En 1995, l'armée française fit une charge à la baïonnette

Proposé par
le
dans

La dernière charge à la baïonnette lancée par l'armée française ne remonte pas à la Première Guerre mondiale, mais au 27 mai 1995 lors du combat du pont de Vrbanja à Sarajevo. Le poste Sierra Victor était pris par des Serbes mais le lieutenant Heluin et ses hommes reprirent la position et libérèrent les 11 otages après 40 minutes de combat.

Des Serbes déguisés en Casques bleus s'étaient emparés du poste Sierra Victor au bout du pont, faisant 11 otages Français. Le lieutenant Heluin et ses hommes du 3e RIMa reçurent l'ordre de reprendre la position. Baïonnette au canon, ils s'élancèrent à l'assaut du poste, sous les tirs serbes. S'en suivirent alors 40 minutes de combat à bout portant, qui firent 4 morts chez les Serbes et 2 côté Français. L'assaut aboutira à la reprise du pont ainsi qu'à la libération de tous les otages.


Commentaires préférés (3)

Cette guerre est une guerre honteuse pour toutes les parties intervenant. Des psychopathes contre des extrémistes, des intervenants gérant les combats des factions, des pays redécoupés à la serpe, des haines toujours présentes 30 ans après. Personnes n'a le cul propre dans cette histoire sordide, ni les ex-Yougoslaves, ni l'ONU, ni l'OTAN... 200 000 morts (150 000 civils), 4 500 000 réfugiés

a écrit : Cette guerre est une guerre honteuse pour toutes les parties intervenant. Des psychopathes contre des extrémistes, des intervenants gérant les combats des factions, des pays redécoupés à la serpe, des haines toujours présentes 30 ans après. Personnes n'a le cul propre dans cette histoire sordide, ni les ex-Yougoslaves, ni l'ONU, ni l'OTAN... 200 000 morts (150 000 civils), 4 500 000 réfugiés Afficher tout Personne n'a le cul propre dans une guerre.

Posté le

android

(38)

Répondre

A savoir qu'un des deux chefs de compagnie du Lieutenant Heluin ayant mené la charge, Francois Lecointre, est aujourd'hui notre Chef d'Etat-Major des Armées suite à la démission de de Villiers en Juillet 2017.


Tous les commentaires (28)

Et bien bravo à l'armée française pour l'exploit. Ce devait être vers la fin de la guerre quand les Français ont cessé de jouer double jeu et franchement commencé à empêcher les Serbes. C'est du moins ce qur j'ai cru comprendre de ce témoignage d'un militaire français

youtu.be/docOsmJiweU

Cette guerre est une guerre honteuse pour toutes les parties intervenant. Des psychopathes contre des extrémistes, des intervenants gérant les combats des factions, des pays redécoupés à la serpe, des haines toujours présentes 30 ans après. Personnes n'a le cul propre dans cette histoire sordide, ni les ex-Yougoslaves, ni l'ONU, ni l'OTAN... 200 000 morts (150 000 civils), 4 500 000 réfugiés

J’ai bien connu (personnellement) tous ces hommes.
Combat d’une rare intensité où la plupart des soldats concernés étaient très jeunes.

a écrit : Cette guerre est une guerre honteuse pour toutes les parties intervenant. Des psychopathes contre des extrémistes, des intervenants gérant les combats des factions, des pays redécoupés à la serpe, des haines toujours présentes 30 ans après. Personnes n'a le cul propre dans cette histoire sordide, ni les ex-Yougoslaves, ni l'ONU, ni l'OTAN... 200 000 morts (150 000 civils), 4 500 000 réfugiés Afficher tout Personne n'a le cul propre dans une guerre.

Posté le

android

(38)

Répondre

a écrit : Cette guerre est une guerre honteuse pour toutes les parties intervenant. Des psychopathes contre des extrémistes, des intervenants gérant les combats des factions, des pays redécoupés à la serpe, des haines toujours présentes 30 ans après. Personnes n'a le cul propre dans cette histoire sordide, ni les ex-Yougoslaves, ni l'ONU, ni l'OTAN... 200 000 morts (150 000 civils), 4 500 000 réfugiés Afficher tout Tu voulais dire "découper à la Serbe" ?

---> [ ]

a écrit : Tu voulais dire "découper à la Serbe" ?

---> [ ]
t'es sorti juste à temps :D


(elle est bonne, mais, a-t-on le droit de rire de tout? oui, mais pas avec n'importe qui)

A savoir qu'un des deux chefs de compagnie du Lieutenant Heluin ayant mené la charge, Francois Lecointre, est aujourd'hui notre Chef d'Etat-Major des Armées suite à la démission de de Villiers en Juillet 2017.

Quelqu'un saurait me dire pourquoi ils ont choisi ce genre d'assaut ? Il fallait agir vite à cause des otages ?
Pas plus simple d'attaquer avec snipers et/ou engins blindés ?

a écrit : Quelqu'un saurait me dire pourquoi ils ont choisi ce genre d'assaut ? Il fallait agir vite à cause des otages ?
Pas plus simple d'attaquer avec snipers et/ou engins blindés ?
Les Serbes étaient à l’intérieur du poste (pour les snipers). Et les blindés ne sont pas adaptés pour ce genre de situation.

a écrit : Quelqu'un saurait me dire pourquoi ils ont choisi ce genre d'assaut ? Il fallait agir vite à cause des otages ?
Pas plus simple d'attaquer avec snipers et/ou engins blindés ?
Il faudrait plus de détails sur la mission

Mais dans tous les cas un blindé et des snipers ne peuvent tout résoudre

Dans les sources on lis qu'il y avait des ERC 90 engins roue canon de 90mm venant d'un régiment de char et d'infanterie de marine
Mais si ça tire ... les otages, c'est foutu
Les snipers (tireurs précisions voir mieux tireurs d'élite )
Auront trop de difficultés à traiter toutes les cibles en même temps
Seuls des unités spéciales comme le GIGN ou le 1er RPIMa peuvent le faire (en France ) et ça nécessite une grosse préparation une vision du terrain et un renseignement précis sur les forces en présence
Sur ce type de configuration (pont, voie d'eau, milice serbe .....) c'est très compliqué
A Vrai dire le seul point positif dans ces conditions c'est que les otages sont des militaires qui savent comment se comporter cette variable est la plus importante dans cette situation

Très souvent ya pas à tortiller on doit envoyer un groupe pour la libération
Ils ont surement misé sur la réaction rapide, et anticiper que les otages soient gérés par d'autres miliciens plus déterminés

Je trouve que dans cette histoire la France aurait dû jouer franc-jeu, ne pas aider ni rien faire contre les Serbes, par exemple. Au lieu de ça on a à la fois lutté contre eux, tout en ne luttant pas contre eux. Je ne comprends pas si c'est juste de la connerie de la part de Miterrand ou si il y avait vraiment un plan derrière.

a écrit : Quelqu'un saurait me dire pourquoi ils ont choisi ce genre d'assaut ? Il fallait agir vite à cause des otages ?
Pas plus simple d'attaquer avec snipers et/ou engins blindés ?
Pour la même raison que le GIGN a chargé l'Hyper-Casher en 2016, parce qu'ils n'avaient pas le choix.
Dans un contexte de guerre urbaine, prendre d'assaut des bâtiments est malheureusement très souvent la seule solution, en tout cas la moins risquée pour les innocents qui sont coinçés dans le guêpier. Cela dit, y'a aussi la méthode U.S, le missile Tomahawk dans la truffe... c'est la méthode U.S quoi.

a écrit : Je trouve que dans cette histoire la France aurait dû jouer franc-jeu, ne pas aider ni rien faire contre les Serbes, par exemple. Au lieu de ça on a à la fois lutté contre eux, tout en ne luttant pas contre eux. Je ne comprends pas si c'est juste de la connerie de la part de Miterrand ou si il y avait vraiment un plan derrière. Afficher tout Si on avait rien fait, on nous aurait accusé d'avoir rien fait...
Jouer franc-jeu, je pense que c'est ce qui a voulu être fait, mais dur d'être neutre dans un conflit armé, en tout cas, je vois pas comment on peut être neutre un flingue à la main, quoi.

Y'avait pas de solution, seule les livres d'histoire diront qui étaient les enfoirés.

a écrit : Pour la même raison que le GIGN a chargé l'Hyper-Casher en 2016, parce qu'ils n'avaient pas le choix.
Dans un contexte de guerre urbaine, prendre d'assaut des bâtiments est malheureusement très souvent la seule solution, en tout cas la moins risquée pour les innocents qui sont coinçés dans le
guêpier. Cela dit, y'a aussi la méthode U.S, le missile Tomahawk dans la truffe... c'est la méthode U.S quoi. Afficher tout
Ou la méthode russe, on gaze tout le monde dans le bâtiment et on récupère les survivants...

Merci à vous deux pour les réponses. J’imagine que l’effet de surprise et le timing serré explique effectivement le plan. Il a fallu je crois des grosses coronnes pour donner un ordre pareil à ces hommes.

Se déguiser ainsi, ce n'est pas contraire à la convention de Genève ?

Même si je comprend bien qu'en période de guerre, beaucoup doivent s'asseoir dessus...

a écrit : Je trouve que dans cette histoire la France aurait dû jouer franc-jeu, ne pas aider ni rien faire contre les Serbes, par exemple. Au lieu de ça on a à la fois lutté contre eux, tout en ne luttant pas contre eux. Je ne comprends pas si c'est juste de la connerie de la part de Miterrand ou si il y avait vraiment un plan derrière. Afficher tout En fait, la France a fait le toutou de l'Allemagne qui, pour des raisons historiques, soutenait les Croates contre les Serbes, alors que ces derniers étaient traditionnellement nos "amis". Se retrouver le cul entre deux chaises n'a jamais été une position facile en situation de guerre. Mitterrand avait besoin du soutien allemand dans sa politique européenne, et les Allemands avaient besoin des Français pour valider leur intervention en ex-Yougoslavie
Anecdote : quand les Américains sont arrivés sur place à leur tour et ont sorti leurs dollars, les Croates aussi bien que les Serbes leur ont demandé de la "vraie" monnaie : des Deutschemarks

Après presque 6 ans sur l'appli, voici ma première anecdote publiée ! Merci !

en fait c'est le RAID et la BRI qui ont montés l'assaut de l'hyper casher, ce sont des unités police pour une opération de police, le GIGN en 2016 dépendait encore du ministère des armées (aujourd'hui c'est l'intérieur) ça aurait été une opération militaire, par contre le GIGN est intervenu à dammartin en goelle (question de juridiction)
là c'était une opération de police, les groupes sur place étaient obligés en effet de tenter une libération rapidement, mais le contexte était totalement différent de l'événement de l'anecdote, en prenant notamment en compte les médias et la foule sur place, l'attaque des bureaux de charlie hebdo quelques jours plus tôt où on pouvait facilement se dire que la prise d'otage risquait de finir en massacre, il y a aussi un impact psychologique recherché, agir vite c'est aussi envoyer un message aux autres celulles terroristes non connues qui pourraient se lancer aussi dans le mouvement

pour l’événement de l'anecdote les milices serbes auraient voulues jouer le temps, ils agissaient suffisamment virilement pour affirmer qu'ils se laisseraient pas faire, mais sans risquer de franchir des limites, d'ailleurs cette prise d'otage à permis aux Serbes de connaitre la limite, car après ça ils ont eu tendance à éviter les casques bleus ... pendant un temps
ce fut un conflit très difficile mais j'irais pas refaire le monde, on a tendance à oublier que l'Europe sortait d'une époque où chacun se préparaient à une guerre globale et ce conflit était à sa façon inédit

a écrit : En fait, la France a fait le toutou de l'Allemagne qui, pour des raisons historiques, soutenait les Croates contre les Serbes, alors que ces derniers étaient traditionnellement nos "amis". Se retrouver le cul entre deux chaises n'a jamais été une position facile en situation de guerre. Mitterrand avait besoin du soutien allemand dans sa politique européenne, et les Allemands avaient besoin des Français pour valider leur intervention en ex-Yougoslavie
Anecdote : quand les Américains sont arrivés sur place à leur tour et ont sorti leurs dollars, les Croates aussi bien que les Serbes leur ont demandé de la "vraie" monnaie : des Deutschemarks
Afficher tout
Je comprends mieux. Mais pourquoi les deutshmarks? Que voulaient ils acheter?