Magellan ne fut pas le premier à faire le tour du monde

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Je conseille à tous le livre Magellan de Stefan Sweig qui raconte l’épopée de la circumnavigation de Magellan.

Apparemment on considère que l’on effectue un tour du monde si on rejoint son point de départ en passant par les latitudes relativement faibles (entre les latitudes 30° N et 30° S). Donc si vous vouliez aller au Pole Nord, faire le tour du pôle à pied et dire que vous aviez fait le tour du monde, ça ne fonctionne pas.

PS: En lien avec les discussions d'autres anecdotes, Stefan Sweig qui était juif et exilé à Londres durant la guerre s'est suicidé en 1942 pour ne plus "assister à l'agonie du monde".

Ça reste une théorie, la page Wikipedia de Henrique (fr.wikipedia.org/wiki/Henrique_de_Malacca) n'est pas si affirmative sur ce point.

En tout cas, la première source est très intéressante sur le voyage, on y apprend notamment que Magellan n'était pas commode avec son équipage : après une mutinerie, "Il ordonna la décapitation et l'écartèlement de certains insurgés alors que d'autres furent abandonnés à leur sort ou contraints au travail forcé."

a écrit : Ça reste une théorie, la page Wikipedia de Henrique (fr.wikipedia.org/wiki/Henrique_de_Malacca) n'est pas si affirmative sur ce point.

En tout cas, la première source est très intéressante sur le voyage, on y apprend notamment que Magellan n'était pas commode avec son équipage : après une
mutinerie, "Il ordonna la décapitation et l'écartèlement de certains insurgés alors que d'autres furent abandonnés à leur sort ou contraints au travail forcé." Afficher tout
C'est surtout une époque où t'avais tout intérêt à avoir une poigne de fer.
Les équipages étaient soumis à tout un tas de contrainte physique et psychologique, une faiblesse du commandant et c'est toute l'expédition qui était condamnée.
Taper du poing sur la table était nécessaire pour éviter ou réprimer les mutineries. Souvent dans le sang.

D'ailleurs je conseille vivement le livre "les Explorateurs célèbres" qui traite en particulier des navigateurs et donne foule de détails sur ces expéditions tout en restant facile à lire.


Tous les commentaires (17)

Je conseille à tous le livre Magellan de Stefan Sweig qui raconte l’épopée de la circumnavigation de Magellan.

Apparemment on considère que l’on effectue un tour du monde si on rejoint son point de départ en passant par les latitudes relativement faibles (entre les latitudes 30° N et 30° S). Donc si vous vouliez aller au Pole Nord, faire le tour du pôle à pied et dire que vous aviez fait le tour du monde, ça ne fonctionne pas.

PS: En lien avec les discussions d'autres anecdotes, Stefan Sweig qui était juif et exilé à Londres durant la guerre s'est suicidé en 1942 pour ne plus "assister à l'agonie du monde".

Ça reste une théorie, la page Wikipedia de Henrique (fr.wikipedia.org/wiki/Henrique_de_Malacca) n'est pas si affirmative sur ce point.

En tout cas, la première source est très intéressante sur le voyage, on y apprend notamment que Magellan n'était pas commode avec son équipage : après une mutinerie, "Il ordonna la décapitation et l'écartèlement de certains insurgés alors que d'autres furent abandonnés à leur sort ou contraints au travail forcé."

a écrit : Ça reste une théorie, la page Wikipedia de Henrique (fr.wikipedia.org/wiki/Henrique_de_Malacca) n'est pas si affirmative sur ce point.

En tout cas, la première source est très intéressante sur le voyage, on y apprend notamment que Magellan n'était pas commode avec son équipage : après une
mutinerie, "Il ordonna la décapitation et l'écartèlement de certains insurgés alors que d'autres furent abandonnés à leur sort ou contraints au travail forcé." Afficher tout
C'est surtout une époque où t'avais tout intérêt à avoir une poigne de fer.
Les équipages étaient soumis à tout un tas de contrainte physique et psychologique, une faiblesse du commandant et c'est toute l'expédition qui était condamnée.
Taper du poing sur la table était nécessaire pour éviter ou réprimer les mutineries. Souvent dans le sang.

D'ailleurs je conseille vivement le livre "les Explorateurs célèbres" qui traite en particulier des navigateurs et donne foule de détails sur ces expéditions tout en restant facile à lire.

a écrit : Ça reste une théorie, la page Wikipedia de Henrique (fr.wikipedia.org/wiki/Henrique_de_Malacca) n'est pas si affirmative sur ce point.

En tout cas, la première source est très intéressante sur le voyage, on y apprend notamment que Magellan n'était pas commode avec son équipage : après une
mutinerie, "Il ordonna la décapitation et l'écartèlement de certains insurgés alors que d'autres furent abandonnés à leur sort ou contraints au travail forcé." Afficher tout
Aucun capitaine n'était commode avec son équipage à l'époque, un simple regard en biais où l'oubli de saluer valait souvent le fouet (le vrai fouet en cuir tressé qui tranche net la peau hein) car, comme le dit Leo juste au dessus, une mutinerie, c'est l'échec de la mission, et l'échec n'est pas admissible dans ce genre d'aventure.

A noter aussi que, en règle générale, quand une mutinerie réussissait, c'est le capitaine et ses fidèles qui étaient découpés en tranches fines où balancés aux requins...

Pour l'anecdote, si cet esclave est bien né en Malaisie, effectivement, c'est le premier à avoir fait le tour du monde, mais vu qu'il n'a pas eu le choix, je sais pas si on peut raisonnablement lui accorder cet honneur. ^^

Henri que originaire de Malaisie ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Henri que originaire de Malaisie ? J’imagine qu’on lui a donné ce nom là lorsqu’il a rejoint l’équipage

Enfin si le mec il a fait 10 mètres et qu'il passe par la porte de derrière rien d'incroyable... Je peux le faire aussi. XD

Posté le

android

(0)

Répondre

J'ai toujours cru que c'était rahan a force d'aller vers la tanière du soleil

Ces grands voyages étaient fait a des fins commerciales. Parmi eux ibn battuta (120 Mkm en 24 ans). le marseillais pytheas est pas mal non plus.

Merci "l'histoire pour les neuneus" lu par tous mes profs de collège qui savaient vraisemblablement de quoi ils parlaient.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Merci "l'histoire pour les neuneus" lu par tous mes profs de collège qui savaient vraisemblablement de quoi ils parlaient. Oh tu sais, c'est une anecdote comme une autre, c'est un peu comme dire que le premier homme à être allé dans l'espace n'est pas Gagarine, le premier, c'est le premier qui a sauté, ben quoi, un saut, c'est une orbite parabolique, Gagarine est le premier homme à avoir effectué un vol orbital elliptique extra-atmosphérique! ^^

a écrit : Je conseille à tous le livre Magellan de Stefan Sweig qui raconte l’épopée de la circumnavigation de Magellan.

Apparemment on considère que l’on effectue un tour du monde si on rejoint son point de départ en passant par les latitudes relativement faibles (entre les latitudes 30° N et 30° S). Donc si vous
vouliez aller au Pole Nord, faire le tour du pôle à pied et dire que vous aviez fait le tour du monde, ça ne fonctionne pas.

PS: En lien avec les discussions d'autres anecdotes, Stefan Sweig qui était juif et exilé à Londres durant la guerre s'est suicidé en 1942 pour ne plus "assister à l'agonie du monde".
Afficher tout
Stefan Sweig ?

a écrit : Stefan Sweig ? Oups grosse erreur effectivement. C’est Zweig. Mes souvenirs ne sont plus ce qu’ils étaient.

a écrit : Je conseille à tous le livre Magellan de Stefan Sweig qui raconte l’épopée de la circumnavigation de Magellan.

Apparemment on considère que l’on effectue un tour du monde si on rejoint son point de départ en passant par les latitudes relativement faibles (entre les latitudes 30° N et 30° S). Donc si vous
vouliez aller au Pole Nord, faire le tour du pôle à pied et dire que vous aviez fait le tour du monde, ça ne fonctionne pas.

PS: En lien avec les discussions d'autres anecdotes, Stefan Sweig qui était juif et exilé à Londres durant la guerre s'est suicidé en 1942 pour ne plus "assister à l'agonie du monde".
Afficher tout
Je confirme : formidable livre.

a écrit : Oh tu sais, c'est une anecdote comme une autre, c'est un peu comme dire que le premier homme à être allé dans l'espace n'est pas Gagarine, le premier, c'est le premier qui a sauté, ben quoi, un saut, c'est une orbite parabolique, Gagarine est le premier homme à avoir effectué un vol orbital elliptique extra-atmosphérique! ^^ Afficher tout Ça tombe bien parce que la définition de l’espace (au sens vide spatial) considère qu’on est dans l’espace à partir du moment où on sort de l’atmosphère terrestre.
Et moi j’ai jamais vu sauter suffisamment haut depuis le sol pour sortir de l’atmosphère !

a écrit : Ça tombe bien parce que la définition de l’espace (au sens vide spatial) considère qu’on est dans l’espace à partir du moment où on sort de l’atmosphère terrestre.
Et moi j’ai jamais vu sauter suffisamment haut depuis le sol pour sortir de l’atmosphère !
Rhooo, ça va, je blaguais ;) Mais techniquement, quand on saute, on va sur l'orbite, quoi... ;)

a écrit : Rhooo, ça va, je blaguais ;) Mais techniquement, quand on saute, on va sur l'orbite, quoi... ;) Ba techniquement non. Tout comme l’espace à une (plusieurs) définition l’orbite également.
Il ne suffit pas de sortir de l’atmosphère pour se retrouver sur orbite.
Dans le cas de votre exemple, l’orbite serait équivalent à une chute perpétuelle. Et moi quand je saute, je finis toujours par retomber. Pas toujours sur mes pieds ceci dit (moi aussi j’aime bien l’humour)