En RDA, la décomposition confinait au harcèlement

Proposé par
le
dans

La décomposition était une technique répressive propre à la RDA. Elle avait pour but de détruire les liens sociaux et familiaux de la cible et de la plonger dans une psychose due au fait que la cible savait qu'elle était surveillée en permanence, sans jamais avoir à la condamner ou à l'emprisonner.

La Stasi (la police politique est-allemande) tentait par exemple de détruire les couples et les familles en faisant passer sa cible pour un pédophile, ou brisait un cercle d'amis dissidents en faisant passer l'un des membres pour un espion de la police politique. Elle développait également la psychose chez sa cible en lui montrant clairement qu'elle était surveillée: la Stasi passait des petites annonces et des appels d'urgence au nom des cibles, leur envoyait des lettres anonymes, leur faisait perdre leur travail ou leur logement, et allait jusqu'à s'introduire dans les domiciles en laissant sciemment des traces de son passage (objets déplacés, modifiés, enlevés ou ajoutés).


Commentaires préférés (3)

Ca me fait penser à ce que j'ai récemment découvert sur les "Cousins" chinois des Ouigours dans un article du monde je crois.
Le PCC force les ouigours à accueillir un fonctionnaire Han chez eux une semaine par mois. Ce fonctionnaire dort dans la chambre parentale sur un matelas par terre et vit constamment avec eux. Il a pour mission de détecter toute comportement relevant de pratiques confessionnelles, d'absence de fidélité au PCC ou tout simplement de différenciation par rapport à l’ethnie Han. Avec retour en camp de "formation à l'emploi" à la clefs pour la famille si elle est pas conforme.

Ce sont des techniques de surveillance différentes mais tout aussi insidieuses.

Les communistes chinois (régime actuel) aussi sont très forts pour rendre un homme paranoïaque.

Un journaliste chinois dissident et réfugié en France racontait avoir reçu un cadeau de sa mère, il a notamment reconnu son écriture sur le colis.
Sauf que par mesure de sécurité, il n'a jamais donné son adresse à aucun membre de sa famille...

a écrit : Ca me fait penser à ce que j'ai récemment découvert sur les "Cousins" chinois des Ouigours dans un article du monde je crois.
Le PCC force les ouigours à accueillir un fonctionnaire Han chez eux une semaine par mois. Ce fonctionnaire dort dans la chambre parentale sur un matelas par terre et vit
constamment avec eux. Il a pour mission de détecter toute comportement relevant de pratiques confessionnelles, d'absence de fidélité au PCC ou tout simplement de différenciation par rapport à l’ethnie Han. Avec retour en camp de "formation à l'emploi" à la clefs pour la famille si elle est pas conforme.

Ce sont des techniques de surveillance différentes mais tout aussi insidieuses.
Afficher tout
Merci pour le complément, très intéressant. Par contre je n'appellerais pas ça "insidieux": quand tu as un gars qui reste 24/24 chez toi pendant une semaine et dort dans ta chambre pour te surveiller, c'est on ne peut plus clair et direct!


Tous les commentaires (22)

Amélie Poulain a fait ca tres bien aussi.

Ca me fait penser à ce que j'ai récemment découvert sur les "Cousins" chinois des Ouigours dans un article du monde je crois.
Le PCC force les ouigours à accueillir un fonctionnaire Han chez eux une semaine par mois. Ce fonctionnaire dort dans la chambre parentale sur un matelas par terre et vit constamment avec eux. Il a pour mission de détecter toute comportement relevant de pratiques confessionnelles, d'absence de fidélité au PCC ou tout simplement de différenciation par rapport à l’ethnie Han. Avec retour en camp de "formation à l'emploi" à la clefs pour la famille si elle est pas conforme.

Ce sont des techniques de surveillance différentes mais tout aussi insidieuses.

Les communistes chinois (régime actuel) aussi sont très forts pour rendre un homme paranoïaque.

Un journaliste chinois dissident et réfugié en France racontait avoir reçu un cadeau de sa mère, il a notamment reconnu son écriture sur le colis.
Sauf que par mesure de sécurité, il n'a jamais donné son adresse à aucun membre de sa famille...

a écrit : Ca me fait penser à ce que j'ai récemment découvert sur les "Cousins" chinois des Ouigours dans un article du monde je crois.
Le PCC force les ouigours à accueillir un fonctionnaire Han chez eux une semaine par mois. Ce fonctionnaire dort dans la chambre parentale sur un matelas par terre et vit
constamment avec eux. Il a pour mission de détecter toute comportement relevant de pratiques confessionnelles, d'absence de fidélité au PCC ou tout simplement de différenciation par rapport à l’ethnie Han. Avec retour en camp de "formation à l'emploi" à la clefs pour la famille si elle est pas conforme.

Ce sont des techniques de surveillance différentes mais tout aussi insidieuses.
Afficher tout
Merci pour le complément, très intéressant. Par contre je n'appellerais pas ça "insidieux": quand tu as un gars qui reste 24/24 chez toi pendant une semaine et dort dans ta chambre pour te surveiller, c'est on ne peut plus clair et direct!

a écrit : Merci pour le complément, très intéressant. Par contre je n'appellerais pas ça "insidieux": quand tu as un gars qui reste 24/24 chez toi pendant une semaine et dort dans ta chambre pour te surveiller, c'est on ne peut plus clair et direct! Surtout quand on sait ce qu’ils leur arrivent par la suite et ce uniquement à cause de leur convictions religieuses.. emprisonnement systématique dans des camps, meurtre, torture et abus en tout genre, chose qui nous rappelle des méthodes d’un autre autre siècle, mais vu que c’est la «toute puissance chinoise » les grandes puissances de ce monde ferment les yeux sur ce genocide et passe sous silence les souffrances de cette communauté Ouïgour

Si je comprends bien la formulation de l'anecdote, la RDA était le seul état du bloc de l'est à utiliser ces procédés?

a écrit : Surtout quand on sait ce qu’ils leur arrivent par la suite et ce uniquement à cause de leur convictions religieuses.. emprisonnement systématique dans des camps, meurtre, torture et abus en tout genre, chose qui nous rappelle des méthodes d’un autre autre siècle, mais vu que c’est la «toute puissance chinoise » les grandes puissances de ce monde ferment les yeux sur ce genocide et passe sous silence les souffrances de cette communauté Ouïgour Afficher tout Ils ont l'arme nucléaire...

Cela dit, des horreurs, y'en a dans des endroits où y'a pas d'armes nucléaires et tout le monde s'en fout. Ben oui, ils ont pas l'arme nucléaire... heuuu

P.S, comme le souligne Jonfronchoin (ah ce pseudo, je sais pas d'où tu le sort, j'ai beau réfléchir...^^) ca se passait dans tout le bloc soviétique, et c'est logique, comment mater une population?
1 Lui faire peur.
2 La rendre parano.
3 Diviser pour mieux régner.
4 voir règle N° 1et on recommence.

C'est pas un peu ce qui se passe aujourd'hui d'ailleurs? Tout le monde a peur, mais de quoi?

a écrit : Ils ont l'arme nucléaire...

Cela dit, des horreurs, y'en a dans des endroits où y'a pas d'armes nucléaires et tout le monde s'en fout. Ben oui, ils ont pas l'arme nucléaire... heuuu

P.S, comme le souligne Jonfronchoin (ah ce pseudo, je sais pas d'où tu le sor
t, j'ai beau réfléchir...^^) ca se passait dans tout le bloc soviétique, et c'est logique, comment mater une population?
1 Lui faire peur.
2 La rendre parano.
3 Diviser pour mieux régner.
4 voir règle N° 1et on recommence.

C'est pas un peu ce qui se passe aujourd'hui d'ailleurs? Tout le monde a peur, mais de quoi?
Afficher tout
Les bonnes méthodes fonctionnent partout, en tout cas en France.

La stasi avait tout un arsenal pour contrôler sa population. Comme source documentaire un film que je recommande : La vie des autres.

La deuxième partie à propos de la surveillance incessante me fait penser au « Panoptique » ou « la prison parfaite ». Voici la définition de Wikipedia : « Le panoptique est un type d'architecture carcérale imaginée par le philosophe utilitariste Jeremy Bentham et son frère, Samuel Bentham, à la fin du xviiie siècle. L'objectif de la structure panoptique est de permettre à un gardien, logé dans une tour centrale, d'observer tous les prisonniers, enfermés dans des cellules individuelles autour de la tour, sans que ceux-ci puissent savoir s'ils sont observés. Ce dispositif devait ainsi donner aux détenus le sentiment d'être surveillés constamment et ce, sans le savoir véritablement, c'est-à-dire à tout moment. Le philosophe et historien Michel Foucault, dans Surveiller et punir (1975), en fait le modèle abstrait d'une société disciplinaire, axée sur le contrôle social. ». On peut imaginer que ce genre de contrôle social existe déjà, qui est d’ailleurs associé au progrès de l’intelligence artificielle, notamment dans certains pays asiatiques. De nos jours, ce genre de technique voire d’idéologie donne à réfléchir sur la notion de liberté...

a écrit : Si je comprends bien la formulation de l'anecdote, la RDA était le seul état du bloc de l'est à utiliser ces procédés? A ma connaissance, oui, dans le sens où les autres pays utilisaient des méthodes plus "classiques" (emprisonnement, condamnation etc...), la particularité de la RDA c'est que les opposants n'étaient jamais vraiment traduits en justice ou emprisonnés, ce qui permettait de garder une apparence "propre", notamment pour pouvoir se rapprocher de la RFA.

Justement, tout cet arsenal de "décomposition" a été mis en place pour remplacer la politique de terreur ouverte qui avait court dans tout le bloc de l'Est dans les années 50.

a écrit : Surtout quand on sait ce qu’ils leur arrivent par la suite et ce uniquement à cause de leur convictions religieuses.. emprisonnement systématique dans des camps, meurtre, torture et abus en tout genre, chose qui nous rappelle des méthodes d’un autre autre siècle, mais vu que c’est la «toute puissance chinoise » les grandes puissances de ce monde ferment les yeux sur ce genocide et passe sous silence les souffrances de cette communauté Ouïgour Afficher tout Arrêtez avec ce mot « Génocide », pour tout et n’importe quoi !

a écrit : Arrêtez avec ce mot « Génocide », pour tout et n’importe quoi ! on a largement le droit de parler de génocide si jamais tu connais la définition et les méthodes employer contre cette communauté pour l’anéantir.. « destruction méthodique d’un groupe d’humains », avant de publier un commentaire toujours se renseigner avant, surtout quand on a l’air de se prendre pour un savant

a écrit : www.liberation.fr/planete/2019/09/05/ouighours-au-xinjiang-un-lent-et-silencieux-genocide-culturel_1749543

Tiens lis ça. Ça ne suffira sans doute pas à combler tes lacunes historiques et de vocabulaire tant l’obstination chez toi semble tenir lieu de réflexion. Après tout, la vérité c’est ce dont o
n en a envie, personne ne peut t’empêcher de croire à ton délire Afficher tout
Ça confirme exactement ce que je dis.. j’arrête de te répondre t’es juste un mec qui s’ennui

a écrit : Les bonnes méthodes fonctionnent partout, en tout cas en France.

La stasi avait tout un arsenal pour contrôler sa population. Comme source documentaire un film que je recommande : La vie des autres.
EEEh oui mais nous on a le droit de protester énergiquement contre le flicage.

Comment ça, ca sert à rien?

La Stasi avait tout pouvoir la population en avait un seul: le droit d'obéir et de fermer sa gueule. les flics en France, ils sont très bridés. Je suis même pas certain qu'ils aient vraiment le droit de fouiller nos ordures.
En fait si, parce que nos ordures ne nous appartiennent plus à partir du moment où elles sont déposées sur la voie publique.
EH BEH il suffit de cramer les preuves et de balancer les cendres dans un container! ^^

C'est carré carré en France, hein?

a écrit : www.liberation.fr/planete/2019/09/05/ouighours-au-xinjiang-un-lent-et-silencieux-genocide-culturel_1749543

Tiens lis ça. Ça ne suffira sans doute pas à combler tes lacunes historiques et de vocabulaire tant l’obstination chez toi semble tenir lieu de réflexion. Après tout, la vérité c’est ce dont o
n en a envie, personne ne peut t’empêcher de croire à ton délire Afficher tout
Tu voulais dire quoi, que le gouvernement chinois est en train de faire un génocide? Je ne comprends pas ton commentaire.

Un génocide, c'est l'extermination des chats.

Ben quoi, j'ai employé le mot "génocide pour tout et n'importequoi.

a écrit : www.liberation.fr/planete/2019/09/05/ouighours-au-xinjiang-un-lent-et-silencieux-genocide-culturel_1749543

Tiens lis ça. Ça ne suffira sans doute pas à combler tes lacunes historiques et de vocabulaire tant l’obstination chez toi semble tenir lieu de réflexion. Après tout, la vérité c’est ce dont o
n en a envie, personne ne peut t’empêcher de croire à ton délire Afficher tout
T'es un marrant toi. Tu donnes un lien vers un article nommé "Ouïghours : au Xinjiang, un lent et silencieux «génocide culturel»" pour argumenter sur le fait qu'on utilise le terme "génocide" à tort et à travers (et en l'occurrence dans le cas des Ouïghours). Le même article cite une personne qui dit «on peut parler d’une forme de génocide, selon les termes de la Convention du génocide des Nations unies», une autre qui dit que certains actes sont constitutifs d'un génocide mais qu'il manque une condition dans l'intention (difficile à prouver) et une dernière qui préfère le terme de "génocide culturel".

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : T'es un marrant toi. Tu donnes un lien vers un article nommé "Ouïghours : au Xinjiang, un lent et silencieux «génocide culturel»" pour argumenter sur le fait qu'on utilise le terme "génocide" à tort et à travers (et en l'occurrence dans le cas des Ouïghours). Le même article cite une personne qui dit «on peut parler d’une forme de génocide, selon les termes de la Convention du génocide des Nations unies», une autre qui dit que certains actes sont constitutifs d'un génocide mais qu'il manque une condition dans l'intention (difficile à prouver) et une dernière qui préfère le terme de "génocide culturel". Afficher tout J’ai arrêter de débattre avec lui, il se contredit tout seul, il doit pas être seul là haut

a écrit : J’ai arrêter de débattre avec lui, il se contredit tout seul, il doit pas être seul là haut Désolé mais il a raison, on peut dire ce qu'on veut, un génocide, c'est l'extermination. Culturelle? Génétique? je ne vois pas où est la différence. Scientifiquement c'est génétique, mais aujourd'hui le sens s'est élargi. Un génocide, c'est du racisme.

Je ne cherche pas à défendre, juste à comprendre.

Et pendant qu'un peuple entier se fait surveiller, interner, déporter, nous on disserte sur quel mot mettre dans une phrase.
On a pas les mêmes problèmes...