A Salt Lake City, près de la moitié des habitants sont mormons

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

a écrit : Le communautarisme dans toute sa splendeur...
À l image de notre esprit grégaire primitif.

Un groupe fermé, implique de l intolérance par principe, et l ironie, c est qu il utilise la tolérance des autres, pour se former en son sein...

Efforçons nous plutôt de voir ce qui nous rassemble,
c est gagnant gagnant quand tout le monde joue le jeu. Afficher tout
Les mormons ne sont pas plus repliés sur eux-mêmes que la plupart des religieux d'autres confessions, il est tout à fait possible de devenir mormon, tout comme il est tout à fait possible de quitter cette religion, voir de se faire virer (excommunier), il est tout à fait possible d'aller vivre à Salt Lake City quelle que soient ses croyances, et même de travailler pour cette "entreprise religieuse" sans pour autant s'y convertir, le seul truc qu'on ne peut pas faire, c'est de se marier avec un mormon si on ne l'est pas.

Perso, tant qu'ils ne viennent pas me casser les pieds (comme certains) jusque sur mon perron à me dire comment je dois vivre, ils ne me dérangent pas ces gens la. ;)

Pour l'anecdote, cette ville fonctionne pas trop mal, il y a beaucoup de services publics financés par cette église et les dons (obligatoires, 10% du salaire des membres, il me semble, sauf des plus pauvres) qui bénéficient à tous, et en plus, ils ne font pratiquement pas de prosélytisme.

Pour avoir visité récemment Salt Lake City, on peut sentir cette situation via les nombreux missionnaires (toujours bien habillés) arpentant les rues du centre-ville, et par les nombreux bâtiments mormons qui s'y trouvent, que l'on peut généralement visiter gratuitement.
Petite anecdote en plus : le centre de conférence de l'Eglise possède l'un des plus grands amphithéâtres du monde, avec 21.000 sièges. Impressionnant à voir !

a écrit : Si seulement c'était aussi simple... Entre "l'isolationisme" et le "vivre ensemble bisounours tout le monde il est gentil, s'intègre et s'entend avec tout le monde", il y a des nuances, et le meilleur mode de vie dépend aussi du contexte, de la période, des cultures...

/> Personnellement je privilégie le pragmatisme à la philosophie et aux généralités. Je me considère plutôt ouvert (j'ai vécu à l'étranger et baigne dans un environnement cosmopolite, dont ma femme qui est Latino), pour autant et après plusieurs déconvenues, j'évite par exemple d'acheter des occasions, de louer mon appartement à une catégorie de personne, quitte à louper de vrais opportunités. Afficher tout
À une catégorie de la population? Laquelle? Comment tu définis et reconnait ses membres?
Tu privilégie le pragmatisme aux généralités mais derrière ton commentaire, il y a comme une façon de généraliser ; un rasta en dreadlocks, c'est sûrement un tox, un arabe c'est forcément un fouteur de bordel et un africain, il est sale..
On fait tous des généralités, c'est une réaction humaine. Par contre quand une constation suite à une déception devient la règle pour tout le monde, on finit avec des Trump et des Bolsonaro.

La prochaine que tu vois un candidat pour louer ton appartement, penses à regarder ce qui se cache derrière l'enveloppe corporelle, le style vestimentaire, les croyances ou la couleur de peau. Les surprises peuvent être bonnes.


Tous les commentaires (70)

Le communautarisme dans toute sa splendeur...
À l image de notre esprit grégaire primitif.

Un groupe fermé, implique de l intolérance par principe, et l ironie, c est qu il utilise la tolérance des autres, pour se former en son sein...

Efforçons nous plutôt de voir ce qui nous rassemble, c est gagnant gagnant quand tout le monde joue le jeu.

a écrit : Le communautarisme dans toute sa splendeur...
À l image de notre esprit grégaire primitif.

Un groupe fermé, implique de l intolérance par principe, et l ironie, c est qu il utilise la tolérance des autres, pour se former en son sein...

Efforçons nous plutôt de voir ce qui nous rassemble,
c est gagnant gagnant quand tout le monde joue le jeu. Afficher tout
Cette situation précise pose un problème ?

a écrit : Le communautarisme dans toute sa splendeur...
À l image de notre esprit grégaire primitif.

Un groupe fermé, implique de l intolérance par principe, et l ironie, c est qu il utilise la tolérance des autres, pour se former en son sein...

Efforçons nous plutôt de voir ce qui nous rassemble,
c est gagnant gagnant quand tout le monde joue le jeu. Afficher tout
Ah donc maintenant il y a un peu de développement... Cependant je vois pas le lien entre ton commentaire et un groupe de 148 colons qui se rassemble pour fuir des persécutions et qui donne naissance à une ville dont 55% des habitants ne partagent pas les convictions...

a écrit : Ah donc maintenant il y a un peu de développement... Cependant je vois pas le lien entre ton commentaire et un groupe de 148 colons qui se rassemble pour fuir des persécutions et qui donne naissance à une ville dont 55% des habitants ne partagent pas les convictions... Eh bien, c est simple.
Si toi ou moi, on se présente à eux, en leur demandant de nous accepter dans leur groupe comme on est, il est fort à parier que l on ne soit pas accepter.
Par contre, eux, nous devons les accepter tel qu ils sont...

a écrit : Le communautarisme dans toute sa splendeur...
À l image de notre esprit grégaire primitif.

Un groupe fermé, implique de l intolérance par principe, et l ironie, c est qu il utilise la tolérance des autres, pour se former en son sein...

Efforçons nous plutôt de voir ce qui nous rassemble,
c est gagnant gagnant quand tout le monde joue le jeu. Afficher tout
Les mormons ne sont pas plus repliés sur eux-mêmes que la plupart des religieux d'autres confessions, il est tout à fait possible de devenir mormon, tout comme il est tout à fait possible de quitter cette religion, voir de se faire virer (excommunier), il est tout à fait possible d'aller vivre à Salt Lake City quelle que soient ses croyances, et même de travailler pour cette "entreprise religieuse" sans pour autant s'y convertir, le seul truc qu'on ne peut pas faire, c'est de se marier avec un mormon si on ne l'est pas.

Perso, tant qu'ils ne viennent pas me casser les pieds (comme certains) jusque sur mon perron à me dire comment je dois vivre, ils ne me dérangent pas ces gens la. ;)

Pour l'anecdote, cette ville fonctionne pas trop mal, il y a beaucoup de services publics financés par cette église et les dons (obligatoires, 10% du salaire des membres, il me semble, sauf des plus pauvres) qui bénéficient à tous, et en plus, ils ne font pratiquement pas de prosélytisme.

Pour avoir visité récemment Salt Lake City, on peut sentir cette situation via les nombreux missionnaires (toujours bien habillés) arpentant les rues du centre-ville, et par les nombreux bâtiments mormons qui s'y trouvent, que l'on peut généralement visiter gratuitement.
Petite anecdote en plus : le centre de conférence de l'Eglise possède l'un des plus grands amphithéâtres du monde, avec 21.000 sièges. Impressionnant à voir !

a écrit : Le communautarisme dans toute sa splendeur...
À l image de notre esprit grégaire primitif.

Un groupe fermé, implique de l intolérance par principe, et l ironie, c est qu il utilise la tolérance des autres, pour se former en son sein...

Efforçons nous plutôt de voir ce qui nous rassemble,
c est gagnant gagnant quand tout le monde joue le jeu. Afficher tout
Si seulement c'était aussi simple... Entre "l'isolationisme" et le "vivre ensemble bisounours tout le monde il est gentil, s'intègre et s'entend avec tout le monde", il y a des nuances, et le meilleur mode de vie dépend aussi du contexte, de la période, des cultures...

Personnellement je privilégie le pragmatisme à la philosophie et aux généralités. Je me considère plutôt ouvert (j'ai vécu à l'étranger et baigne dans un environnement cosmopolite, dont ma femme qui est Latino), pour autant et après plusieurs déconvenues, j'évite par exemple d'acheter des occasions, de louer mon appartement à une catégorie de personne, quitte à louper de vrais opportunités.

D'ailleurs, on ne devrait pas les appeler des "Mormons" mais les "Saints des derniers jours" et ne pas dire "église mormone" mais "Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours".

Après c'est sur "mormon" c'est plus court.

a écrit : Si seulement c'était aussi simple... Entre "l'isolationisme" et le "vivre ensemble bisounours tout le monde il est gentil, s'intègre et s'entend avec tout le monde", il y a des nuances, et le meilleur mode de vie dépend aussi du contexte, de la période, des cultures...

/> Personnellement je privilégie le pragmatisme à la philosophie et aux généralités. Je me considère plutôt ouvert (j'ai vécu à l'étranger et baigne dans un environnement cosmopolite, dont ma femme qui est Latino), pour autant et après plusieurs déconvenues, j'évite par exemple d'acheter des occasions, de louer mon appartement à une catégorie de personne, quitte à louper de vrais opportunités. Afficher tout
À une catégorie de la population? Laquelle? Comment tu définis et reconnait ses membres?
Tu privilégie le pragmatisme aux généralités mais derrière ton commentaire, il y a comme une façon de généraliser ; un rasta en dreadlocks, c'est sûrement un tox, un arabe c'est forcément un fouteur de bordel et un africain, il est sale..
On fait tous des généralités, c'est une réaction humaine. Par contre quand une constation suite à une déception devient la règle pour tout le monde, on finit avec des Trump et des Bolsonaro.

La prochaine que tu vois un candidat pour louer ton appartement, penses à regarder ce qui se cache derrière l'enveloppe corporelle, le style vestimentaire, les croyances ou la couleur de peau. Les surprises peuvent être bonnes.

a écrit : Eh bien, c est simple.
Si toi ou moi, on se présente à eux, en leur demandant de nous accepter dans leur groupe comme on est, il est fort à parier que l on ne soit pas accepter.
Par contre, eux, nous devons les accepter tel qu ils sont...
Oh waw toi t'es du genre à imposer la mini jupe à ta femme quand vous allez au Maroc ou en Égypte nan ?

a écrit : À une catégorie de la population? Laquelle? Comment tu définis et reconnait ses membres?
Tu privilégie le pragmatisme aux généralités mais derrière ton commentaire, il y a comme une façon de généraliser ; un rasta en dreadlocks, c'est sûrement un tox, un arabe c'est forcément un fouteur de bordel et un
africain, il est sale..
On fait tous des généralités, c'est une réaction humaine. Par contre quand une constation suite à une déception devient la règle pour tout le monde, on finit avec des Trump et des Bolsonaro.

La prochaine que tu vois un candidat pour louer ton appartement, penses à regarder ce qui se cache derrière l'enveloppe corporelle, le style vestimentaire, les croyances ou la couleur de peau. Les surprises peuvent être bonnes.
Afficher tout
Et la grandeur de l'âme, les forces psychiques tout ça tout ça...
Je suis sur que le débat sur la tenue vestimentaire au travail doit être marrant avec toi ^^.

a écrit : Eh bien, c est simple.
Si toi ou moi, on se présente à eux, en leur demandant de nous accepter dans leur groupe comme on est, il est fort à parier que l on ne soit pas accepter.
Par contre, eux, nous devons les accepter tel qu ils sont...
Oui, mais nous (tout le monde), nous ne sommes pas un groupe mais une espèce, et le "groupe" des mormons fait partie de notre espèce. Donc on les accepte, forcément. :)

Cela dit, quand tu dis qu'il a fort à parier que l'on ne soit pas accepté, tu te base sur quoi pour dire ça? Parce que à ce que j'en sais, si tu te convertis à leur religion et que tu suis leurs règles (comme dans n'importe quelle autre religion), ben... il en faut pas plus pour les rejoindre, enfin, il me semble!

Un mormon dans l'assistance SVP? C'est pour un sondage. ^^

a écrit : Et la grandeur de l'âme, les forces psychiques tout ça tout ça...
Je suis sur que le débat sur la tenue vestimentaire au travail doit être marrant avec toi ^^.
La France, le seul pays soi disant civilisé où on arrive à connaitre quelqu'un en le scannant des yeux ;) Eh oui, la grandeur de l'âme et tout ça tout ça, c'est plus important à mes yeux que vos fichus codes vestimentaires. "L'habit ne fait pas le moine".. et mon cul sur la commode aussi.. Vous vous êtes assis sur toutes vos valeurs et vous acceptez d'être menés en bateau par des voyous en costard cravate.

a écrit : D'ailleurs, on ne devrait pas les appeler des "Mormons" mais les "Saints des derniers jours" et ne pas dire "église mormone" mais "Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours".

Après c'est sur "mormon" c'est plus court.
Est ce que tu pourrais expliquer cette appellation stp? Ça m'interesse

a écrit : La France, le seul pays soi disant civilisé où on arrive à connaitre quelqu'un en le scannant des yeux ;) Eh oui, la grandeur de l'âme et tout ça tout ça, c'est plus important à mes yeux que vos fichus codes vestimentaires. "L'habit ne fait pas le moine".. et mon cul sur la commode aussi.. Vous vous êtes assis sur toutes vos valeurs et vous acceptez d'être menés en bateau par des voyous en costard cravate. Afficher tout Désolé, mec, mais le costard-cravate, c'est pas une exclusivité française.
Va dans la rue et dis moi quels sont les "codes vestimentaires" dont tu parle. Chacun s'habille comme il veut, et tout le monde s'en fout (où presque mais y'a des cons partout^^)
Quand à accepter d'être mené en bateau, je te signale quand même que la France est un des pays les plus bordélique au monde (je sais de quoi je parle, j'ai les pieds dedans...), même nos villes sont bordéliques, et c'est justement ça qui fait son charme.
C'est De Gaule lui-même qui a dit que la France est un pays ingouvernable, et nom d'une pipe, il avait carrément raison! MOUAHAHAH!

Allez on s'détend un peu, on prend l'apéro et on fais la sieste ;)

a écrit : La France, le seul pays soi disant civilisé où on arrive à connaitre quelqu'un en le scannant des yeux ;) Eh oui, la grandeur de l'âme et tout ça tout ça, c'est plus important à mes yeux que vos fichus codes vestimentaires. "L'habit ne fait pas le moine".. et mon cul sur la commode aussi.. Vous vous êtes assis sur toutes vos valeurs et vous acceptez d'être menés en bateau par des voyous en costard cravate. Afficher tout On a du mal à comprendre où tu veux en venir... "scanner les gens des yeux", tu le fais aussi puisque qu'il semble dans ton propos que le costar cravate serait synonyme de "voyou" :) Et puis de toutes façons, "déterminer une condition" d'un regard n'est pas forcément "porter un jugement", c'est constater quelque chose. Un mec qui porte des dreadlocks, par exemple, aura de fortes chances d'apprécier le mouvement Rasta et d'aimer le reggae. Un autre en djellaba, babouches, et chéchia sur la tête sera probablement musulman ; etc, etc... Une fois qu'on a "constaté" effectivement ça d'un regard (et pourquoi en France plus qu'ailleurs ?) on n'a pas forcément porté de valeur sur la personne ; la "grandeur de l'âme", comme tu dis, c'est individuel et ça se trouve, ou pas, dans toutes les couches de toutes les sociétés et dans tous leurs niveaux.
Que veux-tu dire exactement ?

a écrit : On a du mal à comprendre où tu veux en venir... "scanner les gens des yeux", tu le fais aussi puisque qu'il semble dans ton propos que le costar cravate serait synonyme de "voyou" :) Et puis de toutes façons, "déterminer une condition" d'un regard n'est pas forcément "porter un jugement", c'est constater quelque chose. Un mec qui porte des dreadlocks, par exemple, aura de fortes chances d'apprécier le mouvement Rasta et d'aimer le reggae. Un autre en djellaba, babouches, et chéchia sur la tête sera probablement musulman ; etc, etc... Une fois qu'on a "constaté" effectivement ça d'un regard (et pourquoi en France plus qu'ailleurs ?) on n'a pas forcément porté de valeur sur la personne ; la "grandeur de l'âme", comme tu dis, c'est individuel et ça se trouve, ou pas, dans toutes les couches de toutes les sociétés et dans tous leurs niveaux.
Que veux-tu dire exactement ?
Afficher tout
Ça partait d'un commentaire qui disait qu'on ne doit pas louer un appartement (c'était l'exemple pris par la personne) à une partie de la population. J'attends toujours de savoir de quelle partie de la population on doit se méfier et sur quoi on base notre méfiance. Évidemment que tous les costards cravates ne sont pas des voyous, loin de moi ce discours simpliste. Par contre, il ne suffit pas de mettre un costard pour être "clean" et je sais qu'en France vous avez du mal avec ça. Quand aux voyous qui dirigent, ils sont présents dans tous les pays mais la spécialité de votre pays c'est qu'on t'entube avec le sourire et la population accepte de traiter et d'élire les mêmes. Chercher du travail avec des piercings, des tatouages et en trouver, ça doit être du domaine de l'impossible.
J'ai un style assez "alternatif" et en plus de ça je suis d'origine étrangère et ce que je vois dans les yeux des autres et ce que j'entends dans leurs bouches quand je vais chez vous, ce n'est pas juste une constation mais un jugement, de la méfiance et du mépris.

a écrit : À une catégorie de la population? Laquelle? Comment tu définis et reconnait ses membres?
Tu privilégie le pragmatisme aux généralités mais derrière ton commentaire, il y a comme une façon de généraliser ; un rasta en dreadlocks, c'est sûrement un tox, un arabe c'est forcément un fouteur de bordel et un
africain, il est sale..
On fait tous des généralités, c'est une réaction humaine. Par contre quand une constation suite à une déception devient la règle pour tout le monde, on finit avec des Trump et des Bolsonaro.

La prochaine que tu vois un candidat pour louer ton appartement, penses à regarder ce qui se cache derrière l'enveloppe corporelle, le style vestimentaire, les croyances ou la couleur de peau. Les surprises peuvent être bonnes.
Afficher tout
Je l'ai loué sur une courte période d'expatriation, sur des courtes durées via une plate-forme bien connue. J'ai donc eu une vingtaine de locataires sur quelques mois, ce qui permet de faire des "statistiques" mais empêche de connaître le locataire.

Tu as raison de dire que ce sont des généralités, je réagis comme les assurances en ayant une démarche de gestion globale de risques (comme par exemple une tarification suivant le sexe ou l'adresse de l'assuré) , je n'en tire pas de conclusion sur une personne en particulier.
Encore une fois, dans un monde parfait, je travaillerai pour filtrer ces locataires. Malheureusement ne pouvant pas le faire de façon sérieuse et rapide, je m'en tiens à un retour d'expérience très brève à défaut. Il y a les intentions et la réalité économique.

Pour les stats, sur 20 locations, 3 se sont mal passées, dont 2 sur une population "à risque", dont 1 qui s'est très très mal passée (sur un total de 4 ou 5 "à risque"). Cela montre bien qu'il s'agit de généralités et que ce n'est pas une règle, mais quand ton appart est détruit tu deviens plus méfiant et pragmatique.

a écrit : Je l'ai loué sur une courte période d'expatriation, sur des courtes durées via une plate-forme bien connue. J'ai donc eu une vingtaine de locataires sur quelques mois, ce qui permet de faire des "statistiques" mais empêche de connaître le locataire.

Tu as raison de dire que ce sont
des généralités, je réagis comme les assurances en ayant une démarche de gestion globale de risques (comme par exemple une tarification suivant le sexe ou l'adresse de l'assuré) , je n'en tire pas de conclusion sur une personne en particulier.
Encore une fois, dans un monde parfait, je travaillerai pour filtrer ces locataires. Malheureusement ne pouvant pas le faire de façon sérieuse et rapide, je m'en tiens à un retour d'expérience très brève à défaut. Il y a les intentions et la réalité économique.

Pour les stats, sur 20 locations, 3 se sont mal passées, dont 2 sur une population "à risque", dont 1 qui s'est très très mal passée (sur un total de 4 ou 5 "à risque"). Cela montre bien qu'il s'agit de généralités et que ce n'est pas une règle, mais quand ton appart est détruit tu deviens plus méfiant et pragmatique.
Afficher tout
Prends une feuille blanche et dessine un point noir au centre.
Demande aux gens ce qu ils voient.
La quasi totalité te répondra un point noir en oubliant de dire que c est d abord une grande feuille blanche avec un point noir.
Quand tu fais tes statistiques, même si elles sont réalistes, n oublie pas qu il y a une grande feuille blanche, car il est très cruel de rejeter une personne que tu ne connais pas, juste parce qu une autre, lui ressemblant, a mal agit...

C'est dommage qu'une anecdote sur les mormons dévie autant sur le communautarisme et l'intégration en France. Sujet important et intéressant mais qui éclipse un peu l'anecdote si je puis me permettre.

Néanmoins pour en revenir au Mormons (dont le vrai nom est effectivement Saints des derniers jours comme dit plus haut) ils doivent ce surnom au fait que John Smith le fondateur de cet ordre aurait reçu la visite d'un prophète juif décédé devenu ange appelé Moroni. Il lui aurait donné l'emplacement de textes sacrés gravés sur plaque d'or en égyptien antique enterrés sous une colline aux U.S.A. Ce serait donc la preuve que les amériques auraient été colonisé par un peuple juif durant l'antiquité.

Bon, autant dire que les historiens rejette en bloc toute l'histoire et pense que John Smith a tout écrit tout seul...
Mais il faut avouer que John Smith ne manquait pas d'imagination