Les Soviétiques ont essayé de faire un char volant

Proposé par
le
dans

En 1942, les Soviétiques créèrent un prototype de char d'assaut doté d'ailes, l'Antonov A-40, qui devait pouvoir atterrir sur les champs de bataille pour soutenir l'infanterie. Les essais se montrèrent cependant peu concluants, puisque les avions qui tiraient ce char-planeur ne parvenaient pas à dépasser 160 km/h.

Un seul exemplaire fut testé avant que le projet ne soit abandonné.


Commentaires préférés (3)

Le char à voile a finalement eu plus de succès...

Posté le

android

(98)

Répondre

Pour ceux qui n'ont pas accès aux sources, imaginez votre petit neveu qui aurait piqué votre caisse de Lego et aurait simplement ajouté des ailes et une queue de biplan à un tank.

Simple, abordable, soviétique.

Le complément que j'avais ajouté a été légèrement retranché, mais le projet avait plusieurs autres défauts.

Initialement, il devait permettre "d'économiser" un planeur : au lieu de charger un char léger sur un planeur, lui-même tracté par un avion, le char ailé aurait directement été tracté par l'avion. L'ennui, c'est la vitesse : à 160 km/h, l'ensemble aurait été perpétuellement au bord du décrochage (chute en raison d'une vitesse insuffisante pour conserver la portance). Ne parlons même pas du risque d'une météo défavorable.

En outre, se posait également la question de l'équipage du char. Les hommes ne pouvaient pas être directement mis à l'intérieur du véhicule pour des raisons évidentes, ils devaient donc être parachutés en différé. Or, avec le vent, le avions ennemis, les tirs venus d'en bas, etc. cela posait d'autres problèmes : soit on les larguait directement sur le champ de bataille, avec le risque de perdre la moitié de l'équipage entre le largage et l'atterrissage, soit on les larguait plus loin, et on laissait un char vide et fonctionnel à disposition du premier venu. Et en larguant le char plus loin, et bien... on perdait l'intérêt de ce prototype. Tous ces facteurs expliquent pourquoi l'idée a rapidement été abandonnée.

Il faut attendre la guerre froide pour que des modèles plus satisfaisants voient le jour, permettant notamment de larguer un char avec son équipage sans risque. Le concept de char ailé, quant à lui, est définitivement enterré.

P.S. : première anecdote proposée, première anecdote publiée, ô joie ! :) Merci à la communauté !

Posté le

android

(105)

Répondre


Tous les commentaires (19)

Le char à voile a finalement eu plus de succès...

Posté le

android

(98)

Répondre

Source en français pour les anglophobes : fr.wikipedia.org/wiki/Char_volant

L’idée peut paraître étrange au premier abord, mais elle a posé les bases du principe du largage lourd aérien très utilisé de nos jours pour amener du matériel et des véhicules sur zone de conflit.

Pour ceux qui n'ont pas accès aux sources, imaginez votre petit neveu qui aurait piqué votre caisse de Lego et aurait simplement ajouté des ailes et une queue de biplan à un tank.

Simple, abordable, soviétique.

Le complément que j'avais ajouté a été légèrement retranché, mais le projet avait plusieurs autres défauts.

Initialement, il devait permettre "d'économiser" un planeur : au lieu de charger un char léger sur un planeur, lui-même tracté par un avion, le char ailé aurait directement été tracté par l'avion. L'ennui, c'est la vitesse : à 160 km/h, l'ensemble aurait été perpétuellement au bord du décrochage (chute en raison d'une vitesse insuffisante pour conserver la portance). Ne parlons même pas du risque d'une météo défavorable.

En outre, se posait également la question de l'équipage du char. Les hommes ne pouvaient pas être directement mis à l'intérieur du véhicule pour des raisons évidentes, ils devaient donc être parachutés en différé. Or, avec le vent, le avions ennemis, les tirs venus d'en bas, etc. cela posait d'autres problèmes : soit on les larguait directement sur le champ de bataille, avec le risque de perdre la moitié de l'équipage entre le largage et l'atterrissage, soit on les larguait plus loin, et on laissait un char vide et fonctionnel à disposition du premier venu. Et en larguant le char plus loin, et bien... on perdait l'intérêt de ce prototype. Tous ces facteurs expliquent pourquoi l'idée a rapidement été abandonnée.

Il faut attendre la guerre froide pour que des modèles plus satisfaisants voient le jour, permettant notamment de larguer un char avec son équipage sans risque. Le concept de char ailé, quant à lui, est définitivement enterré.

P.S. : première anecdote proposée, première anecdote publiée, ô joie ! :) Merci à la communauté !

Posté le

android

(105)

Répondre

Je n'avais même jamais entendu parler de ce "machin"... L'imagination des hommes de guerres est décidément sans limite. N'empêche que je trouve l'idée initiale pas trop con (pour faire la guerre je veux dire ; on ne s'emballe pas :) " Faire intervenir rapidement des chars sur les champs de batailles". Plutôt malin, non ?
Les soviétiques ont balancé ça à la poubelle, et du coup je les trouve assez durs avec leurs créations : 160 Km/h c'est déjà pas mal pour cette utilisation.

Ça n’a rien de farfelu, on leur a bien fait traverser des fleuves en submersion, essayer avec des fusées à poudre ou des turboreacteurs pour leur faire traverser des tourbières alors voler pourquoi pas ;)

Rien à voir, mais est-ce que chez vous aussi il ya des moments ou vous ne pouvez plus poster de commentaire et un message d'erreur s'affiche au moment de poster le dis commentaire ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ça n’a rien de farfelu, on leur a bien fait traverser des fleuves en submersion, essayer avec des fusées à poudre ou des turboreacteurs pour leur faire traverser des tourbières alors voler pourquoi pas ;) il n'était pas sensé voler mais planer... (et s'écraser proprement)

Comment ça je chipote? Je ne vous permet pas! ^^

Bon en vrai c'est admis qu'il y avait de l'idée, c'était la guerre, l'urgence, on va coller des ailes à des tank de 40 tonnes profilés comme des caisses à outil pour les faire s'écraser sur un champ de bataille en espérant que l'équipage survivre... ben quoi, dans l'urgence, on a bien inventé les kamikazes, alors des tank volants pourquoi pas?!...%# C'EST UN ORDRE!

Blague à part, il est clair que dans la guerre, il y a beaucoup d'innovation, certaines sont bonnes, d'autres moins. Rien que le missile balistique, au début, personne n'y croyait sauf le moustachu!

J'ai vu un truc comme ça dans le film "agence tous risques"

a écrit : il n'était pas sensé voler mais planer... (et s'écraser proprement)

Comment ça je chipote? Je ne vous permet pas! ^^

Bon en vrai c'est admis qu'il y avait de l'idée, c'était la guerre, l'urgence, on va coller des ailes à des tank de 40 tonnes profilés com
me des caisses à outil pour les faire s'écraser sur un champ de bataille en espérant que l'équipage survivre... ben quoi, dans l'urgence, on a bien inventé les kamikazes, alors des tank volants pourquoi pas?!...%# C'EST UN ORDRE!

Blague à part, il est clair que dans la guerre, il y a beaucoup d'innovation, certaines sont bonnes, d'autres moins. Rien que le missile balistique, au début, personne n'y croyait sauf le moustachu!
Afficher tout
Puis niveau précision c’était bien naze les V1 ;) ça faisait plus peur que de dégâts leur bouiboui qui siffle.

L’Il-2 Sturmovik était surnommé « flying tank » (char volant) à cause de son blindage très important.

(je crois qu’il y a une anecdote à ce sujet)

a écrit : L’Il-2 Sturmovik était surnommé « flying tank » (char volant) à cause de son blindage très important.

(je crois qu’il y a une anecdote à ce sujet)
Et il paraît même que les Néerlandais ont ajouté des petites ailes à un navire à voile. Son nom est resté célèbre... ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

Les guerres, et particulièrement la 2à GM, ont toujours été des moments de grande avancée en matière de sciences et de technologie!

l'agence tout risques valide ce projet

Posté le

android

(0)

Répondre