Alors qui attaque qui de manière inutile ? D'ailleurs il n'y a pas de débat avec des grandes tirades car il n'y pas de débat. Je t'informe que c'est le mot correct, qu'il n'y a pas de problème d'étymologie ni de compréhension et que plus personne n'utilise un autre mot à la place, donc ce n'est pas un débat. Avant d'essayer d'être plus pointilleux que les académiciens eux-mêmes sur ce mot, tu pourrais commencer par faire attention aux conjugaisons : il ne faut pas de s à "je m'arrêterai là" car c'est le futur de l'indicatif et il ne faut pas le confondre avec le conditionnel. A part ça tu disais que tu ne veux pas de points d'exclamation, j'espère que tu préfères les points d'interrogation ? Je t'ai conseillé d'en parler directement à Hélène si tu n'es pas content de la langue française, alors pourquoi tu continues à me harceler avec le choix d'un mot qui est le mot correct et que tout le monde comprend ? Afficher tout tu te rend pas compte mais en fait, tu cherche a chaque fois a contredire en changeant de sujet, c'es pas comme ca que je vois un débat.

a écrit : Ce n'est pas à moi qu'il faut expliquer tout ça ! Il y a des gens qui sont en charge de décider ce qui est préférable et de communiquer là-dessus, ce sont les académiciens. Tu devrais écrire directement à la secrétaire perpétuelle pour lui expliquer ton point de vue. Mais si chacun peut affirmer ici ce qui est préférable, alors je vais aussi donner mon point de vue : non-pesanteur est horrible et c'est probablement toi qui l'a inventé car je ne l'ai jamais vu avant et j'ai du mal à imaginer qui pourrait vouloir utiliser un mot aussi artificiel et moche. Quant à savoir s'il vaudrait mieux le préfixe in- ou a-, ce sont tous les deux des préfixes privatifs qui veulent dire "sans", la seule différence c'est qu'il y en a un qui vient du latin et l'autre du grec, donc a suivi de pesanteur a tout à fait du sens d'un point de vue étymologique. On pourrait éventuellement reprocher à ce mot d'avoir un préfixe grec devant un mot d'origine latine mais c'est loin d'être le seul. Et pour ce qui est de confondre apesanteur avec pesanteur, c'est le cas pour tous les mots qui utilisent le préfixe a- privatif. Si tu penses que c'est stupide de choisir comme préfixe privatif un simple a et l'utiliser pour former toutes sortes de mots courants de notre langue, ce n'est pas à moi qu'il faut le dire, mais aux personnes qui ont choisi ce préfixe et formé ces mots, en commençant par les grecs qui étaient assez stupides pour utiliser un a pour dire "sans" ! Je te conseille quand même de commencer par écrire à la secrétaire perpétuelle de l'Académie Française, elle doit être plus facile à joindre que les personnes qui sont à l'origine de l'utilisation du préfixe a privatif en français ! Afficher tout Alors parce que tu ne l'a jamais lu, ça ne doit probablement pas exister ?

www.cnrtl.fr/definition/non-pesanteur

Personnellement, je préfère utiliser "impesanteur", moins propice à toute ambiguïté.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Alors parce que tu ne l'a jamais lu, ça ne doit probablement pas exister ?

www.cnrtl.fr/definition/non-pesanteur

Personnellement, je préfère utiliser "impesanteur", moins propice à toute ambiguïté.
Si on était franchement rigoureux, Thomas Pesquet nous dirait d'utiliser le terme de micropesanteur en ce qui concerne l'état des occupants de la station spatiale internationale (et non pas microgravité qui n'est pas du tout la même chose). :)

Quand on regarde les documents de l'ESA, ils utilisent de façon identique les termes apesanteur et impesanteur. J'ai aussi une préférence pour le terme impesanteur.

Cela me fait penser à une remarque que j'avais pu entendre provenant d'un astronaute dans un reportage qui nous expliquait que le corps humain n'était pas doté de capteurs sensoriels de poids.

Intuitivement, on a l'impression de sentir notre propre poids de manière permanente sauf que c'est une illusion de l'esprit. On ressent uniquement la force de réaction du sol en tant que force surfacique. Le poids est la conséquence de l'attraction terrestre ou de la gravité terrestre et c'est une force volumique qu'il est impossible de ressentir. Si on se sent attiré vers le sol, c'est uniquement parce que le sol nous retient. D'ailleurs les astronautes en chute libre dans l'ISS sont soumis quasiment à la même gravité que nous sur Terre (sans prendre en compte les éventuelles variations liées à l'altitude) et pourtant ils ne ressentent pas du tout leur poids, ils sont en état de micropesanteur.

a écrit : Alors parce que tu ne l'a jamais lu, ça ne doit probablement pas exister ?

www.cnrtl.fr/definition/non-pesanteur

Personnellement, je préfère utiliser "impesanteur", moins propice à toute ambiguïté.
C'est bien pourquoi j'ai dit probablement : j'estimais probable que la personne qui sort de nulle part pour me reprocher d'employer des mots du dictionnaire pouvait aller jusqu'à inventer des mots. J'espère que tu as remarqué aussi que Sangoky sort de nulle part pour m'agresser. Il aurait pu faire une réponse à mon commentaire pour signaler qu'il existe des synonymes au mot que j'ai employé et quelle est sa préférence et pourquoi. Je n'aurais rien eu à redire. Mais me reprendre en disant que "Il est préférable" d'utiliser un autre mot que celui que j'utilise, parce qu'il en a décidé ainsi, alors que c'est quand même le plus courant et qui est de plus validé par l'Académie ! Et donc en voyant qu'il se prend pour le "il" de il est préférable, ça ne m'aurait pas étonné qu'il invente aussi ses propres mots et cherche à les imposer.

Posté le

android

(0)

Répondre