La stérilisation obligatoire des femmes handicapées abolie tardivement au Japon

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

J'espère au moins qu'elles avaient des places de parking gratuites pour les dédommager.

Posté le

android

(123)

Répondre

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. Les commentaires moisis c'est mal. Ceux qui publient des commentaires moisis sont nazis.

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.


Tous les commentaires (70)

J'espère au moins qu'elles avaient des places de parking gratuites pour les dédommager.

Posté le

android

(123)

Répondre

La dernière ?

Euh, le Japon stérilise les transindentitaires toujours...

Posté le

android

(3)

Répondre

"Les lois qui décrétaient la stérilisation obligatoire des personnes handicapées sont abrogées avec le vote de la Loi de protection du corps de la mère le 18 juin 1996."

Il n'est fait mention nul part que les hommes handicapés n'étaient pas stérilisé. Il est même précisé dans toutes les sources que tout handicapé doit être stérilisé.

16 500 personnes ont été forcées à être stérélisées

Les lois japonaises concernant l'eugénisme avaient pour but de conserver le "sang pur" des japonais (par opposition au "sans mêlé"). C'est ainsi qu'en 1945 le ministère de l'intérieur met en place un système de prostituées au profit des soldats pour préserver la "pureté de la race japonaise".

Ils demandaient l'avis des deux parents avant des avortements (grossesses mettant en danger la vie de la mère, grossesse suite à un viol etc.), ce qui paraît assez éthique.
Ceci étant, les autorités locales s'en sont servi afin de justifier des stérilisations et avortements contraints sur des personnes souffrant de handicaps mentaux (on comprend qu'ils avaient sur ces personnes une marge de manœuvre plus facile) et physique (là j'avoue que je comprends que dans une société comme la société j'aponaise il doit s'agir d'une question d'honneur).

Si quelqu'un à d'autres pistes ou explications sur la façon dont les médecins convainquaient leurs patients je suis preneuse.

Posté le

android

(10)

Répondre

L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. Les commentaires moisis c'est mal. Ceux qui publient des commentaires moisis sont nazis.

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.

a écrit : Les commentaires moisis c'est mal. Ceux qui publient des commentaires moisis sont nazis. Merci pour cette réponse merveilleuse. Elle est tellement drôle, elle a fait ma journée!

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. Mais on pratique l'eugénisme!
Tu sais qu'en France si ton gamin a une trisomie tu peux avorter jusqu'à la veille de ton accouchement? 8 mois et demi de grossesse, bébé viable sans souci mais trisomique on t'incite même à avorter. C'est quoi si ce n'est pas de l'eugénisme?

a écrit : Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec
ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.
Afficher tout
On ne pratique pas en France le coup de la cellule non différencié mais on pratique la FIV. On aide une population masculine avec très peu de spermatozoïdes à se reproduire. Caractéristique qu'il peut transmettre à son enfant pas forcément par l'ADN mais aussi parfois par l'ARN (modification du à l'environnement).
Mais bon au rythme où l'on va (50% de perte de fertilité en l'espace de 50 ans chez les hommes occidentaux) dans 50 ans vous êtes tous stérile et ce n'est pas du à la FIV mais à notre mal bouffe et absence de sport.

a écrit : Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec
ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.
Afficher tout
Si l’enfant est stérile, je ne vois pas bien comment cela peut se propager et se généraliser à la population. Un adulte stérile aura un enfant stérile qui lui même voudra un enfant qui sera stérile etc. Cela se limitera donc à la descendance de cette personne. Cela ne touchera pas spécialement les autres non stériles.
Ou alors j’ai rien compris à ton commentaire et c’est tout à fait possible.

Pour le mariage entre frère et sœurs, il ne faut pas être catégorique non plus. Cela augmente les chances de dégénérescence mais un enfant tout à fait sain peut naître d’un union incestueux. Cela reste des statistiques, pas des absolus.

a écrit : Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec
ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.
Afficher tout
L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. Je recommande à tout ceux qui sont dogmatique sur le sujet de voir l'excellente double vidéo de DirtyBiology et de Mr Phi sur le sujet (la www.youtube.com/watch?v=cYAaHJ9WUXs et la www.youtube.com/watch?v=GsUsgx2oPYA). Sans chercher à convaincre, ça montre que l'eugénisme, on est déjà pleinement dedans et que ça risque d'augmenter, et ça pose aussi des questions très intéressante, notamment avec certains point de vue considérant l'eugénisme comme moralement nécessaire. Un débat extrêmement intéressant à avoir quand on veut bien prendre la peine d'y réfléchir.

a écrit : Les lois japonaises concernant l'eugénisme avaient pour but de conserver le "sang pur" des japonais (par opposition au "sans mêlé"). C'est ainsi qu'en 1945 le ministère de l'intérieur met en place un système de prostituées au profit des soldats pour préserver la "pureté de la race japonaise".

Ils demandaient l'avis des deux parents avant des avortements (grossesses mettant en danger la vie de la mère, grossesse suite à un viol etc.), ce qui paraît assez éthique.
Ceci étant, les autorités locales s'en sont servi afin de justifier des stérilisations et avortements contraints sur des personnes souffrant de handicaps mentaux (on comprend qu'ils avaient sur ces personnes une marge de manœuvre plus facile) et physique (là j'avoue que je comprends que dans une société comme la société j'aponaise il doit s'agir d'une question d'honneur).

Si quelqu'un à d'autres pistes ou explications sur la façon dont les médecins convainquaient leurs patients je suis preneuse.
Afficher tout
Pour ce qui est du "sang pur", le Japon d'aujourd'hui a bien changé.

Les lois sur l'immigration se sont assouplis (un peu), notamment sous la pression des employeurs japonais qui peinaient à trouver de la main-d’œuvre pour les emplois les moins qualifiés: nourrices, employés de konbini (ces épiceries ouvertes 24h/24), auxiliaires de vie, entre autres...
D'ailleurs de plus en plus d'enfants nés d'unions mixtes peuplent le Japon (appelés "hafu", mot dérivé de l'anglais 'half"). Alors oui, ils subissent encore des discriminations à l'école car le Japon reste un pays encore très homogène et leur différence saute aux yeux. Mais beaucoup de célébrités japonaises sont des hafu, comme Reina Triendl, la fameuse "Torichan", présentarice/commentatrice de "Terrace house", pour ne citer qu'elle.

a écrit : Si l’enfant est stérile, je ne vois pas bien comment cela peut se propager et se généraliser à la population. Un adulte stérile aura un enfant stérile qui lui même voudra un enfant qui sera stérile etc. Cela se limitera donc à la descendance de cette personne. Cela ne touchera pas spécialement les autres non stériles.
Ou alors j’ai rien compris à ton commentaire et c’est tout à fait possible.

Pour le mariage entre frère et sœurs, il ne faut pas être catégorique non plus. Cela augmente les chances de dégénérescence mais un enfant tout à fait sain peut naître d’un union incestueux. Cela reste des statistiques, pas des absolus.
Afficher tout
Parce qu'un enfant c'est deux patrimoines génétique.
Prenons un cas sans aide. A est stériles, A et B sont ensemble ils ne peuvent avoir d'enfants. => stop de la descendance.
Avec de l'aide. A est stérils, A et B sont ensemble et grâce à l'AMP font C D et E qui sont stériles.
Génération deux: C est avec Z, D est X et E est avec Y. Ils font des enfants que grace à l'AMP qui seront aussi stériles.

Dans le cas 1 tu perds le patrimoine génétique de A et B
Dans le case 2 en une génération tu perds le patrimoine génétique de Z X et Y en plus.

a écrit : L'eugénisme c'est mal. Ceux qui sont pour l'eugénisme sont nazi. C'est un peu fascisant de dire ce genre de chose, et tout ce qui est fascisant est... !

Un peu d'argumentaire tout de même :-)

Je vais peut être choquer certains mais je ne comprends pas vraiment pourquoi il faudrait absolument être contre l’eugénisme.

Si on a le pouvoir d’améliorer nos capacités et d’empêcher les maladies génétiques, les handicaps à la naissance, la vieillesse et que sait-je encore, je ne vois pas en quoi c’est mal. Bien entendu je comprend le principe du brassage génétique qui doit perdurer mais si c’est bien contrôlé, est ce si grave ?
J’ai eu deux enfants, nous avons fait les tests pour la trisomie 21 qui se sont révélés négatifs. En cas de test positif, je ne saurais dire ma réponse sans avoir vécu la situation mais je ne suis pas certain que j’aurais été contre un avortement afin d’éviter une vie compliqué à l’enfant et également à nous ces parents (je ne dis pas que les trisomiques 21 ne peuvent pas avoir une vie heureuse).

Sans même parler de medecine, la société a toujours pratiqué l’eugénisme bien que la mondialisation ait permis heureusement un mélange génétique sans précédent. Les blancs font généralement des enfants avec les blancs, les noirs avec les noirs, etc. Je ne dis pas que c’est bien ou mal, je dis que ça existe naturellement dans tous groupes d’humains.
La nature elle même pratique une forme d’eugénisme en sélectionnant les plus forts au détriment des plus faibles...

a écrit : Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec
ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.
Afficher tout
Non te lance pas sur le terrain, Insomnie ici faisait une blague (et il le confirme en te répondant avec la même chose) et toi tu y cours en plein dedans.

Pas que toi d'ailleurs.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Alors, je vais me lancer sur un terrain glissant.
Je ne pense pas que l'on puisse généraliser aussi simplement un concept aussi large et complexe.
Ton affirmation est absolu, il suffit d'un contre exemple pour la mettre en défaut :
L'interdiction de se marier et de se reproduire avec
ses frères et soeurs. Cette interdiction s'explique au niveau morale mais aussi au niveau éthique, car les enfants présenteront des handicaps liés aux dégénérescences. Il s'agit d'une législation eugéniste qui contre d'ailleurs d'autres pratiques eugéniste elle néfaste et basée sur de mauvaises intentions ou l'on se marrie en famille pour préserver sa "pureté" (famille royale Egyptienne, aristocratie etc.)

Je vais maintenant aller sur un terrain encore plus glissant :
Prenons la procréation médicalement assistée. A mon avis c'est très bien d'une manière générale et puis chacun peut faire comme il veut après tout.
Il y a juste un garde fou que je pense nécessaire d'être mis en place :
Tu as un individu stérile pour des raisons génétique, il veut avoir un enfant. Tu prends une cellule non-différenciée du parent que tu différencies en gamète et tu fais une fécondation in-vitro. L'individu a un enfant biologique. Le problème dans cette situation réside dans le fait que l'enfant aura de grande chance d'être également stérile. Si on généralise cela dans la population, les chances d'enfants stériles augmenteront exponentiellement. On aura donc une dépendance à cette technologie qui augmentera de même. Imaginons maintenant que l'on perde l'accès à cette technologie pour x raison, et bien on est pas dans la crotte.
Afficher tout
Je ne sais pas d'où tu tires ces conclusions. Il n'existe aucune étude de masse sur la fertilité des enfants nés d'une PMA. Et pour cause, les premiers enfants nés de FIV l'ont été à partir de 1982 (en France), on n'a pas assez de recul.
Le peu d'études montrent que la fertilité est la même chez les enfants ordinaires que ceux nés d'une PMA.
Seul l'infertilité de l'homme né d'une FIV-ICSI se transmet génétiquement. Elle est préconisé dans le cas où le sperme ne contient pas ou peu de spermatozoïdes (ou que ceux-ci ne sont pas assez mobiles). Et encore deux données viennent nuancer ce risque.
- Tout d'abord l'infertilité masculine ne se transmet pas à tous les coups.
"Je suis stérile, tout comme mon père et mon grand-père": c'est fort peu probable, tu me l'avoueras.
- Ensuite, il suffit que l'homme infertile fasse une FIV-ICSI et qu'il ait une fille. Et l'infertilité n'est pas transmise.

a écrit : Mais on pratique l'eugénisme!
Tu sais qu'en France si ton gamin a une trisomie tu peux avorter jusqu'à la veille de ton accouchement? 8 mois et demi de grossesse, bébé viable sans souci mais trisomique on t'incite même à avorter. C'est quoi si ce n'est pas de l'eugénisme?
chuuut, faut pas le dire. Vous allez indigner les faux-culs.