Avant 1965, pas de compte bancaire pour les femmes en France

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

On apprend ça au collège ou au lycée, je ne sais plus exactement. Enfin, j'espère que c'est encore au programme !
Il y a aussi le droit de vote des femmes qui est récent... 1944.
L'IVG en 1975, merci feu-Mme Veil.

Les femmes ont eu une énorme évolution de leurs droits depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de jeunes femmes n'en ont pas conscience...

Posté le

android

(90)

Répondre

a écrit : On apprend ça au collège ou au lycée, je ne sais plus exactement. Enfin, j'espère que c'est encore au programme !
Il y a aussi le droit de vote des femmes qui est récent... 1944.
L'IVG en 1975, merci feu-Mme Veil.

Les femmes ont eu une énorme évolution de leurs droits depuis l
a fin de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de jeunes femmes n'en ont pas conscience... Afficher tout
Je suis pourtant allé dans un collège et un lycée ordinaires, pas récemment faut dire, et je n'ai jamais entendu parler de cela en classe. Alors même que l'Histoire et l'éducation civique étaient des matières qui me captivaient. J'ai dû l'apprendre par mes lectures personnelles, bien plus tard.
Pour ma génération les droits des femmes était une question tout à fait mineure, je vois que les temps ont changé, et c'est tant mieux.

On pense parfois que les pays nordiques sont plus en avance que nous sur l'égalité hommes/femmes et de manière plus générale sur le droit social. Comme chez nous il a fallu faire évoluer les choses au 20e siècle. J'ai appris depuis peu qu'en Finlande il a fallu attendre 1953 pour qu'une femme puisse aller au restaurant seule. Auparavant elle devait être accompagnée par son mari ou par un autre membre de sa famille.

Posté le

android

(51)

Répondre


Tous les commentaires (53)

On apprend ça au collège ou au lycée, je ne sais plus exactement. Enfin, j'espère que c'est encore au programme !
Il y a aussi le droit de vote des femmes qui est récent... 1944.
L'IVG en 1975, merci feu-Mme Veil.

Les femmes ont eu une énorme évolution de leurs droits depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de jeunes femmes n'en ont pas conscience...

Posté le

android

(90)

Répondre

Hélas l'égalité est encore loin, très loin, et les femmes sont encore malheureusement dominées par les hommes en France !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On apprend ça au collège ou au lycée, je ne sais plus exactement. Enfin, j'espère que c'est encore au programme !
Il y a aussi le droit de vote des femmes qui est récent... 1944.
L'IVG en 1975, merci feu-Mme Veil.

Les femmes ont eu une énorme évolution de leurs droits depuis l
a fin de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de jeunes femmes n'en ont pas conscience... Afficher tout
Je suis pourtant allé dans un collège et un lycée ordinaires, pas récemment faut dire, et je n'ai jamais entendu parler de cela en classe. Alors même que l'Histoire et l'éducation civique étaient des matières qui me captivaient. J'ai dû l'apprendre par mes lectures personnelles, bien plus tard.
Pour ma génération les droits des femmes était une question tout à fait mineure, je vois que les temps ont changé, et c'est tant mieux.

C'est également une question posée aux personnes étrangères appliquant pour une carte de séjour en France. Cela avait beaucoup choqué mon conjoint étranger de savoir que cela était si récent ! ( je précise qu'il vient d'amérique latine donc pas le continent le plus egalitaire)

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Je suis pourtant allé dans un collège et un lycée ordinaires, pas récemment faut dire, et je n'ai jamais entendu parler de cela en classe. Alors même que l'Histoire et l'éducation civique étaient des matières qui me captivaient. J'ai dû l'apprendre par mes lectures personnelles, bien plus tard.
Pour ma génération les droits des femmes était une question tout à fait mineure, je vois que les temps ont changé, et c'est tant mieux.
Afficher tout
A vrai dire, j'ai appris ça au collège en 95 et ça avait pas mal choqué toute la classe, y'a eu un vaste débat fort intéressant qui a suivi, je m'en souviens encore.

Pour l'anecdote, au sujet du travail et de la banque, ça s'est passé relativement calmement, les femmes ont commencé à massivement travailler vers cette période (bien qu'elles travaillaient déjà beaucoup avant hein) et les lois se sont adaptées sans heurts, par contre effectivement, pour l'IVG ça a été une vraie bataille rangée, qui d'ailleurs est loin d'être terminée, y'a encore des dinosaures en France qui voudraient de nouveau l'interdire! Pfff!!

Et oui, l' "égalité" de notre devise était assez relative, il n'est donc pas étonnant de voir qu'il reste encore des disparité aujourd'hui.
Les choses changent, mais il faut continuer à combattre les injustices et différences, et ça serait une erreur, je trouve, de considérer que le combat est fini et l'égalité atteinte.

a écrit : On apprend ça au collège ou au lycée, je ne sais plus exactement. Enfin, j'espère que c'est encore au programme !
Il y a aussi le droit de vote des femmes qui est récent... 1944.
L'IVG en 1975, merci feu-Mme Veil.

Les femmes ont eu une énorme évolution de leurs droits depuis l
a fin de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de jeunes femmes n'en ont pas conscience... Afficher tout
D'ailleurs, on ne le sait pas toujours mais le droit de vote des femmes a d'abord été un projet constitutionnel du gouvernement de Vichy en 1941 mais qui n'a jamais été appliqué.

Ce qui est finalement grave, ce n'est pas vraiment la date, mais qu'il soit apparu 145 ans après le suffrage universel masculin. Par contre, je ne suis pas tellement d'accord pour dire que le droit de vote des femmes ou bien le fait de travailler sans l'accord de son mari est un fait récent... 75 ans pour le premier, 54 ans pour le second...

C'est certes moins d'un siècle mais ce n'est certainement pas récent.

On pense parfois que les pays nordiques sont plus en avance que nous sur l'égalité hommes/femmes et de manière plus générale sur le droit social. Comme chez nous il a fallu faire évoluer les choses au 20e siècle. J'ai appris depuis peu qu'en Finlande il a fallu attendre 1953 pour qu'une femme puisse aller au restaurant seule. Auparavant elle devait être accompagnée par son mari ou par un autre membre de sa famille.

Posté le

android

(51)

Répondre

a écrit : D'ailleurs, on ne le sait pas toujours mais le droit de vote des femmes a d'abord été un projet constitutionnel du gouvernement de Vichy en 1941 mais qui n'a jamais été appliqué.

Ce qui est finalement grave, ce n'est pas vraiment la date, mais qu'il soit apparu 145 ans après le s
uffrage universel masculin. Par contre, je ne suis pas tellement d'accord pour dire que le droit de vote des femmes ou bien le fait de travailler sans l'accord de son mari est un fait récent... 75 ans pour le premier, 54 ans pour le second...

C'est certes moins d'un siècle mais ce n'est certainement pas récent.
Afficher tout
Après tout dépend de l'échelle évidemment. Cependant, je pense qu'on peut parler de faits historiques récents lorsqu'il y a encore de nombreuses personnes ayant vécu la période en question et pouvant en témoigner. Mais ce n'est qu'un point de vue.

Posté le

android

(31)

Répondre

Dans l'esprit de la loi, ce n'était pas l''homme" qui votait, mais le chef de famille, car une famille = une voix, comme pour le travail ou le compte bancaire. C'est comme pour les impôts sur le revenu, c'est encore "familial". Et une femme veuve ou célibataire (de plus de 25 ans et orpheline, c'est à dire une "vieille fille"), donc "chef de famille" pouvait voter, ouvrir un compte bancaire et travailler comme bon lui semblait. Mais dans l’opprobre sociale.

La France a longtemps été une société patriarcale et macho. Le droit de vote fut accordé après la seconde guerre mondiale. Avant liberté pour une femme signifiait indépendance financière et célibat. Nombre de femmes instruites de l'ancien régime refusèrent de se marier ou de se remarier. Olympoe de gouge est restée veuve pour pouvoir publier librement ses oeuvres

a écrit : Hélas l'égalité est encore loin, très loin, et les femmes sont encore malheureusement dominées par les hommes en France ! Les hommes dominent ?! Faut arrêter avec ces paroles ! On croirait qu’on est dans un régime de mâles fascistes alors que les droits des femmes sont bien là et appliquées. Si tu parles au cas par cas, tu as autant de mec qui sont dominateurs, que de suiveurs, pour les femmes pareille ! Tu en as même qui font croire que leur mec sont au commandes alors que derrière c’est elles qui portent le pantalon !

a écrit : Les hommes dominent ?! Faut arrêter avec ces paroles ! On croirait qu’on est dans un régime de mâles fascistes alors que les droits des femmes sont bien là et appliquées. Si tu parles au cas par cas, tu as autant de mec qui sont dominateurs, que de suiveurs, pour les femmes pareille ! Tu en as même qui font croire que leur mec sont au commandes alors que derrière c’est elles qui portent le pantalon ! Afficher tout Je pense qu'il voulait parler de domination d'une manière générale, les postes importants à décision, par exemple, sont majoritairement occupés par des hommes, y'a le problème des salaires aussi, ainsi que certains corps de métiers, il y a beaucoup plus de caissières que de caissiers dans les supermarchés, dans la police, dans l'armée, où même dans les hôpitaux, les femmes ont du mal à s'imposer, la tendance s'améliore mais y'a encore du boulot!

a écrit : A vrai dire, j'ai appris ça au collège en 95 et ça avait pas mal choqué toute la classe, y'a eu un vaste débat fort intéressant qui a suivi, je m'en souviens encore.

Pour l'anecdote, au sujet du travail et de la banque, ça s'est passé relativement calmement, les femmes ont commen
cé à massivement travailler vers cette période (bien qu'elles travaillaient déjà beaucoup avant hein) et les lois se sont adaptées sans heurts, par contre effectivement, pour l'IVG ça a été une vraie bataille rangée, qui d'ailleurs est loin d'être terminée, y'a encore des dinosaures en France qui voudraient de nouveau l'interdire! Pfff!! Afficher tout
Le problème de IVG c’est qu’en 1975 elle a été proposé par Simone Weil non pas comme une solution de choix d’enfant ou de contraception, mais comme une réponse à une réelle détresse de la femme (viol, séparation, situation précaire). Considéré par pas mal comme un choix de facilité alors que ça ne l’es pas.
L’IVG n’est pas anodin, c’est un choix, c’est douloureux aussi physiquement que psychologiquement, à répétition, cela donne des difficultés à concevoir un enfant désiré.
Donc avant de parler d’IVG, pensez à vous protéger.

a écrit : Je pense qu'il voulait parler de domination d'une manière générale, les postes importants à décision, par exemple, sont majoritairement occupés par des hommes, y'a le problème des salaires aussi, ainsi que certains corps de métiers, il y a beaucoup plus de caissières que de caissiers dans les supermarchés, dans la police, dans l'armée, où même dans les hôpitaux, les femmes ont du mal à s'imposer, la tendance s'améliore mais y'a encore du boulot! Afficher tout Le "problème" des salaires est bien plus complexe qu'une simple inégalité entre les hommes et les femmes.
Oui, le salaire moyen des hommes est plus élevé que le salaire moyen des femmes. Peux-t'on en conclure qu'il y a inégalité entre les hommes et les femmes sur le salaire alors que le calcul du salaire est multifactoriel, je ne crois pas. Par contre, on peut dire que les femmes occupent moins de postes à responsabilité, sont plus enclines à avoir un temps partiel ou un congé pour les enfants voire à rester à la maison, occupent souvent des postes moins bien payés ou ne profitent pas des mêmes augmentations que les hommes et tout cela réunit participe à l'inégalité de la moyenne. Ce n'est pas un problème de salaire, c'est un problème de répartition des taches de vie de famille, de répartition des responsabilités, de répartition des augmentations, de prise de risque lors des négociations, etc.

De la même façon, je suis d'accord que certains corps de métiers sont composés majoritairement d'homme et d'autres de femmes. Peut-on en conclure que la société est dominée par les hommes ? Je ne crois pas non plus. Ce n'est pas que les femmes ont du mal à s'imposer, la plupart des femmes dans ces corps de métiers "masculins" réussissent très bien. C'est plutôt que peu de femmes choisissent ces vocations et donc peu s'imposent tout court. Là encore, ce n'est pas tellement un problème de discrimination sur ces postes mais plutôt un problème d'éducation de nos enfants et de la disparition très jeune de certaines vocations (exemple : je déguise ma fille en infirmière et mon fils en policier).

a écrit : D'ailleurs, on ne le sait pas toujours mais le droit de vote des femmes a d'abord été un projet constitutionnel du gouvernement de Vichy en 1941 mais qui n'a jamais été appliqué.

Ce qui est finalement grave, ce n'est pas vraiment la date, mais qu'il soit apparu 145 ans après le s
uffrage universel masculin. Par contre, je ne suis pas tellement d'accord pour dire que le droit de vote des femmes ou bien le fait de travailler sans l'accord de son mari est un fait récent... 75 ans pour le premier, 54 ans pour le second...

C'est certes moins d'un siècle mais ce n'est certainement pas récent.
Afficher tout
Justement moins d'un siècle ça reste assez récent dans l'histoire de la France non?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Justement moins d'un siècle ça reste assez récent dans l'histoire de la France non? Dans l'histoire de France, le droit de vote tout court est assez récent dans ce cas.

a écrit : Dans l'histoire de France, le droit de vote tout court est assez récent dans ce cas. C'est vrai aussi oui :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Dans l'esprit de la loi, ce n'était pas l''homme" qui votait, mais le chef de famille, car une famille = une voix, comme pour le travail ou le compte bancaire. C'est comme pour les impôts sur le revenu, c'est encore "familial". Et une femme veuve ou célibataire (de plus de 25 ans et orpheline, c'est à dire une "vieille fille"), donc "chef de famille" pouvait voter, ouvrir un compte bancaire et travailler comme bon lui semblait. Mais dans l’opprobre sociale. Afficher tout Es-tu sûr de cela ? As-tu des sources ? Je ne lis nulle part, ni n'ai jamais entendu, qu'une femme de plus de 25 ans, célibataire ou veuve, ait pu voter avant 1944... Ni même qu'elle ait pu ouvrir un compte en banque avant 1965... Elle pouvait travailler, oui, sans besoin d'autorisation puisqu'elle n'avait pas de mari, et percevait son salaire, mais c'était en liquide ; pas de virement, ni compte bancaire, ni carnet de chèques.
Si tu as raison c'est une info vachement intéressante.