Un duel à coup de montgolfières

Proposé par
le
dans

En 1808 eut lieu dans le ciel de Paris un surprenant spectacle. Deux hommes se défièrent en duel, pour le cœur d'une femme, avec des montgolfières qu'ils devaient abattre à l'aide de tromblon. Le deuxième à tirer fit mouche et la montgolfière s'écrasa sur les toits de la capitale, tuant ses 2 occupants.


Commentaires préférés (3)

Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache

Il faut dire qu'à un moment, les gens d'un certain milieu parisien ne se déplaçait à Paris qu'en montgolfière ou en ballon dirigeable. Nadar, un ami de Jules Vernes, allait de son domicile au restaurant Maxim's (sa "cantine") en ballon, il se "garait" à l'intersection rue Royale - Place de la Concorde, où il avait fait installer des anneaux pour fixer son aérostat

a écrit : Il faut dire qu'à un moment, les gens d'un certain milieu parisien ne se déplaçait à Paris qu'en montgolfière ou en ballon dirigeable. Nadar, un ami de Jules Vernes, allait de son domicile au restaurant Maxim's (sa "cantine") en ballon, il se "garait" à l'intersection rue Royale - Place de la Concorde, où il avait fait installer des anneaux pour fixer son aérostat Afficher tout Je me suis intéressé à la vie de Félix Tournachon (alias Nadar) : Caricaturiste (de talent !), photographe, aérostier, inventeur de la poste en ballons, agent secret... j'en oublie. Richissime et ruiné plusieurs fois dans sa vie, il mériterait un film !
Je suis un peu plus circonspect sur ce qui me paraît être une "romance" autour du bonhomme, du fait qu'il prenait régulièrement un aérostat pour aller diner chez Maxim's :) Même aujourd'hui, avec les matériels et les techniques modernes ce serait un exploit d'atterrir exactement sur un point précis dans Paris, pile là où il aurait mis ses accroches au sol. D'ailleurs, beaucoup de ses vols en ballons se sont terminés en catastrophe, trainé sur des km... C'est le vent qui décide en ballon. On peut imaginer qu'il l'a fait une fois et que l'histoire a été amplifiée au fil des discussions.
Mais bon, j'aime l'idée et la romance de ce gars hors du commun qui enfilerait son smoking et monterait dans son ballon pour aller diner... :)


Tous les commentaires (20)

Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache

Il fallait pas être un dégonflé... !

Il faut dire qu'à un moment, les gens d'un certain milieu parisien ne se déplaçait à Paris qu'en montgolfière ou en ballon dirigeable. Nadar, un ami de Jules Vernes, allait de son domicile au restaurant Maxim's (sa "cantine") en ballon, il se "garait" à l'intersection rue Royale - Place de la Concorde, où il avait fait installer des anneaux pour fixer son aérostat

Montgolfières sans règles ?

a écrit : Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache Oui enfin perso j'ai envie de ballader sans risquer de me prendre une mongolfière en pleine tronche.

a écrit : Il faut dire qu'à un moment, les gens d'un certain milieu parisien ne se déplaçait à Paris qu'en montgolfière ou en ballon dirigeable. Nadar, un ami de Jules Vernes, allait de son domicile au restaurant Maxim's (sa "cantine") en ballon, il se "garait" à l'intersection rue Royale - Place de la Concorde, où il avait fait installer des anneaux pour fixer son aérostat Afficher tout Je me suis intéressé à la vie de Félix Tournachon (alias Nadar) : Caricaturiste (de talent !), photographe, aérostier, inventeur de la poste en ballons, agent secret... j'en oublie. Richissime et ruiné plusieurs fois dans sa vie, il mériterait un film !
Je suis un peu plus circonspect sur ce qui me paraît être une "romance" autour du bonhomme, du fait qu'il prenait régulièrement un aérostat pour aller diner chez Maxim's :) Même aujourd'hui, avec les matériels et les techniques modernes ce serait un exploit d'atterrir exactement sur un point précis dans Paris, pile là où il aurait mis ses accroches au sol. D'ailleurs, beaucoup de ses vols en ballons se sont terminés en catastrophe, trainé sur des km... C'est le vent qui décide en ballon. On peut imaginer qu'il l'a fait une fois et que l'histoire a été amplifiée au fil des discussions.
Mais bon, j'aime l'idée et la romance de ce gars hors du commun qui enfilerait son smoking et monterait dans son ballon pour aller diner... :)

a écrit : Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache Perso je trouve ça atroce.

a écrit : Perso je trouve ça atroce. Quoi donc? Les duels ou les réseaux sociaux?

a écrit : Quoi donc? Les duels ou les réseaux sociaux? Les deux, avec une petite préférence pour les réseaux sociaux

a écrit : Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache Si on faisait des duels comme on se bloque sur tweeter il y aurait une forte baisse de la démographie mondiale

a écrit : Si on faisait des duels comme on se bloque sur tweeter il y aurait une forte baisse de la démographie mondiale Ca dépend, es ce que tu déteste quelqu'un au point de vouloir l'embrocher toi? Moi non plus, et je pense que la grande majorité des gens sont du même avis et se contentent de s'engueuler normalement, mais si deux personnes veulent, après mure réflexion et en en ayant discuté calmement, s'entretuer courtoisement, avec tact, délicatesse et panache, devant juge, témoins et la loi (proprement, quoi^^) pourquoi les en empêcher? Ca fait le spectacle et ça ferait de la place... on a tout à y gagner, non? ;)

J'avais pas compris l'anecdote telle qu'elle était formulée. Je pensais que les 2 duellistes étaient mort. En fait c'est un des duellistes et un compagnon (le prix de l'amitié se payait cher à l'époque). Le plus drôle dans l'histoire est le nom de la femme pour qui le duel se déroule: Mademoiselle Tirevit.

a écrit : Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache C'est clair, je préférerai risquer ma vie en duel pour une femme dont je ne connais que l'image et la position sociale.

Posté le

android

(0)

Répondre

Je ne comprends pas bien. Ils étaient au sol et leur défi était d'abattre en premier une montgolfière qui n'avait rien demandé ? Ou ils étaient chacun dans une montgolfière et le but était d'abattre l'autre en premier ?

a écrit : Ce genre de duel! C'était la classe à l'époque. Maintenant on se bloque sur les réseaux ça a moins de panache Oui enfin ce qu'on te dit pas c'est que dans l'histoire la femme n'a généralement pas son mot a dire même bsi elle n'aime pas le gagnant, si ka famille eet d'accird alors elle l'épouse contre son gré

Posté le

android

(1)

Répondre