Les trois non de la résolution de Khartoum

Proposé par
le
dans

Neuf pays arabes signèrent en 1967 la résolution de Khartoum, encadrant leurs relations avec l'État d'Israël pour les années à venir. Le texte mentionnait notamment 3 interdits : pas de paix avec Israël, pas de reconnaissance d'Israël et pas de négociation avec Israël.

Les pays concernés étaient les suivants : l'Égypte, la Syrie, la Jordanie, le Liban, l'Irak, le Maroc, l'Algérie, le Koweit, et le Soudan.


Tous les commentaires (44)

a écrit : Mais, c'est pas que c'est pas drôle, c'est que c'est pas une blague. Je la trouve extrêmement drôle parce que justement, elle est vraie.

Avant que des Égyptiens me la racontent, je n'avais pas mesuré à quel point les réseaux sociaux avaient joué un rôle crucial dans cette révolution. C'est un cas assez unique dans l'histoire des peuples qu'une énergie qui émane réellement du peuple amène à de tels renversements.

On peut se rappeler, à titre de comparaison, que la Révolution française a été essentiellement initiée par les élites bourgeoises (comprenez ici "riches mais pas nobles") se sentant flouées par l'Ancien régime et ses inégalités fiscales.

On pourra également rappeler que si le printemps arabe n'a pas débouché sur un régime démocratique, à part peut-être en Tunisie, cela n'a pas été le cas en France non plus après 1789. La route a été longue, on a tendance à l'oublier.

a écrit : Il est également très important de contextualiser cette résolution qui ne sort pas de nulle part. Elle fait suite à la fin de la guerre des Six Jours (5-10 juin 1967) où Israël a infligé une défaite rapide et violente aux armées égyptiennes, jordaniennes et syriennes. A la suite de cette guerre, Israël multiplie par 4 son territoire en annexant la bande de Gaza, le Sinaï, la Cisjordanie, le plateau du Golan et Jérusalem-Est. Cette guerre est déclenchée par Israël à la suite du blocus du détroit de Tiran des navires israéliens par l'Égypte le 23 mai 1967. Le blocus était mis en place par l'Egypte car elle exigeait le départ des forces de l'ONU qui se trouvaient sur son territoire depuis 1957. On pourrait remonter comme ça jusqu'à 1945...

C'est devant cette puissance militaire que les pays arabes cités dans l'anecdote décident de cette résolution. Suite à cela, la résolution 242 de l’ONU est votée le 22 novembre 1967 et acceptée par l’Égypte, la Jordanie, le Liban, le Soudan, la Libye, le Maroc et la Tunisie. Elle est toutefois refusée par l’Arabie saoudite, l’Algérie, l’Irak, le Koweït, le Yémen du Nord et du Sud, la Syrie et les Palestiniens.

C'est un sujet bien complexe où les intérêt locaux se mélangent aux intérêts internationaux, où les vengeances historiques se mélangent aux alliances modernes, où les intérêts des peuples se confondent avec les ressources stratégiques présentes dans la zone. C'est un conflit insoluble lié au flou laissé dans la zone par la seconde guerre mondiale et qui je crois ne se résoudra jamais malheureusement.

En tout cas, les "grandes nations" comme les USA, la France, le R-U, l'URSS ont une grosse part de responsabilité dans ce conflit.
Afficher tout
Il existe un très bon livre de Mickaël B. Oren, a propos de la Guerre-des-Six-jours, rempli de références inédites d'archives.
Israël était au courant des intentions de Nasser: envahir Israël afin qu'il puisse devenir le Leader incontestable et incontesté du Panarabisme.
Dès 1961, Israël met en place un programme (principalement aérien) destiné à obtenir le maximum de rentabilité et d'efficacité, tant de ses avions que de son personnel. Quant à ses services d'espionnage, en 1967, leur rôle sera au même niveau. C'est la conjonction des deux, qui mènera à la défaite égyptienne.
A propos du Détroit de Tyran, cet épisode ne peut pas être pris séparément de l'expulsion des casques bleus de l'ONU, ordonné par Nasser. Si celui-ci n'avait pas pris une telle décision, il existait une mince probabilité qu'Israël ne déclenche pas la Guerre-des-Six-jours.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Amusant de voir qui choisi ce qu'est une anecdote " sensible".. Le modérateur de l'application : donc le type qui modère les propos des utilisateurs. S'il a un retour d'expérience qui dit que les anecdotes sur Israël ça fait des polémiques, il prévient qu'il veillera au grain et sera intransigeant. Je ne vois pas trop ce qui est atypique ou amusant...

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Il est également très important de contextualiser cette résolution qui ne sort pas de nulle part. Elle fait suite à la fin de la guerre des Six Jours (5-10 juin 1967) où Israël a infligé une défaite rapide et violente aux armées égyptiennes, jordaniennes et syriennes. A la suite de cette guerre, Israël multiplie par 4 son territoire en annexant la bande de Gaza, le Sinaï, la Cisjordanie, le plateau du Golan et Jérusalem-Est. Cette guerre est déclenchée par Israël à la suite du blocus du détroit de Tiran des navires israéliens par l'Égypte le 23 mai 1967. Le blocus était mis en place par l'Egypte car elle exigeait le départ des forces de l'ONU qui se trouvaient sur son territoire depuis 1957. On pourrait remonter comme ça jusqu'à 1945...

C'est devant cette puissance militaire que les pays arabes cités dans l'anecdote décident de cette résolution. Suite à cela, la résolution 242 de l’ONU est votée le 22 novembre 1967 et acceptée par l’Égypte, la Jordanie, le Liban, le Soudan, la Libye, le Maroc et la Tunisie. Elle est toutefois refusée par l’Arabie saoudite, l’Algérie, l’Irak, le Koweït, le Yémen du Nord et du Sud, la Syrie et les Palestiniens.

C'est un sujet bien complexe où les intérêt locaux se mélangent aux intérêts internationaux, où les vengeances historiques se mélangent aux alliances modernes, où les intérêts des peuples se confondent avec les ressources stratégiques présentes dans la zone. C'est un conflit insoluble lié au flou laissé dans la zone par la seconde guerre mondiale et qui je crois ne se résoudra jamais malheureusement.

En tout cas, les "grandes nations" comme les USA, la France, le R-U, l'URSS ont une grosse part de responsabilité dans ce conflit.
Afficher tout
Merci pour ces lumières.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mais, c'est pas que c'est pas drôle, c'est que c'est pas une blague. Bah c'est de l'humour noir...

Mais est-ce que proposer une telle résolution ce n'est pas déjà reconnaître l'état d'Israël...?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Je la trouve extrêmement drôle parce que justement, elle est vraie.

Avant que des Égyptiens me la racontent, je n'avais pas mesuré à quel point les réseaux sociaux avaient joué un rôle crucial dans cette révolution. C'est un cas assez unique dans l'histoire des peuples qu'une énergie
qui émane réellement du peuple amène à de tels renversements.

On peut se rappeler, à titre de comparaison, que la Révolution française a été essentiellement initiée par les élites bourgeoises (comprenez ici "riches mais pas nobles") se sentant flouées par l'Ancien régime et ses inégalités fiscales.

On pourra également rappeler que si le printemps arabe n'a pas débouché sur un régime démocratique, à part peut-être en Tunisie, cela n'a pas été le cas en France non plus après 1789. La route a été longue, on a tendance à l'oublier.
Afficher tout
Peut être que la démocratie n'a pas été acquise directement après 1789, ni même bien après, en revanche dès 1789 il y a eu des avancées prodigieuses sur les libertés individuelles. Avancées en vigueur et protégées par les rois sous la Restauration, car ceux-ci savaient bien qu'il n'y avait pas de retour à la vie d'avant possible (phrase à la mode, je me permets donc). Chose qu'il n'y a pas du tout dans le monde arabe post-revolution. En tout cas ce n'est pas flagrant..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mille merci pour votre message, un commentaire pertinent, car on oublie souvent que c’est toujours une minorité dans un camp et dans l’autre qui décide de guerroyer et envoyer les enfants du peuple se taper dessus. Merci Jolie pensée, mais malheureusement complètement fausse.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais, c'est pas que c'est pas drôle, c'est que c'est pas une blague. J'dis rien mais c'est un peu pas les deux ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je pense que c'est aussi pour cela que l'on ne peut pas venir dans l'un des pays signataires de cet accord avec un passeport ayant déjà été tamponné par Israël (et inversement?). Israel ne met pas de tampons sur les passeports

a écrit : Je pense que c'est aussi pour cela que l'on ne peut pas venir dans l'un des pays signataires de cet accord avec un passeport ayant déjà été tamponné par Israël (et inversement?). Les visas israéliens ne se font pas sous forme de tampon pour cette raison. C'est des petites cartes bleues glissées dans le passeport.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il est également très important de contextualiser cette résolution qui ne sort pas de nulle part. Elle fait suite à la fin de la guerre des Six Jours (5-10 juin 1967) où Israël a infligé une défaite rapide et violente aux armées égyptiennes, jordaniennes et syriennes. A la suite de cette guerre, Israël multiplie par 4 son territoire en annexant la bande de Gaza, le Sinaï, la Cisjordanie, le plateau du Golan et Jérusalem-Est. Cette guerre est déclenchée par Israël à la suite du blocus du détroit de Tiran des navires israéliens par l'Égypte le 23 mai 1967. Le blocus était mis en place par l'Egypte car elle exigeait le départ des forces de l'ONU qui se trouvaient sur son territoire depuis 1957. On pourrait remonter comme ça jusqu'à 1945...

C'est devant cette puissance militaire que les pays arabes cités dans l'anecdote décident de cette résolution. Suite à cela, la résolution 242 de l’ONU est votée le 22 novembre 1967 et acceptée par l’Égypte, la Jordanie, le Liban, le Soudan, la Libye, le Maroc et la Tunisie. Elle est toutefois refusée par l’Arabie saoudite, l’Algérie, l’Irak, le Koweït, le Yémen du Nord et du Sud, la Syrie et les Palestiniens.

C'est un sujet bien complexe où les intérêt locaux se mélangent aux intérêts internationaux, où les vengeances historiques se mélangent aux alliances modernes, où les intérêts des peuples se confondent avec les ressources stratégiques présentes dans la zone. C'est un conflit insoluble lié au flou laissé dans la zone par la seconde guerre mondiale et qui je crois ne se résoudra jamais malheureusement.

En tout cas, les "grandes nations" comme les USA, la France, le R-U, l'URSS ont une grosse part de responsabilité dans ce conflit.
Afficher tout
Je sais pas si on peut dire que l'état d'Israël a vraiment déclaré la guerre de 6 jours. Un blocus est un casus belli.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : je vis au Liban
j'ai vécu la guerre
surtout la guerre de 2006 entre Israel et Hezbollah,
et si je dois dire quelque chose, ça serait :
Premièrement: tout le monde doit surtout savoir que la quasi-totalité des Libanais hait les deux clans, nous en avons tellement souffert, les deux clans n&
#039;ont fait que ravager des communautés, détruire des villes et ruiner des vies
Deuxièmement: si vous croyez que le Hezbollah est une organisation terroriste, vous n'avez aucune idée à quel point Israël est terroriste
Troisièmement: si vous croyez que Israël est un état terroriste, vous n'avez aucune idée à quel point le Hezbollah est terroriste
Dernièrement: j'espère seulement que mon petit-fils pourra espérer que son petit-fils puisse vivre en paix car ce conflit, selon nous, ne sera guère résolu dans les quelques décennies à venir
Afficher tout
Un commentaire plein de sagesse, de cynisme et, malheureusement, de réalisme.

a écrit : Je pense que c'est aussi pour cela que l'on ne peut pas venir dans l'un des pays signataires de cet accord avec un passeport ayant déjà été tamponné par Israël (et inversement?). Non pas exactement

a écrit : Je pense que c'est aussi pour cela que l'on ne peut pas venir dans l'un des pays signataires de cet accord avec un passeport ayant déjà été tamponné par Israël (et inversement?). C'est pourquoi quand tu rentres en Israël, on te donne un visa a feuille volante et plus tamponné dans ton passeport, pour éviter ce genre de problème.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : je vis au Liban
j'ai vécu la guerre
surtout la guerre de 2006 entre Israel et Hezbollah,
et si je dois dire quelque chose, ça serait :
Premièrement: tout le monde doit surtout savoir que la quasi-totalité des Libanais hait les deux clans, nous en avons tellement souffert, les deux clans n&
#039;ont fait que ravager des communautés, détruire des villes et ruiner des vies
Deuxièmement: si vous croyez que le Hezbollah est une organisation terroriste, vous n'avez aucune idée à quel point Israël est terroriste
Troisièmement: si vous croyez que Israël est un état terroriste, vous n'avez aucune idée à quel point le Hezbollah est terroriste
Dernièrement: j'espère seulement que mon petit-fils pourra espérer que son petit-fils puisse vivre en paix car ce conflit, selon nous, ne sera guère résolu dans les quelques décennies à venir
Afficher tout
La connerie est universelle, la guerre en étant l'apothéose.

Votre commentaire est triste, mais vrai, 90% des gens ne veulent pas se taper dessus, ils veulent juste qu'on leur foutent la paix! je vous rejoins sur l'idée, espérons que les choses s'arrangent, la guerre n'est pas la sol...

-Hé, qu'es ce que tu fous la? Jvais te casser la gueule si tu continue à m'emmerder!
-C'est toi qui a commencé!
-C'est pas vrai!
-Si!
-Non!
"Clic"

... c''est con, la guerre, hein?! :(

P.S, l'anecdote, histoire de remuer la merde, j'ai jamais compris pourquoi on se déteste alors qu'on se connais même pas, c'est un peu comme a Paris, on se fait la gueule... pour rien ^^

a écrit : La connerie est universelle, la guerre en étant l'apothéose.

Votre commentaire est triste, mais vrai, 90% des gens ne veulent pas se taper dessus, ils veulent juste qu'on leur foutent la paix! je vous rejoins sur l'idée, espérons que les choses s'arrangent, la guerre n'est pas la s
ol...

-Hé, qu'es ce que tu fous la? Jvais te casser la gueule si tu continue à m'emmerder!
-C'est toi qui a commencé!
-C'est pas vrai!
-Si!
-Non!
"Clic"

... c''est con, la guerre, hein?! :(

P.S, l'anecdote, histoire de remuer la merde, j'ai jamais compris pourquoi on se déteste alors qu'on se connais même pas, c'est un peu comme a Paris, on se fait la gueule... pour rien ^^
Afficher tout
"La Guerre est déclarée par ceux qui ne l'a font pas" est un principe universel.
Tu écris "90% des gens ne veulent pas se taper dessus".
Dans le cas de la Guerre d'indépendance (1947-49) entre Israéliens et Palestiniens, 97% de ces derniers, hommes âgés entre 20 et 40 ans, n'ont jamais porté une arme ni a été participant dans ce conflit.
Du côté Israélien, le chiffre aurait été similaire, si le recrutement forcé des hommes ( et d'une partie des femmes) n'avait pas été rendu obligatoire.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : "La Guerre est déclarée par ceux qui ne l'a font pas" est un principe universel.
Tu écris "90% des gens ne veulent pas se taper dessus".
Dans le cas de la Guerre d'indépendance (1947-49) entre Israéliens et Palestiniens, 97% de ces derniers, hommes âgés entre 20 et 40 ans,
n'ont jamais porté une arme ni a été participant dans ce conflit.
Du côté Israélien, le chiffre aurait été similaire, si le recrutement forcé des hommes ( et d'une partie des femmes) n'avait pas été rendu obligatoire.
Afficher tout
Ok, j'aurais du écrire "97% des gens n'ont pas envie de se taper dessus, donc?" ;)

Recrutement forçé... quelle horreur! La conscription...

a écrit : "La Guerre est déclarée par ceux qui ne l'a font pas" est un principe universel.
Tu écris "90% des gens ne veulent pas se taper dessus".
Dans le cas de la Guerre d'indépendance (1947-49) entre Israéliens et Palestiniens, 97% de ces derniers, hommes âgés entre 20 et 40 ans,
n'ont jamais porté une arme ni a été participant dans ce conflit.
Du côté Israélien, le chiffre aurait été similaire, si le recrutement forcé des hommes ( et d'une partie des femmes) n'avait pas été rendu obligatoire.
Afficher tout
je tiens à préciser une chose
mon commentaire concerne le conflit Libano-Israélien, ou plutôt Hezballah-Israélien
et non pas le conflit Palestino-Israélien ou Arabo-Israélien
je ne donne pas mon avis au sujet des autres conflits, juste au sujet du conflit me concernant et qui inflige des conséquences sur ma patrie...
et en ce qui concerne mon peuple, je peux t'assurer que la quasi-totalité du peuple ne veut pas la guerre

a écrit : Ok, j'aurais du écrire "97% des gens n'ont pas envie de se taper dessus, donc?" ;)

Recrutement forçé... quelle horreur! La conscription...
Ton chiffre est tout a fait correct. Je ne le remet pas du tout en question.
Mon commentaire ne fait d'ailleurs que le renforcer, vu que dans le cas de la Guerre d'Independance Israélo-Palestinienne, il se connait le nombre ( 6000 ) d'hommes ayant combattu du côté Palestinien. On obtient ce chiffre de 3%. C'est tout de même très éloigné des messages politiques véhicules par leurs Dirigeants, le dépeignant comme le combat de tout un Peuple.
Et du côté Israélien, ce nombre fut autrement plus élevé, car l'enrôlement des civils - ayant parfois débarqué le matin même, des bateaux en provenance d'Europe - fut généralisé.
Ils étaient tout simplement plus organisés.

D'une manière générale : si la Guerre était uniquement basée sur le volontariat, je doute que l'on verrait une majorité des civils d'un pays, se présenter dans les casernes.
Ceci n'aurait d'ailleurs aucun sens aujourd'hui, et encore moins dans le cas des pays possédant un armement moderne.
Un exemple: si d'aventure Israël se retrouvait aujourd'hui en guerre, la "mobilisation générale" d'hommes et de femmes nécessaires, n'est que de 500 000 soldats et soldates, pour un pays comptant plus de 9 millions d'habitants.

Posté le

android

(1)

Répondre