Le son peut nous tuer

Proposé par
le
dans

Le son peut littéralement nous tuer. A partir de 160 décibels, les tympans éclatent, et à 200 décibels (à ce stade, il s'agit davantage d'une onde de choc), la pression est telle que nos poumons peuvent se rompre. La dangerosité du son a d’ailleurs été l’objet de recherches dans le domaine militaire afin de créer des armes « à décibels ».


Commentaires préférés (3)

Perso je n'aime pas cette unité de mesure. Je préférerai une unité dont l'augmentation est plus linéaire (Pression par M² à 1 mètre de la source du bruit par exemple).

Un orchestre symphonique qui mets le paquet est à 110 décibels. Intuitivement on à tendance à se dire qu'il suffit que le mec aux enceintes n'a qu'à déraper sur le bouton du volume et augmente de 50% pour que la salle offre un spectacle qui ferait dégobiller Tarantino.

Alors qu'au final c'est totalement impossible. Pour donner un exemple 50 DB équivaut à un rapport de pression acoustique de 320 (réel volume ressenti). Si on monte à 60 DB le rapport de pression monte à 1000. Pour 20% de DB en plus on se tape une augmentation du volume perçu de 300%.

Après j'y connais vraiment rien je peux me tromper mais y'a quand même anguille sous roche.

Voir même baleine sous gravillon.

a écrit : Ne pas oublier que l'échelle est logarithmique avec un doublement tous les 3 dB donc 200 dB, c'est environ 27 fois plus puissant que 160 dB (40x2/3).

Le son est même utilisé par certaines crevettes comme moyen de défense :
fr.wikipedia.org/wiki/Crevette-pistolet

Pour
être un peu critique sur l'anecdote, tout ce qui existe peut nous tuer à une certaine quantité, une certaine dose, un certain volume... Afficher tout
Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane.

Posté le

android

(130)

Répondre

D’ailleurs j’aimerais bien que nous soyons informés de la puissance sonore des grenades assourdissantes qui sont utilisées par les forces de l’ordre, mes oreilles étant mon gagne pain, c’est une vrai en peur qui m’empêche souvent d’aller simplement manifester.


Tous les commentaires (71)

Les noise marines de Warhammer 40K, dans la vraie vie ?

Posté le

android

(17)

Répondre

Ne pas oublier que l'échelle est logarithmique avec un doublement tous les 3 dB donc 200 dB, c'est environ 27 fois plus puissant que 160 dB (40x2/3).

Le son est même utilisé par certaines crevettes comme moyen de défense :
fr.wikipedia.org/wiki/Crevette-pistolet

Pour être un peu critique sur l'anecdote, tout ce qui existe peut nous tuer à une certaine quantité, une certaine dose, un certain volume...

Cheri, le son à failli me tuer !
Donne-lui une seconde chance !

Perso je n'aime pas cette unité de mesure. Je préférerai une unité dont l'augmentation est plus linéaire (Pression par M² à 1 mètre de la source du bruit par exemple).

Un orchestre symphonique qui mets le paquet est à 110 décibels. Intuitivement on à tendance à se dire qu'il suffit que le mec aux enceintes n'a qu'à déraper sur le bouton du volume et augmente de 50% pour que la salle offre un spectacle qui ferait dégobiller Tarantino.

Alors qu'au final c'est totalement impossible. Pour donner un exemple 50 DB équivaut à un rapport de pression acoustique de 320 (réel volume ressenti). Si on monte à 60 DB le rapport de pression monte à 1000. Pour 20% de DB en plus on se tape une augmentation du volume perçu de 300%.

Après j'y connais vraiment rien je peux me tromper mais y'a quand même anguille sous roche.

Voir même baleine sous gravillon.

a écrit : Ne pas oublier que l'échelle est logarithmique avec un doublement tous les 3 dB donc 200 dB, c'est environ 27 fois plus puissant que 160 dB (40x2/3).

Le son est même utilisé par certaines crevettes comme moyen de défense :
fr.wikipedia.org/wiki/Crevette-pistolet

Pour
être un peu critique sur l'anecdote, tout ce qui existe peut nous tuer à une certaine quantité, une certaine dose, un certain volume... Afficher tout
Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane.

Posté le

android

(130)

Répondre

a écrit : Ne pas oublier que l'échelle est logarithmique avec un doublement tous les 3 dB donc 200 dB, c'est environ 27 fois plus puissant que 160 dB (40x2/3).

Le son est même utilisé par certaines crevettes comme moyen de défense :
fr.wikipedia.org/wiki/Crevette-pistolet

Pour
être un peu critique sur l'anecdote, tout ce qui existe peut nous tuer à une certaine quantité, une certaine dose, un certain volume... Afficher tout
J'aurais dit 10321 fois plus puissant. 2^(40/3).
Si on suit ce que tu dis pour passer de 160dB à 169dB, il faut multiplier par 8=2^(9/3) et non 9x2/3=6.
En fait, plus précisément pour passer de 160dB à 200dB il faut multiplier par 10000.

a écrit : Perso je n'aime pas cette unité de mesure. Je préférerai une unité dont l'augmentation est plus linéaire (Pression par M² à 1 mètre de la source du bruit par exemple).

Un orchestre symphonique qui mets le paquet est à 110 décibels. Intuitivement on à tendance à se dire qu'il suffit que le me
c aux enceintes n'a qu'à déraper sur le bouton du volume et augmente de 50% pour que la salle offre un spectacle qui ferait dégobiller Tarantino.

Alors qu'au final c'est totalement impossible. Pour donner un exemple 50 DB équivaut à un rapport de pression acoustique de 320 (réel volume ressenti). Si on monte à 60 DB le rapport de pression monte à 1000. Pour 20% de DB en plus on se tape une augmentation du volume perçu de 300%.

Après j'y connais vraiment rien je peux me tromper mais y'a quand même anguille sous roche.

Voir même baleine sous gravillon.
Afficher tout
Au contraire, il n'y a rien de plus logique que l'échelle logarithmique pour mesurer le son.
Certes, c'est contre-intuitif pour notre cerveau et notre habitude d'utiliser des échelles linéaires mais c'est très efficaces pour nos calculs. Si l'échelle est logarithmique, c'est tout simplement parce que notre oreille fonctionne ainsi. Ce n'est pas tellement la pression acoustique qui est importante mais plutôt la variation relative de pression entre deux sons.

a écrit : J'aurais dit 10321 fois plus puissant. 2^(40/3).
Si on suit ce que tu dis pour passer de 160dB à 169dB, il faut multiplier par 8=2^(9/3) et non 9x2/3=6.
En fait, plus précisément pour passer de 160dB à 200dB il faut multiplier par 10000.
Oui oui oui !
Je ne suis pas réveillé ce matin. C'est bien 10 000 fois plus puissant. J'étais en train de rédiger une correction.

@ vdalbignac : tu m'as devancé ;)
@TybsXckZ : excellent ton histoire de crevette !

J'aurais également appris ce matin que le décibel est sans dimension.

a écrit : Au contraire, il n'y a rien de plus logique que l'échelle logarithmique pour mesurer le son.
Certes, c'est contre-intuitif pour notre cerveau et notre habitude d'utiliser des échelles linéaires mais c'est très efficaces pour nos calculs. Si l'échelle est logarithmique, c'est t
out simplement parce que notre oreille fonctionne ainsi. Ce n'est pas tellement la pression acoustique qui est importante mais plutôt la variation relative de pression entre deux sons. Afficher tout
Haaa super j'ai compris... c'est vrai que l'on passe de 1 à 3 ou de 100 à 300 l'augmentation est la même et le ressenti également. (Mes cours de lycée sur les dérivés me semblent très loin d'un coup...) en revanche si on se place du coté de l'emetteur et non du récepteur on est bien d'accord que le concepte de décibel n'est pas la meilleure option? Genre pour produire 1 db de plus à 100 db il ne faut pas mettre le meme volume de watts dans les enceintes que pour produire 1 db de plus à 5 db...

Posté le

android

(4)

Répondre

N'empêche, un seul a réussi à maîtriser ce fameux son qui tue (bon ils étaient deux mais les connaisseurs imaginent bien de qui je parle).

youtu.be/yW8a4WDHf34

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Haaa super j'ai compris... c'est vrai que l'on passe de 1 à 3 ou de 100 à 300 l'augmentation est la même et le ressenti également. (Mes cours de lycée sur les dérivés me semblent très loin d'un coup...) en revanche si on se place du coté de l'emetteur et non du récepteur on est bien d';accord que le concepte de décibel n'est pas la meilleure option? Genre pour produire 1 db de plus à 100 db il ne faut pas mettre le meme volume de watts dans les enceintes que pour produire 1 db de plus à 5 db... Afficher tout Le principe reste le même.
Un amplificateur de 100 watts permettra d'émettre un son de 3 dB supérieur à un amplificateur de 50 watts.

D’ailleurs j’aimerais bien que nous soyons informés de la puissance sonore des grenades assourdissantes qui sont utilisées par les forces de l’ordre, mes oreilles étant mon gagne pain, c’est une vrai en peur qui m’empêche souvent d’aller simplement manifester.

a écrit : Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane. Afficher tout Moi un morceau de aya machinmura à 80 db suffit à me tuer

Posté le

android

(11)

Répondre

Édit: 165db à 5 mètres de l’impact. Soit environs 14db de plus si elle tombe à vos pieds...

Je me demande si il n’y a pas quelque chose à creuser de ce côté là sur la légalité de ces armes de dissuasion.

a écrit : Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane. Afficher tout Ma meuf audioprothésiste approuve ton calcul lol

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Édit: 165db à 5 mètres de l’impact. Soit environs 14db de plus si elle tombe à vos pieds...

Je me demande si il n’y a pas quelque chose à creuser de ce côté là sur la légalité de ces armes de dissuasion.
Je pense que c'est plutôt les conditions d'utilisation qui tombent sous le coup de la loi. Difficile d'imaginer les forces de l'ordre être spécialement équipés avec des armes illégales. Par contre la manière dont elles sont lancées, la raison de leur utilisation, la distance par rapport à la cible... Tout ça est remis en question à chaque lancer et donc sujet à problèmes.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Tu fais une erreur dans ton calcul : +3dB est effectivement égal à un doublement de la puissance, donc passer de 160dB à 200dB (soit +40dB) revient à multiplier la puissance par 2^(40/3) = 10 321 et non 2×40/3 = 27. C'est les principe des exponentielles, ça augmente très vite ! Pour mieux comprendre ce que représentent 200dB, le plus proche que j'ai trouvé c'est le bruit de la fusée Ariane au décollage qui ne fait que 180dB, soit 100 fois moins puissant. Donc 200dB c'est le bruit généré par 100 fusées Ariane. Afficher tout EDIT : J'avais mal lu le commentaire, je pensais qu'on voulait passer de 200 à 300 dB et non de 180 à 200. Je confirme donc la réponse mais laisse mon calcul car il reste intéressant pour voir comment le logarithme évolue doucement. La multiplication des sources reste identique pour passer de 100 à 200 dB par exemple !

Pour passer de 200 à 300 dB, multiplier par 100 le nombre de sources sonores ne suffit pas car il faut additionner les intensités sonores.

En rappelant que le décibel est égal à 10 fois le logarithme de P (où P est le quotient de l'intensité sonore sur une intensité de référence), si on prenait 100 fusées, on aurait :
10*log(100*P)=10*log(100)+10*log(P)
=20+10*log(P) soit 220 dB.

Maintenant si l'on suppose que l'on additionne N sources sonores identique (N est l'inconnue), on a :
10*log(N*P)=10*log(N)+10*log(P)
En repartant de l'exemple d'Ariane, on a 10*log(N*P)=300 et 10*log(P) = 200, on veut donc 10*log(N)=100 soit log(N)=10.

Pour en déduire N, on applique l'exponentielle en base 10 :
N=10^10 soit 10 milliards de fusées Ariane pour obtenir 300 dB.

Ce nombre peut paraître immensément grand, mais n'est pas étonnant. Lorsque l'on additionne 2 sources S1 et S2, on regarde la différence en dB, et on ajoute un nombre X au plus grand. On considère généralement que X vaut 0 si l'écart en décibel est supérieur ou égal à 20, donc au-delà de 100 fusées Ariane, l'ajout d'une fusée supplémentaire est quasiment négligeable sur le nombre total dB, d'où la nécessité d'en ajouter un nombre aussi grand pour une augmentation de 100 dB.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : D’ailleurs j’aimerais bien que nous soyons informés de la puissance sonore des grenades assourdissantes qui sont utilisées par les forces de l’ordre, mes oreilles étant mon gagne pain, c’est une vrai en peur qui m’empêche souvent d’aller simplement manifester. Généralement, les grenades assourdissantes utilisées par les forces de l’ordre vont maximum jusqu’à 160-165 décibels. Donc oui, il y a des risques de prendre un peu cher si on s’en prend à répétition. Pour tenter de remédier à ça, toujours penser à prendre des boules Quiès ou autre protection auditive.