Des lunes qui font la danse de l'évitement

Proposé par
le
dans

Deux lunes de Neptune, Naïade et Thalassa, d’une centaine de kilomètres de large et distantes d'environ 3500 kilomètres, font le tour de leur planète dans ce que les chercheurs de la NASA appellent une “danse de l’évitement”. Naïade effectue en effet quatre boucles autour de Thalassa à chaque révolution.


Commentaires préférés (3)

3500 kilomètres c'est rien à l'échelle astronomique ! C'est moins d'un centième de la distance Terre-Lune ! Ça doit être impressionnant d'être sur une de ces lunes et de regarder l'autre aussi proche.

Posté le

android

(35)

Répondre

a écrit : 3500 kilomètres c'est rien à l'échelle astronomique ! C'est moins d'un centième de la distance Terre-Lune ! Ça doit être impressionnant d'être sur une de ces lunes et de regarder l'autre aussi proche. Elles ne font qu’une centaine de km de large. C’est à dire que ce serait (à la louche) comme regarder une balle de baseball à 3m50, on est finalement pas très loin de ce que nous propose notre bonne vielle lune

a écrit : Elles ne font qu’une centaine de km de large. C’est à dire que ce serait (à la louche) comme regarder une balle de baseball à 3m50, on est finalement pas très loin de ce que nous propose notre bonne vielle lune En effet, je n'avais pas pris en compte leurs tailles respectives.

Posté le

android

(9)

Répondre


Tous les commentaires (10)

3500 kilomètres c'est rien à l'échelle astronomique ! C'est moins d'un centième de la distance Terre-Lune ! Ça doit être impressionnant d'être sur une de ces lunes et de regarder l'autre aussi proche.

Posté le

android

(35)

Répondre

a écrit : 3500 kilomètres c'est rien à l'échelle astronomique ! C'est moins d'un centième de la distance Terre-Lune ! Ça doit être impressionnant d'être sur une de ces lunes et de regarder l'autre aussi proche. Elles ne font qu’une centaine de km de large. C’est à dire que ce serait (à la louche) comme regarder une balle de baseball à 3m50, on est finalement pas très loin de ce que nous propose notre bonne vielle lune

a écrit : Elles ne font qu’une centaine de km de large. C’est à dire que ce serait (à la louche) comme regarder une balle de baseball à 3m50, on est finalement pas très loin de ce que nous propose notre bonne vielle lune En effet, je n'avais pas pris en compte leurs tailles respectives.

Posté le

android

(9)

Répondre

Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, leurs orbites sont stables et elles ne vont pas se dévier l'une l'autre (ce qui arrive généralement quand deux corps ont des orbites très proches)

Posté le

android

(2)

Répondre

Donc on peut dire que Naïade est la lune de Thalassa, non ?

Posté le

android

(2)

Répondre

@Tetzed : non, ce sont bien 2 lunes de Neptune, mais je reconnais que la dernière phrase de l'anecdote est très mal écrite... Allez sur la source trustmyscience pour bien comprendre cette "danse"

a écrit : Donc on peut dire que Naïade est la lune de Thalassa, non ? l'anecdote prête a confusion. Ces satellites ne tournent pas l'une autour de l'autre. Elles ont des périodes différentes et la trajectoire de l'une fait des oscillations en esquivant l'orbite de l'autre. Enfin je crois ...
trustmyscience.com/wp-content/uploads/2019/11/amplitude-maximale-distance-lunes-neptune-thalassa-naiade.jpg
trustmyscience.com/wp-content/uploads/2019/11/lunes-neptune-comportement-etrange-750x400.jpg

a écrit : @Tetzed : non, ce sont bien 2 lunes de Neptune, mais je reconnais que la dernière phrase de l'anecdote est très mal écrite... Allez sur la source trustmyscience pour bien comprendre cette "danse" J’aurais pu parler de résonance orbitale effectivement.