La Station Spatiale Internationale a deux systèmes pour recycler l'eau

Proposé par
le
dans

Sur la Station Spatiale Internationale, l'urine des astronautes américains est recyclée pour produire de l'eau, car elle est limitée et coûteuse à ravitailler. Quant aux Russes, ils préfèrent recycler l'humidité et les eaux usées. Les 2 techniques possèdent le même rendement soit 1,3 litre par jour.


Commentaires préférés (3)

En lisant les sources, on voit que les Américains réutilisent urine + humidité + eaux usées, et les Russes seulement humidité + eaux usées. Ha oui et pour la précision, 1,3 l/j ce n'est pas un rendement.

Posté le

android

(71)

Répondre

Bon, à ce que j'ai compris, c'est juste que les Russes n'ont pas implanté de technologie pour recycler le pipi dans leur coin de station. Un résidu de la guerre froide où les deux seules nations spatiales ont développé leur programme chacun de leur coté.
A noter cependant que pour des raisons économiques, l'urine produite dans la partie russe est traitée par l'équipement mis au point par les américains, donc même si les russes ne recyclent pas leur pisse eux mêmes, ils la boivent quand même! ^^

Anecdote dans l'anecdote, toute la structure exclusivement russe peut techniquement avoir une totale indépendance du reste de la station. Je ne sais pas si c'est encore d'actualité, mais quand on a commencé à parler de la désorbitation (destruction) de l'ISS, les russes avaient montré une farouche volonté de désarrimer leur bout de station spatiale et de rester là haut. Ils peuvent le faire.

Mir 2.0?

Quand on mesure le volume d'eau disponible sur Terre, et qu'on divise par le nombre d'êtres ayant vécu depuis près de quatre milliards d'années (environ 3 800 millions), il peut être intéressant de calculer le nombre de reins de dinosaures (et autres bestioles plus ou moins connue) qu'ont traversé chacune des gouttes d'eau qu'on boit aujourd'hui
Alors un Russe (ou un Américain) de plus ou de moins...


Tous les commentaires (22)

Seulement 1,3 litres par jour, ça fait pas beaucoup pour les astronautes sachant qu'il fait une chaleur à crever dans la station il me semble. En tout cas, même si sur Terre ça revient au même avec juste un cycle plus long, boire son urine purifiée est encore un élément qui prouve que les gens qui montent là-haut ont un mental d'acier.

Posté le

android

(9)

Répondre

En lisant les sources, on voit que les Américains réutilisent urine + humidité + eaux usées, et les Russes seulement humidité + eaux usées. Ha oui et pour la précision, 1,3 l/j ce n'est pas un rendement.

Posté le

android

(71)

Répondre

Ils ont qu'à laisser des glaçons dehors ! Indispensable pour le ti'pero

Posté le

android

(0)

Répondre

Bon, à ce que j'ai compris, c'est juste que les Russes n'ont pas implanté de technologie pour recycler le pipi dans leur coin de station. Un résidu de la guerre froide où les deux seules nations spatiales ont développé leur programme chacun de leur coté.
A noter cependant que pour des raisons économiques, l'urine produite dans la partie russe est traitée par l'équipement mis au point par les américains, donc même si les russes ne recyclent pas leur pisse eux mêmes, ils la boivent quand même! ^^

Anecdote dans l'anecdote, toute la structure exclusivement russe peut techniquement avoir une totale indépendance du reste de la station. Je ne sais pas si c'est encore d'actualité, mais quand on a commencé à parler de la désorbitation (destruction) de l'ISS, les russes avaient montré une farouche volonté de désarrimer leur bout de station spatiale et de rester là haut. Ils peuvent le faire.

Mir 2.0?

Quand on mesure le volume d'eau disponible sur Terre, et qu'on divise par le nombre d'êtres ayant vécu depuis près de quatre milliards d'années (environ 3 800 millions), il peut être intéressant de calculer le nombre de reins de dinosaures (et autres bestioles plus ou moins connue) qu'ont traversé chacune des gouttes d'eau qu'on boit aujourd'hui
Alors un Russe (ou un Américain) de plus ou de moins...

a écrit : Seulement 1,3 litres par jour, ça fait pas beaucoup pour les astronautes sachant qu'il fait une chaleur à crever dans la station il me semble. En tout cas, même si sur Terre ça revient au même avec juste un cycle plus long, boire son urine purifiée est encore un élément qui prouve que les gens qui montent là-haut ont un mental d'acier. Afficher tout Non. Il ne fait pas une chaleur à crever dans l'ISS. Sa température interne est maintenue entre 21 et 23 °C grâce à une isolation et une climatisation hors norme.

Quant aux 1.3L/j, est-ce par personne ?

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Et pourquoi pas tout recycler alors ? UIl y a beaucoup d'humidité (la majeure partie, en fait) qui est produite par la respiration. Récupérer cette eau serait probablement plus couteux que de la laisser dans les filtres

Tout le monde fait pipi dans les mêmes toilettes, celles du module russe fonctionnent mal depuis des années.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Quand on mesure le volume d'eau disponible sur Terre, et qu'on divise par le nombre d'êtres ayant vécu depuis près de quatre milliards d'années (environ 3 800 millions), il peut être intéressant de calculer le nombre de reins de dinosaures (et autres bestioles plus ou moins connue) qu'ont traversé chacune des gouttes d'eau qu'on boit aujourd'hui
Alors un Russe (ou un Américain) de plus ou de moins...
Afficher tout
3 800 millions sur les quatre derniers milliards d'années ? Ça me semble peu, si on compte les plus de 7 000 millions (comptage inconfortable, d'ailleurs) d'êtres humains actuellement vivants.

Posté le

android

(4)

Répondre

Une autre anecdote du 8 Août 2014 dit que ce sont les Russes qui ont fabriqués les toilettes des Américains et que ces fameuses toilettes qui recyclent l'urine ont coûté 19 Millions de dollars.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : 3 800 millions sur les quatre derniers milliards d'années ? Ça me semble peu, si on compte les plus de 7 000 millions (comptage inconfortable, d'ailleurs) d'êtres humains actuellement vivants. 3 800 millions d'ANNÉES

a écrit : Ils ont qu'à laisser des glaçons dehors ! Indispensable pour le ti'pero Avec une pression nulle la glace va se sublimer au soleil. Raté pour l'apéro.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : En lisant les sources, on voit que les Américains réutilisent urine + humidité + eaux usées, et les Russes seulement humidité + eaux usées. Ha oui et pour la précision, 1,3 l/j ce n'est pas un rendement. Anecdote très mal rédigée...
Bon mais alors que font les russes de leur urine ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Howard Wolowitz aime cette anecdote =)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : 3 800 millions d'ANNÉES Wopunaise ! Bien entendu. Au temps pour moi.

Posté le

android

(1)

Répondre

Il me semble que les russes utilisent des filtres en argent pour purifier les eaux usées

a écrit : En lisant les sources, on voit que les Américains réutilisent urine + humidité + eaux usées, et les Russes seulement humidité + eaux usées. Ha oui et pour la précision, 1,3 l/j ce n'est pas un rendement. par rendement tu penses a un ratio en pourcent ? Dans les travaux publics, le rendement d'une pelle s'exprime en m3 par heure.

a écrit : Anecdote très mal rédigée...
Bon mais alors que font les russes de leur urine ?
ambigüe ou mal rédigée ? l'urine russe est recyclée par les américains, il faut lire le sous-titre des sources ! ... Rien a voire mais j'adore le couchen. Vive la Bretagne

a écrit : Avec une pression nulle la glace va se sublimer au soleil. Raté pour l'apéro. Sauf si on la stocke à l'ombre de la structure de la station.

Ben quoi, on s'adapte! ;)