Un bal dans l'hôpital de la Salpêtrière

Proposé par
Invité
le
dans

L'hôpital de la Salpêtriere organisait au XIXe siècle un "bal des folles" durant le carnaval de Paris. Des patientes épileptiques soignées par le docteur Charcot y participaient, tout comme des personnalités de l'époque, dont Jane Avril, célèbre danseuse du Moulin Rouge et des Folies Bergères qui séjourna à l'hôpital.


Commentaires préférés (2)

Le professeur Charcot a été l'un des précurseurs en ce qui concerne l'étude médicale de plusieurs pathologies (sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, épilepsie, troubles du langage,...) et de leurs soins «modernes» (dans le sens où il considérait certaines de ces pathologies comme l'hystérie comme étant issues d'un choc psychologique passé et donc admettait leur possible réversibilité grâce à l'hypnose notamment).

On peut donc imaginer que, au delà de l'aspect «freak show» de ce bal des folles, ils ont pu être mis en place dans un but thérapeutique (rien ne le prouve) pour les patients comme en témoignent les récits du parisien d'alors : «On penserait, n'est-ce pas ? qu'un bal organisé de la sorte doit être le déchaînement de la démence. Eh bien ! il n'en est pas ainsi. (...) Toutes ces pauvres aliénées paraissent pleines de reconnaissance et d'affection pour ceux qui ont eu l'idée de leur préparer ce bal annuel. Ce bal, elles en rêvent toute l'année ! Aussi, leur joie éclate lorsqu'il a lieu.»

Posté le

android

(55)

Répondre

Un très bon livre ; "le bal des folles", écrit par Victoria Mas est paru en 2019, dont le thème est bien sûr celui ci. Il met notamment en évidence la place des femmes dans la société de cette époque. Je vous le recommande vivement !

Posté le

android

(27)

Répondre


Tous les commentaires (3)

Le professeur Charcot a été l'un des précurseurs en ce qui concerne l'étude médicale de plusieurs pathologies (sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, épilepsie, troubles du langage,...) et de leurs soins «modernes» (dans le sens où il considérait certaines de ces pathologies comme l'hystérie comme étant issues d'un choc psychologique passé et donc admettait leur possible réversibilité grâce à l'hypnose notamment).

On peut donc imaginer que, au delà de l'aspect «freak show» de ce bal des folles, ils ont pu être mis en place dans un but thérapeutique (rien ne le prouve) pour les patients comme en témoignent les récits du parisien d'alors : «On penserait, n'est-ce pas ? qu'un bal organisé de la sorte doit être le déchaînement de la démence. Eh bien ! il n'en est pas ainsi. (...) Toutes ces pauvres aliénées paraissent pleines de reconnaissance et d'affection pour ceux qui ont eu l'idée de leur préparer ce bal annuel. Ce bal, elles en rêvent toute l'année ! Aussi, leur joie éclate lorsqu'il a lieu.»

Posté le

android

(55)

Répondre

Un très bon livre ; "le bal des folles", écrit par Victoria Mas est paru en 2019, dont le thème est bien sûr celui ci. Il met notamment en évidence la place des femmes dans la société de cette époque. Je vous le recommande vivement !

Posté le

android

(27)

Répondre

Charcot, également connu pour son implication de la SLA (sclérose latérale amyotrophique) (souvenez vous du Ice Bucket Challenge, il y a quelques années !).
Maladie dont est atteint mon père.... enfin une version beaucoup plus lente.