Le directeur du Figaro fut assassiné par l'épouse d'un ministre

Proposé par
Invité
le
dans

En mars 1914, Gaston Calmette, alors directeur du journal Le Figaro, fut assassiné par Henriette Caillaux, épouse du ministre des finances Joseph Caillaux. Elle le tua dans les locaux du journal en vidant le chargeur de son pistolet automatique, suite à la publication de lettres échangées par son mari avec elle alors que ce dernier était encore marié avec une autre femme. Elle fut acquittée lors du procès.


Tous les commentaires (39)

Il s'agit d'un pistolet semi-auto, et non automatique. Il y a souvent confusion car en anglais, auto= semi-auto chez nous.

Full Auto (anglais) = Automatique (FR) = Tir et rechargement automatique.
Auto ( anglais) = Semi-auto (FR) = Tir au coup par coup et rechargement automatique.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Extrait wiki [Il (l'avocat) convainc le jury que le crime n'était pas le fait d'un acte mûrement préparé mais d'un réflexe féminin incontrôlé]... Comme on a considéré l’hystérie comme une maladie typiquement féminine ?

a écrit : Extrait wiki [Il (l'avocat) convainc le jury que le crime n'était pas le fait d'un acte mûrement préparé mais d'un réflexe féminin incontrôlé]... Une autre manière de dire que c’était une hystérique. Ça passe aussi crème que de plaider la folie (dans la vision de l’époque).

Mais comment elle a pu être acquittée !!?? En fait elle n'aurait pas du vider son chargeur

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je suis stupide ou je comprend pas le sens de l'anecdote ? Suis- je dans le vrai :

En mars 1914, Henriette Caillaux épouse de Joseph Caillaux tue le directeur du Figaro car il a publié des lettres intime entre Henriette et Joseph du temps ou ils n'étaient qu'amant ?

J'a
i du relire plusieurs fois l'anecdote, surement parce que j'ai faim :-) Afficher tout
Moi aussi au moins 5 fois... L art et la manière de se sentir moins seule ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Enfin bon, maintenant je sais grâce au commentaire qu'auparavant une femme pouvait être acquitée sous le motif que son acte était un réflexe féminin incontrôlé.
Ce qui est à ressortir à Nöel à la cousine/ frangine/ belle soeur féministe qui veut lancer un débat relou dessus : "Laissez la s'énerver
, il s'agit d'un réflexe féminin incontrôlé." Afficher tout
La bêtise n’a pas de limite... Le féminisme est un combat pour l’égalité, il faut croire que vous êtes trop limité pour vous élever au niveau des personnes qui défendent cette cause.

a écrit : La bêtise n’a pas de limite... Le féminisme est un combat pour l’égalité, il faut croire que vous êtes trop limité pour vous élever au niveau des personnes qui défendent cette cause. ah ! laissez la s'enerver, c'est un reflexe feminin incontrole...

preeeeeeums !

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre

a écrit : La bêtise n’a pas de limite... Le féminisme est un combat pour l’égalité, il faut croire que vous êtes trop limité pour vous élever au niveau des personnes qui défendent cette cause. L'égalité oui mais beaucoup trop veulent désormais inverser les choses. L'histoire se répète même si les enjeux ne sont pas les mêmes...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il s'agit d'un pistolet semi-auto, et non automatique. Il y a souvent confusion car en anglais, auto= semi-auto chez nous.

Full Auto (anglais) = Automatique (FR) = Tir et rechargement automatique.
Auto ( anglais) = Semi-auto (FR) = Tir au coup par coup et rechargement automatique.
Merci pour cette précision intéressante.

Il a été dit dans un autre commentaire qu'elle a tiré au sol pour l'effrayer alors qu'il se jetait à terre. Et que les deux autres coups étaient partis tout seuls.

Ton commentaire démonte donc ce fait puisque, les pistolets tout automatiques n'existant pas à l'époque, il a fallut qu'elle répète son geste pour vider le chargeur...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : La bêtise n’a pas de limite... Le féminisme est un combat pour l’égalité, il faut croire que vous êtes trop limité pour vous élever au niveau des personnes qui défendent cette cause. Et c’est bien ça le problème.
Le féminisme ça devrait être un combat pour l’équité, pas pour l’égalité. Faire semblant de ne pas voir les différences qui existent pourtant entre les deux sexes, c’est le meilleur moyen d’être injuste.

C'est donc historique le fait que des crapules bossent au Figaro ?

Personnellement j'ai 0 sympathie pour le type qui s'est fait zigouiller pour le coup.
Harceler médiatiquement des gens au point d'en arriver à faire voler leur correspondance privée pour l'afficher en public, tout ça parce qu'on a envie de payer les mêmes impôts qu'un ouvrier qui crève à moitié de faim ? Faut être un véritable salaud et c'est pas moi qui reprocherais à la dame d'avoir pété un plomb. Surtout qu'on sait qu'au final et encore actuellement ce sont les femmes qui portent le déshonneur de toute la situation.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Il s'agit d'un pistolet semi-auto, et non automatique. Il y a souvent confusion car en anglais, auto= semi-auto chez nous.

Full Auto (anglais) = Automatique (FR) = Tir et rechargement automatique.
Auto ( anglais) = Semi-auto (FR) = Tir au coup par coup et rechargement automatique.
C'est plus logique en anglais car, à l'époque, quand le rechargement est devenu automatique, on a appelé le pistolet "automatique" et quand on a imaginé que le tir suivant pouvait aussi être automatique, il a fallu trouver un moyen de dire "encore plus automatique". Alors que la version française "semi-automatique" ne date sûrement pas de l'invention du rechargement automatique, car qui aurait pu deviner à l'époque qu'on allait rajouter ensuite une autre fonction automatique ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et c’est bien ça le problème.
Le féminisme ça devrait être un combat pour l’équité, pas pour l’égalité. Faire semblant de ne pas voir les différences qui existent pourtant entre les deux sexes, c’est le meilleur moyen d’être injuste.
Ah l’éternel débat sur la sémantique égalité / équité. Soyons un peu de bonne foi: ce débat n’est pas nécessaire tant les choses vont de soi. Le féminisme est un combat social visant à réduire les injustices qui existent et qui sont majoritairement « contre » les femmes.
Évidemment que si on dit qu’on est égaux en droit et qu’on parle d’avortement en terme de justice, non, le terme qui convient est l’équité puisque la décision ne revient pas aux deux mais à la femme qui elle va porter l’enfant. Mais bon, ça, c’est du bon sens.
Je ne trouve pas ce débat réellement pertinent quand on parle de féminisme...

a écrit : Ah l’éternel débat sur la sémantique égalité / équité. Soyons un peu de bonne foi: ce débat n’est pas nécessaire tant les choses vont de soi. Le féminisme est un combat social visant à réduire les injustices qui existent et qui sont majoritairement « contre » les femmes.
Évidemment que si on dit qu’on est égaux
en droit et qu’on parle d’avortement en terme de justice, non, le terme qui convient est l’équité puisque la décision ne revient pas aux deux mais à la femme qui elle va porter l’enfant. Mais bon, ça, c’est du bon sens.
Je ne trouve pas ce débat réellement pertinent quand on parle de féminisme...
Afficher tout
Il devrait ne pas être pertinent, mais on a des mouvements d'extrême-gauche se réclamant du féminisme qui nous viennent apparemment des États-Unis et qui remettent la notion entière en question depuis quelques années.

J'entendais pas ce genre de discussions basiques autour de la question du féminisme avant les années 2010 donc je soupçonne même ces mouvements de faire reculer la cause et de ne pas agir sans arrière-pensées toutes autres.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Extrait wiki [Il (l'avocat) convainc le jury que le crime n'était pas le fait d'un acte mûrement préparé mais d'un réflexe féminin incontrôlé]... ah c'est bien le seul moment de l'histoire où le machisme a été utile pour une femme mdr

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : ah c'est bien le seul moment de l'histoire où le machisme a été utile pour une femme mdr Je ne sais pas si les millions d'hommes morts à la guerre depuis que ça existe sont vraiment d'accord. Je connais pas beaucoup de femmes qui regrettent que le machisme et l'idée que les femmes sont faibles aient empêché autant de femmes d'être conscrites.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ah l’éternel débat sur la sémantique égalité / équité. Soyons un peu de bonne foi: ce débat n’est pas nécessaire tant les choses vont de soi. Le féminisme est un combat social visant à réduire les injustices qui existent et qui sont majoritairement « contre » les femmes.
Évidemment que si on dit qu’on est égaux
en droit et qu’on parle d’avortement en terme de justice, non, le terme qui convient est l’équité puisque la décision ne revient pas aux deux mais à la femme qui elle va porter l’enfant. Mais bon, ça, c’est du bon sens.
Je ne trouve pas ce débat réellement pertinent quand on parle de féminisme...
Afficher tout
J’ai pas l’impression que vous ayez saisi pour autant la nuance entre les deux termes.

Dans une foule :
L’équité c’est donner à chacun un marche-pied de taille variable pour que tout le monde fasse la même taille.
L’égalité c’est donner un marche-pied de 30cm à tout le monde.

Je ne comprends pas l’exemple que vous donnez avec l’avortement. Quand la décision ne revient qu’à un parti, on peut difficilement parler d'équité. Non ?

Je veux bien admettre que ce genre de débat manque de concret. En revanche se questionner sur le type de société dans laquelle on veut vivre, je trouve ça parfaitement raccord avec un sujet comme le féminisme.

P.S. Le bon sens c’est plutôt votre bon sens. Si on pouvait se reposer sur le bon sens pour éviter les conflits, ça se saurait.

a écrit : Ça me choque un peu qu'elle ait été acquittée. Qu'elle subisse une peine allégée, d'accord, mais acquittée pour meurtre en 1914? De là à dire que ça a un lien avec la fonction de son époux, il n'y a qu'un pas Dis-toi, en moins d'un an, t'as Jaurés (Patron de l'humanité) et le Patron du Figaro qui se font descendre...
1914 c'étais pas la bonne années des patrons de journaux XD
Surtout que dans les deux cas, il y aura eu acquittement du meurtrier o_O

Posté le

android

(2)

Répondre

Ce n'est pas qu'une question d'adultère ici. Ces lettres mettait en péril les dires de M. Cailloux alors en pleine campagne électorale : "M. Calmette publie dans son journal plusieurs de ces lettres, écrites avant le mariage des Caillaux, notamment le 13 mars, une lettre compromettante (connue sous le nom de Ton Jo) de Caillaux adressée le 15 juillet 1901 à Berthe et dans laquelle il se félicite d'avoir fait capoter un vote sur l'impôt sur le revenu en paraissant le défendre. Or, au début de 1914, le même Caillaux a fait adopter par la Chambre un projet d'impôt sur le revenu, repoussé par le Sénat, et c'est l'un de ses principaux thèmes de campagne de la gauche. Sa publication vise donc à discréditer Caillaux, en pleine campagne électorale pour les élections législatives.