Le son peut nous tuer

Proposé par
le
dans

Le son peut littéralement nous tuer. A partir de 160 décibels, les tympans éclatent, et à 200 décibels (à ce stade, il s'agit davantage d'une onde de choc), la pression est telle que nos poumons peuvent se rompre. La dangerosité du son a d’ailleurs été l’objet de recherches dans le domaine militaire afin de créer des armes « à décibels ».


Tous les commentaires (71)

a écrit : Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane. Afficher tout Est tu sure que les dB ce cumul ainsi ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D’ailleurs j’aimerais bien que nous soyons informés de la puissance sonore des grenades assourdissantes qui sont utilisées par les forces de l’ordre, mes oreilles étant mon gagne pain, c’est une vrai en peur qui m’empêche souvent d’aller simplement manifester. La gli f4 produit une détonation de 165db à 5 mètres donc ça peut faire plutôt mal.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Perso je n'aime pas cette unité de mesure. Je préférerai une unité dont l'augmentation est plus linéaire (Pression par M² à 1 mètre de la source du bruit par exemple).

Un orchestre symphonique qui mets le paquet est à 110 décibels. Intuitivement on à tendance à se dire qu'il suffit que le me
c aux enceintes n'a qu'à déraper sur le bouton du volume et augmente de 50% pour que la salle offre un spectacle qui ferait dégobiller Tarantino.

Alors qu'au final c'est totalement impossible. Pour donner un exemple 50 DB équivaut à un rapport de pression acoustique de 320 (réel volume ressenti). Si on monte à 60 DB le rapport de pression monte à 1000. Pour 20% de DB en plus on se tape une augmentation du volume perçu de 300%.

Après j'y connais vraiment rien je peux me tromper mais y'a quand même anguille sous roche.

Voir même baleine sous gravillon.
Afficher tout
Un orchestre philharmonique n'utilise pas d'enceinte ni aucun matériel d'amplification

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Généralement, les grenades assourdissantes utilisées par les forces de l’ordre vont maximum jusqu’à 160-165 décibels. Donc oui, il y a des risques de prendre un peu cher si on s’en prend à répétition. Pour tenter de remédier à ça, toujours penser à prendre des boules Quiès ou autre protection auditive. Je fais faire jaser tous les militants d'extrême gauche et autres révolutionnaires.
Si mes souvenirs d'étudiant rebelle sont exactes, généralement, on nous dit au mégaphone qu'il faut évacuer les lieux car la manifestation est terminée ou présente un risque de sécurité.
Après plusieurs sommations, on nous annonce que des mesures seront prises. En langage policier c'est grenade détonante ou assourdissante, grenade de désencerclement, gaz lacrymo, voire charge de CRS armé de tonfa qui font mal.

Alors certes, je comprend que quand on est pas content, qu'on veut faire la révolution et que le pouvoir en place ne nous écoute pas, on ne va pas non plus obéir à des policiers qui font leur boulot mais on ne peut vraiment pas dire qu'ils ne préviennent pas. C'est un peu comme se plaindre de prendre un PV sur un radar fixe. Certes c'est embêtant pour ton portefeuille mais le machin est annoncé avec un gros panneau 1 km avant.

Attention je ne dis pas du tout que les méthodes policières sont bonnes. Je dis que pour perdre l'ouïe ou même la vue dans une manifestation voire perdre une main, il faut rester dans des zones où on nous a préalablement dit de partir. Et malheureusement ce n'est pas avec des pétards limités à 80 dB ou des pistolets à bille qu'on réussit à faire partir les gens...

Au delà de 200 décibels, ça s'appelle une onde de choc, une explosion.
Au delà de ça, c'est tout le corps qui est réduit en purée, pas seulement les tympans. ^^

a écrit : Je fais faire jaser tous les militants d'extrême gauche et autres révolutionnaires.
Si mes souvenirs d'étudiant rebelle sont exactes, généralement, on nous dit au mégaphone qu'il faut évacuer les lieux car la manifestation est terminée ou présente un risque de sécurité.
Après plusieurs somm
ations, on nous annonce que des mesures seront prises. En langage policier c'est grenade détonante ou assourdissante, grenade de désencerclement, gaz lacrymo, voire charge de CRS armé de tonfa qui font mal.

Alors certes, je comprend que quand on est pas content, qu'on veut faire la révolution et que le pouvoir en place ne nous écoute pas, on ne va pas non plus obéir à des policiers qui font leur boulot mais on ne peut vraiment pas dire qu'ils ne préviennent pas. C'est un peu comme se plaindre de prendre un PV sur un radar fixe. Certes c'est embêtant pour ton portefeuille mais le machin est annoncé avec un gros panneau 1 km avant.

Attention je ne dis pas du tout que les méthodes policières sont bonnes. Je dis que pour perdre l'ouïe ou même la vue dans une manifestation voire perdre une main, il faut rester dans des zones où on nous a préalablement dit de partir. Et malheureusement ce n'est pas avec des pétards limités à 80 dB ou des pistolets à bille qu'on réussit à faire partir les gens...
Afficher tout
Révolutionnaire pacifiste, hein? Tu sais de quoi tu parle ;)

a écrit : La gli f4 produit une détonation de 165db à 5 mètres donc ça peut faire plutôt mal. Certes cela détonne mais il est préférable d’être sourd pendant 5min avec une arme non létale que prendre un coup de taser ou matraque en restant non létale sinon tu passe aux armes létale mais heureusement en France ont ne les utilise pas (plus : Paris Napoléon a bien fait tiré au canon sur la foule et un feu roulant de grenadiers durant 30min à l eglise saint supplice c est aussi une méthode de maintien de l ordre ) mais dans des pays plus rude pas peur tu entends une détonation mais tu viens de prendre une bastos dans le bide .....type Corée et Russie chine.....chacun son choix mais il faut relativiser

a écrit : Est tu sure que les dB ce cumul ainsi ? Est tu sûr de bien aicrir la frans?

Oui, il se cumulent ainsi, les décibels, un décibel de plus en puissance sonore, c'est une onde deux fois plus puissante.

a écrit : Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane. Afficher tout Toi aussi tu te trompes, car il faut multiplier par 6 une source sonore pour que le son paraisse 2× plus fort. Il faudrait donc 600 fusées Ariane.
Source : mon cours d'acoustique de 2014

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : D’ailleurs j’aimerais bien que nous soyons informés de la puissance sonore des grenades assourdissantes qui sont utilisées par les forces de l’ordre, mes oreilles étant mon gagne pain, c’est une vrai en peur qui m’empêche souvent d’aller simplement manifester. Ouais enfin tu peux aller manifester, y’a pleins de manifs qui se passent bien . A partir du moment où la GM utilise des grenades assourdissantes c’est bien qu’il y a eu une couille avant. Donc c’est plus une manif depuis longtemps. Avant y’a les sommations, voire les lacrymo. Assourdissantes c’est déjà qu’il y’a un beau bordel. Faut arrêter de dénigrer gratuitement

a écrit : Révolutionnaire pacifiste, hein? Tu sais de quoi tu parle ;) Je ne sais pas ;) j’ai juste plus le temps de manifester du tout contrairement à quand j’étais lycéen et étudiant ou j’avais largement le temps de râler et manifester ;)
En plus j’ai quitté le pays alors difficile de râler aujourd’hui sur les conditions de vie françaises.

« A partir de 160 décibels, les tympans éclatent, et à 200 décibels [...], la pression est telle que nos poumons peuvent se rompre »
J'ajouterais qu'à partir du moment où le son devient perceptible, n'importe quel décibel de Jul, Gims ou encore PNL endommage fortement votre cerveau.

Oui, c'était méchant, gratuit et 100% véridique ¯\_(ツ)_/¯

a écrit : « A partir de 160 décibels, les tympans éclatent, et à 200 décibels [...], la pression est telle que nos poumons peuvent se rompre »
J'ajouterais qu'à partir du moment où le son devient perceptible, n'importe quel décibel de Jul, Gims ou encore PNL endommage fortement votre cerveau.

Oui, c'était méchant, gratuit et 100% véridique ¯\_(ツ)_/¯ Afficher tout
Faut commenter en premier pour avoir des chances de récolter des likes.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Généralement, les grenades assourdissantes utilisées par les forces de l’ordre vont maximum jusqu’à 160-165 décibels. Donc oui, il y a des risques de prendre un peu cher si on s’en prend à répétition. Pour tenter de remédier à ça, toujours penser à prendre des boules Quiès ou autre protection auditive. Si les lunettes de piscines, les masques en papier ou même le sérum phy sont considérés comme des armes par destination, les boules quies pourraient entrer dans cette catégorie non ? ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je fais faire jaser tous les militants d'extrême gauche et autres révolutionnaires.
Si mes souvenirs d'étudiant rebelle sont exactes, généralement, on nous dit au mégaphone qu'il faut évacuer les lieux car la manifestation est terminée ou présente un risque de sécurité.
Après plusieurs somm
ations, on nous annonce que des mesures seront prises. En langage policier c'est grenade détonante ou assourdissante, grenade de désencerclement, gaz lacrymo, voire charge de CRS armé de tonfa qui font mal.

Alors certes, je comprend que quand on est pas content, qu'on veut faire la révolution et que le pouvoir en place ne nous écoute pas, on ne va pas non plus obéir à des policiers qui font leur boulot mais on ne peut vraiment pas dire qu'ils ne préviennent pas. C'est un peu comme se plaindre de prendre un PV sur un radar fixe. Certes c'est embêtant pour ton portefeuille mais le machin est annoncé avec un gros panneau 1 km avant.

Attention je ne dis pas du tout que les méthodes policières sont bonnes. Je dis que pour perdre l'ouïe ou même la vue dans une manifestation voire perdre une main, il faut rester dans des zones où on nous a préalablement dit de partir. Et malheureusement ce n'est pas avec des pétards limités à 80 dB ou des pistolets à bille qu'on réussit à faire partir les gens...
Afficher tout
Tu sembles pas avoir suivi l'actualité.
Et les manifestations où les sommations étaient faite, mais les crs avaient laissés aucun échappatoire, avait fermé toutes les voies de sortie.
À quoi servent tes superbes sommations, juste à dire on va te taper sur la gueule...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tu sembles pas avoir suivi l'actualité.
Et les manifestations où les sommations étaient faite, mais les crs avaient laissés aucun échappatoire, avait fermé toutes les voies de sortie.
À quoi servent tes superbes sommations, juste à dire on va te taper sur la gueule...
Tu parles des événements de Nantes ?
D’après la police, ils ont chargé (après avoir donné l’ordre de partir une première fois) sur un seul endroit du quai pour justement laisser sortir les gens mais avec les gaz lacrymo (annoncé avant envoi je tiens à le préciser) on ne voyait rien. Après quand on te dit d’éteindre la musique et de partir et que personne ne fait rien, il faut s’attendre à une action policière. Dans une moindre mesure mais le concept est le même, quand le policier vient chez moi à 2h du matin parce que la musique est trop forte et que je continue mon bordel, j’ai une amende pour tapage au deuxième passage.
Je suis contre les violences policières et je préfère de loin le dialogue intelligent mais arrêtons d’accuser la police de faire n’importe quoi. Elle suit la procédure. Alors peut être que les procédures sont mal pensées mais elles sont écrites dans un but d’efficacité pas un but social.

a écrit : Moi un morceau de aya machinmura à 80 db suffit à me tuer Booba, Karis, pnl ou gims même à 47 Db c'est fatal aussi

Posté le

android

(2)

Répondre

Pour l’anecdote, nos osselets font un sacré boulot pour rendre les sons même infimes perceptibles, en comptant la surface du tympan comparé à la surface de l’étrier ainsi qu’en prenant en compte l’effet levier du marteau, on obtient le gain ahurissant de 57dB. L’échelle logarithmique de l’intensité du son peut s’expliquer par ces rapports de multiplication qu’induisent nos osselets.

a écrit : Tu parles des événements de Nantes ?
D’après la police, ils ont chargé (après avoir donné l’ordre de partir une première fois) sur un seul endroit du quai pour justement laisser sortir les gens mais avec les gaz lacrymo (annoncé avant envoi je tiens à le préciser) on ne voyait rien. Après quand on te dit d’étei
ndre la musique et de partir et que personne ne fait rien, il faut s’attendre à une action policière. Dans une moindre mesure mais le concept est le même, quand le policier vient chez moi à 2h du matin parce que la musique est trop forte et que je continue mon bordel, j’ai une amende pour tapage au deuxième passage.
Je suis contre les violences policières et je préfère de loin le dialogue intelligent mais arrêtons d’accuser la police de faire n’importe quoi. Elle suit la procédure. Alors peut être que les procédures sont mal pensées mais elles sont écrites dans un but d’efficacité pas un but social.
Afficher tout
Pour avoir participé aux manif sur Paris , ta théorie et t’es procédures je ne les ai pas vu s’appliquer. J’ai surtout vu des forces de l’ordre fatiguées, faisant parfois des erreurs ou encore cédant à la facilité du coup de matraque (Ou LBD). Tu donne l’impression d’avoir une réflexion de télévision et plus particulièrement de BFM.

Tout ceux qui ont entendu du Jul savent que le son peut tuer...