Le stade du FC Barcelone a un nom influencé par la politique

Proposé par
Invité
le

L’actuel stade du FC Barcelone est le “Camp Nou” qui signifie nouveau stade en catalan. Il a remplacé en 1957 le stade “Camp Vell” signifiant vieux stade. Il aurait dû s’appeler Stade Joan Gamper en hommage au fondateur du club, mais le dictateur Franco refusa car Gamper était pro indépendantiste de la Catalogne.


Commentaires préférés (3)

A noter que de nos jours, tous les nouveaux stades prennent le nom du sponsor ou de l’entreprise qui a financé la construction, tels que l’Allianz Arena (Bayern Munich), Emirates Stadium (Arsenal), le Matmut Atlantique (Bordeaux), etc. Le dernier stade de foot construit il y a peu est celui de Tottenham. Il s’appelle actuellement le Tottenham Hotspur Stadium mais la direction est en train de chercher un sponsor qui, dès que l’accord du financement aura été conclu, le nommera à son nom.
Certains clubs préfèrent rénover leur stade au lieu d’en construire un tout nouveau (notamment par le biais d’une enquête auprès des supporters), ce qui permet d’échapper à cette « règle financière ». Le club de Liverpool est le parfait exemple, où la capacité de son stade Anfield est passé de 44.000 places à 54.000 il y a moins de deux ans. D’ailleurs, à chaque match, vous verrez (au moins) une pancarte écrite « don’t read The Sun ».

a écrit : A noter que de nos jours, tous les nouveaux stades prennent le nom du sponsor ou de l’entreprise qui a financé la construction, tels que l’Allianz Arena (Bayern Munich), Emirates Stadium (Arsenal), le Matmut Atlantique (Bordeaux), etc. Le dernier stade de foot construit il y a peu est celui de Tottenham. Il s’appelle actuellement le Tottenham Hotspur Stadium mais la direction est en train de chercher un sponsor qui, dès que l’accord du financement aura été conclu, le nommera à son nom.
Certains clubs préfèrent rénover leur stade au lieu d’en construire un tout nouveau (notamment par le biais d’une enquête auprès des supporters), ce qui permet d’échapper à cette « règle financière ». Le club de Liverpool est le parfait exemple, où la capacité de son stade Anfield est passé de 44.000 places à 54.000 il y a moins de deux ans. D’ailleurs, à chaque match, vous verrez (au moins) une pancarte écrite « don’t read The Sun ».
Afficher tout
Je me demande d'ailleurs s'il n'existe pas une anecdote à propos du Sun et de Liverpool

Posté le

android

(59)

Répondre

Le nom de "Camp Nou" n'est officiel que depuis... 2001, sur votation des membres/ supporters inscrits au club.
À son inauguration, il s'appela "Estadio del club de fútbol Barcelona". Le nom devint officiel en 1975, par un vote des supporters inscrits, mais en le modifiant pour "Estadio del CF Barcelona"
En 2001, une nouvelle modification fut proposée, où "Camp Nou" gagna à large majorité. Fait curieux de l'Histoire: la dénomination "Estadi Joan Gamper", nom officiel contemplé en 1957, ...ne rencontra que peu d'appui en 2001.

Le nom officiel de l'ancien stade était "Estadi de les Corts", populairement appelé " les Corts". Son nom de "camp Vell" n'apparait qu'à la construction de l'actuel pour les différencier temporellement.

En 2014, le Camp Nou organisera la finale du Top 14 français de Rugby, opposant Toulon au Racing 92. Ce match est encore aujourd'hui, celui qui détient le record mondial d'affluence de spectateurs, pour ce sport.

Une autre anecdote sur le dilemme Espagnol-Catalan: En 1968, le gouvernement de Franco interdit à Serrat, d'interpréter la chanson "la la la", en Catalan, en représentation de l'Espagne à l'Eurovision.
12 jours avant le concours, le chanteur Serrat se désiste et doit être remplacé au pied levé, par l'artiste féminine Massiel, alors en tournée musicale au Mexique.
Elle gagnera le concours.


Tous les commentaires (10)

A noter que de nos jours, tous les nouveaux stades prennent le nom du sponsor ou de l’entreprise qui a financé la construction, tels que l’Allianz Arena (Bayern Munich), Emirates Stadium (Arsenal), le Matmut Atlantique (Bordeaux), etc. Le dernier stade de foot construit il y a peu est celui de Tottenham. Il s’appelle actuellement le Tottenham Hotspur Stadium mais la direction est en train de chercher un sponsor qui, dès que l’accord du financement aura été conclu, le nommera à son nom.
Certains clubs préfèrent rénover leur stade au lieu d’en construire un tout nouveau (notamment par le biais d’une enquête auprès des supporters), ce qui permet d’échapper à cette « règle financière ». Le club de Liverpool est le parfait exemple, où la capacité de son stade Anfield est passé de 44.000 places à 54.000 il y a moins de deux ans. D’ailleurs, à chaque match, vous verrez (au moins) une pancarte écrite « don’t read The Sun ».

Je crois me souvenir qu'un des terrains de la Masia, le centre de formation du Fc Barcelone, porte tout de même le nom de Joan Gamper. Comme il existe chaque année durant la présaison le trophée Joan Gamper qui oppose le club à un autre grand club invité.

Posté le

android

(3)

Répondre

Si seulement Franco avait interdit a la dynastie Valverde d’entraîner le Club...

a écrit : A noter que de nos jours, tous les nouveaux stades prennent le nom du sponsor ou de l’entreprise qui a financé la construction, tels que l’Allianz Arena (Bayern Munich), Emirates Stadium (Arsenal), le Matmut Atlantique (Bordeaux), etc. Le dernier stade de foot construit il y a peu est celui de Tottenham. Il s’appelle actuellement le Tottenham Hotspur Stadium mais la direction est en train de chercher un sponsor qui, dès que l’accord du financement aura été conclu, le nommera à son nom.
Certains clubs préfèrent rénover leur stade au lieu d’en construire un tout nouveau (notamment par le biais d’une enquête auprès des supporters), ce qui permet d’échapper à cette « règle financière ». Le club de Liverpool est le parfait exemple, où la capacité de son stade Anfield est passé de 44.000 places à 54.000 il y a moins de deux ans. D’ailleurs, à chaque match, vous verrez (au moins) une pancarte écrite « don’t read The Sun ».
Afficher tout
Je me demande d'ailleurs s'il n'existe pas une anecdote à propos du Sun et de Liverpool

Posté le

android

(59)

Répondre

Le nom de "Camp Nou" n'est officiel que depuis... 2001, sur votation des membres/ supporters inscrits au club.
À son inauguration, il s'appela "Estadio del club de fútbol Barcelona". Le nom devint officiel en 1975, par un vote des supporters inscrits, mais en le modifiant pour "Estadio del CF Barcelona"
En 2001, une nouvelle modification fut proposée, où "Camp Nou" gagna à large majorité. Fait curieux de l'Histoire: la dénomination "Estadi Joan Gamper", nom officiel contemplé en 1957, ...ne rencontra que peu d'appui en 2001.

Le nom officiel de l'ancien stade était "Estadi de les Corts", populairement appelé " les Corts". Son nom de "camp Vell" n'apparait qu'à la construction de l'actuel pour les différencier temporellement.

En 2014, le Camp Nou organisera la finale du Top 14 français de Rugby, opposant Toulon au Racing 92. Ce match est encore aujourd'hui, celui qui détient le record mondial d'affluence de spectateurs, pour ce sport.

Une autre anecdote sur le dilemme Espagnol-Catalan: En 1968, le gouvernement de Franco interdit à Serrat, d'interpréter la chanson "la la la", en Catalan, en représentation de l'Espagne à l'Eurovision.
12 jours avant le concours, le chanteur Serrat se désiste et doit être remplacé au pied levé, par l'artiste féminine Massiel, alors en tournée musicale au Mexique.
Elle gagnera le concours.

a écrit : A noter que de nos jours, tous les nouveaux stades prennent le nom du sponsor ou de l’entreprise qui a financé la construction, tels que l’Allianz Arena (Bayern Munich), Emirates Stadium (Arsenal), le Matmut Atlantique (Bordeaux), etc. Le dernier stade de foot construit il y a peu est celui de Tottenham. Il s’appelle actuellement le Tottenham Hotspur Stadium mais la direction est en train de chercher un sponsor qui, dès que l’accord du financement aura été conclu, le nommera à son nom.
Certains clubs préfèrent rénover leur stade au lieu d’en construire un tout nouveau (notamment par le biais d’une enquête auprès des supporters), ce qui permet d’échapper à cette « règle financière ». Le club de Liverpool est le parfait exemple, où la capacité de son stade Anfield est passé de 44.000 places à 54.000 il y a moins de deux ans. D’ailleurs, à chaque match, vous verrez (au moins) une pancarte écrite « don’t read The Sun ».
Afficher tout
Alors ces contrats sont des contrats de sponsoring. En clair, le nom officiel de votre stage est modifié le temps du contrat.
Par exemple nouveau stade Lyonnais s’appelait au départ « La stade des Lumières ». Suite à un contrat à plusieurs millions d’euros (6m/an pendant 3 ans), on l’appelle dès à présent « Groupama Stadium ».
Il faut bien comprendre que c’est une source de revenu supplémentaire pour les clubs, on peut difficilement cracher dessus.

MAIS rénové un stade n’empêche de conclure un contrat de naming. Le stade Vélodrome à Marseille a été rénové très récemment. Un contrat de sponsoring ayant été conclu, on le nomme actuellement « l’Orange Vélodrome ».

Pour le cas de Liverpool, j’imagine que le nom « Anfield » est si emblématique que les supporters font pression pour qu’il ne puisse être modifié.

À ce sujet, je ne sais pas si vous vous rappelez, mais il y a une vingtaine d’années, tous les commentateurs et les joueurs appelaient ce stade le « nou camp » et non le « camp nou ». Bon, pas hyper interessant je le reconnais, mais à propos cependant

a écrit : A noter que de nos jours, tous les nouveaux stades prennent le nom du sponsor ou de l’entreprise qui a financé la construction, tels que l’Allianz Arena (Bayern Munich), Emirates Stadium (Arsenal), le Matmut Atlantique (Bordeaux), etc. Le dernier stade de foot construit il y a peu est celui de Tottenham. Il s’appelle actuellement le Tottenham Hotspur Stadium mais la direction est en train de chercher un sponsor qui, dès que l’accord du financement aura été conclu, le nommera à son nom.
Certains clubs préfèrent rénover leur stade au lieu d’en construire un tout nouveau (notamment par le biais d’une enquête auprès des supporters), ce qui permet d’échapper à cette « règle financière ». Le club de Liverpool est le parfait exemple, où la capacité de son stade Anfield est passé de 44.000 places à 54.000 il y a moins de deux ans. D’ailleurs, à chaque match, vous verrez (au moins) une pancarte écrite « don’t read The Sun ».
Afficher tout
A l'imagine des stades américains de tous sports qui avaient cette pratique de longue date. Peut être nous verrons un jour le palais bourbon s'appeler par exemple le BlackRock theatre, pour cause de financement public insuffisant.

Posté le

android

(3)

Répondre

Je pense que ce « naming » n’a de valeur que si le stade est neuf ... sinon la force de l’habitude fait que le nom existant « écrase » le nouveau. J’en veux pour preuve que pour le Vélodrome j’apprends aujourd’hui son nom actuel !!! J’ignorais le coup du « Orange »!?! Bon après y’a peut-être que moi ...
Mais le top c’est Bercy... qui, « réellement », dit le Hôtels Machin Truc Arena Paris Bercy ?
Mouais ... non les gens vont en concert/événement à BER-CY !!

Super anecdote. Je vois que ça parle un peu de foot tout en mélangeant culture... j'ai appris certaines choses. Du coup j'ai fait des recherches sur internet et ainsi je suis tombé sur d'autres sujets.

Je suis tombé sur un article intéressant qui mériterait une anectode intéressante pour les fans de foot .... et de mangas

Kazuyoshi Miura
Joueur de foot toujours en activité et professionnel à l'âge de 52ans et en 1ere division japonaise pulvérisant quelques records
Fait intéressant :

Le joueur, parti très jeune au Brésil, a fait ses débuts en 1986 au Santos FC, avant de revenir dans son pays d'origine au début des années 1990.
Il fait l'objet d'un véritable culte au Japon, où il a inspiré l'auteur du manga «Captain Tsubasa» (Olive et Tom).
A bon entendeur...

Posté le

android

(1)

Répondre