Les avions ravitailleurs peuvent aussi faire du remorquage

Proposé par
le

Les avions ravitailleurs sont connus pour faire le plein en vol d’autres avions, accroissant ainsi leur rayon d’action. Une utilisation bien moins attendue est qu’ils peuvent, dans certaines circonstances, utiliser leur perche de ravitaillement pour remorquer des avions en détresse.

C’est ainsi que pendant la guerre du Vietnam un KC135 a pris en remorque un F111 gravement endommagé et l’a tiré jusqu’à bon port. Ceci est possible sur les systèmes à perche (utilisés par les Américains), le système de verrouillage de la perche dans l’embout étant assez robuste pour supporter une certaine traction.


Commentaires préférés (3)

La source n'est pas très clair sur le coté intentionnel du design :
Est ce que les concepteurs ont juste fait un embout tellement robuste que les utilisateurs ce sont dit "Tiens, et si on utilisait ça pour remorquer ?"
Ou bien les concepteurs ce sont dit "on va faire un truc super solide comme ça, ça pourra en plus servir à remorquer"

Mouais eh bé moi je trouve ça dégueulasse de faire ça au dessus de nos têtes et je laisserais pas mes enfants regarder ce genre de, disons le mot, porno aéronautique. SCMB merci de penser aux mineurs.

a écrit : Les avions ravitailleurs ont sûrement une plus grande autonomie de vol ce qui leur permet d'avoir un plus grand rayon d'action. De plus le décollage d'un appareil doit être coûteux en carburant donc ravitailler en vol plutôt que de faire atterrir et redécoller un avion pour faire le plein est sûrement plus rentable. Ça permet aux avions de chasse d'être plus légers et donc plus maniables, parce qu'ils n'ont pas des réservoirs énormes, le fait de pouvoir les ravitailler en vol pour augmenter la distance parcourue. L'avion ravitailleur peut parcourir la même distance en emportant son propre carburant + de quoi ravitailler les chasseurs car il n'a pas besoin d'être maniable, il serait protégé par les chasseurs s'il était attaqué et il ne s'approche pas du théâtre des opérations. Chaque véhicule a son utilité en fonction de ses caractéristiques. C'est pour cette raison que les familles ne partent pas en vacances dans un camion-citerne.

Posté le

android

(46)

Répondre


Tous les commentaires (46)

La source n'est pas très clair sur le coté intentionnel du design :
Est ce que les concepteurs ont juste fait un embout tellement robuste que les utilisateurs ce sont dit "Tiens, et si on utilisait ça pour remorquer ?"
Ou bien les concepteurs ce sont dit "on va faire un truc super solide comme ça, ça pourra en plus servir à remorquer"

Mouais eh bé moi je trouve ça dégueulasse de faire ça au dessus de nos têtes et je laisserais pas mes enfants regarder ce genre de, disons le mot, porno aéronautique. SCMB merci de penser aux mineurs.

Je me suis toujours posé une question sur les avions ravitailleurs : ils décollent d'où ? Ils font tout le trajet avec les avions de chasse ou ils décollent d'un endroit plus proche de la cible ? Si c'est la deuxième option, pourquoi ne pas faire décoller les chasseurs de cette base plus proche.

a écrit : Je me suis toujours posé une question sur les avions ravitailleurs : ils décollent d'où ? Ils font tout le trajet avec les avions de chasse ou ils décollent d'un endroit plus proche de la cible ? Si c'est la deuxième option, pourquoi ne pas faire décoller les chasseurs de cette base plus proche. Les avions ravitailleurs ont sûrement une plus grande autonomie de vol ce qui leur permet d'avoir un plus grand rayon d'action. De plus le décollage d'un appareil doit être coûteux en carburant donc ravitailler en vol plutôt que de faire atterrir et redécoller un avion pour faire le plein est sûrement plus rentable.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Les avions ravitailleurs ont sûrement une plus grande autonomie de vol ce qui leur permet d'avoir un plus grand rayon d'action. De plus le décollage d'un appareil doit être coûteux en carburant donc ravitailler en vol plutôt que de faire atterrir et redécoller un avion pour faire le plein est sûrement plus rentable. Oui, enfin, il décolle aussi l'avion ravitailleur, donc on a bien deux décollages dans l'histoire.

a écrit : Je me suis toujours posé une question sur les avions ravitailleurs : ils décollent d'où ? Ils font tout le trajet avec les avions de chasse ou ils décollent d'un endroit plus proche de la cible ? Si c'est la deuxième option, pourquoi ne pas faire décoller les chasseurs de cette base plus proche. C’est comme si tu disais: "Pourquoi on utilise des camions-citernes pour remplir les stations-service ? On n’a qu’à construire les stations-service à côté des raffineries."

Il n’y a pas que la distance qui rentre en jeu, il y a la capacité de stockage des véhicules, leurs consommations, le temps d'approche sur une zone cible, etc.

a écrit : Les avions ravitailleurs ont sûrement une plus grande autonomie de vol ce qui leur permet d'avoir un plus grand rayon d'action. De plus le décollage d'un appareil doit être coûteux en carburant donc ravitailler en vol plutôt que de faire atterrir et redécoller un avion pour faire le plein est sûrement plus rentable. Ça permet aux avions de chasse d'être plus légers et donc plus maniables, parce qu'ils n'ont pas des réservoirs énormes, le fait de pouvoir les ravitailler en vol pour augmenter la distance parcourue. L'avion ravitailleur peut parcourir la même distance en emportant son propre carburant + de quoi ravitailler les chasseurs car il n'a pas besoin d'être maniable, il serait protégé par les chasseurs s'il était attaqué et il ne s'approche pas du théâtre des opérations. Chaque véhicule a son utilité en fonction de ses caractéristiques. C'est pour cette raison que les familles ne partent pas en vacances dans un camion-citerne.

Posté le

android

(46)

Répondre

a écrit : Je me suis toujours posé une question sur les avions ravitailleurs : ils décollent d'où ? Ils font tout le trajet avec les avions de chasse ou ils décollent d'un endroit plus proche de la cible ? Si c'est la deuxième option, pourquoi ne pas faire décoller les chasseurs de cette base plus proche. les chasseurs ont des autonomies très limitées, être ravitaillé en vol permet d’accroître la durée de vol sans avoir à retourner a la base ( et donc a devoir se poser! )

a écrit : C’est comme si tu disais: "Pourquoi on utilise des camions-citernes pour remplir les stations-service ? On n’a qu’à construire les stations-service à côté des raffineries."

Il n’y a pas que la distance qui rentre en jeu, il y a la capacité de stockage des véhicules, leurs consommations, le temps
d'approche sur une zone cible, etc. Afficher tout
Ha non, c'est comme si je disais "pour me ravitailler, plutôt que de faire partir un camion citerne de la station service à coté de laquelle je passe, pourquoi je ne m'y arrête pas.". Si ce cas de figure existait, tu le trouverais sans doute absurde.
Je me doute qu'il y a une bonne raison, simplement elle ne me parait pas évidente. Après recherche sur internet, j'ai du mal à comprendre pourquoi un chasseur a besoin de 7h d'autonomie, ça fait un rayon d'action colossal, sachant qu'on a surement (nous ou nos alliés) des bases plus proches du terrain d'opération, d'où partent souvent d'ailleurs les avions ravitailleurs.

a écrit : Ha non, c'est comme si je disais "pour me ravitailler, plutôt que de faire partir un camion citerne de la station service à coté de laquelle je passe, pourquoi je ne m'y arrête pas.". Si ce cas de figure existait, tu le trouverais sans doute absurde.
Je me doute qu'il y a une bonne raiso
n, simplement elle ne me parait pas évidente. Après recherche sur internet, j'ai du mal à comprendre pourquoi un chasseur a besoin de 7h d'autonomie, ça fait un rayon d'action colossal, sachant qu'on a surement (nous ou nos alliés) des bases plus proches du terrain d'opération, d'où partent souvent d'ailleurs les avions ravitailleurs. Afficher tout
Par exemple un rafale pour des mission de type appuis de troupe au sol a un rayon d'action d'un peu plus de 1000km. Prenons un pays comme le Mali où il n'y a pas des aéroport pour poser ce type d'avion tout les 100km (un chasseur n'est pas un avion de brousse, il a besoin d'une piste propre, en bon état et suffisamment sécurisé), alors sans ravitaillement il pourra juste faire un aller retour depuis le sud du pays pour appuyer pendant quelques instants des troupes terrestre au nord, mais pas rester "longtemps" sur place pour les aider efficacement...

a écrit : Mouais eh bé moi je trouve ça dégueulasse de faire ça au dessus de nos têtes et je laisserais pas mes enfants regarder ce genre de, disons le mot, porno aéronautique. SCMB merci de penser aux mineurs. C est une blague ?

Posté le

android

(0)

Répondre

En fait le ravitaillement en vol est utile effectivement pour accroitre son rayon d'action (on a vu des bombardiers B2 partir des USA, larguer leurs bombes au dessus de l'Afghanistan puis rentrer aux USA en utilisant leur rayons d'action et des ravitaillements en vol), de rester plus longtemps au-dessus du champs de bataille (et ainsi de venir rapidement en aide aux troupes au sol si elles demandent de l'aide) mais aussi d'accroitre leur emports. Un avion est limité dans ses emports à cause de son poids surtout au décollage, il doit donc choisir entre emporter plus d'armes ou plus de carburant. L'avantage du ravitaillement est que l'avion peut par exemple décoller avec moins de carburant et plus d'armements, faire le plein en vol, effectuer sa mission puis revenir à la base. C'est particulièrement vrai pour les avions basés sur un porte-avions.

A noter qu'il existe deux systèmes de ravitaillement: le "probe and drogue" qui est un tuyau muni d'un panier à son extrémité, l'avion (ou l'hélicoptère) ravitaillé doit être équipé d'une perche pour s'y ravitailler. Le deuxième est le "flying boom", l'avion ravitailleur traine une perche qui est guidé par un opérateur. Seuls les américains utilisent ce système et c'est celui-ci qui est évoqué dans l'anecdote.

a écrit : Je me suis toujours posé une question sur les avions ravitailleurs : ils décollent d'où ? Ils font tout le trajet avec les avions de chasse ou ils décollent d'un endroit plus proche de la cible ? Si c'est la deuxième option, pourquoi ne pas faire décoller les chasseurs de cette base plus proche. Ils partent du même endroit.
Les avions ravitailleurs partent en avance, sont rattrapés pas les chasseurs à un point de rendez-vous.
Une fois le ravitaillement effectué, soit ils font demis tour, soit ils attendent le retour des chasseurs pour faire le ravitaillement du retour.

a écrit : Ha non, c'est comme si je disais "pour me ravitailler, plutôt que de faire partir un camion citerne de la station service à coté de laquelle je passe, pourquoi je ne m'y arrête pas.". Si ce cas de figure existait, tu le trouverais sans doute absurde.
Je me doute qu'il y a une bonne raiso
n, simplement elle ne me parait pas évidente. Après recherche sur internet, j'ai du mal à comprendre pourquoi un chasseur a besoin de 7h d'autonomie, ça fait un rayon d'action colossal, sachant qu'on a surement (nous ou nos alliés) des bases plus proches du terrain d'opération, d'où partent souvent d'ailleurs les avions ravitailleurs. Afficher tout
Il faut bien comprendre qu'un avion de chasse en vol de croisière (aérodrome A vers aérodrome B, pour un transfert par exemple) peut effectivement voler 7 heures... à condition de voler doucement, d'enlever les munitions pour l'alléger et de l'équiper d'énormes réservoirs supplémentaires sous les ailes, ce qui le rend totalement inefficace en opérations et en fait une cible facile.
En zone de combat, les pilotes volent souvent bas et très vite, donc énorme consommation de carburant (une heure d'autonomie ca me parait déjà beaucoup) et contrairement à ce que tu pense, non, on a pas d'aérodromes tous les 300 kilomètres partout sur la planète.
Donc, quand on peut, on fait la mission d'une traite, et quand on peut pas, on ravitaille en vol, pas le choix.

a écrit : Ha non, c'est comme si je disais "pour me ravitailler, plutôt que de faire partir un camion citerne de la station service à coté de laquelle je passe, pourquoi je ne m'y arrête pas.". Si ce cas de figure existait, tu le trouverais sans doute absurde.
Je me doute qu'il y a une bonne raiso
n, simplement elle ne me parait pas évidente. Après recherche sur internet, j'ai du mal à comprendre pourquoi un chasseur a besoin de 7h d'autonomie, ça fait un rayon d'action colossal, sachant qu'on a surement (nous ou nos alliés) des bases plus proches du terrain d'opération, d'où partent souvent d'ailleurs les avions ravitailleurs. Afficher tout
Il n'est quand même pas trop difficile d'imaginer plusieurs scénari qui nécessitent un ravitaillement en vol, en fonction de missions spécifiques. Un qui me vient à l'esprit : la "cible" est à 1 000 km avec impossibilité de ravitaillement au sol au milieu. Le chasseur a 700 km d'autonomie. Tu fais donc partir quelques heures avant tes ravitailleurs qui attendront en l'air les chasseurs, qui pourront alors assurer la mission et revenir ensuite à ce point de ravitaillement (avec éventuellement d'autres ravitailleurs que tu auras fait partir au bon moment) pour rentrer à la base... On peut aussi imaginer des bases possibles de ravitaillements, mais pas forcément dans l'axe des chasseurs, et pour leur éviter des détours peut-être importants, tu envoies sur leur route les ravitailleurs ; qui eux sont partis de ces bases possibles... Je suis bien persuadé qu'il y a plein d'autres combinaisons :)

a écrit : La source n'est pas très clair sur le coté intentionnel du design :
Est ce que les concepteurs ont juste fait un embout tellement robuste que les utilisateurs ce sont dit "Tiens, et si on utilisait ça pour remorquer ?"
Ou bien les concepteurs ce sont dit "on va faire un truc super soli
de comme ça, ça pourra en plus servir à remorquer" Afficher tout
Je pense que ta première réflexion me semble correcte. Je pense que dans l'ingénierie de la pièce, ils se sont dit qu'il fallait que la pièce puisse résister à une certaine force contraire si les véhicules n'allaient pas à la même vitesse (On parle quand même de deux véhicules volants effectuant un ravitaillement aérien quand même.).

Donc je pense qu'à la base la pièce devait être robuste pour résister à cette force mais ils se sont aperçu qu'elle pouvait résister à la traction de l'appareil censé être ravitailler.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il n'est quand même pas trop difficile d'imaginer plusieurs scénari qui nécessitent un ravitaillement en vol, en fonction de missions spécifiques. Un qui me vient à l'esprit : la "cible" est à 1 000 km avec impossibilité de ravitaillement au sol au milieu. Le chasseur a 700 km d'autonomie. Tu fais donc partir quelques heures avant tes ravitailleurs qui attendront en l'air les chasseurs, qui pourront alors assurer la mission et revenir ensuite à ce point de ravitaillement (avec éventuellement d'autres ravitailleurs que tu auras fait partir au bon moment) pour rentrer à la base... On peut aussi imaginer des bases possibles de ravitaillements, mais pas forcément dans l'axe des chasseurs, et pour leur éviter des détours peut-être importants, tu envoies sur leur route les ravitailleurs ; qui eux sont partis de ces bases possibles... Je suis bien persuadé qu'il y a plein d'autres combinaisons :) Afficher tout Une autre: un pays en paix mais qui peut pas encadrer le pays propriétaire des avions, et qui est entre l'aérodrome (où le porte-avions) et la cible et qui interdit le survol de son territoire sous peine de missile sol-air dans la truffe, et il faut faire un détour, chef, va falloir la station-service!

Anecdote dans l'anecdote: Les américains dépensent des milliards pour mettre au point le statoréacteur, pourquoi?
Pour faire un avion spatial.
Pourquoi?
Pour pouvoir envoyer des avions n'importe où sur la planète en une heure, bombarder/canarder, et revenir... et tout ça sans ravitailler... et éventuellement pour envoyer des touristes dans l'espace, mais ça c'est ce qui est écrit sur le prospectus! ^^

a écrit : Je me suis toujours posé une question sur les avions ravitailleurs : ils décollent d'où ? Ils font tout le trajet avec les avions de chasse ou ils décollent d'un endroit plus proche de la cible ? Si c'est la deuxième option, pourquoi ne pas faire décoller les chasseurs de cette base plus proche. Enfaite les avions ravitailleur décollent de basent qui ne sont pas forcément celles des chasseurs et « patrouille » dans des zone. Les chasseurs ce déplace de zone en zone en fonction de où on en a besoin et viennent ravitailler quand ils en ont besoin. Il ne se pose pas à chaque fois car ils sont amener à fair des missions de longue durée (pouvant durer 8h ou plus) et perdrait alors de la réactivité. Il y a certainement d’autre contraintes qui s’ajoutent.

a écrit : Ha non, c'est comme si je disais "pour me ravitailler, plutôt que de faire partir un camion citerne de la station service à coté de laquelle je passe, pourquoi je ne m'y arrête pas.". Si ce cas de figure existait, tu le trouverais sans doute absurde.
Je me doute qu'il y a une bonne raiso
n, simplement elle ne me parait pas évidente. Après recherche sur internet, j'ai du mal à comprendre pourquoi un chasseur a besoin de 7h d'autonomie, ça fait un rayon d'action colossal, sachant qu'on a surement (nous ou nos alliés) des bases plus proches du terrain d'opération, d'où partent souvent d'ailleurs les avions ravitailleurs. Afficher tout
Le fais de faire des vol de longue durée comme type France Metropolitaine - Syrie a un impact fort démontrant les capacités de l’armée française. On montre ainsi que un avion peu partir de sa base aller attaquer une cible a 3000km et revenir ce poser. Grossièrement Le pilote par de chez lui le matin effectue la mission et rentre ce coucher le soir sans avoir pris de risque.

a écrit : Il n'est quand même pas trop difficile d'imaginer plusieurs scénari qui nécessitent un ravitaillement en vol, en fonction de missions spécifiques. Un qui me vient à l'esprit : la "cible" est à 1 000 km avec impossibilité de ravitaillement au sol au milieu. Le chasseur a 700 km d'autonomie. Tu fais donc partir quelques heures avant tes ravitailleurs qui attendront en l'air les chasseurs, qui pourront alors assurer la mission et revenir ensuite à ce point de ravitaillement (avec éventuellement d'autres ravitailleurs que tu auras fait partir au bon moment) pour rentrer à la base... On peut aussi imaginer des bases possibles de ravitaillements, mais pas forcément dans l'axe des chasseurs, et pour leur éviter des détours peut-être importants, tu envoies sur leur route les ravitailleurs ; qui eux sont partis de ces bases possibles... Je suis bien persuadé qu'il y a plein d'autres combinaisons :) Afficher tout *scénarios