La grippe a tué 10 000 personnes l'an dernier en France

Proposé par
le

Tous les commentaires (128)

a écrit : Ce n'est pas la même chose du tout ! Il vous le déconseille à vous seulement, pas à tous ! Ne faites pas penser n'importe quoi aux gens.
Le vaccin contre la grippe est important, il faut vacciner un maximum de personnes afin que les non vaccinés comme vous puissent quand même être protégés (par le fai
t que personne autour de vous ne puisse vous transmettre le virus). Un peu comme tous les autres vaccins obligatoires en France, d'ailleurs. Afficher tout
Elle n’a jamais dit que pneumologue le déconseillait à tous... elle a dit MON pneumologue ME l’a déconseillé.
Dans ça je comprends que certains cas sont particuliers et doivent faire l’objet d’une attention particulière plutôt que de dire à tout bout de champ « il faut vacciner tout le monde »

a écrit : * carence
* par jour
* une vingtaine de collègues
À te lire, je dirai que tu n'es pas prof de Français.
Quant à l'efficacité du vaccin contre la grippe, elle concerne surtout les grippes passées, si elles reviennent elles sont fichues, car pour les grippes à venir, on vaccine "
;au pif".
On dit «la grippe dure une semaine quand tu es vacciné, huit jours si tu ne l'es pas»
Afficher tout
Pourtant le français c’est la base. Je ne comprends pas que des gens qui ont appris les bases à l’école les aient oublié.
Sans rancune agathe, clin d’oeil à ta remarque sur les math.
on ne peut pas être bon partout. Les uns trouvent une matière très facile et fun et d’autres la détestent, ou ne la comprennent pas...

a écrit : Pourtant le français c’est la base. Je ne comprends pas que des gens qui ont appris les bases à l’école les aient oublié.
Sans rancune agathe, clin d’oeil à ta remarque sur les math.
on ne peut pas être bon partout. Les uns trouvent une matière très facile et fun et d’autres la détestent, ou ne la comprennent pas...
Je me considère comme très bonne en français...c'est juste que personne n'est infaillible.
Je suis aussi très bonne en maths, mais il m'arrive parfois de faire de bonnes grosses fautes au tableau... ou dans mes polycopiés. Et oui, personne n'est infaillible !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça signifie que malgré un vaccin efficace, certains ne se vaccinent pas... et la grippe fait des morts.
Le COVID va faire une hécatombe dans nos pays européens car nous sommes totalement indisciplinés et irrespectueux des gestes barrière (pourtant simples).

Exemple chez mes collègues (profs) : ils on
t la grippe, sont malades à en crever, mais viennent quand même bosser car ils ne veulent pas qu'on leur prenne un jour de carrence. Sauf qu'ils sont en contact direct avec une centaine de jeunes par jours...et une vingtaine de collègue. Mais attention hein, comme j'étais enceinte, ils refusaient de me faire la bise.
Dans d'autres pays, si tu as le moindre rhume, soit tu ne sors pas de chez toi, soit tu mets un masque et tu respectes les gestes barrière.
Afficher tout
Certains ne se vaccinent pas... C’est relatif, outre le fait d’avoir des irréductibles ce n’est pas la majorité ! Et puis tu ne te vaccines pas comme ça sans raison : « aller j’ai pas le temps !!!faites moi les 11 vaccins obligatoires dans la meme journée !!! ». Le vaccin contre la grippe saisonnière classique ne se prend pas de la même façon qu’on prend le BCG ou le ROR a un âge précis ! Voir elle est contre indiquée dans certains cas. Et quand tu choppes la grippe à ce stade le vaccin ne sert strictement à rien, rare sont les vaccins qui s’applique après être contaminé : la rage par exemple. Les autres pour la majorité s’applique normalement avant avec une dose non létale pour prévenir la maladie et la combattre lors de contagions. Mais ça ne veut pas dire que tu ne l’auras pas. Peut être tu auras une petite fièvre pendant 24h voir si tu as une comorbidité tu seras aussi malade que quelqu’un qui n’a pas été vacciné avec une grande chance de ne pas mourir.

a écrit : Elle n’a jamais dit que pneumologue le déconseillait à tous... elle a dit MON pneumologue ME l’a déconseillé.
Dans ça je comprends que certains cas sont particuliers et doivent faire l’objet d’une attention particulière plutôt que de dire à tout bout de champ « il faut vacciner tout le monde »
Elle a juste changé de formulation après mon commentaire...au départ elle avait écrit : "mon pneumologue le déconseille."

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La route tue plus de 3000 personnes par an. On estime que le virus de la vitesse est responsable d'un quart de ces décès. Le gouvernement n'a pas confiné la population pour enrayer cette hécatombe, juste réduit de 10km/h la vitesse sur certaines routes à risque. La France s'est alors mobilisée, à enfilé son gilet jaune et est descendue dans la rue. il y a eu des manifestations des violences, des incendies, un impact sur l'économie.
Aujourd'hui un autre virus est arrivé avec une grande peur entretenue par les annonces et les médias. Il faut dorénavant une autorisation de sortie, il y a un couvre feu dans certains départements comme dans tout bon pays totalitaire. Personne ne s'interroge donc? ne descend dans la rue pour en découdre? où est la France de la liberté? Les gilets jaunes qui bravaient les forces armées et les intempéries de l'hiver seraient ils cachés terrorisés et tremblants de peur dans leur chaumière.
Je me veux provocateur aujourd'hui, mais coupez donc votre radio, éteignez votre télé, prenez de la hauteur et réfléchissez à tête reposée. Où est l'ennemi dans cette guerre? un petit virus de rhume que l'on a été chercher en braconnant un animal en voie d'extinction? ou notre immunité dorénavant incapable de l'affronter?
Grand Dieu arrêtez de bouffer de la merde, boycottez le système qui vous nourrit de pesticides, d'antibiotiques, d'OGM. Bougez, jeûner, reprenez le lien social, fêtez votre famille, vos amis, appréciez le soleil les choses simples et la vie. Votre système immunitaire n'en sera que boosté, plus performant et libèrera des places à ceux qui en ont vraiment besoin dans les hôpitaux débordés avec son personnel soignant épuisé.
Ne vous méprenez pas, je déplore autant que vous les morts, les familles en peine, incapables de faire leur deuil dans ce contexte dramatique.
J'en veux au système qui nous a amené là. J'espère qu'il en tirera des conclusions dans le sens de la vie.
Au fait, j'avais oublié que mon intervention première était de vous poster un bulletin récent de SantéPubliqueFrance. Chiffres toujours difficiles à décoder, mais sur les décédés de la grippe (qui je pense pour la plupart sont passés par l'hôpital en phase terminale), on ne comptabilise 'que' 88 cas depuis novembre 2019. Le covid-19 aurait-il tué la grippe?
www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/bulletin-national/bulletin-epidemiologique-grippe-semaine-11.-saison-2019-2020
Afficher tout
Qu’est-ce qu’on peut lire comme inepties aujourd’hui, cette anecdote est la perle de la perle. Le troisième troll de la journée, continuez: vous nous régalez !

a écrit : Ça signifie que malgré un vaccin efficace, certains ne se vaccinent pas... et la grippe fait des morts.
Le COVID va faire une hécatombe dans nos pays européens car nous sommes totalement indisciplinés et irrespectueux des gestes barrière (pourtant simples).

Exemple chez mes collègues (profs) : ils on
t la grippe, sont malades à en crever, mais viennent quand même bosser car ils ne veulent pas qu'on leur prenne un jour de carrence. Sauf qu'ils sont en contact direct avec une centaine de jeunes par jours...et une vingtaine de collègue. Mais attention hein, comme j'étais enceinte, ils refusaient de me faire la bise.
Dans d'autres pays, si tu as le moindre rhume, soit tu ne sors pas de chez toi, soit tu mets un masque et tu respectes les gestes barrière.
Afficher tout
Peut être que si les salaires dont ils bénéficient étaient plus élevés aurait il moins d'appréhension à rester chez eux ? Tous comme les parents qui mettent leurs enfants à l'école alors qu'ils sont malades là aussi fort risque de contagion ☹️

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'ai surtout pas le temps de me relire ces derniers temps...pas besoin d'être impoli. En plus, si vous lisiez certains mails de mes collègues profs de français, je peux vous certifier qu'ils font parfois des fautes bien plus graves que les miennes !
Mais bon, merci de m'avoir reprise. J'
espère que certains (pas vous apparemment) comprendront qu'il s'agit de fautes d'inattention ou de frappe (ou les deux), et qu'elles n'enlèvent en rien de la valeur à mes propos.

Concernant la grippe, elle est bien plus violente quand on n'est pas vacciné. Quand on l'est, c'est une sorte d'état grippal. Bref, c'est pour les rhumes qu'on dit : " quand il est soigné, il dure 1 semaine, quand om ne l'est pas il dure 7 jours." (Pas mal de doc dans ma famille)
Afficher tout
Je ne trouve pas qu'il ai été impoli.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ça signifie que malgré un vaccin efficace, certains ne se vaccinent pas... et la grippe fait des morts.
Le COVID va faire une hécatombe dans nos pays européens car nous sommes totalement indisciplinés et irrespectueux des gestes barrière (pourtant simples).

Exemple chez mes collègues (profs) : ils on
t la grippe, sont malades à en crever, mais viennent quand même bosser car ils ne veulent pas qu'on leur prenne un jour de carrence. Sauf qu'ils sont en contact direct avec une centaine de jeunes par jours...et une vingtaine de collègue. Mais attention hein, comme j'étais enceinte, ils refusaient de me faire la bise.
Dans d'autres pays, si tu as le moindre rhume, soit tu ne sors pas de chez toi, soit tu mets un masque et tu respectes les gestes barrière.
Afficher tout
il y a plein de gens qui meurt de la grippe tout en étant vaccinés, tout les vaccins ne se valent pas et celui ci est loin d'etre le plus efficace.

a écrit : La route tue plus de 3000 personnes par an. On estime que le virus de la vitesse est responsable d'un quart de ces décès. Le gouvernement n'a pas confiné la population pour enrayer cette hécatombe, juste réduit de 10km/h la vitesse sur certaines routes à risque. La France s'est alors mobilisée, à enfilé son gilet jaune et est descendue dans la rue. il y a eu des manifestations des violences, des incendies, un impact sur l'économie.
Aujourd'hui un autre virus est arrivé avec une grande peur entretenue par les annonces et les médias. Il faut dorénavant une autorisation de sortie, il y a un couvre feu dans certains départements comme dans tout bon pays totalitaire. Personne ne s'interroge donc? ne descend dans la rue pour en découdre? où est la France de la liberté? Les gilets jaunes qui bravaient les forces armées et les intempéries de l'hiver seraient ils cachés terrorisés et tremblants de peur dans leur chaumière.
Je me veux provocateur aujourd'hui, mais coupez donc votre radio, éteignez votre télé, prenez de la hauteur et réfléchissez à tête reposée. Où est l'ennemi dans cette guerre? un petit virus de rhume que l'on a été chercher en braconnant un animal en voie d'extinction? ou notre immunité dorénavant incapable de l'affronter?
Grand Dieu arrêtez de bouffer de la merde, boycottez le système qui vous nourrit de pesticides, d'antibiotiques, d'OGM. Bougez, jeûner, reprenez le lien social, fêtez votre famille, vos amis, appréciez le soleil les choses simples et la vie. Votre système immunitaire n'en sera que boosté, plus performant et libèrera des places à ceux qui en ont vraiment besoin dans les hôpitaux débordés avec son personnel soignant épuisé.
Ne vous méprenez pas, je déplore autant que vous les morts, les familles en peine, incapables de faire leur deuil dans ce contexte dramatique.
J'en veux au système qui nous a amené là. J'espère qu'il en tirera des conclusions dans le sens de la vie.
Au fait, j'avais oublié que mon intervention première était de vous poster un bulletin récent de SantéPubliqueFrance. Chiffres toujours difficiles à décoder, mais sur les décédés de la grippe (qui je pense pour la plupart sont passés par l'hôpital en phase terminale), on ne comptabilise 'que' 88 cas depuis novembre 2019. Le covid-19 aurait-il tué la grippe?
www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/bulletin-national/bulletin-epidemiologique-grippe-semaine-11.-saison-2019-2020
Afficher tout
Il y a un tel amalgame qu'on ne voit plus très bien ce que tu veux nous dire :) Limitations de vitesse, gilets jaunes, dictatures, amour de la famille, OGM... on perd le fil :) Ce que j'en ai sorti au final, ce serait que notre façon de vivre, notre civilisation actuelle, nous a emmené à ça... Mais je me trompe peut-être.
Si c'était ça, tu mettrais sur le compte de quoi les épidémies que toutes les civilisations ont connues au fil des siècles ? Peste noire et bubonique, choléra, grippe espagnole, etc... c'était les OGM aussi ? Je pense que tu t'es un peu "égaré". Mettons ça sur le compte du confinement ;)

a écrit : Ce n'est pas la même chose du tout ! Il vous le déconseille à vous seulement, pas à tous ! Ne faites pas penser n'importe quoi aux gens.
Le vaccin contre la grippe est important, il faut vacciner un maximum de personnes afin que les non vaccinés comme vous puissent quand même être protégés (par le fai
t que personne autour de vous ne puisse vous transmettre le virus). Un peu comme tous les autres vaccins obligatoires en France, d'ailleurs. Afficher tout
À quel moment ai-je dit ou laissé penser qu'il ne faut pas se faire vacciner contre la grippe, car c'est de cela dont vous m'accusez ?
J'ai simplement dit qu'à certaines personnes, comme moi, il en a été déconseillé.

Faut arrêter d'interpréter n'importe comment le discours des autres.

Et pour aller plus loin, déconseiller n'est pas interdire. À notre charge d'accepter d'être, ou non, vaccinés.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Peut être que si les salaires dont ils bénéficient étaient plus élevés aurait il moins d'appréhension à rester chez eux ? Tous comme les parents qui mettent leurs enfants à l'école alors qu'ils sont malades là aussi fort risque de contagion ☹️ Je suis prof et franchement je trouve que je suis super bien payée. Pas suffisamment par rapport à mon niveau d'études, je pourrais gagner bien plus dans le secteur privé, mais par rapport aux horaires de travail et aux vacances, je me sens privilégiée. Surtout quand je vois mon mari qui bosse dans le privé, avec un salaire brut égal au mien mais un salaire net inférieur de 500 euros, et des horaires de dingue, et si peu de vacances par rapport à moi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je ne trouve pas qu'il ai été impoli. Je ne lui ai jamais dit qu'il avait été impoli...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : À quel moment ai-je dit ou laissé penser qu'il ne faut pas se faire vacciner contre la grippe, car c'est de cela dont vous m'accusez ?
J'ai simplement dit qu'à certaines personnes, comme moi, il en a été déconseillé.

Faut arrêter d'interpréter n'importe comment le d
iscours des autres.

Et pour aller plus loin, déconseiller n'est pas interdire. À notre charge d'accepter d'être, ou non, vaccinés.
Afficher tout
Dans votre première version de commentaire auquel je répondais, vous aviez écrit que votre pneumologue déconseillait le vaccin. Vous n'aviez pas édité le commentaire quand j'y ai répondu.
Maintenant, tout va bien, si votre pneumologue vous déconseille de vous faire vacciner car vous êtes allergique à certains produits, c'est totalement légitime...et j'imagine que ce n'est pas seulement votre pneumologue qui vous déconseille ce vaccin mais tous vos médecins.

Bref. Je n'ai rien voulu interprêter, j'ai juste lu au premier degré votre commentaire qui initialement était mal tourné.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis prof et franchement je trouve que je suis super bien payée. Pas suffisamment par rapport à mon niveau d'études, je pourrais gagner bien plus dans le secteur privé, mais par rapport aux horaires de travail et aux vacances, je me sens privilégiée. Surtout quand je vois mon mari qui bosse dans le privé, avec un salaire brut égal au mien mais un salaire net inférieur de 500 euros, et des horaires de dingue, et si peu de vacances par rapport à moi. Afficher tout Je suis plutôt d’accord vous êtes pour la plupart très bien payé par rapport à votre volume horaire.
Même en comptant la correction de copie et la préparation des cours (qui diminue fortement avec l’expérience) on est très très loin du volume horaire du privé.
C’est un métier difficile sur certains aspects c’est certain mais ça m’hérisse le poil quand j’entends des profs râler ou faire grève de leur conditions alors que la plupart ont entre 12 et 14 semaines de vacances par an sans compter les agendas ou certains ne font cours que trois ou quatre jours par semaine.

Je rappelle juste aux personnes sceptiques (discours " je me suis fait vacciné mais j'ai eu la grippe donc ça sert à rien") que le principe de la vaccination n'est pas de ne pas attraper la maladie. Il est bien de ne pas la transmettre. Les médecins épidémiologistes estiment qu'on a environ 40 % de chances de l'attraper, mais 100 % de chances de ne pas la transmettre.
Et aux antivaccins qui pensent que les vaccins ne sont là que pour engraisser les labos, oui vous avez raison, les labos se gavent, mais c'est pas pour autant que le concept est à jeter. Des maladies sont éradiquées grâce à la vaccination, il ne faut pas l'oublier.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Je suis plutôt d’accord vous êtes pour la plupart très bien payé par rapport à votre volume horaire.
Même en comptant la correction de copie et la préparation des cours (qui diminue fortement avec l’expérience) on est très très loin du volume horaire du privé.
C’est un métier difficile sur certains aspec
ts c’est certain mais ça m’hérisse le poil quand j’entends des profs râler ou faire grève de leur conditions alors que la plupart ont entre 12 et 14 semaines de vacances par an sans compter les agendas ou certains ne font cours que trois ou quatre jours par semaine. Afficher tout
Je suis agrégée, donc je n'ai pas du tout à me plaindre. Pendant 2 ans mon proviseur m'a donné un emploi du temps qui me mettait en week-end le jeudi à midi, alors que je n'avais rien demandé (il faut dire que c'est facile à caser, 15 h de cours sur 4 jours et demi).

Et je vais me faire insulter, mais j'ai choisi ce métier en me disant qu'en tant que future mère, je serai certaine de pouvoir être à la sortie de l'école tous les jours, et profiter pleinement de mes vacances avec eux. J'ai pourtant fait exprès de ne surtout pas me mettre avec un prof, d'abord parce que la plupart de mes collègues me sont insupportables de par leur suffisance et leur petites revendications de syndicalistes qui oublient qu'ils sont fonctionnaires (donc au service de l'État), mais aussi et surtout pour "garder les pieds sur terre". D'ailleurs les collègues qui ne me sont pas insupportables ont souvent un conjoint dans le privé et ont conscience de leurs privilèges.

Et franchement, concernant la préparation des cours et la correction des copies, c'est un peu comme dans le privé : si tu mets vraiment tant de temps que ça, c'est que tu n'es peut-être pas si compétent que ça...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne lui ai jamais dit qu'il avait été impoli... Si si, relis toi !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est vrai qu'en lisant ça on peut se demander ce qui change vraiment avec le COVID cette année... Et pourtant, confusément, on "sent" que c'est différent : contamination plus directe, attaque des poumons, blocage des urgences bien plus long avec matériel pour tenir en vie, séquelles pulmonaires... N'en doutons pas, COVID nous veut du mal, bien plus que les grippes usuelles.
Ce qui m'interpelle dans les sources c'est le schéma sur le "pic" de cette grippe de l'année dernière : 10 semaines pour "redescendre" ! Espérons que le confinement cette année réduise ces durées.
Afficher tout
En fait, c'est assez simple. Le covid-19 (nom de la maladie) provoqué par le coronavirus (nom du virus) n'est pas très différent de la grippe saisonnière.
D'ailleurs, ce n'est pas mentionné dans l'anecdote, mais la grippe tue des enfants chaque année.

La grosse différence est le taux de reproduction: Combien de personnes peut infecter un malade ?
Covid-19: environ 2,5 personnes (3,5 selon certaines sources)
Grippe: 1,5 personnes

Et qu'est-ce qui se passe alors ? Les urgences dépassent leur taux d'accueil. Impossible donc d'accueillir de nouveaux patients, quel que soit le motif. Ce qui veut dire qu'on peut mourir d'une affection bénigne faute d'être soigné. Affection qui aurait été parfaitement prise en charge en temps normal (côte cassée, crise d'asthme, bronchite aiguë, plaie infectée...)

a écrit : Pourtant le français c’est la base. Je ne comprends pas que des gens qui ont appris les bases à l’école les aient oublié.
Sans rancune agathe, clin d’oeil à ta remarque sur les math.
on ne peut pas être bon partout. Les uns trouvent une matière très facile et fun et d’autres la détestent, ou ne la comprennent pas...
*oubliéES
*Agathe
*mathS
*On