Des fours pour combattre l'ennemi attaquant par la mer

Proposé par
le

Les fours à boulet ont servi jusqu'au XIXe siècle dans l'artillerie de défense maritime. Le boulet porté à incandescence dans des fours pouvait en effet déclencher des feux dans les navires ennemis, mais c'était surtout une arme de dissuasion. C'est de cet équipement militaire que vient l'expression tirer a boulets rouges.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Ils n'étaient pas utilisés couramment sur les navires de guerres car avoir un four sur un bateau en bois puis transporter des boulets incandescent sur le pont, C'était pas super sécurité. Par "défense maritime" je pense qu'on parle de défense côtière...

Un film que j'adore et que je trouve très réaliste sur la vie et les combats sur ces navires (frégates) c'est Master and Commander.
Je trouve qu'il y a énormément de petits détails très réalistes et le film est magnifique, quant à la BO (Russel Crowe a appris à jouer du violon exprès quand même !)

Bon, il n'y a pas de boulets rouges dans le film (car pas de défenses terrestres), mais on y voit des tirs de mitrailles, des boulets à chaine et autres petites choses dont je vous laisse la surprise (sans mauvais jeu de mots ;) )

a écrit : Un film que j'adore et que je trouve très réaliste sur la vie et les combats sur ces navires (frégates) c'est Master and Commander.
Je trouve qu'il y a énormément de petits détails très réalistes et le film est magnifique, quant à la BO (Russel Crowe a appris à jouer du violon exprès quand même !)<
br />
Bon, il n'y a pas de boulets rouges dans le film (car pas de défenses terrestres), mais on y voit des tirs de mitrailles, des boulets à chaine et autres petites choses dont je vous laisse la surprise (sans mauvais jeu de mots ;) )
Afficher tout
C'est un de mes films préférés aussi. Anecdote amusante, il est tiré d'un livre et dans ce dernier, l'Acheron se nomme Norfolk et est un navire américain lors de la guerre d'indépendance des États-Unis mais cela aurait fait passer les USA pour les grands méchants de l'histoire aussi le méchant est devenu français dans l'adaptation.

Posté le

android

(39)

Répondre


Tous les commentaires (24)

Ils n'étaient pas utilisés couramment sur les navires de guerres car avoir un four sur un bateau en bois puis transporter des boulets incandescent sur le pont, C'était pas super sécurité.

a écrit : Ils n'étaient pas utilisés couramment sur les navires de guerres car avoir un four sur un bateau en bois puis transporter des boulets incandescent sur le pont, C'était pas super sécurité. Par "défense maritime" je pense qu'on parle de défense côtière...

Un film que j'adore et que je trouve très réaliste sur la vie et les combats sur ces navires (frégates) c'est Master and Commander.
Je trouve qu'il y a énormément de petits détails très réalistes et le film est magnifique, quant à la BO (Russel Crowe a appris à jouer du violon exprès quand même !)

Bon, il n'y a pas de boulets rouges dans le film (car pas de défenses terrestres), mais on y voit des tirs de mitrailles, des boulets à chaine et autres petites choses dont je vous laisse la surprise (sans mauvais jeu de mots ;) )

a écrit : Un film que j'adore et que je trouve très réaliste sur la vie et les combats sur ces navires (frégates) c'est Master and Commander.
Je trouve qu'il y a énormément de petits détails très réalistes et le film est magnifique, quant à la BO (Russel Crowe a appris à jouer du violon exprès quand même !)<
br />
Bon, il n'y a pas de boulets rouges dans le film (car pas de défenses terrestres), mais on y voit des tirs de mitrailles, des boulets à chaine et autres petites choses dont je vous laisse la surprise (sans mauvais jeu de mots ;) )
Afficher tout
C'est un de mes films préférés aussi. Anecdote amusante, il est tiré d'un livre et dans ce dernier, l'Acheron se nomme Norfolk et est un navire américain lors de la guerre d'indépendance des États-Unis mais cela aurait fait passer les USA pour les grands méchants de l'histoire aussi le méchant est devenu français dans l'adaptation.

Posté le

android

(39)

Répondre

"Tirer à boulets rouges"... Encore une utilisée souvent et dont je ne me posais même pas la question de l'origine... JMCMB.
C'est drôle que le plus souvent ces "citations" sont issues de guerres. "Napoléoniennes" souvent : "ça tombe comme à Gravelotte", "c'est la Bérézina", etc...
Plus récent je vois "c'est parti comme en 14", mais rien ne me vient après, ni pour 39/45... Nos militaires auraient manqué d'imagination à partir du 20ème siècle ? :)

a écrit : C'est un de mes films préférés aussi. Anecdote amusante, il est tiré d'un livre et dans ce dernier, l'Acheron se nomme Norfolk et est un navire américain lors de la guerre d'indépendance des États-Unis mais cela aurait fait passer les USA pour les grands méchants de l'histoire aussi le méchant est devenu français dans l'adaptation. Afficher tout Hollywood ou les Américains en général qui font passer les Français pour des méchants, des crasseux, des dépravés ou des lâches.....What's up doc?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : "Tirer à boulets rouges"... Encore une utilisée souvent et dont je ne me posais même pas la question de l'origine... JMCMB.
C'est drôle que le plus souvent ces "citations" sont issues de guerres. "Napoléoniennes" souvent : "ça tombe comme à Gravelotte", "c�
39;est la Bérézina", etc...
Plus récent je vois "c'est parti comme en 14", mais rien ne me vient après, ni pour 39/45... Nos militaires auraient manqué d'imagination à partir du 20ème siècle ? :)
Afficher tout
Battre la Chamade: air de tambour signifiant à l'ennemi que la forteresse se rend.
Etre sur la brèche: Défendre une brèche faite dans une fortification.
Miner (une zone): Rien à voir, à l'origine, avec des explosifs, il s'agissait de creuser des galeries de mine pour investir une forteresse par en dessous où d'empêcher les gars d'en face de le faire via des galeries de contre-mine.
Tirer aux gréements: Tirer sur la mâture et la voilure d'un navire pour le mettre hors de combat sans le faire couler, histoire de le récupérer pour son armée (ça marchait pas à tout les coups car le sabordage était courant^^)
Bombarder: User d'une bombarde (première arme à feu rechargeable de l'histoire qui, d'ailleurs, ne tirait pas de bombes mais des boulets de pierre)

Pour l'anecdote, tirer à boulets rouges pouvait aussi se faire pour tenter de fiche le feu à la poudrière d'une forteresse, quand ça réussissait (rarement), beeeeeen. Affaire classée, quoi! ^^

a écrit : "Tirer à boulets rouges"... Encore une utilisée souvent et dont je ne me posais même pas la question de l'origine... JMCMB.
C'est drôle que le plus souvent ces "citations" sont issues de guerres. "Napoléoniennes" souvent : "ça tombe comme à Gravelotte", "c�
39;est la Bérézina", etc...
Plus récent je vois "c'est parti comme en 14", mais rien ne me vient après, ni pour 39/45... Nos militaires auraient manqué d'imagination à partir du 20ème siècle ? :)
Afficher tout
Voici le lien vers une autre anecdote (publiée en 2011) spécifique à cette expression :
secouchermoinsbete.fr/7064-tirer-a-boulets-rouges-signification-et-origine-de-lexpression

a écrit : Battre la Chamade: air de tambour signifiant à l'ennemi que la forteresse se rend.
Etre sur la brèche: Défendre une brèche faite dans une fortification.
Miner (une zone): Rien à voir, à l'origine, avec des explosifs, il s'agissait de creuser des galeries de mine pour investir une forteresse p
ar en dessous où d'empêcher les gars d'en face de le faire via des galeries de contre-mine.
Tirer aux gréements: Tirer sur la mâture et la voilure d'un navire pour le mettre hors de combat sans le faire couler, histoire de le récupérer pour son armée (ça marchait pas à tout les coups car le sabordage était courant^^)
Bombarder: User d'une bombarde (première arme à feu rechargeable de l'histoire qui, d'ailleurs, ne tirait pas de bombes mais des boulets de pierre)

Pour l'anecdote, tirer à boulets rouges pouvait aussi se faire pour tenter de fiche le feu à la poudrière d'une forteresse, quand ça réussissait (rarement), beeeeeen. Affaire classée, quoi! ^^
Afficher tout
Ah oui, en expression, y'a aussi: Aller aux fraises, ça vient de la légende des "fraises de Grouchy". ^^

a écrit : "Tirer à boulets rouges"... Encore une utilisée souvent et dont je ne me posais même pas la question de l'origine... JMCMB.
C'est drôle que le plus souvent ces "citations" sont issues de guerres. "Napoléoniennes" souvent : "ça tombe comme à Gravelotte", "c�
39;est la Bérézina", etc...
Plus récent je vois "c'est parti comme en 14", mais rien ne me vient après, ni pour 39/45... Nos militaires auraient manqué d'imagination à partir du 20ème siècle ? :)
Afficher tout
Je ne sais pas si on peut faire de la pub sur cette appli, mais à la vue de ce qu’on reçoit souvent comme commentaire de type « viens chez moi baby j’ai été vilaine », bref... 1 livre et 1 site:
« Expressio » chaque jour tu reçois une expression décortiquée
« Il faut rendre à César » un p’tit bouquin très sympa sur les expressions à travers le temps.
Si je passe la censure, bonne lecture ;)

a écrit : Ah oui, en expression, y'a aussi: Aller aux fraises, ça vient de la légende des "fraises de Grouchy". ^^ Et faire long feu... ou passer sous les fourches caudines...

a écrit : "Tirer à boulets rouges"... Encore une utilisée souvent et dont je ne me posais même pas la question de l'origine... JMCMB.
C'est drôle que le plus souvent ces "citations" sont issues de guerres. "Napoléoniennes" souvent : "ça tombe comme à Gravelotte", "c�
39;est la Bérézina", etc...
Plus récent je vois "c'est parti comme en 14", mais rien ne me vient après, ni pour 39/45... Nos militaires auraient manqué d'imagination à partir du 20ème siècle ? :)
Afficher tout
"Va ranger ta chambre : c'est Bagdad ici!".
Ou Sarajevo...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : "Va ranger ta chambre : c'est Bagdad ici!".
Ou Sarajevo...
"C'est pas Versailles ici !"

a écrit : Ah oui, en expression, y'a aussi: Aller aux fraises, ça vient de la légende des "fraises de Grouchy". ^^ D'ailleurs, "C'est une vraie poudrière ici!" Ca vient des poudrières (stock de poudre à canon) qui, à la moindre étincelle, explose en vaporisant tout, c'est encore utilisé aujourd'hui pour signifier que, par exemple: Cette manif est une vraie poudrière! A la première étincelle, ça va partir en c... ^^

a écrit : Par "défense maritime" je pense qu'on parle de défense côtière... Ouai c'est d'ailleurs sur un port de l'île de Crozon que j'ai péché cette anecdote. Un fort qui surveillait la rade de Brest

a écrit : "Tirer à boulets rouges"... Encore une utilisée souvent et dont je ne me posais même pas la question de l'origine... JMCMB.
C'est drôle que le plus souvent ces "citations" sont issues de guerres. "Napoléoniennes" souvent : "ça tombe comme à Gravelotte", "c�
39;est la Bérézina", etc...
Plus récent je vois "c'est parti comme en 14", mais rien ne me vient après, ni pour 39/45... Nos militaires auraient manqué d'imagination à partir du 20ème siècle ? :)
Afficher tout
Un coup de traflagar ...

Ils n'ont cependant pas beaucoup servi, car il fallait environ 4h pour qu'ils atteignent leur température, donc peu utile dans l'urgence dune attaque, à moins de le laisser allumé continuellement. C'est pour cela qu'il en reste en excellent état, comme au fort lallate

Et pour sortir du four les boulets et les mettre dans la gueule du canon, on utilisait de grosses pinces appelées "pincettes". L'expression " Prendre avec des pincettes" Viendrait aussi de là.

Il faut aussi savoir que les boulets pouvaient se deformer a cause de la chauffe ce qui pouvait causer l explosion du canon lui même.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ils n'ont cependant pas beaucoup servi, car il fallait environ 4h pour qu'ils atteignent leur température, donc peu utile dans l'urgence dune attaque, à moins de le laisser allumé continuellement. C'est pour cela qu'il en reste en excellent état, comme au fort lallate Fort-la-latte

Posté le

android

(2)

Répondre